Partagez | 
 

 [ZE:A]Au bout du rêve chapitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Mer 6 Juil - 19:19

Chapitre 38

Nichan : Anaël tu es prête ? C’est l’heure.

Anaël enfila sa veste puis les 2 filles sortirent de l’appartement, en route pour le concert anniversaire de ZE :A, qui avait lieu en plein air . Même si elles avaient des places réservées à l’écart des fans, elles ne voulaient pour rien au monde rater le début. A peine arrivé, il fut difficile pour elle de se faufiler sur la place où il y avait foule. Les fans les plus fidèles étaient présents pour ce grand jour. Une fois qu’elles eurent enfin atteint leur place, elles s’installèrent en regardant à gauche à droite si elles n’apercevraient pas les garçons avant leur entrée en scène. Ce ne fut pas le cas. Les projecteurs s’allumèrent sur la scène et les garçons firent leur entrée accompagné des cris hystériques leurs fans majoritairement féminins. Ces dernières chantaient avec eux le refrain du derniers singles des garçons avec eux. C’était vraiment étrange, Anaël les connaissait très bien mais elle avait l’impression d’être face à d’autres personnes. De plus, les garçons étaient très populaires ; à chaque présentation les fans hurlaient de plus belle. Cela lui donnait encore plus l’envie d’atteindre son but et de se battre jusqu’au bout.

A la fin du concert, les garçons remercièrent tout leurs fans pour leur soutien et l’amour qu’ils leurs donnaient ; c’était tellement beau ! Cefut vraiment génial, un anniversaire inoubliable pour eux Anaël et Nichan en étaient sûres. Elles se dirigèrent vers les tentes qui faisaient guise de coulisse pour faire un petit coucou aux garçons.

Nichan&Anaël : Joyeux Anniversaire !!!!
ZE :A : Aaaah !!
Dongjun : Noonas sont venues !
Nichan : Tu croyais quand même pas qu’on allait rater ça !
Taeheon : Trop content que vous soyez là !
Junyoung : Mais c’est pas fini ! Vous venez ce soir n’est-ce pas ?
Minwoo : (se plaçant entre Nichan et Anaël, puis croisant les mains comme pour les supplier) S’il vous plaît, s’il vous plaît, s’il vous plaît !
Anaël : (rire) Ben bien sur qu’on vient, à moins que vous ne voulez pas de nous…
ZE :A : Noooooon !

Les filles explosèrent de rires, rejoins par les garçons qui furent surpris par cette réaction collectives. Ils ne discutèrent pas longtemps car les garçons avaient une interview et devaient donc partir. Nichan et Anaël rentrèrent à la maison, pour rester au chaud, mangèrent un bon repas puis se préparèrent pour la soirée anniversaire privée organisée par la maison de disque. Pour l’occasion, les filles se mirent sur leur 31 : Anaël portait une jupe noir avec un bustier blanc sur lequel était accroché une fleur rose et des chaussures à talon de la même couleur, tandis que Nichan portait une combinaison en toile noir avec des chaussures à talon assorties sa veste qui étaient bleu. Toutes excitée, elles enfilèrent leurs vestes et sortirent de l’appartement. Elles ne perdirent pas de temps pour trouver un taxi étant donné qu’il faisait très froid.

Minwoo leur avait donné une adresse, là où avait lieu la soirée. Le taxi les déposa alors devant un immeuble. Il y avait des lumières et des vigiles à l’entrée qui, après vérification, les laissa entrer. Ils les dirigèrent vers le troisième étage de l’immeuble. Elles prirent l’ascenseur puis, lorsque celui-ci se rouvrit, découvrit une espèce de boîte de nuit. C’était génial, jamais Anaël aurait imaginé ça. Elle reconnut les Nine Muses ainsi que Seo In Young au loin et pris bien soin de les éviter. Nichan et Anaël cherchaient les garçons du regard mais cela était difficile étant donné qu’il y avait beaucoup de monde.

Siwan : Oh ! Vous êtes enfin là ! Ca fait un moment qu’on vous attends !
Kwanghee : Mais vous êtes ravissantes ! Anaël, Minwoo te cherche il est là bas !

Anaël alla rejoindre Minwoo mais fut arrêté par quelqu’un d’assez inattendu.

Lina : Tien donc ! Si je m’attendais à te voir ici toi !
Anaël : (surprise) Qu’est ce que tu fais là ?
Lina : (explosant de rire) Tu crois pas que c’est à moi de te poser la question ? Je suis une grande amie des ZE :A. Et toi, qu’est ce que tu viens foutre ici ?
Anaël : Moi ? Je…
Minwoo : Anaël ! Je te cherchais partout ! Ah, salut Lina, ça fait longtemps !
Lina : Oppa ! Joyeux Anniversaire ! Tu croyais tout de même pas que j’allais rater ça !
Minwoo : Merci ! Ca fait plaisir de te voir !
Lina : A moi aussi !
Minwoo : Tu nous excuses, je doit emmener Anaël vers les autres, on se revoit dans la soirée.
Lina : J’espère bien Oppa.

Anaël n’en revenait pas ; comment Minwoo pouvait-il connaître et parler aussi bien avec cette… chose ! Il l’entraîna vers le bar là où étaient les autres membres.

Dongjun : Noona ! Tu es enfin là !
Anaël : Joyeux Anniversaire !
ZE :A : Merci !!!
Kevin : Mais où est Nichan ?
Kwanghee : A ton avis Kevin.

Kevin baissa la tête, ce qui attendrit Anaël. Nichan et Siwan était tout les deux près de l’entrée de la salle, à un autre bar. La salle était très spacieuse et il y avait tout autour plusieurs bars. Les deux ex se retrouvaient en tête à tête.

Siwan : Tu es vraiment ravissante ce soir.
Nichan : (rougissant) Merci ! Toi aussi tu es vraiment élégant.

Siwan portait un pantalon costard avec une chemise blanche ouverte au niveau du col . Ce dernier se mit à rire puis lui souri. Il lui offrit un verre puis ils discutèrent un long moment. Ils étaient très proche, étant donné que la musique était forte et qu’il y avait du monde ils se parlaient dans l’oreille.
Pendant ce temps, Anaël était à une table avec Minwoo.

Minwoo : C’est vraiment magique comme moment, j’espère vraiment que tu pourras vivre ça. Je ne me fais pas trop de souci je pense que tu vas y arriver.
Anaël : (rire) J’espère aussi !
Minwoo : Dis-moi tu es vraiment belle ce soir !
Anaël : (surprise)Oh ! (rougissant) Merci ! J’ai fais attention vu où je suis.
Minwoo : Tu n’as pas besoin de tout ça pour être belle tu sais.
Anaël : (rougissant de plus belle) Toi aussi tu es beau ce soir !

Minwoo portait lui aussi un pantalon costar avec une chemise à manche courte violette.

Minwoo : (remontant son col) Je sais ! (rire) Je plaisante, j’aime bien te taquiner. (rire) Je vais nous chercher des verres tu m’attends là j’en ai pour 2 secondes.
Anaël : Ok !

Elle observa Minwoo s’éloigner puis essaya de reconnaître les autres invités. Il y avait certaines célébrités qu’elle avait rencontré à Star King. Elle se sentait un peu étrangère à tout ce monde de star et se sentait mal à l’aise. Elle se retourna, voyant au loin Minwoo qui revenait près d’elle. Elle se tourna pour se recoiffer discrètement, puis se retourna de nouveau vers lui lorsqu’elle fut surprise par la scène qui se déroulait sous ses yeux. Minwoo n’avait plus ses verres en mains et Lina se dandinais autour de lui. Elle s’accrocha à lui et dansait telle une stripteaseuse après sa barre de striptease. Anaël était écœurée et sentit les larmes montées. Pourquoi ça faisait si mal ? Comment avait-elle put imaginer qu’elle aurait ses chances avec lui. Les larmes coulaient, ça lui faisait tellement mal de voir ça mais elle était restée figé sur cette scène incroyable. Minwoo, qui avait l’air étonné par le comportement de Lina, se tourna, cherchant Anaël du regard et la trouva, en larme. Celle-ci se retourna, se dirigeant vers la sortie. Minwoo se dégagea de Lina pour poursuivre Anaël. Elle se précipita dans l’ascenseur. Elle n’avait qu’une envie c’était de rentrer et de pleurer seule, se lamentant sur son sort. Elle entra et appuya sur le bouton. Elle s’appuya sur le mur, la tête baissée, ne pouvant plus s’arrêter de pleurer. Il fallait qu’elle rentre, elle voulait repartir en France et tout oublier de ce rêve stupide qu’elle avait, et oublier Minwoo. A peine s’était-elle rendu compte qu’elle l’aimait que tout ses espoirs tombèrent. La porte se ferma et 2 fois et Anaël aperçut des pieds, elle leva la tête pour faire face à Minwoo qui se tenait devant elle, dans l’ascenseur. Ne pouvant s’arrêter de pleurer, elle balbutia, essayant de se justifier. Mais elle ne put balbutier trop longtemps ; à peine avait elle commencée de tenter de se justifier que Minwoo posa une main sur sa joue pour s’emparer de ses lèvres. Anaël continuait à pleurer, elle ne savait plus où donner de la tête. Tout en l’embrassant, Minwoo colla Anaël contre elle en posant son autre main sur sa taille. Elle s’accrocha autour de son cou pour l’embrasser d’avantage puis recula sa tête un instant pour le regarder.

Anaël : Je… je suis désolé.
Minwoo : C’est moi qui suis désolé de m’être laissé faire.
Anaël : (hésitante) Je t’aime !
Minwoo : (caressant sa joue) Moi aussi je t’aime.

Ils se regardèrent un court instant puis s’embrassèrent de nouveau. Ils attendaient tous les deux ce moment depuis tellement longtemps ! C’était un baisé plein de douceur qui exprimait tout l’amour qu’ils ressentaient l’un envers l’autre. Jamais Anaël n’aurait pensé que la soirée allait se finir ainsi, mais l’essentiel, c’est qu’elle ne s’était jamais sentie aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
yaya0908
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 9
» Inscrit le : 08/09/2010

MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Lun 18 Juil - 2:26

Oh c'est trop mignon! J'adore :)
Revenir en haut Aller en bas
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 22 Juil - 23:15

Chapitre 39

Nichan : Qu’est ce qu’il se passe ? Pourquoi Anaël est partie comme ça ? En plus elle avait l’air de pleurer !
Siwan : (posant sa main sur son épaule pour la calmer) Arrête de paniquer comme ça, je n’en sais pas plus que toi mais ne t’en fais pas Minwoo est passé pour la rattraper, il va s’occuper du problème.
Nichan : Mais… et si elle avait appris une mauvaise nouvelle, que quelqu’un de sa famille ne va pas bien, ou que…
Siwan : (faisant face à Nichan, ses 2 mains posées sur ses épaules puis parlant d’une voix douce) Calme-toi ! Ca va aller, n’imagine pas des choses horrible alors que ce n’est peut être pas grand-chose, d’accord ? Si tu veux je vais les voir dès que l’un d’eux revient.

Nichan souffla un grand coup puis se calma rapidement. C’est vrai qu’il ne fallait pas en faire toute une histoire. Et puis ce n’étais pas comme si elle était seule; Minwoo l’avait rattrapée. Heureusement que Siwan était près d’elle. Sa présence à ses côtés l’apaisait et c’est ainsi qu’elle put retrouver son calme. Pendant ce temps, Inyoung accompagné de Rana et Lyhn avaient eux une vue parfaite sur la scène : Lina se trémoussant autour de Minwoo et la réaction d’Anaël, puis le moment où il tentait de la rattraper. Comme à son habitude, Inyoung avait besoin de dire ce qu’elle pensait et elle se dirigea vers Lina accompagnée par ses deux maknaes.

Inyoung : Comment oses-tu ramener tes fesses à ce genre de soirée toi ?
Lina : Unni ! Comment ça va ?
Inyoung : Quoi ? (rire) Y a pas de « Unni » qui tienne ! Je repose ma question ; qu’est ce que tu viens foutre ici ?
Lina : (d’un air innocent) Ben, c’est l’anniversaire des Oppas ! Je ne pouvais pas rater ça !
Inyoung : (se rapprochant d’un air menaçant) Ne joue pas à ce jeu avec moi, je vais vite perdre patience ! Tu n’as rien à faire ici, et je te dis tout de suite ; enlève tes sales pates de Minwoo, n’y pense même pas.
Lina : Mais Unni, pourquoi tu parles comme ça ? T’es jalouse ? T’es amoureuse de Minwoo ?

Inyoung sera les poings tandis que Rana et Lyhn tentaient de la retenir pour que celui-ci ne finisse pas sur le visage de la chère Lina.

Inyoung : Crois-moi, cette fois tu ne t’en sortiras pas si bien. Tu ose t’approcher de l’un d’eux et je t’écrase, c’est compris ? Dans ce lieu c’est moi qui est plus puissante que toi alors cesse de faire la maline.
Lina : (un sourire au coin des lèvres) J’obtiens toujours ce que je veux.

Sur ses mots, Lina fit volte face puis elle disparut dans la foule.
Pendant ce temps, le jeune couple était toujours dans l’ascenseur. Minwoo avait pris soin de le bloquer pour ainsi profiter de cet instant. Il se recula à contre cœur et regarda tendrement Anaël.

Minwoo : Il faut peut être que l’on redémarre l’ascenseur ; les gens vont se poser des questions.
Anaël : Je sais ! Je suis désolé, je gâche tout à chaque fois.
Minwoo : (rapprochant ses lèvres de celle d’Anaël) Tu ne gâche rien du tout, je me serais ennuyé de toi si tu ne serais pas venue, tu as illuminé cette soirée.
Anaël : (déposant brièvement ses lèvres sur celle de Minwoo) Je crois que je vais quand même rentrer, je vais me sentir mal si j’y retourne maintenant.
Minwoo : Alors je rentre avec toi !
Anaël : (prenant ses deux mains dans les siennes) Si je n’y vais pas personnes ne le remarquera, par contre si toi tu n’y es pas alors que c’est une soirée en l’honneur de ton groupe ça sera louche. (posant sa main sur sa joue) Ne t’inquiète pas pour moi, je vais prendre un taxi.
Minwoo : Je n’ai pas confiance, surtout le soir ! Laisse-moi te raccompagner.
Anaël : Tu ne crois pas que c’est risquer de t’afficher avec moi ? (l’embrassant) Je t’envoie un message dès que je suis rentrée d’accord.

Minwoo lui donna raison et appela un taxi qui la ramena jusqu’à l’appartement de Nichan. Minwoo retourna à l’intérieur. Il passa à peine la porte que Nichan entouré des membres, qui avait été mis au parfum, lui sautèrent dessus.

Nichan : Qu’est ce qu’elle a ? Où est-elle ? Pourquoi elle n’est pas remontée avec toi ? Qu’est ce qu’il lui ait arrivé ?
Siwan : (prenant la main de Nichan) Calme toi, respire. (à Minwoo) Qu’est ce qu’il s’est passé ?
Minwoo : Elle est juste fatiguée. Noona ne t’inquiète pas, elle est rentrée chez toi.
Noona : Fatiguée ? Rentrée ? Tu te moque de moi elle était super excitée pour venir !
Minwoo : Justement l’excitation l’a tuée. Bon moi j’ai soif, vous venez avec moi (En regardant Heechul, Hyungsik et Dongjun qui étaient fasse à lui).

Les 3 garçons le suivirent d’un regard interrogateur tandis que les autres membres restaient là à regarder Minwoo et Nichan à tour de rôle, dans une totale incompréhension.

Kwanghee : Laissez tomber, les maknaes sont toujours trop compliqué à comprendre. Vous venez, on va boire un coup !

Les autres membres le suivirent tandis que Nichan était restée la bouche ouverte, Siwan à ses côtés. Ce dernier se tourna vers elle, ne sachant qu’elle réaction elle allait avoir. Ne supportant plus ce silence, il lui demanda :

Siwan : Qu’est ce que tu comptes faire ?
Nichan : Je vais rentrer je pense. Je ne serais pas tranquille temps que je ne saurais pas ce qu’elle a.
Siwan : (soupirant) Je te raccompagne alors.
Nichan : Non, ne t’en fais pas je vais prendre un taxi.
Siwan : (attrapant le bras de Nichan puis l’entraînant vers la sortie) J’ai la voiture du manager, je te raccompagne et puis c’est tout ! Il est là-bas je vais lui demander sa clé.

Le manager fut surpris lorsque Siwan lui demanda cette requête mais il accepta en lui demandant d’être prudent et discret. Nichan n’avait même pas pu répondre quoi que ce soit. Le pauvre, elle ne voulait surtout pas se déranger, surtout lors d’un tel évènement. Même si Siwan l’avait fait souffrir, elle gardait cet attachement pour lui et avait envie de le materner; sauf que, comme à l’époque où ils étaient encore ensemble, c’était plus lui qui prenait soin d’elle.
Pendant le trajet, personne ne décrocha un mot. Nichan était angoissée et se rongeait les ongles, tandis que le regard de Siwan voyageait entre elle et la route. N’en pouvant plus, il attrapa sa main en la maintenant fermement. Nichan, surprise, l’observa sans un mot.

Siwan : Je me souviens que lorsque tu te rongeais les ongles à cause du stress, je t’attrapais la main et toi tu me regardais toujours avec cet air surpris que tu as sur le visage et avec la bouche ouverte.

Gêné, Nichan baissa la tête sans rien dire, ce qui fit rire Siwan.

Siwan : Je gagnais toujours parce que tu arrêtais tout de suite (rire)… Ne t’en fais pas, je suis sur que c’est rien du tout ! Tien on es arrivé.

Siwan gara la voiture et se détacha la ceinture mais Nichan le stoppa dans son mouvement en lui attrapant le bras.

Nichan : Tu en as déjà fais bien assez. Ne t’en fais pas je vais rentrer seule ; j’ai peur qu’elle n’ose pas parler sinon. Ne le prend pas mal surtout.
Siwan : (léger soupire puis lui souriant) Je comprends ! Tu m’envoie un message pour me dire si ça va ok ? Fais attention en rentrant !
Nichan : Siwan, je ne suis qu’à quelques mettre de chez moi, il y a peu de chance pour que quelque chose m’arrive.
Siwan : On ne sait jamais (rire).

Nichan se mit à rire et ouvrit la porte pour sortir mais dans un élan, elle se retourna vers Siwan et l’embrassa sur la joue. Ce dernier sursauta et, dans la surprise, se mit à rougir. Heureusement qu’il faisait nuit !

Nichan : Bonne soirée et merci.

Elle le regarda, un grand sourire aux lèvres. Siwan resta bouche bé, ne lui souhaitant même pas une bonne soirée. Il la regarda rentrer sans un mot et eut le réflexe de se toucher la joue. « Si seulement je pouvais la reconquérir ! » se disait-il.
Nichan se précipita dans l’appartement, en panique. Elle chercha Anaël et ne mit pas longtemps pour la trouver ; celle-ci était sur le canapé, son ours en peluche dans les mains, perdue dans ses pensées.

Nichan : Pourquoi t’es partie comme ça ?
Anaël : (surprise) Unni ? Qu’est ce que tu fais là ?
Nichan : TOI qu’est ce que tu fais là ! Je suis inquiète, tu pars sans rien dire à personne, alors qu’est ce qu’il se passe ? Quelque chose ne va pas ?
Anaël : Il m’a embrassé.

Nichan se figea sur place. Toute son inquiétude s’était volatilisé comme par enchantement et elle resta bloquée sur ce que venait de lui confier Anaël. Elle se disait qu’elle avait du rêver.

Nichan : T’as dis quoi ?
Anaël : (hésitante) Ton frère, il m’a… il m’a embrassé.

Après avoir réalisé ces paroles, Nichan se mit à hurler et sauter de joie dans tout l’appartement à 2h du matin.

Anaël : Shut ! Tu vas réveiller les voisins !
Nichan : (en chantonnant) VOUS VOUS ETES EMBRASSES !!! VOUS VOUS ETES EMBRASSES !!!
Anaël : (rire) Arrête on va te prendre pour une folle !
Nichan : Mais comment c’est arrivé ?
Anaël : Disons qu’il a eu l’occasion de le faire et puis, c’est juste arrivé !
Nichan : (la prenant dans ses bras) Si tu savais comme je suis soulagée et contente à la fois !!!
Anaël : (rire) Unni !!!

Les deux jeunes femmes rirent et sautèrent de joie un petit moment puis Anaël raconta sa mésaventure avec ce happy end. Qu’aurait-elle put rêver de mieux ! Elle était si contente que la soirée finisse ainsi. Mais Nichan enviait Anaël ; elle n’avait pas eu d’autres relations depuis Siwan et peut-être était-il temps de penser à elle et de trouver quelqu’un de bien. Mais parfois l’amour n’est pas aussi loin que l’on ne le croit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Admin (Yeonnie)
« Admin ...
avatar
« Admin ...
nom de l'image
» Messages : 3279
» Inscrit le : 04/04/2009

MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 22 Juil - 23:22

Salut !

A vrai dire je n'ai pas encore commencé ta fic', mais je compte bien le faire~
Surtout que c'est sur MinWoo ~~ **

Je suis là juste pour quoter un truc :
Citation :
Lina :

YEAH ! Je suis dans ta fic' ?! :P
*La fille qui voit son prénom partout et se fait toujours des idées*
*Si ça se trouve cette Lina est la méchante de l'histoire*

Bon. Voilà. Chère ZE:A's... C'était le commentaire inutile de Lina n°01.
Dis toi que quand je vais commencer la fic' (et vu qu'y'a 39 chapitres) t'auras le droit à 39 même commentaires pourrites... Désolée :P

Je termine par : Minwoo is perfect. **
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarang-azn.com
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Sam 23 Juil - 8:17

^^ Dsl mais oui, Lina est la méchante de l'histoire ^^
Une ZE:A's dans ce forum!!!! Ca fait plaisir xD Oui Minwoo is perfect, my angel!!!!!!!!!! Je m'aime ^^
J'espère que tu aimeras et j'attend tes 39 commentaires xD
Bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Dim 7 Aoû - 23:54

Après 2 semaines d'attentes (je m'en excuse d'ailleurs) voici le nouveau chapitre. Bonne lecture!!!

Chapitre 40

Ces derniers jours, depuis qu’Anaël était devenue la petite amie de Minwoo, les choses étaient légèrement différentes. En effet, c’était bizarre de devoir l’appeler Oppa plus régulièrement. En apprenant la nouvelle, les autres membres avaient apparemment crier et charrier Minwoo toute la soirée. Nichan était quand à elle surexcitée en apprenant que sa petite sœur adoptif sortait avec son petit frère ; c’était tellement beau ! Mais les deux tourtereaux ne s’étaient pas revus depuis cette fameuse soirée, ce qui angoissait légèrement Anaël. Cependant, elle du faire très vite face à ce stress car elle devait reprendre sérieusement ses entraînements pour son deuxième passage du casting.
Anaël et Nichan venaient de se faire déposer en taxi devant la maison de disque, et Anaël n’avait jamais été aussi stressé depuis son arrivé au pays du Soleil-Levant.

Anaël : Unni, j’ai mal au ventre !
Nichan : Ne t’en fais pas, ça va bien se passer. Ah ben tien, regarde qui est là ! Tu passeras plus inaperçu en rentrant comme ça !

En effet, Junyoung et Hyungsik venaient de sortir de la cuisine qui se trouvait au rez de chaussé, près de l’entré, les bras remplis de snack et canette.

Hyungsik : Noona, vous êtes là ! Ca va ?

Anaël hocha la tête presqu’à contre cœur.

Junyoung : Les autres sont en haut, ils vous attendent !

Cette phrase fit monter le stress d’un cran. Elles suivirent les garçons et Nichan changea de sujet pour détendre l’atmosphère.

Nichan : Qu’est ce que vous faites avec tout ça dans les mains ?
Junyoung : Les membres avaient faim, du coup avec Hyungsik on est descendu chercher de quoi grignoter.
Nichan : Et ben dis donc, vous ne faites pas semblant de grignoter !
Hyungsik : (rire) Surtout quand je suis là !

Anaël était restée silencieuse tout ce temps, réfléchissant à comment elle allait agir avec Minwoo.
Lorsqu’ils entrèrent dans la salle de danse, les trois quart des membres étaient affalés sur le sol, attendant le retour de Hyungsik et Junyoung, sauf Dongjun et Minwoo qui tout deux continuaient à s’entraîner, juste avant qu’Anaël ne passe la porte. Tout les regards se posèrent sur elle et il y eu un silence qui lui parut une éternité.

Heechul : Des chips !!!
Taeheon : Tu ne penses vraiment qu’avec ton estomac quand tu t’y mets ! (s’adressant aux filles) Salut, vous allez bien ?
Nichan : Oui et vous, l’entraînement n’est pas trop dur ?
Siwan : Si un peu, mais maintenant que vous êtes là ça sera notre excuse pour faire une pause !

Anaël était restée pendant ce temps resté immobile près de la porte, n’osant pas croiser le regard de Minwoo. Il y avait trop de même pour qu’elle en tente une approche, elle était trop timide. Kevin, qui le remarqua, regarda Junyoung pour qu’il trouve une solution et ainsi aider cette dernière à ce détendre.

Junyoung : Par contre les gars, il faut qu’on mange ailleurs parce que le patron va s’énerver s’il nous voit manger ici.
Heechul : Mais ça nous a jamais gén…(recevant un coup de coude dans les cotes par Kevin) aïe mais pour…(suivant le regard de Kevin qui s’était posé sur Minwoo puis Anaël) mais pourquoi tu n’y as pas pensé avant ! (se forçant à rire) Sacré leader va, bon allons-y moi j’ai faim !

Les membres sortir de la salle envoyant des petits regards à Minwoo. Bien sur, Nichan suivit les garçons et ferma la porte. Ils étaient à présent seul, en tête à tête. Anaël n’osait lever la tête, ses joues étaient bouillantes et elle était bien trop gênée pour le regarder. C’est alors qu’elle l’entendit se rapprocher d’elle ; chaques centimètres qui le rapprochait d’elle faisait battre son cœur de plus en plus vite. Minwoo était quand à lui décidé. Lorsqu’il se retrouva fasse à elle, il prit son menton pour la forcer à le regarder. Elle lui sourit puis, sans un mot, il l’embrassa.

Minwoo : (reculant son visage pour la regarder) Tu m’as manqué !

Anaël ne put que lui sourire et posa ça tête sur son épaule. Minwoo l’a pris dans ses bras, sentant chaque battement de son cœur qui commençait petit à petit à se calmer. Celui-ci s’accorda une petite pose avant de reprendre l’entraînement avec sa petite amie et ils s’installèrent dans un coin de la salle, assis par terre, Anaël posé dans les bras de Minwoo. Ils discutèrent, profitant de ce moment rien que tous les deux. Après un bon quart d’heure, Minwoo jugea bon de se remettre au travail.

Minwoo : Bon, tu sais que j’ai des frères assez curieux et je pense que leur estomac sera bientôt plein, donc ils vont certainement débarquer dans quelques instants pour essayer de nous observer. Donc pour qu’ils nous laissent tranquille il vaut mieux que l’on commence à s’entraîner maintenant comme ça ils seront déçu et ne verront pas d’intérêt à nous observer.
Anaël : (rire) On voit que tu as l’habitude de réfléchir à la question « Comment échapper aux membres ? » (rire), mais je suis d’accord avec toi, je te suis.

Ils commencèrent l’entraînement tandis que leurs soupçons se confirmaient lorsqu’ils virent débarquer Hyungsik, Heechul et Dongjun qui, en voyant les deux tourtereaux s’entraîner, firent volte face, déçu de ne pas pouvoir en voir d’avantage. Lorsqu’ils fermèrent la porte derrière eux, Anaël et Minwoo se regardèrent et ne purent retenir leurs éclats de rire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 12 Aoû - 20:42

Chapitre 41

Ce matin là, Anaël se leva tôt. Elle se dirigea jusqu’à la fenêtre et ouvrit les rideaux ; ça faisait du bien de voir un peu de verdure en ce début de printemps. Cela faisait maintenant presque deux mois que Minwoo et Anaël sortaient ensemble. Ils commençaient à avoir leurs petits rituels communs. Par exemple tous les matins, le premier levé envoyait un message à l’autre pour lui glisser quelques mots doux de bon matin, souvent accompagné d’un « Je t’aime mon cœur, pressé de te revoir ! ». Anaël avait d’ailleurs pu constater depuis que Minwoo avait une âme de poète et qu’il aimait lui envoyer de belles phrases à n’importe quel moment de la journée. C’était tellement agréable de recevoir autant d’amour d’un être que l’on chérissait ; il était très attentionné et avait pour habitude de lui exprimer son amour par de petits gestes ou autre. Ce jour là, Anaël devait répéter une dernière fois avec Minwoo avant son deuxième passage au casting de JYP Entertainment. Elle était maintenant une tête connue dans la maison de disque de son petit ami et les professeurs lui donnaient même parfois quelques conseils, ce dont elle était ravie. Nichan l’accompagnait de plus en plus souvent ; les deux tourtereaux avaient pour but de la remettre avec Siwan, ce qui portait ses fruits puisque ces deux derniers c’étaient rapprochés ces derniers mois.
Vers deux heures de l’après-midi, des deux colocataires se trouvaient devant la maison de disque. Quelques membres des Nine Muses avec les Jewerly se trouvaient sur la terrace, en train de discuter. Elles allèrent les saluer rapidement puis montèrent retrouver les garçons à l’étage. Les filles commençaient à accepter petit à petit Anaël. Elle ne savait pas comment ni pourquoi, mais elles devenaient de plus en plus aimable avec elle, mais elles n’étaient pas amies ; elles avaient juste pris l’habitude de la voir et lui disaient bonjours lorsqu’elles la croisaient. Parfois, lorsqu’elles étaient de bonne humeur, elles essayaient même de lancer la conversation, ce qui était inimaginable deux mois en arrière.
Anaël et Nichan avaient à peine passé la porte que des cris retentir.

Hyungsik : Noona !!!!! Hey les gars elles sont là !!!!! Noona, Noona, j’ai quelque chose à te dire.

Ce dernier couru sur Anaël et la pris dans ses bras, non sous le regard agacé de Minwoo. Cet dernière fut surprise par cet accueil si chaleureux et se demandait quel en était la raison.

Hyungsik : Noona, je suis trop content de te voir ! Fallait que je te voie d’urgence !!!
Anaël : Pourquoi ? Qu’est ce qu’il y a pour que tu sois si excité ?
Hyungsik : (prenant les deux mains d’Anaël) Julie m’a dit qu’elle revenait cet été…(attendant une réaction) C’EST PAS GENIAAAAL CA !!!!!

Après avoir réalisé ce que Hyungsik venait de dire elle se mit à hurler tout en sautant sur place avec Hyungsik. Les autres, qui observaient la scène, se mirent à rire ; ils étaient si mignons. Minwoo, qui était le seul à ne pas rire, s’interposa entre les deux « excités » et attrapa le bras d’Anaël.

Minwoo : Bon, c’est ta copine ou c’est la mienne ? Elle est à peine arrivé que tu lui saute dessus (se tournant vers Anaël) Et toi-même pas tu t’occupe de moi, même pas tu me dis bonjours !
Anaël : (embrassant Minwoo et affichant un regard coupable) Pardon mon cœur, j’étais tellement contente d’apprendre cette nouvelle ! Mais jamais je ne pourrais t’oublier tu sais bien ! (d’un air boudeur) Tu me pardonne ?
Minwoo : (souriant légèrement) Bien sur, comment je peux t’en vouloir pour quoi que ce soit !

Anaël lui donna son plus beau sourire en se collant à lui, réclamant un baisé ce qu’elle obtenue sans peine.

Hyungsik : De toute façon Minwoo c’est un vrai bébé ! T’es sur que c’est toi le Hyung parce que tu pleurniches encore pire que ma petite cousine quand elle veut un bonbon (rire).

Minwoo lui lança un regard noir qui effraya Hyungsik qui lança un cri aigu en se cachant derrière Kevin.

Minwoo : (rire) Et après c’est moi le bébé !
Kevin : Pfffff ! On dirait deux gosses tous les deux ; pas un pour rattraper l’autre !

Hyungsik fit mine d’être profondément blessé par le commentaire de l’un de ses hyungs préférés, et il s’éloigna d’un air attristé, comme cherchant à ce que Kevin le rattrape en courant en lui présentant ses plus plates excuses.

Kevin : Ne boude pas, je sais que tu tiendras pas longtemps ! Tu m’aime trop pour ça !
Siwan : (rire) Nichan ! Viens voir je voulais te montrer quelque chose que j’ai retrouvé. Il est dans mon sac en bas. Tu viens ?
Nichan : (le suivant) C’est quoi ?
Siwan : Haha !! Tu verras bien !

Chaque membre parti de son coté tandis que Kevin, Hyungsik (qui au passage s’était agrippé au bras de ce dernier, comme regrettant d’avoir osé lui faire la tête quelques minutes auparavant) et Junyoung restaient pour donner leur avis et quelques conseils à Anaël avant son casting. C’était vraiment gentil de leur part et ça la rassurait vraiment de savoir d’avoir un avis un peu plus professionnel, et quelque part cela lui permettait de resté fixée sur son objectif et non pas sur Minwoo.
Elle répéta une bonne partie de l’après-midi, reprenant à chaque fois tout en tenant compte des conseils de chacun ; pour une fois qu’ils n’avaient rien de prévu, il fallait en profiter. Après cette dernière répétition intense, Anaël avait bien mérité de profiter un peu de son petit ami. Les trois apprentis professeurs retournèrent à l’appartement tandis que les deux tourtereaux montèrent sur le toit. Ils y retrouvèrent Nichan, Siwan et Kwanghee qui étaient tous trois mort de rire. Cette dernière était à moitié affalée sur le dos de son ex qui se tenait les côtes. Kwanghee semblait être le responsable de tout cela.

Minwoo : (se rapprochant) Ben qu’est ce qu’il vous arrive à vous trois ?
Nichan : (tout en riant) Arrive…put…respirer…
Anaël : (rire) Oula vous avez piqué un sacré fou rire !
Siwan : Mais c’est lui là ! J’ai plus d’abdo moi, je suis crevé !
Kwanghee : Oh ! Ca te fais pas de mal tien !
Minwoo : Je pense que c’est plutôt à toi qu’il faut dire ça Hyung, tu en as nettement plus besoin que lui !

Les rires de Nichan et Siwan redoublèrent tandis que Minwoo et Anaël les rejoignirent dans leur délire, Kwanghee se sentant un peu seul au monde.

Kwanghee : (vexé) Bon, c’est bon j’ai compris ! Je m’en vais !

Il tourna les talons et descendit sans un regard en arrière.

Siwan : (mettant sa main sur l’épaule de Nichan tout en essayant de se calmer) Il faut pas qu’on le laisse partir, sinon il va m’en vouloir toute la soirée !
Nichan : (rire) Moi je m’en fiche, c’est pas à moi qu’il va en vouloir !
Siwan : Mais Noona !!! S’il te plait, tu peux pas me faire ça !
Nichan : (mimant la réflexion) Bon, c’est bien parce que c’est toi !
Siwan : (la prenant dans ses bras) Merci !!! (attrapant son bras puis l’entraînant vers la sortie) Viens vite !

Les deux ex partirent en courant, Anaël et Minwoo les regardant s’éloigner. Le jeune couple continuait de rire mais se calma assez rapidement.

Anaël : Je te jure ces deux là ! Il faut vraiment qu’on réussisse à les remettre ensemble !
Minwoo : Mais ne t’en fais, je suis sur que ça va finir par arriver !
Anaël : Je sais pas, je sens qu’il y a encore un blocage.
Minwoo : (entraînant Anaël vers un banc et la mettant sur ses genoux) Tu sais pas ce que j’ai appris ? Siwan lui avait écrit une lettre il y a déjà un sacré moment !
Anaël : Ah oui je me souviens, elle me l’avait dit ! Mais elle ne l’avait pas lu à l’époque.
Minwoo : Oui ben elle l’a toujours pas lu.
Anaël : (surprise) TU RIGOLES ! Je pensais qu’elle l’avait lu depuis !
Minwoo : Non toujours pas. J’ai discuté avec lui pour savoir si de son côté il était envisageable de reformer son couple avec ma sœur et il m’a clairement dit oui mais qu’il y avait ce problème avec la lettre.
Anaël : Mais qu’est ce qu’il a écrit dedans ?
Minwoo : Il m’a dit qu’il lui disait ses sentiments pour elle. Mais bon j’ai peur qu’elle l’ait oublié dans un coin.
Anaël : Je me souviens qu’elle l’avait rangé, donc c’est déjà bon signe puisqu’elle ne l’a pas jeté, mais bon il faut la retrouver. Ne t’en fais pas mon cœur, je m’occupe de ça.
Minwoo : (souriant puis l’embrassant) Pour ça je te fais confiance mon ange.

Anaël lui sourie fièrement puis mit ses bras autour de son cou pour l’embrasser à son aise. Ils restèrent tous les deux dans les bras l’un de l’autre un petit moment sur ce banc. Même avec ce petit vent frais, la chaleur de son amour pour Minwoo et le fait qu’elle soit près de lui lui tenait chaud.

Anaël : Tu sais quoi mon cœur ; je m’occupe de ça dès ce soir et tout ceci sera réglé avant la fin de la semaine.

Puis Minwoo embrassa Anaël, fier de sa détermination et près à l’encourager.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 16 Sep - 17:34

Nouveau chapitre! Désolé pour l'attente mais pas d'inquiétude c'est la rentré je vais avoir le temps.


Chapitre 42

Le soir, à peine rentrée à l’appartement, Anaël n’eut qu’une idée en tête : tenir sa parole et savoir ce qu’était devenue cette fameuse lettre que Siwan avait écrit pour Nichan. Elle ne perdit un instant de plus et l’attrapa à la sortie de la salle de bain.

Anaël : (sur un ton grave) Unni ! Il faut qu’on parle.
Nichan : Je viens de sortir de la douche ça ne peut pas attendre 5 minutes ?
Anaël : Non !

Nichan n’eut le temps de lui répliquer qu’Anaël l’avait déjà entraîné jusqu’à sa chambre.

Nichan : Pourquoi t’es si pressée ? Qu’est-ce qu’il se passe ?
Anaël : (se plaçant face à elle, déterminée à obtenir l’information dont elle avait besoin) Où est la lettre de Siwan ?

Nichan resta bouche-bet, s’attendant à tout sauf ça. Elle reprit ses esprits et lui tourna le dos en signe de réponse. Anaël repartie à la charge.

Anaël : N’essaye pas d’esquiver la question ! Est-ce que tu l’as lu au moins ?
Nichan : J’ai pas envi…
Anaël : Oui ou Non ?
Nichan : (s’emportant) NON !

Anaël se recula puis baissa la tête, d’un air attristé. Nichan regardait le sol, totalement perturbée par cette conversation. Anaël se rapprocha doucement puis posa ses mains sur celle de son ainée.

Anaël : Désolé d’y avoir été aussi fort, mais je devais le savoir ?
Nichan : Pourquoi tu devais savoir ???
Anaël : Parce que je sais qu’au font de toi tu l’aime toujours, mais tu te refuse de te l’avouer. Je vois bien comment tu le regarde, comment tu ris avec lui, comme tu te sens bien !
Nichan : On est juste amis c’est tout !
Anaël : (se rapprochant) Je ne te crois pas, mais là n’est pas la question. S’il est vraiment ton ami, alors efforce toi de lire cette lettre, je suis sure qu’il a pris beaucoup de peine à l’écrire alors lit là au moins, respecte ce qu’il a fait.

Anaël se leva et ouvrit la table de nuit de Nichan. En farfouillant un peu elle n’eut pas de mal à retrouver cette lettre. Elle la lui posa sur les genoux.

Anaël : J’espère vraiment que tu vas la lire unni, je suis sure que ça ne peut te faire que du bien autant à lui qu’à toi.

Elle la prit dans ses bras puis partie dans la salle de bain, la laissant seule dans ses pensées. Elle n’avait pas le courage de lire cette lettre, elle savait que cela allait être trop difficile. Elle réfléchit un long moment puis fini par s’endormir, la lettre de Siwan posée sur sa poitrine.
En revenant de la salle de bain, Anaël découvrit Nichan endormit avec la lettre de son bien aimé dans les mains. Elle la lui prit et la posa sur la table de nuit, de peur qu’elle ne la déchire dans son sommeil.

Anaël : J’espère qu’elle la lira demain.

Puis sur ces mots elle s’installa dans son lit et s’endormit presque de suite.
Le lendemain matin, Nichan se leva la première, se préparant pour aller au travail, tandis qu’Anaël ne perdit pas de temps pour se préparer puisque c’était le jour J : elle devait passer son deuxième casting chez JYP. Elles déjeunèrent ensemble puis Nichan quitta la maison la première, prévenant sa colocataire qu’elle l’attendrait avec les garçons le soir à la maison de disque, en espérant qu’elle réussisse son casting. Anaël devait s’entraîner une dernière fois et décida de s’installer dans le salon, en poussant les meubles pour avoir le plus de place possible. Elle ne fit que répéter 2-3 fois, de peur de se mélanger les pinceaux à la fin. Elle se prépara pour faire la queue au casting puis, avant de mettre ses chaussures, elle se souvint de la lettre. Pour vérifier, elle alla dans la chambre en espérant qu’elle n’y était plus ou au moins qu’elle soit ouverte. Malheureusement, celle-ci n’avait pas bougé depuis la veille. Elle la mit dans son sac puis sortie de l’appartement. Il fallait qu’elle passe ce deuxième pilier, elle devait réussir.

Le soir, Nichan et les ZE :A étaient dans le petit salon, au rez-de-chaussée, dans la maison de disque. Chacun discutait dans son coin, tandis que Minwoo surveillait nerveusement la pendule ainsi que son portable, lorsqu’il se leva brusquement de son siège. Anaël se trouvait à la porte. Il se précipita vers elle, n’osant lui demander comment ça c’était passé.

Minwoo : (hésitant) Mon cœur…Alors ?

Anaël relevant doucement la tête puis se mit à hurler tout en sautant dans les bras de Minwoo. Les autres membres les rejoignirent, tous aussi excité les uns que les autres. Anaël ne pouvait exprimer ça joie avec des mots et ses larmes ne cessaient de couler. Elle était si heureuse et tellement soulagé. Minwoo ne la lâchait plus et lui essuya ses larmes.

Minwoo : (chuchotant à l’oreille d’Anaël) Je suis fier de toi, je savais que tu y arriverais ! Arrête de pleurer mon cœur !
Anaël : (l’embrassant) Merci. (A tout le monde) Merci beaucoup pour votre aide, je ne sais pas si j’aurais réussi sans vous. Je vous aime tous !

Tout le monde se regroupa autour d’elle dans une étreinte collective, ce qui lui fit chaud au cœur.

Kwanghee : Bon c’est pas le tout mais moi j’ai faim !
Hyungsik : Manger !!! Moi aussi j’ai faim !!! Noona, tu viens !

Les membres suivirent les deux affamés tandis que Nichan alla rejoindre Anaël. Elle la prit dans ses bras, pris son visage dans ses mains puis lui déposa un baisé sur le front.

Nichan : Unni est fier de toi !
Anaël : (l’étreignant) Merci beaucoup ! (se rappelant) Ah unni ! (fouillant dans son sac puis sortant la lettre) Lis là ! C’est un ordre !

Elle lui sourit en posant une main sur son épaule pour lui donner du courage puis la laissa seule avec ses pensées et cette fameuse lettre. Elle s’asseyait ; « Je l’ouvre ou je l’ouvre pas ? Je la lis ou non ? » se demandait-elle. Après mure réflexion, elle fini par prendre son courage à 2 mains et commença à dégrafer la lettre.
Pendant ce temps, Anaël avait rejoint Minwoo dans la salle de danse, comme toujours, accompagné d’Heechul, Kwanghee, Siwan et Junyoung. Les deux tourtereaux étaient installés sur le sol, Anaël dans les bras de Minwoo, tandis que Kwanghee, Siwan et Junyoung étaient debout à côté d’eux, observant les prouesses d’Heechul.

Kwanghee : C’est quoi ça ! On dirait que t’as un balai dans le cul !
Heechul : Yaaaah ! Mais hyung j’ai faim moi !
Kwanghee : Moi aussi j’ai faim ! Mais faut attendre que Kevin appa* finisse de faire à manger. Alors en attendant faut bien qu’on s’occupe.

Les spectateurs de la scène se mirent à rire tandis qu’Heechul commençait vraiment à perdre patience.

Heechul : Et alors ! Tu me prends pour un clown de service ! Je suis pas le fou du « Roi Kwanghee » alors laisse moi tranquille !
Kwanghee : Yaaaah ! Tu crois que c’est comme ça que tu dois parler à ton hyung !

Les deux commencèrent à se chamailler sous le regard amusé des autres, lorsqu’ils entendirent la porte s’ouvrir brusquement. Nichan entra en trombe, le regard noir et, sans un mot, elle attrapa le bras de Siwan et l’entraîna hors de la pièce. Ce dernier, surpris, se laissa entraîner, tandis qu’Anaël essayait de la rattraper. Minwoo la retint.

Minwoo : Il vaut mieux les laisser tranquille, qu’ils mettent les choses au clair.

Anaël les regarda quitter la pièce, ce sentant totalement impuissante et coupable d’avoir forcé les choses.
Nichan entraînant Siwan à l’étage, sur le toit. Elle l’emmena à l’abri des regards indiscrets qui pourraient se faufiler puis le lâcha pour lui faire face. A ce moment là, Siwan remarqua qu’elle avait les yeux rouge et gonflés ; elle avait pleuré.

Siwan : Qu’est ce qu’il ne va pas ?

Nichan le fit taire en le frappant sur l’épaule. Ses mains tremblaient maintenant. Il essaya de la calmer en lui prenant les deux mains ce qui eu l’effet inverse. Elle retira ses mains et le poussa brusquement pour qu’il se recule. Siwan ne savait pas quoi faire et la regarda, impuissant.

Siwan : Pourquoi tu me repousse ? Qu’est ce qu’il y a ?

Elle desserra ses poings et laissa la lettre tomber sur le sol. C’est alors que Siwan compris.

Siwan : Nichan, écoute, je…
Nichan : Tais-toi !

Nichan repris son souffle et Siwan resta immobile, de peur qu’elle ne le repousse encore.

Nichan : T’as tout gâché ! Tout est de ta faute ! (le repoussant encore) Pourquoi tu m’écris ça ! On arrivait à reconstruire une amitié toi et moi, et avec quelques mots tu gâche tout ! Pourquoi tu me fais ça !
Siwan : Nichan…
Nichan : Arrête ! (se mettant à pleurer) Arrête ! (d’une voix faible) Je t’en pris arrête !
Siwan : Je ne veux pas être qu’un simple ami pour toi.
Nichan : (pleurant d’avantage et fixant le sol) Pourquoi tu continus ! J’arrivais enfin à me reconstruire, j’arrivais à vivre sans toi !

Elle ne s’était jamais sentie aussi faible et fragile. Elle garda le silence puis se mit à frapper Siwan sur l’épaule, comme désespéré. Elle continua, ne pouvant plus s’arrêter. Siwan se laissa faire, la regardant, puis attrapa ses deux mains. Nichan se stoppa puis commença à se débattre.

Nichan : Lâche-moi ! Lâche-moi je…

Nichan ne put en dire d’avantage ; Siwan l’avait fait taire en s’emparant de ses lèvres. Elle se laissa faire, les larmes redoublant. Elle se sentait si faible ! Siwan se recula pour la regarder ; elle pleurait encore. Il la prit dans ses bras, l’embrassa sur le front et la berça doucement. Nichan le serra fort ; il l’avait tellement manqué ! Il posa son front contre le sien et elle ferma les yeux, sentant son souffle sur son visage.

Siwan : (dans un souffle) Tu t’es emparé de mon cœur et je me suis emparé du tien. Rien ni personne ne pourra changer ça, le mal est fait ! Ils ne pourront plus battre pour personne d’autre !

Nichan leva doucement ses yeux vers celui qu’elle ne pouvait cesser d’aimer, posa ses bras autour de son coup puis embrassa les larmes de ce dernier, ému par tout ceci. Ils s’embrassèrent passionnément, heureux de s’être enfin retrouvé et se serra fort dans les bras l’un de l’autre. Siwan recula son visage pour la regarder ; il voulait que ce moment ne s’arrête jamais.

Siwan : Nichan… Je t’aime !
Nichan : (essuyant les larmes de son compagnon) Moi aussi je t’aime !

Puis ils s’embrassèrent de plus bel tandis que la nuit tombait sur le pays du matin calme.


*papa Kevin
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 16 Sep - 17:42

Chapitre 43

Tout le monde était maintenant dans la salle à mangé au rez-de-chaussée de la maison de disque, sauf Nichan et Siwan qui étaient encore sur le toit. D’ailleurs, le fait que leur discussion dure si longtemps ne rassurait pas vraiment Anaël, surtout lorsqu’elle repensait dans quel état se trouvait son aîné. Elle alla voir son petit ami qui parlait avec Kwanghee et Hyungsik pour trouver du réconfort.

Anaël : Oppa !
Minwoo : (se tournant, un sourire au lèvre) Oui !
Anaël : Faut que je monte voir ce qu’il se passe, ça dure trop longtemps ! Ca m’inquiète !
Minwoo : (regardant sa montre) C’est vrai que ça fait longtemps que ça dure.
Kwanghee : Ca doit être bon signe !
Anaël : Je monte, je reviens.
Minwoo : (retenant Anaël par le bras) Non, tu n’y vas pas toute seule je viens avec toi.
Kwanghee : Et vous croyez que vous allez assouvir votre soif de potin tout seul ! Vous rêvez les enfants je viens aussi. (se tournant vers Hyungsik) Ben alors, impose toi un peu ! Je sais bien que tu as envie d’aller voir toi aussi.
Hyungsik: (d’un air innocent) Ben… (rire gêné) oui, j’avoue.

Kwanghee attrapa Hyungsik par l’épaule et suivit Minwoo et Anaël. Ils montèrent discrètement mais remarquèrent très vite qu’ils étaient suivis par Dongjun et Heechul qui avaient eu aussi soif de potin. Une fois près de la porte du toit, Anaël s’arrêta.

Anaël : On va pas tous débarquer, ça va pas le faire ! Mais… (remarquant la présence de Dongjun et Heechul) pourquoi vous êtes là ?
Dongjun : (pointant Heechul du doigt) C’est pas moi c’est lui !
Heechul : (donnant une petite tape derrière la tête de Dongjun, puis souriant à Anaël) On s’ennuyait !
Kwanghee : (se faufilant) On s’en fiche, on rentre tous !
Minwoo : (arrêtant Kwanghee avec l’aide de Hyungsik et Anaël) Toi, tu vas surement pas entrer le premier !
Hyungsik : On a cas entre ouvrir la porte pour voir si tout va bien ! On jette juste un petit coup d’œil !
Minwoo : Bonne idée on va faire ça !

Anaël acquiesça puis se posta devant la porte. Elle espérait ne pas les voir effondré à l’opposé l’un de l’autre, ou pire encore en train de se taper dessus. Le fait que ce soit assez silencieux la rassurait ; il y avait très peu de chance pour qu’elle découvre ce deuxième tableau qu’elle s’était imaginée. Le plus discrètement possible, elle appuya sur la poigné de la porte puis la poussa légèrement en passant sa tête dans l’ouverture. Elle fut agréablement surprise par le tableau qu’elle découvrit : Nichan était accoudé sur le bord du toit, Siwan l’étreignant derrière elle avec sa tête posé sur son épaule. Surexcité, Anaël tapa des pieds en écrasant au passage les orteils de Hyungsik qui retint un cri. Elle se recula pour présenté ses excuses à Hyungsik en posant sa main sur la tête de se dernier, puis se tourna vers Minwoo.

Anaël : (en chuchotant) Mon cœur, on a réussi !

Minwoo, qui était le seul à comprendre ce qu’il se passait, tapa dans la main de sa petite amie puis se précipita pour voir ça de ses propres yeux. Les autres, totalement exclu de ce délire, voulaient savoir ce qu’il se passait, alors ils essayèrent à leur tour de passer leur tête derrière la porte.

Nichan : J’aurai jamais cru que la soirée finirait comme ça ! (rire)
Siwan : Moi non plus ! Je commençais à désespérer, je pensais que tu ne lirais jamais cette lettre.

Nichan se tourna pour faire fasse à Siwan puis passa ses bras autour de son cou.

Nichan : J’aurai vraiment eu tors de ne pas la lire ! Au final je me sens beaucoup mieux maintenant.

Siwan lui sourit puis l’embrassa. Les autres curieux voulaient mieux voir la scène qui se déroulait sous leurs yeux, mais étant donné qu’ils étaient tous derrière la porte, ils se bousculèrent et finirent par ouvrir grand la porte dans un grand fracas. Siwan et Nichan sursautèrent, se demandant se qu’il se passait. Anaël se releva précipitamment, les cheveux totalement ébouriffés. Il fallait sauver les meubles.

Anaël : (mimant la surprise) Hey ! Vous êtes là ! Mon cœur regarde !
Minwoo : (enlevant précipitamment la saleté sur son pantalon) Ah ! Tu les as trouvés ! T’es trop forte !
Dongjun : On vous attend pour manger, (poussant Hyungsik avec ses pieds pour que celui-ci se relève) pas vrai hyung !
Hyungsik : (se frottant l’arrière de la tête) Vais avoir une bosse moi euh ! Pourquoi c’est tout le temps moi ? (recevant un petit coup dans les cotes par Heechul) J’ai faim ! On vous attend depuis tout à l’heure vous venez !!!

Hyungsik était contrarié et tourna les talons pour descendre.

Heechul : Bon ben on y va !
Kwanghee : Wow, wow, WOW ! Minute papillon! (regardant tout le monde d’un air ahuri) Faite pas comme si tout était normal ! (se rapprochant de Siwan) Alors mon pote ! Ca y est, tu as retrouvé l’élu de ton cœur ?
Siwan : (rougissant) Ben… oui c’est un peu ça.
Kwanghee : (prenant Siwan dans ses bras) Oh mon petit Siwannie ! Qu’est ce que je suis fier de toi !

Nichan rejoignit les autres qui riaient tandis que Siwan essayait de se défaire de Kwanghee.
Ils descendirent tous en cuisine, Nichan et Siwan main dans la main. Kevin, Junyoung et Taeheon étaient les trois seuls qui étaient restés en cuisine, et ils commençaient à perdre patience lorsqu’ils poussèrent des cris de surprise en voyant les deux réconciliés main dans la main.

Kwanghee : Cha-chan !! Alors on vous a pas fait attendre pour rien !
Hyungsik : ( se dirigeant vers Kevin pour se plaindre) Hyung ! J’ai une bosse là, regarde ! J’en ai marre, pis j’ai faim !
Junyoung : (s’approchant de Hyungsik) Mon pauvre petit magnae ! Viens je vais m’occuper de toi !
Hyungsik : (s’agrippant au bras de Kevin) Non ! Je veux Kevin-hyung !

Kevin se mit à rire puis alla s’installer à table, entraînant Hyungsik avec lui. Anaël resta bouche bet en voyant cette scène, ce que remarqua Taeheon.

Taeheon : T’occupe pas ! Quand il a fin et qu’en plus il est fatigué, il est ronchon et il ne veut que Kevin.
Minwoo : Un vrai gamin !
Anaël : (bousculant Minwoo) Arrête ! C’est trop mignon !
Taeheon : (rire) C’est ce que tu dis, mais parfois c’est un peu chiant.
Minwoo : Si tu trouve ça mignon je veux bien être comme ça moi aussi, comme ça je dirais tout le temps « Veux mon ange !!!! » (rire)

Anaël lui tira la langue et l’embrassa.

Kwanghee : Roo ! Les enfants arrêtés de vous bécoter, on est à table bon sang, j’aimerais bien pouvoir finir mon repas !

Minwoo embrassa de nouveau Anaël pour narguer son hyung, puis ils s’installèrent avec les autres à table. Pendant le repas, Nichan et Siwan ne se lâchaient plus et étaient collé l’un à l’autre tout au long du repas. Hyungsik, qui était assis juste en face d’eux avec Kevin, les observa d’un regard envieux.

Hyungsik : Hyung ! Vous avez de la chance Minwoo et toi ! Je suis jaloux !
Siwan : (rire) Pourquoi tu dis ça ?
Hyungsik : Ben… vous avez une amoureuse !
Junyoung : (rire) Je peux être ton amoureux si tu veux moi ?

Les rires redoublèrent tandis que Hyungsik se décala de peur que Junyoung ne lui saute dessus. Après un repas bien animé, Minwoo et Anaël s’isolèrent. Celle-ci devait parler à Julie pour en savoir plus sur son retour pendant les vacances. Minwoo lui proposa de lui prêter son ordinateur pour lui envoyer un mail et elle acquiesça. Ils s’installèrent dans la chambre de ce dernier, assis sur un des lits. Anaël était absorbée dans ce qu’elle faisait, tandis que Minwoo essayait d’occuper son temps en lisant un livre, ce qui était un exercice difficile pour lui lorsque sa petite amie était à proximité. En ayant marre de patienter, il abandonna son livre puis se rapproche d’elle en la prenant par la taille et l’embrassant dans le cou.

Anaël : Roo ! Oppa ! Tu vois pas que je suis occupé !
Minwoo : Mais je m’ennui moi ! Je t’attends depuis tout à l’heure !
Anaël : Je sais mais j’en ai plus pour longtemps.
Minwoo : (chatouillant Anaël) Menteuse !
Anaël : (rire) Arrête ! Tu sais que j’aime pas les chatouilles !
Minwoo : (boudeur) C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour que tu fasses attention à moi.
Anaël : (attendrit) Mais non mon cœur ! (l’embrassant) Tu n’as cas m’aider !
Minwoo : C’est tout écrit en français, qu’est-ce que tu veux que je t’aide !
Anaël : Ah oui c’est vrai ! (l’embrassant) Je me dépêche !

Commençant à perdre patience, il se rapprocha pour tenter de lire ce qu’Anaël écrivait.

Minwoo : (en français) « Tu ne m’as rien dit ! »
Anaël : (attendrit) Oooooh ! (l’embrassant) Mon cœur t’es encore plus mignon que d’habitude quand tu parle en français !
Minwoo : (rougissant) C’est vrai ! Pourquoi tu ne m’apprends pas le français ?
Anaël : Et bien, je n’y ai jamais pensé. En même temps tu ne m’as jamais demandé.
Minwoo : (fier de lui) Je sais dire quelques trucs en français !
Anaël : Ah bon ! Comme quoi ?
Minwoo : Euh… (en français) « Bonjour ! Je m’appelle Minwoo ! »
Anaël : (encore plus attendrit) Oooooh !!!
Minwoo : (rire gêné) « Et toi, comment tu t’appelles ? »
Anaël : (embrassant Minwoo puis répondant en français) « Je m’appelle Anaël ! »
Minwoo : (rire) Euh… (en français) Tu es très belle !
Anaël : (prenant sa tête dans ses mains) Oooooh mon cœur !
Minwoo : (rougissant) Euh… Je t’aime !

Ne pouvant plus se contenir, Anaël sauta dans les bras de Minwoo pour l’embrasser. Ce dernier, étant surpris, se laissa basculer sur le lit, Anaël dans ses bras. Elle relava la tête pour le regarder, toujours allongée sur lui.

Anaël : Mon cœur, qu’est-ce que je t’aime !
Minwoo : C’est vrai que je te fais craquer quand je parle en français ?
Anaël : (en embrassant Minwoo) Oh que oui !

Ils continuèrent à s’embrasser, enlacé, l’un contre l’autre, lorsque Nichan débarqua dans la chambre. Surpris, les deux amoureux se redressèrent d’un coup, Anaël échappant de justesse aux lattes du lit supérieur. Même s’ils furent rapides, Nichan remarqua très vite qu’elle avait dérangé les deux tourtereaux.

Minwoo : (terriblement gêné) Noona ! Euh… T’es là ? (rire nerveux)
Nichan : (aussi gêné) Oh désolé ! J’aurais…j’aurais du frapper avant d’entrer.
Anaël : (rougissant) Euh… (rire gêné) Pas grave ! Hihi…Pas problème !
Nichan : Pardon, pardon, pardon ! Je voulais juste dire que tu me préviens quand on y va.

Nichan s’excusa encore puis parti précipitamment. Minwoo et Anaël se regardèrent un instant, essayant de se remettre de leurs émotions, puis ils partirent dans un fou rire.

Anaël : Qu’est-ce qu’on est bête !
Minwoo : (rire) Ben maintenant… on peut reprendre où on en était.

Puis sans un mot de plus, Minwoo entraîna Anaël contre lui pour l’embrasser d’avantage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 30 Sep - 20:00

Voilà un nouveau chapitre!!! Je poste mais je ne suis même pas sur qu'il y ait encore des lecteurs, s'il y en a manifesté vous en me laissant un petit com ça me ferait plaisir xD En tout cas bonne lecture!

Chapitre 44

Nichan : Dépêche-toi Anaël ! Le taxi nous attend !

Anaël se dépêcha de mettre ses chaussures dans son sac puis se précipita dans les escaliers. Nichan était déjà dans la voiture. Elles allaient, comme tous les week-ends, à la maison de disque. Cela faisait déjà presque 1 mois que Nichan et Siwan étaient de nouveau ensemble, et depuis ils ne se quittaient plus, comme pour rattraper le temps perdu. Anaël préparait son dernier casting avec l’aide de son cher et tendre Minwoo ; c’était la dernière étape qui lui apporterait un contrat avec la maison de disque. Elle était plus déterminée que jamais, mais ces derniers temps elle avait plus besoin de passer du bon temps avec Minwoo pour pouvoir profiter de lui. Ces deux là étaient ensemble depuis bientôt plus de 6 mois, et ils n’avaient encore jamais pris le temps de passer un moment, une journée rien que tous les deux, en amoureux. Minwoo, qui s’était rendu compte d’un changement d’attitude de la part d’Anaël, essaya d’en savoir plus en interrompant leur entraînement.

Minwoo : (s’approchant d’Anaël, la prenant dans ses bras puis l’embrassant sur son front) Qu’est-ce qui ne va pas?
Anaël : (soupirant) Rien… Je suis juste…triste.
Minwoo : (s’inquiétant puis se plaçant face à elle en lui tenant les épaules) Triste ? Qu’est-ce que t’as mon cœur ?
Anaël : Je…(rougissant) Je trouve qu’on ne passe pas assez de temps tout les deux.
Minwoo : (la prenant dans ses bras) Pourquoi tu dis ça ? T’as peur que je t’oubli ? (rire)
Anaël : C’est pas drôle ! Tu te rends compte que depuis qu’on est ensemble, on a encore jamais passé de moment rien que tous les deux !
Minwoo : (après un petit moment de réflexion, puis soupirant) C’est vrai ce que tu dis, mais avec toutes nos occupations on a jamais pris le temps.
Anaël : Mais t’imagine si je suis prise au prochain casting, ce sera encore pire ! (serrant plus fort Minwoo dans ses bras)
Minwoo : Mon ange ! Tu sais quoi ? Demain on passe une journée rien que toi et moi, on sort rien que tous les deux, toutes la journée.
Anaël : (surprise) Mais t’es sur que tu peux ?
Minwoo : Ne t’occupe pas de ça. Demain, rien que toi et moi, en amoureux !
Anaël : Tu ne fais pas ça pour me faire plaisir ?
Minwoo : (l’embrassant) Non, je fais ça parce que je t’aime !

Même si Anaël avait l’habitude d’entendre de douce parole de la part de Minwoo, ça lui faisait toujours quelque chose de l’entendre dire « Je t’aime ». Etait-ce des paroles comme d’autres pour lui ? Parce que pour elle, ce genre de parole avait de plus en plus d’importance car ses sentiments grandissaient de jour en jour.

Minwoo : A quoi tu penses ?
Anaël : (sortant de sa rêverie puis embrassant Minwoo) A toi !
Minwoo : (lui rendant son baisé) On va se poser un peu en haut ?

Anaël lui sourit en guise de réponse, puis il l’entraîna sur le toit qui était maintenant un peu comme « le coin des amoureux ». Ils passèrent la soirée dans les bras l’un de l’autre, à discuter et rire.
Le lendemain, Anaël était des plus excitée et elle ne perdit pas de temps à se lever. Cependant, en ce jour si important pour elle, sa tenu avait de l’importance.

Anaël : Unni ! Au secours viens m’aider.
Nichan : (se précipitant dans la chambre) Qu’est-ce qui a ?
Anaël : Je sais pas quoi mettre pour sortir avec ton frère.
Nichan : (soufflant puis riant) Tu m’as fait peur !
Anaël : Désolé, mais j’ai vraiment besoin d’aide. Tu veux pas me dire ce qui va le mieux ?
Nichan : (posant sa main sur l’épaule d’Anaël) Crois moi, je suis sur ça lui est totalement égal. Ce qui est important c’est qu’il va pouvoir être près de toi toute la journée.
Anaël : (soupirant) Unni, tu sais que tu m’aides pas du tout là.
Nichan : (rire) Bon alors… essaye ta jupe à fleur avec tes bottes marron, et… en haut tu mets ton maillot blanc avec ta veste cuire marron.
Anaël : Tu crois que ça va m’aller ?
Nichan : J’en suis sur ! Et il va adorer !

Anaël acquiesça timidement puis enfila sa tenu. Elle n’avait pas du tout l’habitude de porter des vêtements court, surtout des jupes ou robes. Elle était toujours mal à l’aise et pensait que ça ne lui allait pas du tout. Même si elle en avait déjà porté auparavant, elle était plus ou moins noyée dans la foule et se sentait alors plus à l’aise, mais pour cette fois, elle avait peur de choquer Minwoo. Et s’il n’aimait pas ? Nichan la sortit de sa rêverie.

Nichan : T’es magnifique, il va adorer ! Attend je vais te coiffer ! Je te vois bien avec les cheveux bouclé.

Nichan entraîna Anaël dans la salle de bain pour la coiffer. Elle se laissa faire, se transformant en une fille beaucoup plus féminine qu’à son habitude.

Nichan : Cha-chan ! Voilà ! Minwoo va littéralement craquer.

Anaël se regarda timidement dans le miroir.

Nichan : C’est quoi cette tête ! Ca te va très bien et je te dis qu’il va aimer ! Maintenant, ais un peu confiance en toi, et dépêche toi parce qu’il ne va pas tarder !

A peine avait-elle fini sa phrase que la sonnette retentit. Nichan se précipita pour ouvrir la porte et fut d’autant plus surprise en voyant son frère : il portait un jean clair avec une paire de chaussure noir à semelle blanche, puis un t-shirt blanc avec une petite veste style costard de couleur marron ainsi que des lunettes rondes de couleur marron.

Nichan : Wow ! Et bien vous allez être bien assortis tous les deux !

Anaël vint dans le couloir timidement et les deux amoureux se regardèrent avec de grands yeux.

Anaël : (s’approchant de Minwoo) Wow, qu’est-ce que…
Minwoo : …t’es belle !

Ils se regardèrent puis se mirent à rire. Siwan débarqua à l’improviste dans l’appartement et ouvrit de grands yeux en voyant Anaël.

Siwan : Salut ! Wow, ça te va vraiment bien Anaël ! Tu devrais t’habiller comme ça plus souvent !
Nichan : (à Siwan) Hey oh ! Je suis là moi ! Et toi d’ailleurs, qu’est-ce que tu fais là ?
Siwan : (prenant Nichan dans ses bras et l’embrassant) Je savais que tu allais être toute seule aujourd’hui, alors je me suis dis que peut être je pouvais venir te tenir compagnie. (grand sourire)
Nichan : (rire) Et bien… tu as bien pensé !
Siwan : (embrassant Nichan puis se souvenant que l’autre couple n’était pas encore parti) Bon les enfants (poussant Minwoo et Anaël vers la porte) Amusez-vous bien ! Pas de panique je surveille Nichan.

Ils sortirent de l’appartement puis restèrent sur le pallier un petit instant, sans dire un mot. Minwoo tandis son bras pour qu’Anaël y pose le sien, se qu’elle fit avec un sourire timide.

Minwoo : Je t’assure, t’es déjà magnifique au naturel, mais là t’es juste wouah !

Anaël se mit à rire timidement à cette remarque.

Minwoo : (l’embrassant) On y va ?
Anaël : (se mordant la lèvre) Oui. Mais on va où ?
Minwoo : T’inquiète pas pour ça, j’ai déjà tout prévu. Si tu m’aimes, alors tu dois me suivre ! (rire)

Anaël se mit à rire et le suivit sans hésitation. Bien sur qu’elle l’aimait, alors comment ne pas le suivre et lui faire confiance.
Ils se promenèrent en dehors de Seoul, histoire d’être discret et un peu plus tranquille. Minwoo l’emmena déjeuner dans un petit restaurant où ils faisaient de la bonne cuisine. Ils en profitèrent pour discuter et se découvrir encore un peu plus. Leurs mains restaient entremêlées l’une dans l’autre. Après ce déjeuné romantique, ils allèrent faire un peu les boutiques et s’amusaient à choisir des vêtements l’un pour l’autre. Ils avaient d’ailleurs tous les deux de très bon goût vestimentaire d’après leur avis, leur style se rapprochait beaucoup. Minwoo l’emmena ensuite dans une location de DVD où ils pouvaient les regarder sur place. La salle qu’il leur avait été accordé contenait un grand écran et un canapé assez grand où ils pouvaient s’installer à leur aise. Anaël s’allongea près de Minwoo, blotti contre son torse. Ils essayèrent de resté concentré sur le film mais finirent pas n’en porter que peu d’intérêt ; ils avaient passé la majeur partie de la diffusion à se plonger dans le regard l’un de l’autre et se glisser des mots doux entre deux baisés. Ils décidèrent de se dégourdir un peu les jambes et allèrent faire une partie de billard.

Anaël : Mais je suis vraiment trop nul à ça !
Minwoo : (rire) Ne t’en fais pas, Oppa va t’apprendre !

Il se posta derrière elle et essaya de resté concentré sur le jeu tout en apprenant à sa petite amie comment se servir de la canne. Anaël tenta tant bien que mal à jouer et avait fini par réussir à se débrouiller. Après cette partie de billard improvisée, ils allèrent se poser dans un café pour déguster une glace lors d’une pause bien mérité.

Anaël : Wouah ! Oppa, j’ai vraiment passé une magnifique journée ! Pourquoi on a attendu si longtemps ?
Minwoo : (prenant la main d’Anaël) Je me le demande ! (embrassant la main d’Anaël) J’ai vraiment beaucoup aimé moi aussi.
Anaël : (sourire) Il faut qu’on essaye de se faire une journée en amoureux de temps en temps, histoire d’en profiter.
Minwoo : (caressant sa joue) Je sais, mais je pense que ça ne pourra pas être pour tout de suite.
Anaël : (enlevant la main de Minwoo pour la prendre dans la sienne) Pourquoi tu dis ça ?
Minwoo : Et bien… tu as ton dernier casting à préparer, et il faut vraiment que tu travailles pour pouvoir décrocher ce contrat ! Même si j’ai totalement confiance en tes capacités, je sais qu’ils peuvent être durs avec toi. De plus, je dois préparer mon comeback avec les ZE :A, on va sortir notre nouvel album très bientôt, mais j’ai aussi un autre projet en place, donc ça sera…plus compliqué.
Anaël : Un autre projet ! Quel autre projet ?
Minwoo : (soupirant) Je ne veux pas que tu t’inquiètes…
Anaël : Dis-moi de quoi il s’agit alors !
Minwoo : Et bien… il y a une émission en préparation qui consiste à mettre en compétition des duos de danse.
Anaël : Oh mais c’est génial !
Minwoo : Oui, c’est sur, même si ça me prend beaucoup de temps en plus !
Anaël : Mais c’est quel genre de danse ?
Minwoo : (toussant, comme gêné par la question) Et bien, c’est une danse de couple.
Anaël : (surprise) Oh, je vois. Je suppose que c’est une partenaire que tu auras alors.
Minwoo : Oui
Anaël : (se forçant à sourire) Et qui est-ce ? Est-ce que je la connais ?
Minwoo : Euh… c’est Lina !

Anaël se figea sur place. De toutes les filles de Corée du Sud, il a fallu que ce duo de danse soit prévu avec elle. Minwoo, voyant la réaction qu’il redoutait chez sa petite amie, attrapa sa main puis la rassura.

Minwoo : C’est pour ça que je ne voulais pas te le dire, je savais que tu réagirais comme ça !
Anaël : Parce que tu comptais me le cacher ?
Minwoo : Bien sûr que non, mais j’appréhendais à l’idée de te le dire. Crois moi, je ne peux rien y faire, c’est sa maison de disque qui à proposé ce projet à la mienne, et si le patron à dit oui alors je ne peux pas faire autrement !
Anaël : (d’un air triste) Oui, je sais je comprends.
Minwoo : (faisant lever Anaël pour qu’elle s’installe sur ses genoux) Je sais à quoi tu penses. Crois-moi, il n’y a que toi dans mon cœur et ça ne changera pour rien au monde. Je ne veux pas que tu t’inquiète, alors s’il te plaît fait moi confiance.

Il la regardait d’un regard, lui suppliant de le croire, et Anaël l’embrassa en guise de réponse. Même si elle lui faisait confiance, elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Cette Lina était apparemment vraiment prête à tout pour la déstabiliser, même si tout ceci n’était de la volonté d’aucun des deux. Elle ne pouvait s’imaginer le laisser avec elle, mais elle le devait, elle devait faire confiance à Minwoo. Car maintenant elle en était vraiment sûr, elle n’avait jamais ressentit de tels sentiments pour un garçon et elle en était vraiment amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 30 Sep - 20:13

Chapitre 45

Après la magnifique journée qu’Anaël avait passée avec Minwoo, elle ne pouvait s’empêcher d’y repenser encore et encore. Elle aurait tant voulu que ça ne s’arrête jamais, mais la réalité revint rapidement et elle dut recentrer son attention sur son dernier casting. D’ailleurs elle ne savait pas comment faire ; elle se sentait coupable de rajouter du travail à Minwoo alors qu’il était déjà très occupé, mais ce dernier avait insisté pour assister à ses répétitions et lui donner des conseils. Cependant, dès son premier entraînement, elle remarqua très vite que cela allait être difficile. Elle entra dans la salle de danse, accueillit par Kevin et Dongjun, son sac de sport à la main.

Kevin : Anaël ! Ca y est tu es là !
Anaël : Salut les garçons ! (posant son sac et enfilant ses chaussures) Où est Minwoo ?
Dongjun : (s’approchant timidement d’Anaël) Noona… Il est vraiment désolé, mais son entraînement pour le concours à commencé aujourd’hui. Il a dit qu’il ferait de son mieux pour revenir à temps.
Anaël : (essayant de cacher sa déception) Oh ! Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas grave. Je me doutais bien, il a tellement à faire. Mais je peux quand même m’entraîner ici ?
Dongjun : Bien sûr que tu peux ! Les horaires où tu viens, c’est quand la salle est libre, donc ne t’en fais pas !
Anaël : (soulager) Oh merci ! Parce que dans l’appartement ça n’aurait pas été facile. Bon ben, je vais commencer !
Kevin : (arrêtant Anaël) Peut-être que Minwoo est occupé, mais nous on est libre pour pouvoir t’aider !
Anaël : (surprise) Vous êtes sûr ! Vous avez certainement des choses à faire je ne veux pas vous déranger les garçons. Surtout si c’est le seul moment où vous pouvez vous reposer…
Dongjun : Noona je vais me vexer ! (d’un air boudeur, les bras croisés)Tu veux dire que tu as peur qu’on ne te soit pas d’une grande aide ?
Anaël : (étreignant Dongjun) Bien sûr que non !
Dongjun : Alors dis oui !
Anaël : (pinçant la joue de Dongjun puis se tournant vers Kevin) C’est pas bien d’utiliser le charme du maknae, tu me prend par les sentiments !

Kevin se mit à rire tandis que Dongjun rougissait à cette remarque. Ils commencèrent l’entraînement tous les 3. Anaël ne pouvait s’empêcher de regarder la pendule et la porte à tour de rôle, mais plus les minutes passaient et plus elle perdait espoir. Heureusement que Kevin et Dongjun étaient là pour lui changer les idées et l’aider à rester fixée sur son objectif.
Après 2 heures d’entraînements intensif, elle se laissa tomber sur le sol, complètement exténuée.

Kevin : Ca change des entraînements avec ton chéri. On est moins tendre nous.
Anaël : (se relevant et posant sa main sur l’épaule de Kevin) Fait pas le dur à cuire, ça ne te vas pas du tout (rire).

Kevin passa son bras autour de l’épaule d’Anaël et se mit à rire. Ils allèrent se changer lorsque Anaël croisa enfin Minwoo dans les couloirs. Il se précipita vers elle puis se stoppa, croisant ses doigts.

Minwoo : Désolé !! Excuse-moi !! Pardon !!
Anaël : (prenant le visage de Minwoo et l’embrassant) Ne t’en fais pas, je sais que tu es très occupé, alors ne t’excuse pas.
Minwoo : (se donnant un coup sur la tête) Mais je t’avais promis que je serais là !
Anaël : (rire, la main posée sur la joue de Minwoo) Tu ne peux pas toujours tenir tes promesses mon cœur ! Ne t’en fais pas ; et puis merci d’avoir demandé aux garçons de m’aider !
Minwoo : (rire gêné) Ils ont été tout de suite volontaires. Tu sais, ils t’apprécient tous énormément et ils veulent vraiment t’aider.

Anaël l’embrassa de nouveau puis alla se laver. Ils passèrent un parti de la soirée tous les deux, mais Minwoo dut reprendre l’entraînement avec le groupe pour la préparation de leur nouvelle album. Anaël rentra à l’appartement rejoindre Nichan.
Depuis ce jour, plus le temps passait et moins Anaël voyait Minwoo. Les premiers jours, il faisait en sorte d’arriver avant la fin, mais en général l’entraînement touchait à sa fin puisque d’autres en avaient besoin. Même si elle essayait de rester positive, ça l’embêtait de ne plus pouvoir le voir autant qu’avant. Les autres membres se démenaient pour l’aider et assistaient à son entraînement à tour de rôle. Les choses étaient encore plus difficile lorsque ce fut au tour de Lina de venir à la maison de disque pour s’entraîner, soit avant, soit après elle. Comme toujours, leur retrouvaille fut des plus froids. Alors qu’Anaël venait à peine de commencer l’entraînement avec Junyoung, Hyungsik et Kevin, cette dernière passa la porte, accompagnée de Minwoo. Elle resta figée, étonnée de les voir débarquer dans la salle de danse ; d’autant plus surprise qu’ils riaient ensemble. En voyant Anaël, Minwoo s’approcha d’elle, Lina pas très loin derrière lui.

Minwoo : Mon ange ! Ca va ?
Anaël : (froidement) Oui, ça va ?
Minwoo : T’es sur ?

Anaël sourie faiblement. Après tout elle n’avait aucune raison d’être énervée. Minwoo l’embrassa pour la détendre un peu.

Anaël : Pourquoi tu es là ?
Minwoo : (grimaçant) Ils ont un souci dans leur salle de danse, du coup jusqu’à nouvel ordre on va devoir s’entraîner ici. (prenant les mains d’Anaël) Je suis désolée, ça va raccourcir ton temps d’entraînement.
Anaël : Ah… et ben… pas grave, de toute manière ce n’est pas ma salle. Je trouverais une autre solution.
Lina : (s’approchant de Minwoo et s’adressant à Anaël) Désolé, petite imprévue. Crois-moi que si on aurait pu faire autrement on l’aurait fait ! Ca m’embête vraiment de t’empêcher de t’entraîner.
Minwoo : (posant sa main sur l’épaule de Minwoo) Ce n’est pas de ta faute noona, tu pouvais pas prévoir qu’il y allait avoir un problème.
Lina : (d’un air désolé) Oui mais quand même la pauvre !

Anaël resta sans voix. Même son petit ami ne voyait rien au petit jeu de Lina, ce qui la décevait et blessait énormément. Il fallait qu’elle s’éclipse.

Anaël : C’est pas grave, je vais vous laissé travailler, vous avez beaucoup à faire. A plus tard.

Puis sans un mot, elle attrapa son sac et sortie de la salle. Pourquoi lui ? Aucun mec sur cette terre n’était assez intelligeant pour voir son manège. Il faut dire qu’elle était très forte pour leur donner confiance. Elle se posa un petit moment sur le toit, ayant besoin d’un peu d’air. Elle avait besoin d’être seule mais elle ne le resta pas très longtemps.

Junyoung : Anaël !

Anaël sursauta et se retourna, surprise. Il fallait avouer que Junyoung était la dernière personne à laquelle elle s’attendait voir en un tel moment. Il s’approcha et s’installa près d’elle sur le banc. Ils n’échangèrent aucun mot pendant plusieurs minutes lorsque Junyoung décida de briser le silence.

Junyoung : Enervée ?
Anaël : Un peu, oui.
Junyoung : Et… inquiète ?
Anaël : (hésitante) Un peu, j’avoue.
Junyoung : Tu ne devrais. Crois-moi, tu vaux beaucoup mieux que cette Lina !

Anaël fut surprise du ton qu’il avait adopté pour parler d’elle.

Anaël : Tu ne l’aimes pas toi non plus ?
Junyoung : Je sens bien que c’est une fille pas sincère, elle ne m’inspire pas confiance.
Anaël : Et bien malheureusement, je crois que tu es l’un des seuls à t’en rendre compte !
Junyoung : Crois-moi, pour rien au monde Minwoo choisirait cette fille contre toi. Je sais à quel point il t’aime.
Anaël : Tu me dis ça pour me faire plaisir.
Junyoung : Quel intérêt, à part te faire souffrir (après un silence) Je connais Minwoo, et crois moi, il me fait assez confiance pour me faire des confidences, et je sais qu’il tien beaucoup à toi.
Anaël : (soufflant, l’esprit perdu, puis se levant d’un coup) Mais je sais qu’elle est prête à tout pour me mettre des battons dans les roues ! Je ne sais pas pourquoi, mais depuis le premier jour où on s’est rencontrée elle fait tout pour me barrer la route, quoi que je fasse !
Junyoung : Et alors ? A chaque fois que tu as des obstacles devant toi, tu baisses les bras ? (silence) Je sais que tu es une battante, même si je ne suis pas celui avec lequel tu parle le plus, j’observe beaucoup et je sais que tu es une battante. Alors ne baisse pas les bras à cause d’une petite rigolote comme elle.

Anaël ne répondit pas. Il est vrai que Junyoung savait présenter les choses. Elle ne pensait pas qu’il avait une si grande force de persuasion. En voyant la réaction de cette dernière, il la prit dans ses bras.

Junyoung : La vie est toujours pleine d’obstacle, mais ça n’est pas pour ça qu’il faut baisser les bras. Au contraire, il faut les prendre comme des défis à relever.

Il avait raison ; après tout le chemin qu’elle avait parcourue, les sacrifices qu’elle avait fait, elle n’avait pas le droit de douter et baisser les bras. Il y avait quand même des contraintes auxquelles elle ne pouvait échapper.

Anaël : Mais comment je vais faire pour m’entraîner ? Il n’y a vraiment pas de place à l’appartement, même si je me rends bien compte que c’était un très gros service de m’accorder la salle de temps en temps.
Junyoung : (écartant les bras) Alors on a cas s’entraîner ici !
Anaël : (avec de grands yeux) Ici ! On a le droit ?
Junyoung : (rire) Bien sur qu’on a le droit ! En plus, vu que les beaux jours arrivent ce sera plus conviviale !
Anaël : (rire) En tout cas… merci pour tout ce que vous faites avec les membres pour moi. Très franchement, je ne sais pas ce que je ferais sans vous.
Junyoung : (passant son bras autour des épaules d’Anaël) Ne t’en fais pas, tu es un peu comme la sœur dont nous devons prendre soin. Et crois-moi, si l’un de nous voulait faire l’inverse, je crois que Minwoo serait capable de nous tuer ! (rire)

Elle se mit à rire avec lui, le cœur un peu plus apaisé. Elle descendit pour prendre ses affaires dans les vestiaires puis se tourna en entendant la porte de la salle de danse s’ouvrir ; c’était Minwoo. Il se précipita vers elle.

Minwoo : Mon ange ! (hésitant) Qu’est-ce qui ne va pas ?
Anaël : Rien ! Pourquoi tu me demandes ça ?
Minwoo : Je suis pas bête ! Pourquoi tu es partie comme ça tout à l’heure ?
Anaël : Mais rien, ça m’a juste un peu contrarié cette histoire mais en même temps tu n’y peux rien ! (mettant ses mains autour du cou de Minwoo) Je te suis déjà tellement reconnaissant pour tout ce que tu as fait pour moi !
Minwoo : Si tu savais comme je m’en veux !
Anaël : (embrassant Minwoo) Tu n’as pas à t’en vouloir mon cœur !
Minwoo : (la serrant fort contre lui tout en l’embrassant tendrement) Si tu savais comme je t’aime !
Anaël : (rire) Moi aussi ! (touchant ses cheveux) J’aime beaucoup cette nouvelle coupe !
Minwoo : C’est vrai ! J’avais peur que ça te choque.
Anaël : Non, le blond ça te rend encore plus mignon que tu ne l’es déjà.

Minwoo sourit fièrement puis embrassa de nouveau Anaël. Jeongho, le professeur de danse, appela Minwoo par la porte. Celui-ci sursauta puis se précipita dans la salle, embrassant une dernière fois sa petite amie. Il fallait qu’elle lui fasse confiance, et même si elle avait peur elle devait rester fixée sur son objectif. Il ne fallait pas qu’elle oubli son but principal : aller au bout de son rêve.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Dim 16 Oct - 11:05

Chapitre 46

Comme chaque matin, Anaël se leva et alluma son téléphone, dans l’espoir de recevoir un message de Minwoo. Le mot espoir était bien approprié, puisque depuis quelques semaines il ne lui en envoyait plus. Il se justifiait toujours par son manque de temps. Il était vrai que Minwoo avait un emploi du temps très chargé en ce moment avec la préparation de la sortir de leur prochain album, plus ce concours avec cette satané Lina. Le peu de fois où il lui envoyait un message il écrivait « Je suis désolé de ne plus t’envoyer de message », « Tu me manque » et « Je n’ai pas le temps de t’écrire plus, je t’appellerais dès que je pourrais » ; sauf qu’il était bien rare de le voir appeler Anaël. Le peu de fois où elle le croisait à la maison de disque, il avait à peine le temps de l’embrasser et repartait aussitôt. Même si Anaël savait que tout ceci était justifié, elle ne pouvait s’empêcher d’être triste. Parfois elle se demandait même si elle n’était pas un poids pour lui ; il avait tellement de chose à faire et elle ne faisait que le retarder dans son travail.
Même si Minwoo ne pouvait plus l’aider à ces entraînements, Anaël se rendait à la maison de disque pour s’entraîner sur le toit. Junyoung qui était devenu son grand confident, était d’ailleurs toujours au rendez-vous.

Junyoung : Le passage approche à grands pats, non ?
Anaël : Oui, c’est la semaine prochaine, ça me rend nerveuse d’ailleurs.
Dongjun : Tu rigole Noona ! T’es la meilleure !
Anaël : (rire puis ébouriffant les cheveux de Dongjun) T’es trop mignon ! Mais je n’en suis pas si sur.
Kevin : (mettant sa main sur l’épaule d’Anaël) Tu as vraiment fait de grand progrès, je ne m’inquiète pas le moins du monde, je pense que tu y arriveras. On a confiance en toi, alors fais en de même.

Anaël lui sourit et pris les 3 garçons dans ses bras. Malgré l’absence de Minwoo, tous les membres étaient restés là pour elle, à la soutenir. Elle leur en était si reconnaissante, mais les pauvres avaient tellement à faire et elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle en faisait que leur rajouter du souci. D’ailleurs, cette idée avait commencé à germer dans sa tête depuis que Lina lui avait parlé à l’abri des regards un jour où Anaël avait été voir Minwoo avant son entraînement. Tandis qu’il avait été chercher de l’eau, Lina en avait profité pour lui parler.

Lina : Tu sais, ça m’embête de devoir te piquer ton mec quand même, ma pauvre tu dois te sentir tellement mal !
Anaël : Depuis quand tu t’inquiète pour moi ?
Lina : Ne fais pas la forte, va ! Mais je te trouve un peu égoïste dans ton comportement !
Anaël : (rire) Moi, égoïste ! ET pourquoi ça ?
Lina : Parce que tu n’arrive même pas à comprendre que ton mec est occupé ! T’es tout le temps en train de lui envoyer des messages, du coup à chaque fois que l’on doit s’entraîner il a la tête ailleurs et on est donc obligé de travailler 2 fois plus longtemps !
Anaël : (d’un air plus sérieux) Pourquoi tu me dis tout ça ?
Lina : Parce qu’il faudrait que tu le lâches un peu ! Crois moi il se sent et travaille mieux quand tu n’es pas dans son esprit ! Il travaille beaucoup mieux quand je suis avec lui, je crois que ça lui fait du bien d’être avec moi (sourire triomphant).

Minwoo passa la porte, se dirigeant vers les filles.

Lina : En tout cas, tout ça pour te dire de ne pas t’inquiéter, je prends soin de ton Oppa !
Minwoo : (passant ses bras autour des hanches d’Anaël et l’embrassant sur la joue) On parle de moi ?

Anaël resta figée sans un mot. Même si elle savait très bien que Lina était une manipulatrice, elle ne pouvait s’empêcher que ce qu’elle disait était vrai. Minwoo avait déjà tellement de souci ! Elle ne faisait que lui en ajouter d’avantages. Elle s’était mise à rire nerveusement, puis embrassa Minwoo avant de quitter la pièce. Elle avait pus s’empêcher de les observer et les voir rire ensembles était comme un coup de poignard en plein cœur.
Toutes ces questions se bousculaient dans sa tête, mais l’heure était aux entraînements. En effet, il ne lui restait plus que quelques jours avant le dernier casting, et cela l’angoissait de plus en plus. Elle devait à tout pris réussir et pour cela, elle devait faire abstraction totale de tous ses soucis actuels.
Aujourd’hui était son dernier jour d’entraînement avec les garçons avant le grand jour. Nichan voulait être présente pour la soutenir, et bien entendu pour voir son petit ami.

Nichan : Dépêche-toi ! Le taxi nous attend en bas !
Anaël : Oui unni, je me dépêche ! Je prends mon sac !

Comme à chaque fois qu’Anaël allait à la maison de disque avec Nichan, elle était encore la dernière et se précipita dans le couloir pour mettre ses chaussures et descendre.
Elles firent accueillies par un Siwan plutôt impatient. Il attendait devant avec Junyoung, Kwanghee et Taeheon.

Kwanghee : Et ben enfin ! Dis donc vous aimez vous faire désirer vous !
Nichan : Devinez à cause de qui !
Anaël : Roo c’est bon ça va ! On a dit à et demi et il est…
Junyoung : Moins le quart (rire) Donc vous êtes à la bourre.

Anaël fit la moue en croisant les bras. Nichan était trop stressante quand elle savait qu’elle allait voir Siwan, ce n’était pas de sa faute ! Taeheon la pris par l’épaule.

Taeheon : T’inquiète, je te comprends. Moi aussi, je suis tout le temps le dernier ! (rire)
Junyoung : Allez ! On monte s’entraîner !
Anaël : Allons-y !

Ils suivirent le leader jusqu’au toit. Anaël ne put s’empêcher de ressentir de la tristesse lorsqu’elle passa devant la salle de danse, entendant la musique sur laquelle Minwoo et Lina s’entraînaient. Junyoung la surpris et passa son bras autour de son épaule.

Junyoung : Ne t’inquiète pas ! Il m’a dit qu’il voulait te voir à la fin de son entraînement. Il a demandé à finir un peu plus tôt exceptionnellement.
Anaël : (surprise) Ah bon ! Mais je ne veux pas qu’il sacrifie son temps de travail juste pour moi !
Junyoung : Arrête de te poser plein de question ! S’il le fait, c’est qu’il en a vraiment envie, tu ne crois pas ?

Anaël le regarda et ne put s’empêcher de sourire. Junyoung avait toujours les mots pour la réconforter. Elle se reconcentra sur son entraînement et répéta intensément la danse pendant une bonne heure. Kevin et Hyungsik les rejoignirent pour l’aider à perfectionner une dernière fois son chant. Pendant ce temps, Nichan et les autres jouaient les spéctateurs. Celle-ci était assise, dans les bras de Siwan.

Nichan : Dit oppa, Anaël est vraiment de plus en plus tracassée en ce moment. Je m’inquiète beaucoup ! Et elle me parle de moins en moins de ses problèmes.
Siwan : Oui, mais ça va s’arranger quand tout ça sera fini.
Nichan : Je voudrais bien voir à quoi elle ressemble cette fille.
Siwan : (gêné) Oui… (changeant de sujet) Tu n’es pas mal installé ?
Nichan : Non, non ! Ne t’en fais pas.

Elle lui sourit puis l’embrassa.

Kwanghee : Hey les amoureux, vous êtes pas tout seul ! Alors évitez de vous grimper dessus en public !
Nichan : (jetant la première chose qu’elle trouva sous la main : son sac) Arrête le jaloux, laisse nous tranquille !
Kwanghee : (d’un air choqué) Qu’est ce que c’est que cette rébellion ! C’est la première fois que je te vois comme ça !
Taeheon : C’est parce que tu parle trop hyung !

Kwanghee, comme à son habitude, croisa les bras d’une mine boudeuse, attendant que l’on lui présente de plate excuse. Siwan regarda Nichan, d’un air qui voulait dire « Pitié présente lui tes excuses sinon ça va être ma fête quand tu seras parti ! ». Nichan se retint de rire puis se tourna vers Kwanghee, lui donnant un baisé sur la joue.

Nichan : Pardon Oppa ! Tu sais que je t’aime bien.

Kwanghee se mit à rougir puis tapa l’épaule de Nichan, d’un air timide.

Kwanghee : C’est bon je te pardonne !
Siwan : T’étais pas obligé de lui faire un bisou.
Nichan : Pourquoi t’es jaloux ?
Siwan : (réfléchissant) Oui, un peu.

Nichan se mit à rire puis embrassa fougueusement Siwan, ne prêtant pas attention aux commentaires de Kwanghee.
Une fois l’entraînement fini, Anaël remercia tout le monde. C’était vraiment génial qu’ils lui consacrent du temps pour l’aider !

Nichan : Bon, maintenant viens ! On va allez voir ton prince charmant !

Anaël se mit à rire et se précipita à l’étage en dessous. Elle était tellement surexcitée ! Elle se sentait enfin prête pour se casting, elle voulait gagner ! N’entendant aucune musique de la salle de danse et ne voyant aucun mot sur la porte disant (ne pas déranger), elle ouvrit, empressée de voir Minwoo. Tout à coup elle se figea sur place ; ce qu’elle était en train de voir était pire que tout. Elle aurait préféré qu’on l’étrangle ; elle aurait préféré recevoir un coup de couteau ; elle aurait préférer voir tout sauf ça. Minwoo tenait Lina dans ses bras, la tête en bas, et tournait le dos à la porte. Cette dernière, ayant vue Anaël entrer, avait levé la tête pour atteindre les lèvres de Minwoo. Devant cette scène d’horreur qu’Anaël avait tant appréhendé, elle ne put que se figer sur place. Nichan et Siwan, qui était juste derrière elle, comprit très vite pourquoi elle s’était tout à coup figée sur place. Minwoo repoussa Lina très vivement, et suivit le regard satisfait de cette dernière. Il fut horrifié en voyant Anaël à la porte. Il ne put sortir un mot qu’Anaël avait déjà fuit, les yeux remplis de larme. Minwoo voulu la rattrapé tandis que Lina le retint par le bras. Celui-ci dégagea son bras violemment et se tourna vers sa sœur, comme couvert de honte.

Nichan : Siwan, tu peux m’expliquer ?
Siwan : C’est elle la fameuse fille qui pose tant de problème à Anaël.
Nichan : (se tournant vers Siwan, les yeux remplis de larme) Pourquoi tu ne m’as rien dit ?
Siwan : Parce que j’avais peur de ta réaction.
Nichan : Mais c’est complètement stupide ! (se tournant vers Minwoo) Met t’es complètement stupide !
Siwan : (attrapant le bras de Nichan) Calme toi !

Nichan se dégagea de Siwan et fonça tout droit vers Lina. Les deux garçons furent horrifiés lorsqu’ils virent Nichan se jeté sur elle, agrippé à ses cheveux.

Nichan : Sale traîné ! Conasse ! Comment tu peux faire des choses pareilles ! C’est un plaisir pour toi de faire souffrir les gens !
Lina : (hurlant) Lâche moi sale folle !
Nichan : (la frappant tout en lui tenant fermement les cheveux) La ferme !

Les garçons se précipitèrent vers elles pour les séparer. Taeheon, Kwanghee et Junyoung qui descendaient du toit, furent surpris en entendant des cris venant de la salle de danse. Junyoung tourna la tête vers la fenêtre, voyant Anaël en bas qui partait en courant. Sans se poser de question, il se précipita pour la rattraper. Kwanghee et Taeheon se précipitèrent dans la salle de danse et furent horrifié par le spectacle insensé auquel ils assistaient. Ils se dépêchèrent pour aider Siwan et Minwoo à les séparer.
Pendant ce temps, Junyoung courait dans la rue, ne sachant où aller : Anaël avait pris trop d’avance sur lui, mais il savait également qu’elle chemin elle avait l’habitude de prendre en taxi, ce qui était le seul endroit qu’elle connaissait vraiment. Il s’arrêta au milieu de la rue, intrigué par le brouhaha qu’il entendait. De nombreux coup de klaxonne retentissait. Il courut vers ses bruits puis se stoppa une fraction de seconde lorsqu’il trouva enfin la raison de cet agitassions. Des gens étaient arrêtés au milieu du trottoir, leur mains sur la bouche pour certains, les yeux grands ouvert, tandis que la circulation était bloquée. Junyoung se rapprocha et vit avec horreur une voiture donc le pare brise était fissuré et Anaël était allongé inconsciente devant cette voiture. Il se précipita vers elle, comprenant que cette dernière venait de se faire renverser.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Dim 16 Oct - 11:07

C'est bientôt la fin, voici l'avant dernier chapitre sniff ^^ Je posterais également un épilogue. Bonne lecture!

Chapitre 47

Rien n’allait plus ; tout son monde s’était effondré. Comment en était elle arrivé là ? « Pourquoi est-ce que je me suis aventurée jusqu’ici ? Pourquoi je l’ai rencontrée ; pour le faire souffrir ? Pourquoi tout c’est passé comme ça ? Pourquoi je suis venue au monde ? Pour faire souffrir les gens que j’aime ? Pour tout gâcher ? » C’est ce qu’Anaël ne cessait de penser dans son sommeil très profond auquel elle ne parvenait pas à sortir. La fin était-elle proche ? « Est-ce que je vais mourir ? Est-ce que cette note que ma vie va se terminer ? ».
Junyoung avait appelé, en panique, le manager qui avait aussitôt appelé les secours. Anaël avait été transportée jusqu’à l’hôpital, toujours inconsciente. En apprenant la nouvelle, Minwoo s’était effondré, ne tenant plus sur ses deux jambes qui ne faisaient que trembler, sa vision troublé par ses larmes et il hurlait dans les bras de Kevin et Taeheon qui essayaient de le relever, en vain. Tout le monde était choqué ; jamais ils n’auraient pensé que tout ceci prendrait une telle tournure ! Ils rejoignirent très vite Junyoung et le manager à l’hôpital.

Nichan : Où est-ce qu’elle est ? Comment va-t-elle ? On peut la voir ?
Junyoung : (prenant les épaules de Nichan) Calme toi ! (la voix tremblante) On a interdiction de la voir ! Lorsqu’ils l’ont emmené elle était toujours inconsciente. Mais les médecins vont faire de leur mieux, d’accord ?

BOOOOM !!!

Minwoo venait de frapper dans le mur en y laissant un trou. Heechul et Dongjun l’arrêtèrent, essayant de le calmer. Il voulait se faire du mal, il voulait se faire souffrir autant qu’il l’avait fait souffrir. « Comment j’ai pu être aussi naïf ? » se disait-il. Junyoung l’attrapa par l’épaule, lui glissa quelques mots dans l’oreille, puis l’entraîna dehors.
Pendant ce temps, les autres membres accompagnés de Nichan et du manager attendaient dans le couloir qu’un médecin vienne leur donner des nouvelles d’Anaël, lorsqu’ils en virent un s’approcher près du manager.

Manager : Alors ? Comment va-t-elle ? (tout le monde se rapprocha autour du manager)
Médecin : Vous faites partis de sa famille ?
Nichan : Nous sommes ses proches. Dites nous comment elle va ? Elle n’a rien de grave ?
Médecin : Elle a reçu un gros choc au niveau de la tête. Vous devriez appeler sa famille pour qu’ils viennent, je pense qu’elle va rester un petit moment. Elle est dans un coma mais devrait se réveiller dans une semaine ou plus.

Nichan plaqua ses deux mains sur sa bouche. Ce n’était pas possible, elle ne voulait pas y croire. Elle vacilla en arrière, rattrapé par Siwan qui l’emmena jusqu’à un siège.

Taeheon : Et, est-ce qu’elle a des blessures graves ?
Médecin : Sa nuque et son épaule droite on reçu un gros choc, cela explique sa perte de conscience. Ne vous en faites pas, ses jours ne sont pas en danger.
Kevin : Merci docteur !
Hyungsik : (une fois le médecin parti) Il faut contacter sa famille ! Je vais appeler Julie pour qu’elle prévienne ses parents.
Heechul : Moi je vais allez prévenir les gars.
Kevin : (retenant Heechul) Non, il vaut mieux les laisser seul, Minwoo est encore sous le choc.
Siwan : Rentrez avec le manager les gars, on va rester ici avec Nichan et on vous dit quand il y a du nouveau.
Heechul : Mais nous aussi on s’inquiète ! On veut rester là !
Manager : Ils ne vous laisseront jamais tous camper ici, alors le mieux c’est que vous veniez à tour de rôle. On reviendra demain pour voir ce qu’il en est ! Siwan, tu te sens de ramener les autres ?
Siwan : Oui, t’en fais pas Hyung.
Manager : Ok, les autres vous rentrez avec moi.

Pendant ce temps, Junyoung et Minwoo étaient près d’une machine à café, à l’étage inférieur. Ils restèrent assis, l’un à côté de l’autre, sans un mot. Minwoo n’arrivait pas à s’arrêter de pleurer. Il l’avait fait tellement souffrir, mais il ne voulait pas la perdre, il ne voulait personne d’autre qu’elle. Il se frappa la tête avec son poing pour la vingtième fois depuis qu’ils étaient descendus dans cette pièce.

Junyoung : Tu peux me parler, tu le sais ça !

Le silence continua, coupé par quelques reniflements de la part de Minwoo. Il se décida enfin.

Minwoo : Pourquoi je n’ai rien vu ? Pourquoi je me suis laissé faire ? Pourquoi je lui ai refais confiance, après tout ce qu’elle avait fait ?
Junyoung : Cette fille est un vrai poison !
Minwoo : (sanglotant) Anaël ! Anaël ! Anaël !
Junyoung : (passant sa main autour de l’épaule de Minwoo et l’attirant vers lui) Chut, calme toi !
Minwoo : Je suis un idiot ! Je suis un idiot ! Qu’est-ce que je vais faire sans elle ?
Junyoung : Tu l’aimes ?
Minwoo : (relevant la tête) Ma vie n’a plus de sens sans elle ! Bien sûr que je l’aime.
Junyoung : Cesse de pleurer et fais toi fort pour elle. Elle ne voudrait pas te voir dans cet état là. Elle n’est pas morte, alors ne pers pas espoir.

Minwoo se calma petit à petit, séchant ses larmes. Junyoung garda sa main sur son épaule pour le soutenir. Pendant ce temps, Nichan et Siwan étaient à l’étage inférieur. Elle était assise dans les bras de son petit ami, la tête posée sur l’épaule de celui-ci, perdue dans ses pensées. Elle se redressa pour le regarder.

Nichan : Pourquoi tu ne m’as pas dis ?
Siwan : De quoi tu parles ?
Nichan : Tu sais très bien de quoi je parle !
Siwan : (baissant la tête en soupirant) Je ne pensais pas que ça allait prendre une telle tournure !
Nichan : Mais pourquoi tu ne m’as pas dit que c’était-elle ?
Siwan : Parce que j’ai eu tellement de mal à te retrouver ! Je me suis dit que si tu le savais, tu remettrais tout en question et que j’allais encore te perdre.
Nichan : (caressant la joue de Siwan puis l’embrassant) Si tu savais à quel point je m’en veux ! Comment j’ai pu faire pour ne pas te faire confiance !
Siwan : Il faut dire qu’elle a la technique je pense, parce que pour provoquer de telle catastrophe à 2 reprises. Et quelque chose me dit qu’on n’a pas été les seuls.
Nichan : Je ne comprends pas comment mon frère a put faire pour tomber dans le panneau.
Siwan : Tu sais, Lina est très gentille avec nous ! Elle sait comment nous faire rire et elle aime s’amuser, mais je crois également que c’est une fille qui recherche en permanence d’avoir toute l’attention sur elle.
Nichan : C’est juste une garce !
Siwan : Je pense juste qu’elle cache un certain mal être en elle.
Nichan : Mal être ou non, c’est à cause d’elle que tout ces malheurs sont arrivés ! C’est à cause d’elle que je t’ai perdu, je me sentais tellement mal et je la revoyais sans cesse en train de t’embrasser ! Et maintenant elle refait exactement la même chose avec Minwoo et Anaël ! J’aurais dû encore plus l’amocher ! Tu as vu jusqu’où ça bêtise nous à tous emmené.
Siwan : (embrassant Nichan avec douceur pour ainsi calmer sa colère) Cesse d’y penser ! Regarde le bon côté des choses : au moins tu sais maintenant que tout ce que je t’avais dit était vrai.
Nichan : Je suis vraiment désolé ! Comment j’ai pu être aussi bête ? (embrassant Siwan) Je t’aime !

Lorsque Junyoung et Minwoo remontèrent rejoindre les deux amoureux, celui-ci alla demander à un médecin la permission de voir Anaël dans sa chambre. Ils ne lui accordèrent que quelques minutes et il se rendit dans sa chambre. En voyant sa petite amie allongée sur le lit d’hôpital, des branchements qui allaient dans tous les sens, il ne put s’empêcher de pleurer. Il laissa tomber ses larmes sur la main de celle-ci et se mit à lui parler.

Minwoo : Le médecin a dit que tu te réveilleras bientôt, mais te voir dans cette état… (la voix tremblante) Je suis vraiment un idiot ! Comment j’ai fais pour ne rien voir à son petit manège ? Je n’ai même pas pensé à ce que tu pouvais ressentir ! Je ne sais pas si tu l’as fait exprès ou non pour avoir cet accident, mais je ne veux pas que tu me laisse ! Ma vie n’a plus aucun sens sans toi ! J’aurais préféré être torturé plutôt que de te voir ici ! (pleurant et se rapprochant de sa tête) Je suis désolé ! Pardonne-moi ! Il faut que tu te réveilles ! Il faut qu’on rattrape ce temps perdu et qu’on sorte tous les deux, d’accord ? (observant son visage puis l’embrassant à travers ses larmes) Je t’aime Anaël !

Il se mit à lui caresser les cheveux tout en la regardant. « Qu’est ce que j’ai pu être bête ! » se répétait-il sans arrêt. Il voulait rester près de son chevet la nuit, mais le manager n’était pas d’accord ; il avait besoin de dormir car il avait un planning chargé pour le lendemain.
Dès le lendemain, les parents d’Anaël étaient arrivés en Corée pour voir leur fille. Minwoo était dans la chambre, la main de sa petite amie dans la sienne, les yeux rouges de fatigue et des larmes qu’ils avaient versés jusque là. La maman d’Anaël s’approcha et posa une main sur l’épaule de Minwoo. Il se tourna brusquement et les salua, puis préféra quitter la chambre pour les laisser avec leur fille. C’était au tour de Julie d’arriver. Elle avait demandé à Hyungsik de l’attendre à l’aéroport. Ce fut donc en fin de journée qu’il s’y rendit, accompagné de Kevin et Heechul, pour l’attendre. Même s’il ne voulait l’avouer pour rien au monde, les garçons avaient remarqué son empressement et son excitation en apprenant l’arrivée de cette dernière, même si les circonstances n’étaient pas vraiment joyeuses.

Kevin : Elle a pris quel vol ?
Hyungsik : Je sais pas, elle ma juste dit de l’attendre où on s’était quitté la dernière fois.
Heechul : C’est… (fronçant les sourcils) C’est pas elle là-bas ?

Hyungsik se retourna précipitamment et sentit son cœur battre à tout rompre. Julie, d’un regard perdu, le cherchait désespérément. Les garçons ne purent retenir un petit ricanement en voyant l’expression émerveillé qu’avait Hyungsik. Ne voyant aucune autre réaction, Kevin appela Julie. En les voyant enfin, elle se mit à courir puis abandonna ses valises pour sauter dans les bras de Hyungsik. Celui-ci, surpris, était plus qu’aux anges. Kevin et Heechul étaient tous les deux très surpris et les observaient d’un regard amusé.

Julie : (relâchant Hyungsik) Comment va Anaël ? Est-ce qu’elle va mieux ?
Hyungsik : Ne t’en fais pas ! Elle ne s’est pas réveillée mais les médecins ont dit qu’elle se réveillera bientôt.
Julie : Mais comment c’est arrivé ?
Hyungsik : Une longue histoire ! Je vais prendre tes affaires on va les poser chez nous et après on va la voir d’accord ?
Julie : Merci ! (se tournant vers Kevin et Heechul) Bonjours au fait ! Je suis désolée mais je suis un peu déboussolée, j’ai rien dormi de la nuit, je n’arrêtais pas de penser à elle. Je m’en veux de ne pas avoir été là pour elle.
Kevin : (posant sa main sur l’épaule de Julie) Ne t’en fais pas, c’est arrivé si vite !
Julie : Je sais mais…(les larmes aux yeux)
Hyungsik : (prenant Julie par l’épaule) Arrête de t’en vouloir ! On va la voir et on attendra qu’elle se réveille, comme ça tu pourras profiter de tes retrouvailles avec elle.

Julie lui sourit faiblement puis il l’entraîna jusqu’à la voiture. Heechul lui fit remarquer qu’elle s’était beaucoup améliorée en coréen ; à vrai dire elle avait pu évoluer très vite à force de parler avec Hyungsik.
Plus les jours passaient et moins Minwoo réussissait à trouver le sommeil. Il avait finalement pu annuler une bonne partie de son emploi du temps et restait souvent au chevet d’Anaël ; il essayait de dormir auprès d’elle dès qu’il le pouvait. Il n’espérait qu’une seule chose, qu’elle se réveille.
5 jours après l’accident, ce qu’ils avaient tant espéré arriva enfin. Minwoo était dans le studio d’enregistrement lorsque le téléphone se mit à sonner.

Minwoo : (décroche) Allo !
Nichan : Minwoo ! Ca y est elle c’est réveillé ! L’hôpital vient de m’appeler !
Minwoo : C’est vrai ! Ca fait combien de temps ? Tout va bien ?
Nichan : Ils ne m’ont pas donné de détails. Je suis sur la route de l’hôpital !
Minwoo : J’arrive tout de suite !

Après avoir raccroché, Minwoo prévint les autres et abandonna l’enregistrement pour se précipiter à l’hôpital, accompagné de Siwan, Junyoung et Dongjun qui étaient avec lui. Sur le chemin, il appela Hyungsik pour que celui-ci apprenne la bonne nouvelle à Julie. Ils se précipitèrent tous à l’hôpital et Minwoo couru jusqu’à sa chambre. Cependant, il ne s’attendait pas à voir ça en arrivant à l’hôpital. Il s’arrêta devant la porte ouverte de la chambre, trouvant Nichan qui pleurait à côté du lit d’Anaël. Les autres membres s’arrêtèrent derrière Minwoo, puis Siwan rejoignit Nichan pour la prendre dans ses bras tandis que celle-ci pleurait. La chambre avait été désertée, une lettre posée sur la table de chevet. En demandant aux médecins, ces derniers les informèrent qu’elles s’étaient réveillées il y avait maintenant 3h00. Anaël avait demandé à ce que l’hôpital attendent 2h avant des les appeler. Cependant l’hôpital n’avait pas remarqué qu’elle était partie et s’en excusa.
Nichan avait pris la lettre et Minwoo se posta derrière elle pour pouvoir la lire.

« Je suis désolé de vous avoir tous importuné, je n’aurais jamais du venir jusqu’ici alors faisons comme si je n’avais jamais existé. Unni, merci de m’avoir accueilli chez toi et de m’avoir traitée comme ta petite sœur, je ne t’en serais jamais assez reconnaissante. Merci à tous pour m’avoir aidé dans les moments difficiles. Minwoo, je ne t’importunerais plus, je sais que je t’ai causé beaucoup de soucis et je m’en excuse, c’est pour ça qu’il vaut mieux que je parte maintenant, je rentre en France. Vous resterez à jamais gravé dans mon cœur ! »

Nichan pleurait maintenant. Minwoo, complètement paniqué, passa une main dans ses cheveux.

Minwoo : Noona, tu viens d’où ? T’étais où quand on t’a appelé ?
Nichan : J’étais au travail !
Minwoo : Tu es passé chez toi ?
Nichan : Non je suis venu directement ici.
Minwoo : Vite hyung, amène moi à l’appartement ! Avec un peu de chance elle y est encore !

Junyoung amena Minwoo jusque chez Nichan mais malheureusement il avait été lui aussi déserté. Il ne restait plus qu’un seul endroit : l’aéroport. Elle n’en connaissait qu’un, alors Minwoo se fia à son instinct et s’y rendit en espérant la retrouver avant qu’il ne soit trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 21 Oct - 20:27

Voici l'ultime chapitre, bonne lecture à tous

Chapitre 48

Junyoung roulait vite à côté d’un Minwoo très anxieux qui ne sortait pas un mot, concentré sur la route.

Junyoung : Détend toi Minwoo…
Minwoo : Comment tu veux que je me détende ! A cause de moi elle a eu un accident de voiture et je risque de la perdre pour toujours ! Comment veux-tu que je me calme ! (se tapant sur la tête) Qu’est-ce que je peux être bête !
Junyoung : Et tu crois qu’en faisant comme ça, ça va la faire revenir ? (silence) Et si elle n’est pas là, qu’est-ce que tu fais ?
Minwoo : Je ne veux pas l’imaginer.
Junyoung : Et si elle y est, tu vas lui dire quoi ?
Minwoo : … je n’en ai aucune idée.

Arrivé devant l’aéroport, Minwoo descendit en trombe de la voiture tandis que Junyoung partait pour aller se garer. Il courut dans tout l’aéroport, demandant même à certains voyageurs s’il ne l’avait pas vu en montrant une photo d’elle, mais rien. Il ne perdait pas espoir et courut de long en large, parcourant chaque recoin de l’aéroport, mais il ne la vit nulle part. Il alla demander quelques renseignements à une hôtesse sur les départs vers la France et ce qu’il appréhendait s’était finalement réalisé. Le dernier vol pour la France avait décollé il y avait plus d’un quart d’heure. Il essaya de dissimuler sa tristesse mais il ne put retenir quelques larmes couler du coin de ses yeux.
Elle était partie, elle l’avait quitté et préférait abandonner ses rêves pour être loin de lui. « Qu’elle idiot j’ai put être ! De toute façon je ne la méritais pas, comment j’ai put tomber dans un piège aussi stupide, comment j’ai pu faire pour ne rien voir ! A cause de ça, j’ai perdu l’être qui m’est le plus cher, j’ai même peut-être perdu plus que ça… la femme de ma vie, celle qui aurait pu être la mère de mes enfants ! Je n’ai jamais ressentit autant de sentiment si fort pour une personne, et à cause de mon ignorance, j’ai tout gâché. » . Il ne pouvait s’imaginer devoir renoncer à elle ; ils avaient commencé à avoir leur petit rituel et Minwoo avait même imaginé construire quelque chose avec elle. Il voulait qu’elle revienne, il voulait que ce mauvais rêve cesse et qu’elle se trouve près de lui à son réveil, lui donnant son petit bisou du matin.
Il voulait hurler, la supplier qu’elle revienne, mais il savait que cela allait être difficile de la retrouver. Même si Julie était toujours là, il savait qu’en apprenant toute l’histoire elle le haïrait et ne voudra pour rien au monde l’aider à la retrouver. De plus, Anaël était maline et elle ne laissera certainement aucun indice sur le lieu au elle se trouve. « Qui sait, ça se trouve qu’elle n’est même pas rentré en France et qu’elle se dirige vers un autre pays. ». Il partit rejoindre Junyoung qui se trouvait près de l’entré, le cherchant désespérément.

Junyoung : (courant vers Minwoo) Alors ?
Minwoo : L’avion pour la France est parti il y a plus d’un quart d’heure.
Junyoung : (le regard plein de compassion) Oh non ! (prenant Minwoo dans ses bras) Je suis désolé !
Minwoo : (laissant échapper une larme) Moi aussi !

Junyoung entraîna Minwoo dehors, sa main posée sur son épaule. Il avait tellement de peine pour son petit protégé. De plus, il s’était beaucoup rapproché d’Anaël et la voir dans cet état, et maintenant apprendre qu’elle était définitivement partie, cela la peinait beaucoup.

Minwoo : Je suis désolé de t’avoir fait déplacer pour rien Hyung.
Junyoung : (tapotant son épaule) Arrête de t’excuser, c’était nécessaire ! Et tu en avais besoin, au moins on aura tout essayé.
Minwoo : J’ai pas tout essayé ! Je suis trop stupide, j’aurais jamais dû me laisser faire par cette Lina, j’aurais dû le prévoir d’autant plus qu’elle avait fait la même chose avec Siwan. Si seulement je pouvais tout recommencer ! Je voudrais au moins pouvoir m’excuser auprès d’elle et lui demander pardon.
Junyoung : (le regard absent) C’est pas à moi qu’il faut dire tout ça. (tapant sur l’épaule de Minwoo puis pointant son doigt derrière ce dernier) Va donc essayer de la récupérer.

Minwoo se retourna, le cœur battant. Anaël était assise sur un banc, ses mains posées sur sa valise. Elle paraissait triste mais également épuisée, le dos courbé et les épaules tombants. Au bord des larmes, Minwoo se dirigea vers elle. Il avait eu si peur de ne plus pouvoir la revoir, alors maintenant qu’il lui restait une chance, il fallait qu’il fasse tout son possible pour la récupérer. Il s’approcha timidement près d’elle.

Minwoo : Anaël, c’est toi ?

Anaël sursauta et se leva d’un bond. Elle essuya ses larmes précipitamment lorsqu’elle reconnue Minwoo.

Minwoo : Excuse-moi, je voulais pas te faire peur !
Anaël : (reniflant et d’une voix tremblante) Qu’est-ce que tu veux !
Minwoo : (soupirant) Je veux que tu reviennes. Je ne veux pas que tu partes !
Anaël : Et alors ?
Minwoo : (se rapprochant d’Anaël) Je sais que tu crois que je suis attiré par Lina, mais en fait pas du tout ! Elle ma juste attrapée et attirée vers elle, je n’ai pas eu le temps de réagir, je ne m’y attendais pas ! Il y a que toi qui compte pour moi, tu le sais ! Qu’est-ce que je fais sans toi, moi ? Je suis perdu sans toi !
Anaël : Ca n’avait pas l’air de te déranger ses derniers temps !
Minwoo : J’avais un emploi du temps chargé, et je ne pouvais pas te contacter comme je le voulais ! C’est tout savais comme je m’en veux ! Je t’en pris pardonne moi ! Je t’aime !
Anaël : (après un instant) Et c’est tout ! Tu as cru qu’en venant jusqu’ici, juste avec quelques excuses, que j’allais revenir ! Tu n’imagine même pas comme j’ai souffert, comme j’ai pleuré en attendant comme une idiote que tu dédaigne m’accorder un peu d’attention quand t’étais avec elle. Je ne lui faisais pas du tout confiance, elle faisait tout pour m’éloigner de toi, mais tu t’es laissé faire parce que soit disant tu n’as rien vu !
Minwoo : Mais si je l’aurais remarqué, je l’aurais tout de suite repoussé ! Je ne pensais pas que tu puisses douter de mes sentiments ! Je n’ai jamais autant aimé quelqu’un que toi ! (des larmes coulant le long de son visage) Ne me laisse pas, je suis désolé !

Anaël se recula, les larmes aux yeux, puis tourna le dos en s’éloignant. Minwoo était désemparé, elle ne pouvait pas le laisser, c’était impossible !

Junyoung : Attend !

Anaël s’arrêta puis se retourna pour faire face à Junyoung.

Junyoung : Je sais que tu as souffert, mais sache que vous avez autant souffert l’un que l’autre ! Je te connais bien maintenant, et je sais que tu tien beaucoup à lui, tout comme il tien beaucoup à toi. Même si tu pense que rien ne peux justifier ce qui s’est passé, moi j’en ai une. Lina ; c’est elle qui avait brisé le couple entre Siwan et Nichan, c’est elle qui l’a embrassé alors qu’elle arrivait. Je te l’ai déjà dit, cette fille est une manipulatrice, et tout ce qu’elle voulait c’était briser votre couple ! Tu veux te dire que tu lui as donné satisfaction ? Tu peux penser que c’est elle qui à gagné ? Je sais que les membres n’ont jamais pensé de mal à son sujet, mais je pense que ce n’est qu’une fille qui recherche de l’attention. Malheureusement Minwoo est tombé dans le panneau, mais je pense que ça lui servira de leçon. Je sais aussi que si tu ne lui pardonne pas, il s’en remettra difficilement, tout comme toi.

Minwoo resta observateur de la scène, totalement démuni et n’ayant aucun espoir. Après tout, il aurait dû être plus vigilant, mais il ne voulait renoncer à elle pour rien au monde. Après un long silence, Anaël laissa ses larmes couler et se tourna vers Minwoo.

Anaël : Espèce d’idiot ! T’as jamais vu plus loin que le bout de ton nez !

Elle laissa transparaître un sourire derrière ses larmes. Ce dernier laissa libre expression à ses sentiments et s’approcha d’elle.

Minwoo : (regardant sa main puis entremêlant ses doigts aux siens) Anaël.

Puis il l’embrassa à travers ses larmes comme si cela faisait une éternité qu’il ne l’avait pas fait. Il redécouvrait la douceur de ses baisés et le bien être qu’il ressentait au contact de ses lèvres depuis bien longtemps, tandis qu’Anaël enroulait ses bras autour de son cou. Ils laissèrent leurs larmes de regret et de joie se mélanger, et Junyoung fut tout à coup fier de lui. Il ramassa les valises d’Anaël et s’éclipsa sans un mot.
Après toute ses émotions, Minwoo et Anaël ne voulaient plus se quitté de la soirée, dans les bras l’un de l’autre à l’arrière de la voiture tandis que Junyoung les ramenait à la maison. Tout le monde fut soulagé en voyant Anaël de retour, Julie en avait même pleuré de joie dans les bras de sa très chère amie. Même si elle était contente de retrouver tout le monde, elle était restée sur le fait qu’elle avait raté son dernier casting puisqu’elle était hospitalisée. Elle avait raté sa dernière chance se disait-elle, mais Minwoo l’avait consolé en lui disant qu’avec tout le chemin qu’elle avait parcourue, ce n’était que le début de sa carrière et qu’elle finirait par être prise quelque part. Elle profita de la présence de son petit ami retrouvé à son plus grand plaisir, jusqu’au bout de la nuit. Elle dut tout de même retourner à l’hôpital après une nuit bien agité, la plus belle qu’elle n’avait jamais passée, heureuse que ce soit avec Minwoo. Ils la gardèrent en observation une nuit et Minwoo avait d’ailleurs choisi de rester à ses côtés jusqu’à ce qu’elle sorte.
Une semaine après tout ceci, la vie était redevenue bien trop calme au goût d’Anaël ; sans ses castings, elle s’ennuyait. Elle profitait de sa meilleure amie qui avait décidé de resté soi disant pour profiter d’elle, mais au fond elle savait bien que cette dernière avait envie d’être près de Hyungsik pour qui son cœur chavirait, cela crevait les yeux. D’ailleurs, elle était certaine que c’était réciproque.
Le calme et l’ennui de dura pas longtemps pour Anaël, puisqu’à sa plus grande surprise et pour son plus grand plaisir, après réflexion et observation de la part de la maison de disque, ce n’était autre que la Star Empire qui avait décidé de la recruter dans le but de créer un nouveau groupe qui mélangerait plusieurs nationalités différentes. Elle n’aurait put espérer mieux que d’être en permanence près de son petit ami. Elle était la première recrutée au sein du groupe et elle allait donc avoir la place de leader.
Pour fêter la bonne nouvelle, les ZE :A avaient décidé d’organiser une petite fête avec le complicité des Nichan et Julie. Lors de cette soirée, cette dernière espérait que son prétendant ose enfin se déclarer. Elle était assise seule sur un sofa et celui-ci ne perdit pas de temps pour la rejoindre. Il s’assit à côté d’elle.

Hyungsik : (d’une voix charmeuse) Bonjour belle demoiselle, je peux vous offrir un verre ?
Julie : (riant tout en rougissant) Avec plaisir ! Comment vous prénommez vous ?
Hyungsik : Je suis…(sourire charmeur) Hyungsik le magnifique !
Julie : (tapant le torse de Hyungsik) Idiot va ! Tu me fais rire !

Hyungsik s’était rapproché au fur et à mesure pour au final se retrouver avec son bras derrière Julie, accoudé au sofa. Il la regarda un instant puis la fixa, leur visage à quelques centimètres.

Hyungsik : Tu sais que ça te va très bien le rouge.
Julie : (souriant timidement) Merci !
Hyungsik : Tu ne devrais pas porter de robe trop courte, je veux pas que des pervers te tourne autour.

La question était est-ce qu’il ne voulait pas que seulement des pervers lui tourne autour, ou est-ce qu’il pensait tout simplement qu’il ne voulait voir personne à part lui, lui tourner autour. Ces deux là se cherchèrent une grande partie de la soirée, se charmant à tour de rôle. De loin, Heechul et Dongjun les observaient d’un air amusé, ce que remarquèrent les deux couples Siwan-Nichan et Minwoo-Anaël.

Siwan : Regardez moi ça, de vrais gosses !
Nichan : (rire puis embrassant Siwan) Du calme papa Siwan (rire) !

Siwan se mit à rire et l’attira dans ses bras.

Siwan : C’est moi qui suis le plus à jalouser ! (embrassant Nichan)
Anaël : Euh excuse moi mais… (attrapant le bras de Minwoo) Tu as de la concurrence !

Siwan et Nichan se mirent à rire, rejoint par Minwoo qui embrassa le front d’Anaël. Cette dernière fit une mine boudeuse, n’appréciant guère qu’on se moque d’elle.

Minwoo : (la prenant dans ses bras) Arrête de boudé, t’es encore plus mignonne quand tu fais cette tête.
Anaël : Et alors, t’as peur qu’il y ait un autre membre qui tombe sous mon charme ?

Minwoo lui tira la langue d’un air amusé. Ils se tournèrent vers les deux clowns qu’étaient Heechul et Dongjun qui commençaient tout à coup à s’agiter. Ils suivirent leur regard pour comprendre ce qui provoquait leur agitation et restèrent bouche baie face à la scène qu’ils observaient. Hyungsik et Julie étaient toujours sur le sofa. Ce dernier, décidé dans ce qu’il voulait faire, glissa sa main dans les cheveux de Julie, puis attira son visage jusqu’au sien pour s’emparer de ses lèvres dans un baisé assez timide au départ. Julie se rapprocha et posa ses mains sur le torse de se dernier qui passa ses bras autour de sa taille pour être plus proche encore. Elle remonta ses mains pour les glisser dans ses cheveux et finalement passer ses bras autour de son cou pour pouvoir l’embrasser à son aise. Les membres se mirent à siffler, mais les deux tourtereaux étaient bien trop occupés pour les remarquer.

Minwoo : Dites… est-ce que vous avez vu combien de verre a bu Hyungsik.
Anaël : (tapant Minwoo sur le bras) Pourquoi tu dis ça ?
Minwoo : Aouch ! J’ai rien dis de mal, mais Hyungsik est tellement timide pour ce genre de chose ! Ca me surprend de le voir prendre les devant comme ça !
Siwan : (soupirant) Et oui, notre petit Hyungsikie a bien grandit !

Tout le monde se mit à rire. Anaël observa le monde qui l’entourait. C’était si apaisant et tellement réconfortant de se sentir soutenu et aimé. C’était comme si elle avait trouvé une nouvelle famille. Elle avait enfin réalisé son rêve, tout du moins en partie puisqu’il lui restait encore beaucoup de chemin avant d’être une artiste à part entière. Et pour renchérir son bonheur, elle avait enfin trouvé l’amour. Ce qui était gratifiant pour elle, c’est qu’on ne lui demandait en aucun cas de faire un choix entre sa passion artistique et son amour pour Minwoo qui ne cessait de grandir, puisqu’elle avait trouvé en lui une personne qui comprenait ses sentiments et qui l’avait aidé à aller jusqu’au bout de son rêve.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Chanseul
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 79
» Inscrit le : 27/12/2010
» Localisation : 71
» Coup de coeur : My only wish des ze:a (chanson)
» Humeur : Rêve de vacance!!!! sniff


MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   Ven 21 Oct - 20:33

Epilogue

Ce dimanche là, comme tous les dimanches matins, Anaël était seule dans la salle de danse, profitant de ce moment de solitude pour perfectionner certains pats de danse. Elle adorait ses moments passé seule sans les autres membres de son groupe. Cela faisait maintenant 5 ans qu’Anaël avait été recruté par la Star Empire et depuis, la maison de disque avait trouvé tous les membres de son groupe appelé les « Foreign Ladies » composées de six filles dont deux américaine, une chinoise, une coréennes et deux françaises qui n’étaient autres qu’Anaël et Julie, sa meilleure amie. Même si elle était très proche de ses membres, elle aimait se retrouver seule de temps à autres.
Après une bonne heure d’exercice, elle avait besoin de s’hydrater. Elle fouilla dans son sac puis sursauta lorsque deux bras vinrent se glisser autour de sa taille.


Anaël : Je t’ai déjà dit plein de fois de ne pas faire ça ! Tu me fais peur à chaque fois !
Minwoo : (l’embrassant dans le cou) T’as peur que ce soit un tueur en série ?

Anaël se dégagea puis jeta de l’eau sur Minwoo.

Minwoo : Mais pourquoi t’as fais ça !
Anaël : Parce que à chaque fois tu recommence alors que j’ai horreur quand tu me fais peur !
Minwoo : Qu’est-ce que t’es susceptible !
Anaël : (avec défiance) Ah ouai !!! Et ben tu dormiras tout seul ce soir !
Minwoo : (rattrapant Anaël et l’attirant dans ses bras) Pardon, pardon, pardon ! Non mon ange, je veux pas dormir tout seul !
Anaël : (avec un sourire victorieux puis embrassant Minwoo) J’ai encore gagné mon cœur ! (rire)
Minwoo : Espèce de sorcière sans cœur !

Anaël se mit à rire de plus belle puis passa ses bras autour du cou de Minwoo pour pouvoir l’embrasser à son aise.

Siwan : Eh oh ! Vous allez vous calmez, vous êtes pas tout seul !
Minmi : Tonton !

Une petite fille qui devait avoir vers les 2 ans courait, les bras grands ouverts, vers Minwoo. Elle portait une petite robe blanche et avait une couette qui tenait grâce à un élastique en forme de fleur rose. Celui-ci l’attrapa et la souleva dans les airs, ce qui fit rire l’enfant.

Nichan : Elle a pas arrêté de parler de toi tout le long du trajet ! (s’approchant de Siwan en posant ses deux mains sur son épaule) Papa était jaloux, n’est-ce pas chéri !
Siwan : Dit Minmi, c’est qui le plus fort ?
Minmi : C’est tonton Minwoo !!!!
Anaël : (rire) Je crois que sur ce cou là c’est raté !

Siwan déclara forfait, un peu triste par la réponse que venait de lui donner sa fille. Anaël interrompis Minmi en pleine excursion avec les accessoires que portait Minwoo autour du cou, et l’attira vers elle.

Anaël : Dit Minmi, regarde ton papa boude !

La petite vers son papa.

Minmi : Papa, pourquoi tu boudes ?
Siwan : Je boude pas mon trésor !
Nichan : Si tu boude !
Anaël : (chuchotant dans l’oreille de Minmi) J’ai une idée, va faire un gros câlin à ton papa !

La petite fille se mit à rire timidement puis courut sans atteindre vers Siwan, les bras ouverts. Ce dernier se mit à croupi pour la réception dans ses bras. Avec ses toutes petites mains d’enfants, elle attrapa son visage et colla sa bouche à la joue de son papa. Siwan resserra ses bras autour de son petit corps dans une étreinte.

Minmi : Papa t’es le plus beau !
Siwan : C’est toi la plus belle mon trésor !
Nichan : Hey doucement, maman va être jalouse !
Minmi : (rire) Mais non, toi aussi t’es la plus belle maman, hein c’est vrai papa ?
Siwan : (levant la tête pour regarder Nichan) Oh que oui maman c’est la plus belle !

Minwoo et Anaël observèrent la scène d’un regard envieux !
Pendant ce temps, Julie et Hyungsik étaient encore en train de se disputer, cette fois si dans le salon des ZE :A, pour une raison encore et toujours stupide. Dongjun et Heechul, tout deux posé autour de la table, détournèrent le regard de leur écran d’ordinateur en attendant que la tempête passe.

Hyungsik : Pourquoi c’est tout le temps toi qui décide pour la télécommande ?
Julie : (se levant d’un bon) Tu rigole ou quoi ! T’es tout le temps en train de regarder des films avec des dinosaures ! J’en ai marre à la fin !
Hyungsik : Mais celui là je l’ai jamais vu !
Julie : Et alors ! Tu vas pas mourir !
Hyungsik : (se rapprochant aussi) Mais qu’est ce que ça peut te faire, tu regarde jamais la télé !
Julie : Et tu préfères te poser au lieu d’aller prendre l’air avec moi ?
Hyungsik : Il fait froid dehors.
Julie : (se forçant à rire puis s’arrêtant d’un coup) T’es en train de te foutre de moi là ? On est en plein été imbécile, regarde dehors au lieu de trouver des excuses bidon !
Hyungsik : Mais t’es chiante aussi, tu gueule tout le temps !
Julie : Ben je m’en vais comme ça je te soulerais plus !

Puis sans un mot, Julie tourna les talons et s’enferma dans la chambre en claquant la porte.

Heechul : Bon alors décompte. 5…4…3…2…1…

Hyungsik se leva soudainement, éteignit la télé et se dirigea dans la chambre. Il entrouvrit la porte et voyait Julie sur le lit, perdu dans ses pensées en se rongeant les ongles. Elle faisait toujours ça lorsqu’ils se disputaient tous les deux. Sans un mot, il s’installa près d’elle et enleva ses doigts de sa bouche. Julie se tourna vers lui pour le regarder.

Julie : T’es vraiment chiant !
Hyungsik : Toi aussi !
Julie : Je te soul à ce point là ?
Hyungsik : (riant doucement puis enleva la mèche qui pendait sur le visage de Julie) Je serais plus avec toi depuis longtemps si tu me soulais temps que ça !
Julie : C’est ça, rattrape toi gros béta !
Hyungsik : Tu veux me bouder ? T’es sur que tu va y arriver ?
Julie : Je peux si je veux !
Hyungsik : (se rapprochant de Julie, glissant sa main sur sa hanche, puis en effleurant ses lèvres) T’en es vraiment sur ?
Julie : Tu triches !
Hyungsik : (souriant) J’adore tricher !

Puis Hyungsik se mit à embrasser Julie fougueusement, celle-ci s’allongeant sur le lit en entraînant ce dernier contre elle.
Même si tu n’étais pas rose, même si il y avait eu des hauts et des bas jusqu’à présent, ils avaient tous traversés ses épreuves ensembles mains dans la main. Anaël voulait vraiment transmettre cette idée qu’elle s’était toujours répétée dans son esprit : quand on veut vraiment quelque chose dans la vie, et qu’on se bat de toute ses forces pour l’obtenir, qu’on ne cède jamais et qu’on travaille dur pour l’obtenir, on finit toujours par être récompensé à un moment ou à un autre. Elle avait appris qu’il fallait toujours se battre coute que coute et passer les obstacles sans jamais baisser les bras pour atteindre son but dans la vie et réaliser ses rêves.


Voilà j'arrive à la conclusion de ma première fanfic avec un peu de tristesse quand même, vu le temps que j'y ai consacré et je me suis beaucoup attaché aux personnages. Maintenant que tout est fini, dites moi ce que vous en avez pensé, les points positifs comme les points négatifs.
En tout cas ce n'est qu'un au revoir puisque je suis en train d'en écrire une nouvelle donc j'espère que vous serez au rendez vous! Hwaiting xD
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/pages/ZEAStyle-FR/212806772082531
Contenu sponsorisé


nom de l'image

MessageSujet: Re: [ZE:A]Au bout du rêve chapitre   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ZE:A]Au bout du rêve chapitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Break time ::  :: Fictions Finies-