Partagez | 
 

 Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Mer 30 Mar - 19:24

MDRR oui j'ai compris XD Merci puce n_____n

(crotte j'ai pas la photo non plus >< mais j'me souviens *O*)
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
saranghea
avatar

N°1~ JongUK N.Sonic
nom de l'image
» Messages : 8039
» Inscrit le : 17/07/2009
» Localisation : In my mind
» Coup de coeur : N:Sonic...JongUk & Bong Jun // Memory in FT.Island ♥
» Humeur : HUmmm IN LOVE ♥


MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Mer 30 Mar - 22:50

sa y est j'en voie le bout plus que 10 petite pages et j'ai tout rattrapé!! XD
Revenir en haut Aller en bas
http://saranghea63.skyrock.com
Esraa
avatar

Lee Seung Gi's Wife ♥
nom de l'image
» Messages : 1432
» Inscrit le : 25/06/2010
» Coup de coeur :
» Humeur : SS4 en France wow *o*


MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Jeu 31 Mar - 16:47

Wowww tu es franchement très douée l'écriture, je t'assure pendant ce petit moment ou je lisais je me suis déconnécté et j'ai pu imaginer la scène, Tu écrit vraiment mais vraiment bien :)
Revenir en haut Aller en bas
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Jeu 31 Mar - 16:49

Heum... *-------------* ... Merci, c'est vraiment vraiment trop gentil ! Merci beaucoup... t.t
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Jeu 31 Mar - 22:23

Oui j'avais dit que j'allais posté hier >< MDR dsl... mais voila, sur ce, bonne nuit :)

PDV SH


Franchement, a chaque fois que j'essaye de faire un truc bien, un truc un peu original, ou juste pas prévue ça foire toujours. J'ai pas dut regarder assez de film, ou pas les bons.
La porte s'ouvrit plus et une femme, d'une quarantaine d'année, mal coiffé et en robe de chambre avec un énorme chien sur le coté qui dit ''Wake Up'' me sourit de travers.
« C'est donc lui le Don Juan ! » Dit elle. EunChan baissa les yeux et soupira. Je tombe vraiment pas au bon moment. Quel con !
« Vous êtes qui ? Me demanda sa mère sans doute.
-Bonjour je...
-C'est mon petit ami, me coupa t'elle en plein salut.
-On dirai une star comme a la TV. Répondit sa mère en me regardant de la tête au pied. T'as pas trouvé mieux ?
-Maman t'as but encore ? » Elle frappa EC a l'épaule et j'ai serré le poing.
« Va pas dire ca ! Cria t'elle. Il risquerait de le répéter ! Vous voulez quoi a ma fille ? Le mariage ?
-Omma ! Cria EunChan.
-Tu penses qu'a ton age tu peux encore flirter comme ca...
-Omma arrête ! » Sa mère se tue, me regarda a nouveau avant de grimacer et de pester.
« Tu vas vraiment foutre ta vie en l'air ! Dit elle... Je ne sais pas si c'est toi ou lui le problème.
-Viens ! » EC me pris la main et me tira vers une rue a droite. J'ai regardé sa mère rire en pestant et nous suivre du regard. Eunchan serait ma main fortement, elle ralentit une fois que sa mère ne pouvait plus nous voir et soupira en passant sa main dans ses cheveux.
« Eh... dis je gentiment en tirant un peu son bras vers moi. » Elle se retourna les yeux humides et dit :
« L'écoute pas ! OK ? L'écoute pas, faut jamais l’écouté, en plus elle avait but... l'écoute pas, bon dieu pourquoi elle était là. Elle sais pas se taire ? L'écoute pas. » Elle regarda vers chez elle et fixa le sol en soupirant et en passant sa main sur son front. Son regard est fuyant, elle est triste et honteuse comme si je venait de voir ce que personne ne devais voir. J'avais entendu des rumeurs sur sa famille, je n'avais jamais vu sa mère. J'avoue que çà m'a un peu surpris, mais bizarrement je souriais presque en découvrant a quel point elle est différente. EC elle ne souriait pas, elle continuais a dire de ne pas faire attention a ce qu'elle a dit. Qu'elle ne fait pas que flirter, moi je cherchai la touche stop. Vrai comment on l'arrête, elle se fatigue pour rien, je plait jamais aux parents il me trouve trop... gamin.
« EunChan calme...
-L'écoute pas hein ? Je suis pas comme elle, je serai jamais comme elle... » Elle posa ses mains sur mes joues en me regardant droit dans les yeux pour me montrer a quel point elle est sincère.
« Je sais... dis je.
-Elle n'aurait jamais dut te voir, pourquoi tu es venu aussi hein ?
-Eh bah... Je suis con.
-Pourquoi elle t'as vu ?
-Eh, t'en fais pas, je me suis pas transformé en pierre, elle et ses serpents dans les cheveux m'ont rien fais. » Elle ria et soupira lentement.
« Imbécile ! Me dit elle en m'appuyant la main sur le front. » J'ai ris et elle m’enlaça en posant sa tête sur mon épaule.
« C'est pas grand chose, dis je en le serrant. C'est rien.
-Nan c'est pas rien... » Elle se fait trop de bile, c'est seulement sa mère, je ne sort pas avec sa mère. Elle ne devrait pas en faire autant. Je ne vois pas pourquoi elle paraît si touché. Je l'avais jamais vu comme ça, si facilement détruite pour un petit rien. Une goutte tomba sur ma joue, le ciel est assombris et il va pleuvoir, il est prévue de l'orage.
« Crotte ! Il pleut ! Dis je. J'aime pas ca.
-Moi non plus... dit elle sans bouger. » Elle paraît si minuscule dans mes bras, si je la sert je pourrais la briser. Aujourd'hui la forte EunChan a l'air d'avoir disparu, je ne suis pas contre. J'aime son parfum, réellement. Elle me serra un peu plus avant de dire :
« Je peux pas... » Là il se mit a pleuvoir bien plus et elle me lâcha pour fuir mes yeux. On commença a être mouillé quand, un peu questionné je lui ai fait signe de se mettre sous une porte. On avança et en riant j'ai dis :
« HongKi va me tuer si il me voit revenir avec son teeshirt trempé. » Eunchan ne dit rien, elle avança la main sous la pluie et regarda l'eau tomber dessus le regard vague.
« Ca va pas ? Demandais je. Faut pas en faire un drame.
-SeungHyun ?
-Oui !
-Dit moi que tu m'aimes !
-Pardon ?
-Dis moi ''je t'aime''. S'il te plait j'en ai besoin... » J'ai avalé ma salive et j'ai mis les mains dans mes poches et souriant pour cacher mon embarra.
« Tu veux que je le dise là maintenant.
-Oui, même si c'est pas vrai, dit le.
-Je vais pas te le dire si c'est pas vrai. » Elle retira sa main de sous la pluie et sourit.
« Je suis égoïste. Je fais n'importe quoi... » Elle ria légèrement quand je me répétais ''Non c'est moi qui fait n'importe quoi. '' J'aurai dut le dire, mais ma bouche ne semblait pas connaître ces mots là. Je ne vois pas pourquoi elle me demande cela maintenant. Rien ne presse... ou ?
« EunChan, dis je en lui tirant le bras pour qu'elle me regarde. » Elle leva les yeux vers moi et sourit en penchant la tête comme une enfant. Elle est tellement mignonne mais ses yeux fuit, fuit tellement loin.
« Tu penses partir... pour le poste là ? C'est ca ?
-Oui. » J'ai lâché son bras et elle regarda ma main tomber.
« Si je reste ca va être ca encore longtemps, réussir a respirer que quand je te vois et encore, me forcer a ne pas penser au faite que je t'ai choisis par égoïsme. Ma mère fait n'importe quoi et ma sœur... ma sœur attend tellement de moi.
-Cherche pas d'excuse ! Dis je en la lâchant des yeux.
-C'est pas des excuses, tu veux que je trouve des excuses a quoi ?
-Tu a dis que tu allais rester !
-Oui, rester pour quoi ? Toi ? Toi et ta vie avec les 4 autres gnomes. A attendre que tu es dix minutes a m'accorder !
-Dis pas ca ! Je fais ce que je peux pour...
-T'es pas le genre de type...
-C'est donc ca ? Demandais en serrant du poing dans mes poches. Je remplis pas les cases finalement hein ?
-Non. Je laisse tomber un job, un moyen d'arranger un peu toute cette merde pour toi, juste pour toi et tu peux rien me donner en echange.
-Je ne t'ai rien demandé EunChan, c'est toi qui as décidé de resté.
-J'aurai voulu que tu me le demande !
-Comment tu voulais que je te demande une chose pareil, je suis pas... je... Je suis pas... » J'arrivais pas a finir ma phrase et plus j'hésitais plus son regard se faisait neutre. Elle sourit et dis :
« Qu'est ce que t'as a m'offrir hein ? A pars une fleur en plastique et... un amour que tu n'arrives même pas a avouer. Je dois sortir me sœur de cette maison et moi de même. Je dois avancer un minimum et avec toi je fais du sur place.
-Qu'est que tu veux que j'y fasse ?
-Rien, je te demande rien, c'est ca ce que je veux dire. A partir d'aujourd'hui je préfère plus rien te demander. » Elle me regarda dans les yeux et n'attendit pas que je réagisse car finalement elle est sur d'elle. Elle regarda la pluie tombé et s'avanca dans la rue. Ca ne veut rien dire, strictement rien dire, si elle veut me traiter ainsi au moins qu'elle est plus de ***. J'ai marché derrière elle et en lui prenant le bras, je l'ai tiré sous une autre porte. Elle me regarda et renifla, ses larmes me coupèrent la parole.
« lâche moi SH... lâche moi.
-J'aimerai que tu m'expliques.
-Je t'ai tout dis.
-Non, hier tu m'aimais et là...
-Je t'aime, tu comprends donc pas. C'est ca le problème. Tu es tout ce que j'ai ici, j'ai rien d'autre que toi. Mais ca suffit pas, car je suis pas toute seule.
-Imagine que tu es toute seule ! Criais je.
-Imaginer ? Je fais que ca, je nous voit avec nos gosses et le chien, et le bocal a poisson. J'ai déjà tout imaginé mais c'est impossible pas vrai.
-Non !
-Dans dix ans, quinze ans ? Tu ne sais même pas toi même. Réfléchis SH. Je te donne tout et toi tu ne peux rien donner a pars le temps que d'autre te donne. Je dois y aller. Je te jure. » Elle sourit du coin des lèvres et posa sa main au milieu de mon torse.
« Je préfère qu'on fasse comme si rien n'avait commencé. On n'aurai jamais dut commencer tout ca. Hein ?
-Dis pas ca...
-Laisse moi être la salope dans cette histoire. » Elle partit rapidement et j'ai regardé mes pieds en attendant que le claquement de sa porte ne résonne. Imbécile SH, imbécile qui n'as rien a dire. Mais qu'est ce que je devais dire ? Si quelqu'un savait la réponse j'aimerai la connaître. Je ne sais même pas si je suis amoureux, enfin je ne sais pas si je suis assez amoureux pour l'empêcher de partir. Finalement elle a raison, je suis juste l'imbécile qui fera qu'elle ratera sa vie. Je en veux pas être le type qu'elle regrettera plus tard d'avoir rencontré. Je ne réfléchis jamais, je l'ai fait rire, j'ai juste sut faire çà.
Rentre chez toi SH avant de faire une nouvelle connerie.

PDV Léa

Jaejin m'a dit :''19 heure sois en bas de chez toi !'' Il est 18h59 et je suis en bas de chez moi.
Mais voilà, j'espère que ou il souhaite n’emmener est un endroit couvert car depuis dix minutes il pleut des cordes et l'orage gronde au loin. C'est arrivé d'un seul coup, la fin de l'été sans doute. Le ciel est de plus en plus sombre, il va faire nuit plus tôt que prévue. J'aurai aimé que l'été dure des années, mais bon l’automne c'est bien aussi, les feuilles, les arbres orangé, le retour des soupes et des Boissons Chaude chez Strarbucks. Mais bon là il pleut bien trop.
J'ai regardé vers le bas de la rue et une personne encore indéfinis avançait vers chez nous. En vingt seconde je l'ai reconnu. Il est déjà trempé jusqu'au os. Je hais la pluie. Il baissait la tête et marchais vite, quand il arriva a une dizaine de mètre de moi je l'ai vu pester. L'imbécile il est capable de tomber malade. Je me suis avancé dans la rue jusqu'à lui et il leva la tête et me regarda étonné. Pourquoi il s'étonne je suis pas en retard.
« Tu es trempé. Dis je en passant ma main sur ses joues mouillé.
-Mais qu'est ce que tu fais ? Me demanda t'il. Là tu vas être trempé aussi ! » J'ai regardé la pluie me tomber dessus et j'ai ris :
« J'y ai pas pensé, dis je en haussant les épaules.
-Tu penses être étanche ?
-Comme un tupperware. » Il rigola et on alla dans le couloir de notre immeuble. Il fait vraiment sombre malgré que la porte sois ouverte. J'ai regardé la pluie tombé a l'extérieur.
« T'es trempé, me dit il. » J'ai regardé mon teeshirt et la pointe de mes cheveux.
« Je les avait lissé, crotte...
-T'es tout le temps jolie, mais c'est foutu pour le cinéma. » Il ne m'avait pas dit ou il voulais m'emmener ce soir. J'ai souri.
« Cinéma ?
-Oui. Cinéma d’extérieur, fais suer c'était un film que je voulais voir.
-Quoi ? » Il me regarda en souriant.
« J'en c'est rien. Mais fais suer quand même. On aurait été tranquille, personne fait attention aux autres pendant le film.
-Hum, quand dans les films américains, dans les voitures, personne ne regarde le film, tout le monde s'embrasse et... Rah j'ai toujours voulu faire ca ! » Il me regarda surpris et ria.
« En dirai Gorge, dis je en lui ébouriffant les cheveux.
-J'espère que les beignet sont pas mouillé. Me dit il en retirant son sac a dos. » Il l'ouvrit et sortit un paquet en plastique remplis de beignet brun eux même dans des paquet individuels.
« C'est a la banane ! Me dit il.
-Banane ?
-Oui... » J'ai grimacé et dis :
« Je suis pas fan de la banane. Moi c'est plus fraise ou...
-Rah, je suis vraiment mauvais aujourd'hui. » Il rangea le sachet déçu, et mis sa bouche en bec. Je peux pas résister dans ses cas là. Le pauvre, je dois l'encourager. Je l'ai embrassé et il sourit. Il a toujours sentit la pluie pour moi, depuis la recherche du chien, mais aujourd'hui c'est pire que tout. J'aurai put resté collé au lui toute la nuit mais il me poussa et dit la bouche en rond :
« Tu as la chair de poule !
-Hum, j'ai un peu froid... Mais tu veux savoir le seule point positif a cette situation ?
-Oui, et vite !
-On est juste en bas de chez moi, et il n'y a personne ! » Il ria et on monta en haut. On retira nos chaussures et je me suis dépêché d'aller chercher des serviettes propres. Quand je suis revenu il était dans le salon, avait sortit le paquet de beignet et le fixait encore déçu. J'ai posé la serviette sur sa tête et j'ai épongé mes cheveux avec la seconde. Il releva le tissus et frotta ses cheveux puis s'essuya le visage.
« On a qu'a regardé un film ici. Proposais je. Je change de haut d'abord.
-Ok. »
En enfilant mon teeshirt sec j'ai regardé ma main qui portait la bague invisible. Je vois, il voulais me donner la vrai en plein milieu du film. Vrai ça, saloperie de temps. J'ai soupiré en regardant la pluie tomber de l'autre coté de la fenêtre. Pas grave.
Jaejin regardait son teeshirt trempé quand je suis retourné dans le salon. Il haussa les épaules et tourna la tête vers moi.
« Enlève le ! Dis je.
-Euh... Non ca va aller...
-Tu vas attraper froid, enfin je dis rien, c'est pas moi qui suis chanteur... » Il se mordit les lèvres et le retira timidement.... Dahh je béni la pluie ! Vraiment son odeur, ses chien mouillé, et sa facilité a déshabiller les gens.
Pour ne pas le fixer trop longtemps je suis allé allumer la TV. Il s'assit sur le canapé et regarda a sa droite puis a sa gauche.
« C'est la première fois que je m'assois là ! Dit il.
-N'importe quoi, après la mobylette qui t'as percuter, enfin que TU as percuté tu t'es assit là...
-Vraiment...
-Mais oui, quand je t'ai soigné...
-Ah oui... Le kiss...
-J'aurai dut dire ca directement, pestais je. » Il ria mais le ravala bien vite. J'ai allumé et le présentatrice avec un champignon en guise de cheveux parla.
« On regarde quoi ? Me demanda JJ. » La femme champignon, disparut pour laisser place a une vidéo des champs Elysée.
« OMO ! Dis je. C'est chez moi ! Regarde c'est Paris... Rah ca fait bizarre... » Je suis allé m'assoir dans le fauteuil, les yeux grand ouvert et j'ai remonté mes jambes pour me coller a lui, -rapel il est torse nu- comme si le film débutait.
« T'habites là? Me demanda JJ.
-Dans la tour eiffel ? Non. » Il ria.
« J'veux dire a Paris ?
-Non J'habite en aquitaine, les pruneaux tout ca.
-Pruneaux ?
-Hum... Oui le seul truc connu d'aquitaine. Pruneaux d'agens ! Je t'en ramènerai.
-Tu rentres ? Me demanda t'il en se tournant vers moi d'un seul coup.
-Non, pas de suite, non... » Il expira en souriant.
« Change, ca me stress ! Dit il en se levant pour aller chercher le paquet de gâteaux. » Je l'ai regardé partir, c'est lui qui s'en vas dans un mois et c'est lui qui stress que je parte. Je sais pas quand je rentre, pour Noël sans doute. Il viendrais pas avec moi ? Il aura pas le temps... Mais si il l'avait est ce qu'il viendrait ?
« C'est beau non ? Demandais je en posant ma tête sur le haut du canapé en le regardant revenir vers moi.
-Oui. J'ai toujours voulu y aller. A Pali. » Son accent me fit sourire et il s'assit.
« T'as pas changé ? Me demanda t'il en ouvrant le paquet.
-Roh, c'est bon, c'est pas comme si il y avais un match de foot sur une autre chaine. Regarde c'est Montmartre. J'aime bien, mais y'a plein d'escalier c'est galère et un tas de pigeon carnivore j'aime pas ca...
-Tu as peur des pigeons ? Me demanda t'il en riant.
-Oui et alors ? T'as bien peur des montagne russes.
-J'ai le vertige !
-Heureusement que j'habite pas dans la Tour Eiffel alors ! » Il grimaça et me donna un gâteaux.
« J'aime pas trop ca... dis je.
-Oui, c'est bon goute.
-Y'a de la banane dedans c'est ca ?
-Rah t'es compliqué... oh ! » Il sourit, souleva les fesses, enfouit sa main dans sa poche arrière et se retourna dos a moi.
« Tu fais quoi ? Demandais je.
-Trois seconde, regarde c'est le Colisée ! Me dit il en pointant la télévision.
-C'est l'arc de triomphe... mais bref... » Il se retourna alors et me tendis a nouveau le gâteaux.
« C'est toujours le même, dis je.
-Non, y'a pas de banane dans celui ci! » Je l'ai pris et retourné avant de croqué mais un truc gris m'arrêta. Je l'ai retiré de mes lèvres et j'ai tiré. La bague vint et JJ me regarda content de lui.
« Imbécile, dis je émue.
-Elle est jolie ? Enfin si t'aimes pas... » Elle est simple mais au milieu un diamant, enfin un truc qui brille. C'est joli, plus que joli, de toute je suis si émue que ca pourrait être hideux je trouverai ca splendide. Il me regardait comme si mes prochain mots allait déclencher une guerre mondiale. J'ai regardé dedans et grimacé et faisant semblant de lire :
« Sophie toi et moi... pour la vie.. C'est qui Sophie ?!
-Hein ? » Cria t'il en me la prenant des doigts, il regarda dedans et soupira.
« Rah, t'es pas drôle. Me dit il en souriant. » J'ai fait semblant de retirer l'invisible ce qui le fit rire et je l'ai enfilé. Elle me va.
« Montre la tienne ! Dis je en tirant sa main. » La sienne est toute simple, mais jolie... Bon dieu on a la même, enfin non mais des bagues de couples. Yata !
« Les autres en ont marre, me dit il. Il paraît que je joue avec tout le temps depuis hier.
-La perd pas !
-Et toi l'enlève jamais !
-… je préférai l'invisible... dis je en me retenant de rire. » Il soupira et m’écrasa le gâteaux dans la bouche quand j'allais dire un autre mot. J'ai râlé et il regarda la TV.
« Tu pense que tes parents m'aimeront bien ? Demanda t'il. » J'ai retiré le gâteaux et mon cœur partit en vadrouille.
« Bon dieu... dis je. » il me regarda alors.
« C'est si dégueulasse ? Moi j'aime bien.
-Hum, faut que je goute autre chose alors embrasse moi. » Il sourit et m'embrassa, on glissa sur le canapé jusqu'à être allongé juste les pieds en dehors. OMG, ses lèvres, sa langue, sa bouche, c'est le truc le plus délicieux que j'ai gouté. Je ne sais pas si ca viens de la bague, mais je comprend la folie de Golum, maintenant que je l'ai c'est pire. Je suis drogué. J'ai passé mes mains dans son dos quand il cessa de m'embrasser.
« Oui mais parents vont t'aimer si tu leur fait ca... » Ces yeux s'écarquillèrent. J'ai éclaté de rire et il soupira avant de rire.
« Il faut que je m'entraine alors... dit il. » J'ai ris de plus belle et il m'embrassa a nouveau. La porte d'entré s'ouvrit et quelqu'un retira ces chaussures violemment avant de crier « Y'a quelqu'un ? » en français. JJ cessa et se releva. J'ai regardé qui c'était, Solène me vit et sourit avant de voir le paquet de gâteaux éventré sur la table.
« T'es affamé ou quoi ? En plus t'aimes pas eux, ils sont a la banane...
-On peut toujours changer non ?
-Non ! Mais t'en a manger combien ? » Elle alla a la table et en pris un.
« T'es pas enceinte dis ? Me demanda t'elle.
-Hein ? NON ! Tais toi ! » JJ releva la tête et Solène le vit.
« Oh ! JJ est là ! Bonjour !
-Bonjour, dit il en se levant.
-Et... Il est torse nue... Je comprendrais pourquoi tu es enceinte si rapidement...
-Enceinte ? Demanda JJ puisque que Solène avait pris plaisir a parler coréen.
-Non, non. Solène tais toi !
-Ok, ok. » Elle mangea un gâteaux et JJ renfila son teeshirt.
« Je vais filer, dit il.
-Non, reste ! Solène t'as pas autre pars ou passer la soirée ?
-Non Minani peux pas il voit ces...
-MH ? Demandais je choqué.
-Hum... On est de nouveau ensemble... »
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Junnie
avatar
100% Biased. Numberwan.
nom de l'image
» Messages : 2236
» Inscrit le : 01/09/2010
» Localisation : ZE:A's World.

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 1 Avr - 15:24

OMG, SeungHyun et EC s'engueule, j'aime pas. Mais; mais, pff, pourquoi ? La mère d'EC l'a foutu de mauvaise humeur. e_e Mais, du coup, elle va partir ? Tin, elle a été froide avec lui en plus. Et lui,... C'est déjà mieux que MinHwan, au moins il dit pas "D'accord". ._. Mais ça craint, rahh.

Et l'autre PDV, super cute, la bague dans le gâteau, comme peau d'ane ! Hein Léa ? XD Et le Colisée = l'arc de triomphe, OMG, boulet ! MDRRR. En tout cas ils sont trop mignons, ahh, Solène tombe vachement au mauvais moment, et comment avec sa dernière réplique toute l'attention se fixe sur elle. LE COUPLE DE RONGEUR EST DE RETOUR (pour vous jouer un mauvais tour). XD

En tout cas vivement la suite. ~
Revenir en haut Aller en bas
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 1 Avr - 19:19

PDV Lée

Je hais la pluie.
Je rentrais gentiment du centre ville ou j'ai essayé des chaussures pour me passer les nerfs quand il c'est mis a pleuvoir a torrent, et l'orage gronda. Comme tout le monde au départ je longeais les mur mais la pluie ce fit de plus en plus forte et les murs ne protégeais plus rien, même passé sous les stores des restaurants n'aidait pas, ils débordaient et créaient de vrai fontaine de chaque coté. Je me suis mis a courir le plus vite possible vers chez moi mais fatigué je me suis réfugié sous une banne d’échoppe de nuit. Un garçons et sa petite amie firent de même. Il sortit un paquet de mouchoir de sa poche et elle épongea son visage avec puis il lui pris les mains et les réchauffa en soufflant dessus. Vous auriez vu les yeux de la fille, pire que une boule de noël, ca tournait et brillait de mille feu, je comprend pas comment il peut ne pas porté de lunette de soleil. Je jure, c'est presque aveuglant.
Elle me regarda bizarrement puis il fit de même et bien vite ils partirent comme si ils me fuyaient. J'allais pas les frapper, je suis juste... jalouse. J'ai regardé mes mains a moi, froide et mouillé, qui va venir les réchauffer ? J'aurai bien besoin de ses poches, comme cet hiver. Le plus bel hiver de ma vie je crois, avec celui de mes huit ans ou j'avais vu le père Noël. Mais cette année c'est mieux, car il existe vraiment lui.
Fais suer, a qu'elle heure je vais rentrer ? Ca n'as pas l'air de ce calmer tout ca, c'est même de pire en pire. La rue est vide maintenant, les magasins du coin doivent être heureux, tout le monde se réfugie ou il peut. Je n'imagine pas comment le Strabucks du coin doit être bondé. J'ai les pieds glacé et la chair de poule, j'ai beau avoir couru je suis trempé des épaules et des genoux. Je veux rentrer !
J'ai regardé dans l'échoppe deux hommes de mon ages ou plus, en costume buvait du soju en me regardant parfois du coin de l'œil. Et si je... Non Léa, sois forte, tu ne succombera pas a l'appelle du soju ! Non ! J'ai regardé le ciel et la pluie apparaître sous les lampadaires maintenant allumé. Il commence a faire nuit, je n'aime pas les nuits ou il pleut, pas quand je suis dehors.
Tout semble si lent ce soir, j'ai réchauffé mes bras et passé a main a l'extérieur de l'échoppe pour voir si il pleuvait encore beaucoup. Si seulement il pouvait apparaître, avec un parapluie ou juste sans, juste pour que je le sert fort et que je n'ai plus froid.
Et si je laissais tomber ? Si je me persuadais qu'en fin de compte je ne compte pas tant que ca pour lui puisqu'il ne vient pas vers moi. Je dois même paraître un peu stupide a toujours être celle qui va vers lui. Si je laissais tomber, j'aurai peut être une bonne surprise. .. ou pas. Si je laisse courir et que jamais il ne revient vers moi, est ce que je finirai par m'y faire et trouver quelqu'un d'autre. Ce midi il n'a été capable de rien, il fait encore confiance a cette brindille glitterisé. Mais si je laisse tomber qui sera là pour lui dire a qu'elle point j'ai besoin de lui. Si je suis plus là il pourrait finir par oublier et ce dire qu'il n'a finalement plus aucune raison de me voir. Non ?
Je me suis assis sur un tabouret et la vendeuse s'empressa de venir me voir.
« Vous voulez quelque chose ? Me demanda-t-elle.
-J'aimerai juste attendre que la pluie cesse ici si ca ne dérange pas.
-Non... » Elle me sourit et repartit servir les deux hommes. Il pleut encore et encore. Parfois on dit que la pluie nettoie le monde, ma grand mère dit qu'il faut réfléchir les jours de pluie, car elle aide a fluidifier l'esprit. Si seulement elle pouvait fluidifier le mien. Je l'aime, j'aime un type qui es persuader que ca ne suffit pas. J'ai soupiré et posé ma tête dans mon bras sur la table. Une bouteille de soju se posa a ma droite et la femme dit :
« Offert par la maison. » Elle posa un verre et dé-bouchonna la bouteille. J'ai regardé la bouteille. Et puis merde, c'est un temps pour boire. J'ai donné tout ce que j'avais, j'ai jamais autant fait de mon mieux de ma vie, alors j'ai le droit a décompresser. Je me suis servit un verre et j'ai but cul sec, c'est vraiment dégueulasse. Je vais boire jusqu'à ce que la pluie ne cesse et après, vu que tout sera aussi fluide que ce liquide, j'abandonnerai ma croisade.

PDV HK

Je n'ai pas put rester dans le couloir, on m'a obligé a resté dans la salle d'attente. De toute je fixai la porte et me levait dès que quelqu'un en sortait ou y rentrait. Maintenant je fixe l'horloge, l’infirmière m'a dit ''dans une heure pas plus.''. Cela fait 42 minutes je crois, en dirai pas, peut être que l'horloge ralentis, elle est peut être cassé ou...
La porte du couloir s'ouvrit mais seulement un monsieur en sortit. Je vais tourné dingue, le manager va me trucider, on devait passé a la SBS. Je peux pas partir pas maintenant. Dehors il pleuvait, mais là ca se calme, il fait sombre, les néons sont allumé et je crois que ca commence a me faire mal a la tête. J'aurai besoin de sortir prendre l'air, mais je suis collé a cette chaise. Une chaise pas confortable du tout, salle d'attente qu'il appelle ca. Bah ca donne pas envie d'attendre, heureusement pour eux que les gens y sont obligé d'attendre, sinon elle serai bien vide. La personne a ma droite se leva et sortit car son portable vibrait. J'ai regardé le couloir, je déteste ca, en dirai qu'elle y est depuis une éternité, et ce n'est que des examens préparatoires, qu'est ce que ca va être demain ? Bon dieu, pourquoi j'ai pas sut ca plutôt. Mais qu'est ce que ca aurait changé ? J'aurai aimé, tellement aimé que ce ne soit qu'un rhume. Je suis jamais malade alors je remarque jamais quand les autres le sont. Comment j'ai put être si aveugle ! Bordel mais je suis con ou quoi ? J'ai frappé du pied et le papi a ma droite rouspéta. Ca va, c'est une salle d'attente pas une église !
Et pourquoi elle ne sort pas ? Ca fait 45 minutes, moins d'une heure, si l'infirmière m'a mentis... la porte s'ouvrit mais toujours pas de signe de Bouh. J'ai posé ma tête en arrière, calme HongKi, calme. J'ai fermé les yeux. J'avais jamais embrassé quelqu'un comme ca, c'est comme si je ne réalisais même pas ce que je faisais. J'avais l'impression que ca devait être maintenant, ou sinon j'étais foutu. Ca a intérêt de lui porter chance, j'ai pas mis des chausson en tulle pour qu'elle est un problème... mais tout va bien se passer. Tout va très bien se passer, aujourd'hui comme demain.
J'espère qu'elle n'a pas crut que je l'avais embrasser pour lui souhaiter bonne chance, comme une simple tape dans le dos. J'espère qu'elle a compris que j'avais décidé de prendre soin d'elle. Et si elle oublie ? Elle se réveille et oublie tout comme dans les drama, que genre elle me reconnaisse plus, je vais devoir tout refaire, les gâteaux, ça avait marché avec Gun Jun Pyo ! Je demanderai aux filles ! Mais qu'est ce que je raconte ! Bon ! Elle en sort de ce couloir ! J'ai refermé les yeux et j'ai attendu... attendu en m'obligeant a ne pas regarder l'horloge.
« Jeune homme ! Jeune homme.. me dit quelqu'un. » J'ai rouvert les yeux.
« C'est finit ? Demandais je.
-Oui. Répondit la Unnie en riant. Oui elle est sortit.
-Je peux la voir ? Demandais-je en me levant.
-Normalement non, mais faite vite compris ?
-Merci, merci beaucoup... » Je l'ai suivit dans le couloir jusqu'à une pièce a droite. Elle ouvrit les portes et me laissa entrer. Bouh était allongé et regardait son bracelet d'hopital. Elle est toute pale et ses yeux sont tout fermé.
« Pas longtemps, me répéta l'infirmière. » J'ai fait oui-oui de la tête et je me suis avancé. L'infirmière resta a la porte et sourit et me regardant. Bouh tourna la tête vers moi et me regarda sans sourire. Voilà elle se souvient pas de moi.
« HongKi... dit elle. T'es encore là.
-Tu te souviens de moi ?
-Qu'est ce que tu racontes. Pourquoi tu es encore ici ?
-Car t'as mis trois heures a sortir, voilà pourquoi ! » Elle fronça les sourcils puis sourit.
« Hum, c'était long... » Ca veut dire que je lui ai manqué ou juste qu'elle c'est fait suer ? Elle me sourit et j'ai poussé une mèche qui recouvrait son front.
« Ca va ? Demandais je.
-Je suis fatigué...
-Tu es sur que tu veux le faire demain alors, si tu es fatigué...
-T'inquiète pas...
-Je m’inquiètes pas, je... » Elle sourit puis toussa fortement.
« Ca va pas, tu veux que j'appelle...
-J'ai dis : Ne T'inquiète pas !
-T'es mignonne, tu crois que je contrôle ce genre de truc. C'est toi aussi qui est revenu dans ma vie comme si de rien n'étais ! Ralais je.
-Regarde ! Dit elle en me montrant son bracelet. Mon vrai nom !
-Hum, je sais. Je préfère...
-Jeune homme, je dois la ramener a sa chambre... nous coupa l'infirmière. » Bouh laissa tomber son poignet. Crotte, c'est tout ?
« Je peux pas rester ? Je la toucherai pas promis ! » L'infirmière ria et fit non de la tête.
« Après 21 heure il n'y a pas de visite. Elle doit se reposer.
-Je la laisserait dormir, je dormirai a coté. Je remettrai son oreiller et tout, j’allègerai votre travail.
-Impossible... Je suis désole, c'est déjà bien que vous l'ayez vu. » Bouh haussa les épaules...
« C'est a quelle heure demain ? Demandais je comme si il s'agissait d'une séance de cinéma.
-Dans le début d'après midi ! Me répondis l'infirmière.
-OK mais genre 13 heure... 13h30 ? 14Heure ?... Après 15 heure c'est plus le début d'après midi pas vrai ? » L'infirmière ria encore et le poussa vers la sortie.
« Si on vous trouve là, je vais passer un mauvais quart d'heure alors déguerpissez ! Me dit elle en riant.
-Ok, bien bien, je pars.
-Oppa ! Dit Bouh.
-Je peux ? Demandais je a l'infirmière qui me poussait l'épaule. Elle m'appelle !
Vous avez trente seconde et ensuite dehors ! » Elle sortit et je suis retourné a coté de Bouh.
« Je serai là demain, dis je.
-Non...
-Si, rêve pas.
-Tu dois bien avoir des choses de prévue.
-J’enverrai SeungHyun ! » Elle sourit ce qui me rassura un peu.
« Jeune homme dehors ! Me dit L'infirmière en ouvrant la porte.
-Je peux l'embrasser ? Demandais je.
-Euh... dis Bouh. » L'infirmière sortit a nouveau et j'allais embrasser Bouh quand elle posa sa main sur ma bouche.
« Quoi ?
-Bah... enfaite...
-Hum !
-Ca va te paraître un peu vieux jeu et plutôt impossible mais... toute a l'heure...
-C'était pas bien ?
-Non, enfin si ! Si ! Mais c'était un peu mon premier...
-Oh... je vois. Le second est toujours mieux ! » Je l'ai embrassé et elle sourit. Je suis pas allé bien loin, j'ai juste embrassé ses lèvres.
Quand je suis sortit il ne pleuvait plus. Mon téléphone m'indiqua 15 appel manqué. Enfaite pas sur que je vienne demain, je risque de mourir ce soir.

PDV JH

Il fait déjà nuit, il a finit de pleuvoir, les rues sont trempé et l'odeur de la pluie est forte. Ma mère m'embrassa et m'obligea a prendre un parapluie comme si il pleuvait encore ce qui fait que finalement, ce foutu parapluie me fait plus suer qu'autre chose.
Malgré qu'il est plut, la lune est là et presque pleine, je suis enfin sortit, je ne supportais pas les voir discuter, elles deux, BB et ma mère. Parfois je ne supporte pas BB, j'ai l'impression qu'elle en rajoute des couches. Elle pense qu'en ayant ma mère elle m'aura aussi, mais je n'ai aucun sentiment pour elle, aucun. C'est juste une amie, enfin même pas. Elle est juste là, je ne sais même pas pourquoi.
Il y a un vent frais, finit les vent d'été.
Dans la rue qui montait chez ma mère, un couple contre un mur me regarda descendre, j'ai regardé le garçons serré la taille de la fille et j'ai soupiré. Ca devient juste impossible de ne pas penser a elle, de ne pas l'imaginer a la place de BB a table, parfois quand je sourit a BB enfaite je pensais a Léa. Et si un jour elle pouvait vraiment être a sa place. C'est si impossible que ca ? Elle, elle ne comprend pas a qu'elle point elle va souffrir, je ne suis pas un petit ami comme les autres, elle devrait s'en trouver un... et puis non. Je me tirerai une balle si elle souriait a quelqu'un d'autre. Je sais même pas ce que je veux, Léa elle a l'air de savoir. Mais elle ne se rend pas compte.
Bon dieu si au moins ça pouvait être simple. A cette heure là j'espère qu'elle ne boit pas, elle a dit ca pour rire mais au fond il est fort possible qu'elle y soit déjà. Si je passe vers chez elle je pourrais vérifier si elle est pas entrain d'embrasser une poubelle. En même temps je devrai pas... mais... J'ai tourné la tête vers le centre ville en hésitant encore un peu, vingt seconde avant d’accélérer le pas.
Je ne passerai pas la voir, si je la voie mal je vais encore avoir envie de faire ce que je devrai pas. J'ai remonté une rue vers la bouche de métro quand une voiture passa dans une flaque d'eau, j'ai reculé pour ne pas me faire inonder et je me suis retrouvé contre une banne d'échoppe. J'en ai marre, je rentre !
J'ai repris ma route, la rue est vide, juste une personne devant qui marche pas super droit. J'espère qu'elle n'est pas dans cet état là. Il pourrait faire ami ami avec le premier venu et dormir chez lui sans même y prêter attention. J'espère que les filles ne l'ont pas laisser partir. Rah marre de me faire du soucis et de me sentir coupable. Finalement j'arriverai peut être jamais a m'en défaire, puisque JJ est a deux doigt de dire oui a monsieur le curée, je vais la voir de temps en temps, au moins le jour du mariage. Alors si je laissais tomber et que je... si j'arrêtais de me prendre le chou et voir ou ca nous mène finalement.
La personne devant moi chantait, chantonnait une chanson inconnue et surtout pas coréenne. J'ai ralentit quand j'ai reconnu son sac. C'est pas vrai... Ses cheveux sont mal attaché et mouillé, son teeshirt aussi et ses pieds glissent dans ses chaussures, mais tout ca elle est trop saoul pour s'en rendre compte. Imbécile, j'ai sourit quand elle cria : « STOP ! » et repris son chant, elle fit trois pas en avant, trois pas a droite, puis a gauche et trois pas en arrière avant de recommencer a chanter tout depuis le début. Elle marche ou elle danse ? J'ai ris et elle cria a nouveau ''STOP'' avant de reprendre ses pas sur le coté, sur l'autre coté et en arrière, je lui ai laissé la place mais elle n'en fit pas que trois, elle continua et m'arriva dessus. Je l'ai arrêter comme j'ai put et elle se remis sur ses pieds.
« Pardon, dit elle, j'ai pas arrêter de compter... » Elle dit quelque chose en français.
« Pas grave ! Dis je. » Elle me regarda et me sourit, ses yeux sont tout brillant avec l'alcool et sa frange humide en bas boucle. Elle est encore une fois bien trop jolie. Mon cœur s’accéléra et elle cessa de sourire avant de plisser les yeux et d'avancer la tête vers moi. Qu'est ce qu'elle fait ? Elle recula la tête d'un seul coup.
« Vous... commença t'elle. Vous semblez si réèl. » Elle me pinça le nez et j'ai grimacé avant qu'elle ne dise.
« Mais vous n'exister pas... je suis saoul et seule ! » Elle retira sa main sans la desserrer ce qui me tourna le nez. Elle fait mal quand elle est saoul.
« Je dois rêver vu que j'aimerai bien pas être seule, stupide ! » Elle se retourna et repris sa marche mais laissa tomber la chanson. J'ai marché derrière elle alors elle me regarda par dessus son épaule pour finir par se mettre a ma droite.
« J'aime pas marcher seule la nuit, dit elle. » Elle regarda en l'air, les lampadaires et sourit. Je devait pas la voir, je devais rentrer chez moi, je me suis même obliger de ne pas passer par chez elle pour ne pas la trouver saoul et voilà que aujourd'hui c'est elle qui est sur mon chemin. Cette ville n'est pas si grande finalement.
« J'ai froid au main, dit elle en soufflant dessus, j'aurai besoin de poches ! » Elle me regarda et me sourit a nouveau, mon cœur se pinça si fortement que j'ai préféré regarder ailleurs. Elle s'arrêta alors.
« Je tourne folle, dit elle. J'aimerai tellement ne pas être seul que je t'imagine là. Mais qu'est ce que tu fouterai ici. Tu dois être avec l'autre là. Miss Louboutin. Elle doit voir son chirurgien plastique autant que son psychologue vu comment elle est cinglé et... jolie ! » Elle soupira et repris sa marche un peu devant moi. Elle marcha sur le trottoir puis en descendit pour y remonter comme fond les enfants, avant de marché sur le rebord, le pieds devant l'autre et les bras tendu.
« Tu vas te faire mal ! Dis je.
-Non, je suis forte a la poutre, je te jure les professeur de sport disaient... » Elle me regarda et cessa net de parler. Elle me fixa et ses yeux devinrent triste alors elle descendit du trottoir mais glissa et sa jambe se plia. Je le disais. Je l'ai rattrapé au vol et elle s'immobilisa en posant son épaule contre la mienne. Elle ria et me regarda. Elle n'a pas pleuré, son maquillage est encore là, juste ses joues sont humide a cause de la pluie. Ses cheveux lui reviennent sur les joues et ses lèvres sont gercé mais son vraiment rouge. Elle me sourit et regarda les miennes. Fait pas ca JongHun... j'ai baissé ma tête et elle respira par la bouche avant de les pincer. Qu'est ce que je fais... mes lèvres arrivèrent a trois millimètre des miennes quand elle se recula.
« Non, je peux pas rêver de ca ! Dit elle. » J'ai respirer fortement, bordel ! Bordel, ca devient ridicule !
« je dois pas penser a lui, je dois pas penser a lui, répéta t'il. Il doit être avec l'autre là, elle et c'est foutu, foutu foutu photo... » Je l'ai regardé se passer la main dans les cheveux et se décoiffer un peu plus. De quoi elle parle ?
« Qu'est ce que tu as dit ? Demandais je.
-Vous ne connaissez pas BB ? Me demanda-t-elle. Vaux mieux pas si vous voulez mon avis. Déjà BB en dirai le nom de la dernière Renault et puis...
-Non je veux dire pour les photos !
-Oh, ca... Ca... » Elle ria.
« C'est elle qui a tout manigancé, j'avoue que pour le coup elle est forte et sans doute vraiment riche...
-BB a pris les photos.
-Non ! Elle a engager quelqu'un. C'est elle même qui me la dit, elle est vraiment sur d'elle. » Léa remonta sur la trottoir et regarda en hauteur.
« Elle m'as dit ''je ferai tout pour le récupérer !'', je la comprend moi aussi je serai capable de tout, je suis rentré en France, puis je suis revenu alors qu'on m'a promis un poste en or, et je me suis coupé les cheveux mais ca je pense qu'il n'y a pas fait attention, j'ai même boucher mon évier ! » Elle éclata de rire et dit plusieurs chose en français avant de tout simplement s'assoir par terre. C'est elle qui a bouché son évier, j'ai ris et l'ai regardé soupiré les fesses sur le bout du trottoir et les pied dans une flaque. Mais le coup des photos, c'était vraiment BB ? Ca peut pas être... enfin pas tout ca. Les photos du magasine, celles de nous deux, celles avec BB... Quoi que c'est toujours elle qui m'a informer avant que les magasines ne sortent mais... Bordel si tout viens vraiment de BB je suis vraiment le dernier des cons. Léa soupira une nouvelle fois et fit la moue avant de bailler.
« Je suis fatigué, dit elle d'une petite voie. J'aimerai dormir chez lui, je dors toujours bien quand il est là. J'aimerai qu'on me ramène chez... » Elle ferma les yeux et pencha la tête sur le coté puis ses épaules, puis son buste. Bon dieu elle s’endort ici. Je me suis agenouillé et elle laissa tombé sa tête sur mon épaule avant de sourire d'une façons si cute que j'ai cru fondre.
« Je l'aime vraiment vous savez, dit elle.
-Je sais... » Elle ne dit plus rien, elle dormais déjà avec un sourire minuscule. BB ? Vraiment ? Il faut que je sache de suite mais là... mais là je dois d'abord ramener ca quelque part. J'ia sourit en la regardant respirer par la bouche. On est vraiment loin de chez elle. Je vais quand même pas l'amener chez... C'est le plus près et je file voir BB.
« Léa, va falloir te... » Elle leva la tête me regarda en souriant, les yeux plissé et m'embrassa sur les lèvres avant de passer ses mains de chaque coté de mon cou et de posé la tête sur mon épaule. Après avoir repris mon souffle et secoué ma tête je l'ai soulever comme un koala.
« Rah... je t'aime aussi tu sais... »
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Junnie
avatar
100% Biased. Numberwan.
nom de l'image
» Messages : 2236
» Inscrit le : 01/09/2010
» Localisation : ZE:A's World.

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 1 Avr - 19:25

1) LEA GROSSE ALCOLO. *court*. Faut être desesperé pour s'enfiler une bouteille de Soju. Ca bourre même pas bien, encore on pourrait dire au bout de quelques verres on reconnait même plus le gout tellement c'est fort mais... NON. Lée est désespérée donc. XD Non mais JongHoon craint. .___. La vendeuse connait bien son métier, Lée va plus s'arrêter de boire et au final ce sera rentable ! *sort*. A moins que super boulet JongHoon arrive. J'vais voir, j'ai vu un PDV JongHoon après celui d'HongKi. ~
2) Tin SEUM. J'avais écrit et la SBIM, plus rien. TT. Mais bref, je trouve troooop mignon, mignon ! HongKi est trop inquiet, et il repense a son bisous en attendant et c'est trop chou. :3 Et quand elle sort, comment il s'incruste trop, mais non mais vrai, l’infirmière capitule toujours. MDR. Sauf qu'il va trop se faire tuer, déjà avant les préparatoire le manager appelait mais là... La star devient capricieuse. T'es ingérable Oppa. Mais c'est pour du YeonKi, c'trop la vie ! *o* Non mais vrai, ahh j'aime trop. Ils sont too cutie. Too too too. ♥ GNIIIIIII. Non mais c'est chou à en crever, et il s'inquiète s’inquiète alors qu'elle lui dit qu'il faut pas, et il sera la le lendemain, ahh c'est cute ! J'aime. Ce couple c'est que du bonheur (sauf quand Bouh fait l’imbécile à dire qu'elle veut plus le voir. == Bouh is sometimes stupid XD)
3)) GNIIIIIIIIIIIIIIII ! La vérité enfin révélé ! OH MON DIEU QUE C'EST BON ! «La plupart des hommes naissent aveugles et ne s'en rendent compte que lorsqu'une grande vérité éclate sous leur nez.» De Anubis au Sphynx, Oedipe. JONGHOON, ENFIN ! *w* Ahh je suis heureuse, c'est jouissif, et comme je l'avais deviné, il ets tombé sur Lée, ahh, je suis trop forte ! XD Mais ça gère de la fermière de ma grand mère à la mer. :3 En plus JongHoon dit que BB l'énerve et qu'ils sont même pas vraiment amis, elles est juste !

VIVEMENT LA SUITE *___________*
Revenir en haut Aller en bas
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 1 Avr - 20:06

Citation :
A moins que super boulet JongHoon arrive.
MDRRR J'avoue c'est pile ca ^^ Mais oui il arrive !!

Citation :
«La plupart des hommes naissent aveugles et ne s'en rendent compte que lorsqu'une grande vérité éclate sous leur nez.» De Anubis au Sphynx, Oedipe.
Vas y que tu nous sort ta science --" Ca va les chevilles ? MDRRR

Citation :
elles est juste !
MDRR T'as vu, VLAN in the teeth *sbaf* Nan mais vrai, c'est pire que du chiendent ! >
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
HoshiikO'
avatar
Maid of Oppa~
MinHwan Wife ♥
nom de l'image
» Messages : 3881
» Inscrit le : 16/11/2009
» Humeur : Se sent coupable de laisser YeJun quelque temps


MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 1 Avr - 20:06

*j'vais faire couuuurt mais je commente quand meme * *PAN*

Hongkiiiii est trop chou , il l'attend pendant je ne sais combien de temps OMO **
Et apres quand il veut la voir , elle est gentille l'infirmière :D , et quand il l'embrasse Kyaa chouuuuu *O*
PDV JH , le PDV qui m'a fait rigoler X'D , Haaaa nan mais c'est trop beau , j'ai envie de te voir danser comme ça , sérieux XD MDR
JongHun sais meme pas pourquoi BB est là , c'est bien , au moins il réalise qu'elle sert a rien (aa) .
Revenir en haut Aller en bas
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Sam 2 Avr - 21:31

DERNIER JOUR *hum... le dernier ><*

PDV MH

HK ferma la porte du van et le silence se fit. J'ai même lentement posé mes fesses sur le siège comme si le bruit que cela allait créer pouvait encore plus l’énerver. Le manager assis devant soupira et nous regarda dans le rétroviseur. Il fait ca quand il a un truc a nous dire, quand il nous engueule aussi, ca le rend intouchable.
« Mais vous étiez ou tous hier ? J'ai appelé chacun de vous et personne ne répondait.
-J'étais chez ma mère, répondit JH.
-Pareil, ajoutais je.
-Pareil, ajouta SH.
-Vous étiez tous chez la mère de JH, elle devait être ravie. Dit le manager en riant jaune.
-J'étais chez ma petite amie ! Répondit d'une traite JJ. » On le regarda tous surpris qu'il l'avoue maintenant alors qu'on avait un pacte, celui de ne rien, surtout et jamais, a tout jamais, ne rien dire au manager sur nos petites amies. HK sourit et regarda dehors.
« Petite amie ? Demanda le manager.
-Oui, Je suis désole, je n'ai pas vérifié mon téléphone.
-On en reparlera...
-Il n'y a pas vraiment plus a dire, le coupa JJ. » Là SH me regarda choqué.
« Eh bien... On verra... bégaya le manager. Et toi Hongki ? Je t'ai appelé cent fois hier, je me suis retrouvé seul a la SBS.
-J'étais a l'hôpital ! Dit il. » Là c'est lui qu'on fixa. Nan mais c'est la journée des révélations.
« Je comprend pourquoi il sentait la naphtaline, me chuchota SH qui se pris un regard noir de HK une seconde après.
-A l'hôpital ? Demanda le manager.
-Qu'est ce que tu foutais a l'hôpital ? Demanda SH. Tes poux on muté et sont devenu des tiques ? » Le manager regarda SH et il revint s'assoir au fond de son siège.
« Je rendais visite a quelqu'un. Les téléphone sont interdis, je l'avais éteint. Je suis désolé.
-Je suis rentré et j'ai trouvé personne, expliqua le manager, même pas SH ce qui m'étonna. » Hk ria en silence et SH pesta.
« Je suis peut être souvent a la maison, mais au moins je ne sert pas de maison a une colonie de bestioles !
-J'ai plus de puces-poux ! Poux ! J'ai plus de poux c'est bon ! Lâchez moi avec ca !
-BREF ! Le coupa le manager. Ce soir a Minuit je veux tout le monde a la maison. Compris ! » On aquiesca chacun a notre tour et le van démarra. HK regarda dehors avant de tapoter sur la portière.
« Ca va pas ? Lui demanda JH.
-Si ca va.
-Il est stressé car il a oublier son peigne. Dit SH.
-Rah lâche moi toi, pourquoi t'es si chiant depuis le réveil ? T'as pas de nouvelle de ta noona !
-Non aucune ! content ?! » Le silence ce fit a nouveau et JJ me regarda en haussant des sourcils.
« Point sensible, me chuchota t'il. » Sh soupira et regarda a l'extérieur. Hier il est rentré, a manger sans un mot et est allé dormir. Rien pas un ''bonne nuit'' pas une blague de second goût rien. J'avais trouvé ca bizarre mais maintenant tout s'explique. Le manager fronçait des sourcils en nous regardant toujours dans le rétro.
« C'est rien, dis JH. L'orage sans doute. Je voulais savoir... On finit a quelle heure, car je dois passé récupérer un truc chez ma mère et...
-Oui, on finit a quelle heure ? Demanda HK.
-Nan mais vous voulez un agenda comme au lycée ? Avec une pause pour le self et une carte de sortie ? » Tout le monde se rassit en silence et le manager soupira. JJ se tourna vers moi avec un sourire.
« Alors il parait que toi et...
-Comment tu sais ca toi ?
-Solène me l'as dit !
-Solène te l'as dit ? Comme ca ? ''EH Jaejin je suis a nouveau avec MH.''
-Non, elle la dit a Léa et j'étais là.
-Y'a des fois ou t'es pas ''là'' quand y'a Léa ? Nous coupa HK.
-Ah ah ah ! Bref raconte ! T'as fait ca comment ?
-Des fois je me demande je suis Leader d'un groupe ou d'un girlsband ? » demanda JH en soupirant. SH et Hk rirent mais j'ai quand même tout expliqué a JJ.

On arriva au studio de l'emission et on nous fit passer un feullet ou était ecrit les questions au quel on allaient devoir répondre. HK me le pris des mains avant même que j'ai put lire.
"Ca va c'est pas trop long, dit il a JH." Ils ont quoi a être pressé eux deux ? Quand on arriva dans le hall JJ soupira et dit :
"C'est toujours les même questions a force c'est lourd.
On va devoir encore répondre : Privée et sortir une tite blague. SH prépare toi ! lanca Hk quand on entra dans les vestiaires."
JJ posa le questionnaire et regarda dans le vague.
"Ca va pas hyung ? demandais je.
-Si, j'en ai juste marre.
-Répond rien, dit HK. Je le fait." HK partit dire bonjour au dizaine de personne qu'il connait et JJ soupira encore.
"J'ai peut être quelque chose a répondre cette fois ! dit il.
-A quoi ? demanda JH." JJ pointa une question du feuillet avec son index. Il y avait noté : "Avez vous des petites amies ?" JH le regarda étonné avant de faire 'non' de la tête.
Jaejin sourit et haussa des épaules.
"Non non non... répondit JH en le suivant a la trace." SH sourit amusé et dit:
"Je sent que je vais adorer cette emission ! vivement quelle soit diffusé !"

PDV Lée

Bon dieu encore ce foutu chat, j'avais dis a Solène de ne pas le faire entrer dans la chambre. Elle va le retrouver pendu a la porte d'entré ou en cale porte si elle ne m'écoute pas. Je n'aime pas quand un truc me réveil en me léchant les doigts. J'ai bougé la main pour qu'il s'en aille mais quand j'ai cessé il recommença. Il a prit combien de kilo depuis hier, sa langue semble énorme, et mega humide. J'ai a nouveau bougé la main et j'ai cogné un truc poilu mais pas de la taille du chaton, ou alors j'ai dormis six ans. J'ai entre ouvert les paupières, c'est méga lumineux et j'ai mal a la tête. J'ai enfoncé ma tête dans l'oreiller et ouvert qu'un œil. Tout était flou, juste devant moi une tache, grise et blanche qui me fixait. Mon œil fit le point et j’ai bondit au fond du lit mais plus je reculait moins j'arrivais au mur. Le chien s’énerva et fut tout content que je me sois enfin réveillé. J'ai fuit de plus belle mais je ne suis jamais arrivé au mur, je suis tombé de l'autre coté. Elles ont changé mon lit de place, et le chat est devenu Husky. C'est quoi ce truc ?
Le chien fit le tour du lit et me regarda au sol avec un regard content de lui. Bon dieu je suis ou ?
La tapisserie est a fleur et le lit est à deux place et je suis en soutien gorge. Nan mais je suis ou ? Je me suis assis sur le lit les genoux remonté, et le chien aboya avant de sortir de la chambre. Cette pièce est immense, les draps plus blanc que ceux des hotels et la fenêtre est ouverte. En plus ca sent le caramel. J'ai descendu mes pieds et j'ai trouvé des chaussons, je jure juste là, a m'attendre des chaussons. Même chez moi j'en ai pas, je suis tout le temps pieds nues. Je ne les ai pas enfilé, on c'est jamais c'est peut être pas pour moi. J'ai regardé le lit, au moins je suis seule dedans. La porte de la chambre est entre ouverte et j’entends quelqu'un marché mais pas a cet étage. Je dois encore rêver, ou je suis morte. J'aurai pas dut boire autant hier, a chaque fois je finis dans une chambre qui n'est pas la mienne. Au moins là aucun Minari a l'étage du dessous.
Je me suis levé et je suis allé a la fenêtre. Elle donne sur un balcon pas très grand, qui surplombe un jardin. Un joli jardin bien entretenue et il ne pleut put du tout, le ciel est bleu et il fait chaud et... Oui je dois être morte. Bientôt des oiseaux viendrons m'habiller en sifflotant. Ou sont mes fringues ? Je suis en sous vêtement, j'espère que je me suis pas marié au moins hier.
Léa réfléchis, essaye un minimum, dernière chose que tu as fait hier. J'ai but, ensuite... j'ai encore but et quand il a cessé de pleuvoir je suis rentré... Chez moi, pas ici ! Je marchais en chantant ''il était une bergère'' et après j'ai...
« Bonjour !
-Oh My God ! » Je me suis reculé, le jardin m'a parlé.
« Vous êtes levé ? » Il me parle, enfin il a une voie de fille... J'ai avancé la tête et dans le jardin une femme avec un chapeau de paille, un tablier jaune d'or et des gants de jardinage me regardait en souriant. Je la connais... OMO ! Non...
« J'ai posé des vêtements a moi sur votre lit, les votre sèche. » J'ai regardé le fil a linge qu'elle pointait du doigt où mes habits y sèchaient gentiment. Je suis chez la mère de JongHun. Pas possible, comment je suis arrivé là ? Hier soir j'ai pas croisé JongHun... OMONA ! Je rêvais pas ! C'était bien lui ! OMO... Bordel je suis un vrai déchet.
Mais pourquoi il m'a amené là complètement torché ? Qu'on me tue immédiatement. Après fondre en larme devant belle maman, j'arrive chez elle bourré et je lui vole une chambre. Bon dieu mais quel con celui là, il aurait dut me laisser sur un banc, ou dans un buisson j'aurai largement préféré.
« Descendez, soyez pas timide. J'ai fait du porridge. » Elle me sourit et j'ai regardé le lit, vrai des habits étaient plié. Je suis allé les enfiler, une chemise blanche et un pantalon un peu trop grand mais je vais pas faire ma difficile déjà que je squatte chez elle. En fermant la fermeture du pantalon un truc resta sans réponse : Qui m'a déshabillé ?
Le couloir menait a un escalier en bois blanc qui arrivait dans l'entré. Moi qui a toujours voulu passé cette porte, voilà que j'en ai pas le souvenir, en même temps vaut mieux pas. Sa mère apparut et retira son chapeau.
« Bien dormis ? Me demanda-t-elle.
-Oui... mais... enfin... Merci...
-Ce n'est rien » Elle mis ses gants dans son chapeau et le posa sur un guéridon en bois.
« On allait pas vous laisser a la rue. Je vous comprend moi même je hais l'orage.
-Pardon ?
-N'en parlons pas. Venez vous devez être affamé... » Elle partit dans une pièce a droite. Qu'est ce qu'il lui a raconté ? Je suis bien contente qu'il est pas dit ''Eh maman, j'ai trouvé cette fille complètement torché alors je te la ramène !'' mais bon, je reste perplexe a son excuse.
J'ai suivit sa mère dans la cuisine et elle posa un bol sur la table.
« Voilà, mangez !
-Je vais rentrer.
-Non, attendez mon fils, il doit passez pour vous ramener. Vous vous souvenez de moi ? Je suis passé a votre pâtisserie.
-Oui, je me souviens...
-Mon fils, JongHun, vous a trouvé hier... vous ne vous souvenez pas ?
-Non, c'est assez flou... Mentis je. » Je me suis assis et elle me laissa manger. Je suis certe chez elle, mais encore comme simple étrangère. Elle me parle de son fils comme si il je ne l'avais jamais vu. C'est peut être une bonne chose, qu'elle ignore tout. J'ai finis mon bol et je l'ai posé dans l'évier. Elle revint alors.
« Vous voulez prendre une douche ?
-Eh bien je veux pas...
-Vous en faite pas. Suivez moi ! » Elle me sourit et alla vers les escaliers. Elle est vraiment gentille et ca avec une fille qu'elle ne connait pas vraiment et qui n'as pour auquel aucun lien avec sa famille. Qu'est ce que ca doit être avec sa belle fille ? Qu'est ce que ca doit être avec BB ? Rah Lée ne pense pas a ca. Je l'ai suivit jusqu'à la chambre et elle ouvrit une porte qui menait a la salle de bain.
« Voilà ! Tout est dans les meubles, servez vous !
-Merci... beaucoup.
-Mon fils m'a dit de prendre soin de vous, alors je fais. Et puis je vous aime bien. » J'ai sourit et elle me laissa. Bon dieu, l'entendre dire qu'elle m'aime bien c'est comme si, elle posait ma main sur celle de JongHun. Rah Lée Focus ! J'ai regardé ma tête dans la glace. Oui non elle posera jamais la main d'une fille au ressemble a Cosette sur celle de son fils.
[…]
Quand je suis sortit de la douche, mes vêtements sec et repassé m'attendait sur le lit déjà refait. C'est pire que dans un comte ici. Je me suis habillé et regardé sa mère jardiner du balcon. J'ai rien a faire ici, qu'il revienne vite que je rentre chez moi. Si dans vingt minutes il n'est pas là je pars seule. Et qu'est ce qu'il a bien put lui raconter ? Bordel comme si j'arrivais déjà pas a l'oublier, il faut qu'il m'amène chez lui et que je rencontre sa mère en sucre d'orge. Je suis sortit dans le couloir et a gauche, sur une porte blanche une feuille avec écrit ''JongHun'' et une trace de main en peinture était collé. J'ai regardé vers l'escalier. Je devrais pas, mais c'est peut être la seule et unique fois ou je rentre ici. Je suis allé a la porte et j'ai ouvert. La chambre est moins grande que je n'aurai pensé, ou est ce juste qu'il y a plus de chose ? La tapisserie est bleu avec un frise avec des voitures ce qui me fit sourire. A droite contre un mur un piano noir avec dessus des cadre photos et autre prix, a coté un bureau recouvert d'une pile de papier. Son lit est fait, il n'a pas dut dormir dedans depuis un bout de temps. J'ai soulevé lentement le rabat du piano et fait glissé mes doigts sur les notes légèrement poussiéreuse. Alors c'était là qu'il jouait petit, j'ai appuyé sur une touche sans faire exprès et de suite la sonnette résonna. J'ai fermé le piano et j’entendis sa mère dire :
« Te voilà... elle est la haut. Oui oui elle va bien... » Le voilà... Il monta les marches et j'ai pris conscience de ou j'étais. Crotte ! J'ai regardé la chambre et il était déjà en haut. Il avança dans le couloir et frappa a la porte de ma chambre. Mais quelle imbécile, qu'est ce que je fais là ? J'ai sortit la tête et il entrouvrit la porte pour finalement l'ouvrir en grand.
« Léa ?... » Je suis sortit de sa chambre.
« Présente ! Dis je en levant la main. » Il tourna la tête vers moi, regarda la porte de sa chambre et sourit en soupirant.
« Ta curiosité me tuera un jour, promis ! Dit il en fermant la porte de la chambre d'amis.
-Roh, c'est bon ! Pourquoi tu m'a amené là d'ailleurs ?
-Cris pas comme ca, me dit il en chuchotant, ma mère est en bas et elle ne sais pas que tout deux on est...
-Elle a pas a s’inquiéter, on est rien du tout, et si t'es si peureux pourquoi tu m'a amené chez elle ?
-Tu voulais que je te dépose ou ?
-Chez moi !
-Tu pèse une tonne !
-La blague !
-Parle moins fort !
-Quoi tu as peur que ta mère ne sache que tu as couché... » Il me bâillonna avec sa main et me regarda d'un air ''pas content''. J'ai cessé, il a raison je pousse le bouchon, mais je suis un peu a bout. Il croit que ca me fait plaisir d'être là comme si il avait recueillis la SDF du coin de la rue. Il me lacha et dit :
« Viens je te ramène !
-Je peux rentrer seule !
-Bordel Léa j'ai dis que je te ramenais alors viens ! » On descendit et il dit qu'on partait. Sa mère apparut et me sourit.
« Ca va aller ? Me demanda t'elle.
-Oui, encore merci pour tout. » On sortit et elle nous fit au revoir avec la main avant de refermer la porte.
« Enfin sortit ! Dis je.
-C'était si horrible ? Me demanda t'il comme déçu.
-Euh... non, enfin... J'étais pas vraiment a l'aise. Mais j'aime bien ta mère...
-Ma mère t'aime bien aussi. » Il sourit et me regarda. Oh Oh... C'est quoi ce sourire ? Comme si il était content qu'elle m'aime bien. Qu'est ce que ça peut lui faire qu'elle m'aime bien ? En dirai qu'il pense qu'il m'a présenté. Il avança dans la rue en souriant encore. Oui c'est comme si il était rassuré. Je ne comprend pas... enfin pourquoi il aurait changé d'avis. Hier il... Bon dieu ! Il sait !
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Junnie
avatar
100% Biased. Numberwan.
nom de l'image
» Messages : 2236
» Inscrit le : 01/09/2010
» Localisation : ZE:A's World.

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Sam 2 Avr - 22:29

1) OMG, JJ veut reveler au monde entier qu'il a une copine ? O_O Woh ! Il devrait faire comme HK fait réellement, répondre évasivement, ca fera plaisir à Léa mais pas à toute les fans. ;; Mais sinon, ahh comment le manager est trop dépassé. XD Non mais ils décampent tous et j'adore le début c'est énorme. Chez ma mère, moi aussi, aussi... XD J'adore, et JaeJin qui le dit cash, il est tracassé c'trop chou ! ♥
1) OMG, chez la mère ! Bon dieu, énorme, sérieux il y a tout sauf ça qui me serait venu à la tête. Ah mais ca gère, Mme Choi a l'air super sympa. Mais JongHoon, ahh, je comprend qu'il ait rien dit mine de rien, mais le coup de l'orage je me demande comment il a fait pour embobiner sa mère avec. Genre "elle a peur de l'orage on peut la faire dormir à la maison ?' Mais n'imp ! XD N'empêche que ça gère, j'ai adoré ce PDV.

Vivement la suite ! *w*
Revenir en haut Aller en bas
smoothie
« Soon Married ? ...
avatar

« Soon Married ? ...
nom de l'image
» Messages : 764
» Inscrit le : 23/04/2010
» Humeur : yes, I'll go !! <3


MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Lun 4 Avr - 17:17

sacré lée! j'aimerais pas être à sa place non franchement être vu en sous vêtement par sa (pas encore) belle mére! alors là.... et mettre les vêtements de la belle mére.....
Revenir en haut Aller en bas
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Mar 5 Avr - 21:44

Euh... J'ai put que les huits dernieres pages O.o... C'est quoi le bazard ?

Bref la suite ^^

PDV HK (un peu plus tôt)

On descendit de la scène et je me suis étiré. Franchement ces chaises sont affreuses, peut être le même fournisseur que celles de l'hôpital.
Les autres invités descendirent et JJ me passa devant. Je lui ai tiré le bras et SH me rejoignis.
« Tu penses affronter le manager maintenant ? Demanda SH.
-Il t'as pris quoi franchement ? Demandais je en le lâchant. » JJ regarda vers les cameras ou le manager nous fixait l'air sérieux, enfin on voit rien mais il ne saute pas de joie.
« Déjà qu'il crachait du feu dans le van, maintenant il doit être radioactif, expliqua SH.
-Un de nous devrait faire diversion... dit SH en plissant les yeux comme si cette idée demandais une grande réflexion.
-C'est bon, je vais passer un mauvais quart d'heure et...
-Non, Non, non, le coupais je. On va tous passer un mauvais quart d'heure avec tes conneries.
-Laissez le, il a voulu le dire il gère. Nous dit JH en faisant signe de descendre. » Les trois descendirent et MH nous rattrapa :
« Il se passe quoi ? Me demanda t'il.
-On va passer une mauvaise soirée.
-A cause de Jaejin ? Il a bien fait je trouve...
-Bien fait ? Il a foutu en l'air tout nos plans, on va tous être suivit au crible maintenant. » MH regarda le dos de Jaejin et soupira.
En arrivant au niveau du manager JJ baissa la tête. Le manager le regarda le doubler et le suivit du regard.
« Je meurs de faim, dit SH. Vous avez pas faim ? Franchement j'avais peur que les bruits de mon estomac ne passe a l'antenne... » Le manager ne lâchait pas JJ du regard alors SH arrêta sa diversion foireuse. JH sourit et je l'ai rejoins derrière la bande.
« J'aime pas ca, dis je. J'aime vraiment pas ca...
-Au moins si c'est JJ qui se prend tout on peut partir furtivement.
-Mouai... tu trouves des points positifs partout. Tu vas ou d'ailleurs ?
-Chez ma mère...
-Et t'étais ou hier soir ?
-Chez BB... » OMO. Il accéléra le pas, ou plutôt c'est moi qui avait légèrement ralentis.
« Eh attend, chez BB ? Pourquoi t'étais chez elle ?
-HongKi ! Cria le manager dans mon dos. » J'ai grimacé, j'aime pas quand le manager prend cette voie la, ca me donne la chair de poule et c'est jamais bon signe.
« Me voilà... T'es encore avec BB ? Demandais-je rapidement a JH.
-Encore ? Pourquoi encore ? BB et moi...
-HongKi !
-Rah... Tu m'attend qu'on fasse diversion ensemble et je veux savoir... Tout ca là ! » J'ai pointé du doigt JH qui me regarda partir en arrière avec un sourire désolé. Le manager me regarda de haut et j'ai souris.
« Ca tombe bien j'avais quelque chose a vous dire ! Dis je pour me mettre dans une position favorable.
-Vraiment ?
-Oui... Mais vous d'abord !
-J'ai mis le rendez vous avec la SBS entertainement a 14heure.
-Pardon ?
-14Heure.
-En faite ce que j'avais a vous dire c'est que... Je peux pas a 14heure.
-Pourquoi tu pourrais pas ?
-Bah c'est en début d'après midi. » Le manager s'arrêta et soupira l'air vraiment désolé pour moi. Bah quoi j'ai raison jusque là.
« Qu'est ce que tu as de prévue a 14heure ? Me demanda t'il.
-Moi rien mais...
-Donc c'est parfait. » Il repris sa marche. Crotte, crotte ! Je fais comment... HK réfléchis profondément pour une fois.
« En faite, ca va vous paraître stupide... repris je en souriant.
-J'imagine...
-Mais voilà, j'accompagne JH a l'hôpital pour un... » Je me suis penché vers lui et il rapprocha son oreille.
« Pour un prélèvement... » Le manager ouvrit en grand les yeux, ça a l'air d'avoir mordu.
« Il ne voulait en parler a personne, c'est assez personnel et très important pour... sa fierté.
-Il pense être... » commença le manager en finissant la phrase grâce a des gestes visant un point de l'anatomie assez bas. J'ai fait oui de la tête et j'ai soupiré avant de dire :
« Je dois le soutenir...
-Je vois... Très bien je vais encore repousser le rendez-vous.
-Merci beaucoup, et merci pour JH...
-Oui...oui. » J'ai accéléré le pas et j'ai retenu un rire.
Dans le couloir on passa devant le manager qui posa sa main sur l'épaule a JH et qui lui fit le signe fighting avec le poing. Jh me regarda interrogé et j'ai serré les lèvres. Si un jour il l'apprend mon mensonge je ferai partit de ces mythes mort en pleine gloire.
On arriva devant le bâtiment quand JH vérifia l'heure sur son téléphone. Rah j'aime pas ca, il va peut être encore voir BB. J'aime pas cette fille, si je pouvais colmater Fukushima avec je le ferai. Vrai en plus elle est toujours là a trainer, on ne sais même pas pourquoi. Un vrai parasite, je sais même pas ce qu'elle fait dans la vie, ce qu'est son job a part marcher tête haute et suivre JH a la trace. A force on pourrait croire que JH est un quadrupède.
Arrivé a la FnC, le manager dit a JJ de le suivre. On lui fit tous un regard encourageant mais une fois qu'il ai quitté le pièce on soupira en chœur.
« Je meurs de faim, dit SH. On va a KFC.
-Je dois filer ! Dis je en même temps que JH. » On partit en vitesse et en fermant la porte j'entendis SH dire ironiquement:
« Eh bien Minhwan, ça fait longtemps qu'on a pas mangé tous les deux ! » J'ai ris.
« On devrait faire attention, a force ils vont finir en couple, chuchotais je mais JH n'y fit même pas attention. » Il regarda a nouveau son téléphone et se pinça les lèvres.
« Quoi BB risque de t'attendre ? Demandais je en montant dans l'ascenseur.
-De quoi tu parles ?
-Là ton regard. Je t'es encore rien dis mais j'aime pas cette fille !
-Pas la peine de le dire, tu la regarde jamais en face et tu grogne quand elle est a moins d'un mètre de toi.
-C'est bien ce que je dis j'aime pas cette fille ! » Il appuya sur ''rez de chaussé'' et rangea son téléphone.
« Je t'ai dis que j'allais chez ma mère...
-Avec BB. Comme hier midi.
-Tu me surveilles a la trace ou quoi ? Ne t’inquiètes pas je te trompe pas ! Dit il en riant.
-Je m’inquiète c'est tout.
-Je vais chez ma mère pas chez BB. Je vais récupéré Lée.
-Commença ''récupérer'' ?
-Elle a dormis chez ma mère...
-HEIN ? » Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et il fit un pas. De quoi il parle, Lée chez sa mère... dormir qui plus est...
« Woo attend. » J'ai posé ma main sur son épaule et l'ai poussé pour pas qu'il sorte de suite « Dormir genre la nuit ? chez ta maman ?!
-Oui.
-Et vous vous êtes fait les ongles et regardant Titanic ?
-Nan, on a pas dormit ensemble, et retire ta main...
-Désolé.
-Je l'ai trouvé saoul et je l'ai amené a l'endroit le plus proche... » Je me suis mis a rire. Lée saoul chez la mère de JH. Ok si il se remettent ensemble, j'ai une bonne histoire a raconté lors de mon discours du témoin. JH pencha la tête sur le coté et me lança un regard qui dis ''t'as cinq seconde pour arrêter de te foutre de ma gueule !''.
« Désolé. Mais ta mère la vue Saoul ?
-Non, elle croit qu'elle c'est évanoui a cause de l'orage.
-Hein ?
-Rah tu devrais être content, on va sans doute... » Il sourit alors et fit son visage de petit poney qui renifle une fleur.
« Je ne veux pas casser ton bonheur, mais on parle de Lée là. Ca va pas être si simple a mon avis.
-T'es pas le genre d'amis aux phrases d'entraide masculine...
-Non je suis le genre drôle et beau garçons !
-Gay quoi ! » J'ai ravalé mon sourire.
« Je te dis ce que je pense, c'est pas finis...
-Toi non plus... » Il sourit a quelqu'un au dessus de ma tête et je me suis retourné. SungRin me fit un immense sourire et salua JH qui me tapa sur l'épaule en susurrant :
« Je te dis ce que je pense, c'est pas finis... » avant de partir en vitesse dans un taxi.
« Enfin j'arrive a mettre la main sur toi. Me dit SR. Je suis passé hier mais tu avais disparut.
-Hier ? Oui, j'étais... sortit !
-On va manger quelque chose ? Me demanda-t-elle. J'ai encore ce petit truc a te dire.
-Enfaite... Je peux pas vraiment là...
-Ca sera pas long.
-Je ne peux vraiment pas. J'ai un rendez vous.
-Avec la fille a la guitare ?
-Hein ? » SR me sourit et plissa les yeux avant de s'approcher et de rajouter.
« Je l'avais sentit au moment ou elle c'était assis.
-Eh bien...
-Tu ira la voir après je dois te dire quelque chose d'important.
-Dis le moi maintenant, je ne peux vraiment pas rester.
-Très bien très bien... voilà, je vais... me marier ! » Je l'ai regardé sans voie alors qu'elle souriait et haussait les épaules.
« Marié ?
-Oui, je le connais depuis deux ans maintenant...
-Deux ans ? Mais tu m'avais rien dis ! Deux ans, mais y'a un mois je voulais me... Non oublie ca !
-Il est japonais, alors je me mari dans deux semaines et j'aimerai que toi et la bande de joyeux lurons soit là. Tu es comme mon petit frère...
-Petit... » J'ai ravalé ma salive. J'étais vraiment stupide il y a un mois enfaite.
« Tu ne pense pas me féliciter ? Me demanda-t-elle.
-Si...si ! » Je me suis avancé et je l'ai enlacer gentiment. Elle sourit et dit : « Tu es plutôt bien battit en faite ! » J'ai sourit et en rouvrant les yeux j'ai vu ces chaussures, puis ses jambes puis son sac et enfin son visage qui me fixait. Ses yeux étaient grand ouvert et sa bouche entrouverte. Bouh respira difficilement et apporta sa main a sa bouche. Qu'est ce qu'elle fait ici ? Elle recula d'un pas et regarda au sol. Mince vrai ! J'ai lâché SungRin qui me frappa.
«Fais plus attention, je dois être belle pour la noce ! » Bouh releva les yeux vers nous et sourit avant de partir en courant. Merde, merde !
« Fais chier !
-Mon dieu, elle nous a vu...
-Félicitation, mais là je dois filer ! » Je me suis mis a courir derrière elle. Merde, mais qu'est ce qu'elle foutait ici ?

PDV JH

Elle accéléra le pas pour arriver a mon niveau et me regarda du coin de l'œil sans rien dire. Elle enfouit ses mains dans ses poches et sourit. Ses pas étaient égaux aux miens, pied droit puis pied gauche, et ça parfaitement synchronisé. Elle ne s'en rendit pas compte, c'est un rien, mais cela me fit sourire. Elle me regarda une nouvelle fois avant de passer sa main sur son ventre.
« J'ai une faim de loup, dit elle.
-Tu n'as pas mangé chez moi ?
-Si, si mais après avoir but, j'ai souvent très très faim ! » Elle ria et son ventre gargouilla. Elle le regarda et passa ses bras autour de sa taille en souriant. Je pourrais l'inviter a déjeuner ou juste lui payer un truc a manger mais ca va paraître bizarre. Il faut d'abord que je lui explique. Qu'elle sache que je sais pour BB. Que j'ai parlé a BB, et que donc ce serait pas si stupide si on allait boire une verre. J'allais sourire pour enchainé le début de mon discours quand elle fut encore une fois, plus rapide :
« JongHun... dit elle en penchant la tête vers le bas comme si elle comptait ses pas.
-Oui.
-Hier soir, quand j'étais un peu saoul...
-Un peu ?
-Oui, bon bref, j'ai dis des choses bizarres ? Car quand je bois je dis souvent n'importe quoi...
-Non.
-Non ? T'es sur, j'aurai put divaguer sur je ne sais pas genre... BB. Enfin je dis ça...
-Nan, t'as rien dis de bizarre. » Elle me regarda et fronça les sourcils puis pencha la tête avant de me regarder a nouveau.
« Ah... bon... murmura t'elle. » On marcha encore sans un mot sur une dizaine de mètre avant d'apercevoir la rue passante, là elle ralentit le pas et demanda :
« Tu m'accompagne jusqu’où ?
-Jusqu'au taxi.
-Taxi ? Non, non. Je vais prendre le bus.
-Rah mais quand est ce que tu laisseras les gens prendre soin de toi ? » Elle sourit alors et riant légèrement et j'ai sentit la réflexion blessante arrivé :
« J'ai essayé une fois, mais on m'a laissé pour une autre... » Elle regarda au sol en souriant.
« J'ai vu BB hier. Dis je. Après t'avoir vu...
-C'est pas parce que j'ai dormis chez tes parents que je suis d'un seul coup ta meilleure amie a qui tu te confie tu sais. Tu peux garder ca pour...
-Non ! La coupais je en m'arrêtant. » Elle fit un pas de plus que moi avant de stopper a son tour.
« Non, je suis pas allé pour ca. Hier soir tu as dis...
-Je dis souvent n'importe quoi quand je suis...
-Arrête tu veux ! » Elle soupira et se tourna vers moi. Elle me regarda dans les yeux avant de sortir les mains de ses poches pour jouer avec ses doigts.
« Tu ne devais pas entendre ca... me dit elle.
-Pourquoi tu ne me l'as pas dit plutôt ?
-Te le dire, j'étais déjà assez ridicule comme ca. Allez dire au type qui m'a lâché pour une autre, que sa nouvelle petite copine est une salo... Je me serai pas rabaissé aussi bas.
-Léa !
-Quoi ? Tu m'as quitté a cause de ses manigances peut être mais tu m'as quitté quand même...
-Si j'avais sut...
-Quoi ? Tu serais revenu vers moi bras grand ouvert ? » Elle me regarda dans les yeux en attendant ma réponse. J'ai entre-ouvert la bouche mais rien n'en sortit. Elle a raison, je ne serai pas revenu pour autant.
« Et maintenant que tu sais ? Me demanda t'elle. Tu compte faire quoi ?
-Je...
-Les photos ce n'étaient rien pour moi, ce qui m'a fait mal c'est que tu m’as trompé...
-Je t'ai jamais trompé !
-Mais tu me l'a fait croire ! Juste pour quoi ? Pour de stupide photos dans des magasines que les gens jettent plus vite qu'ils ne les lisent. Tu m'as quitté pour une fausse raison et je ne veux pas que tu reviennes vers moi pour une fausse raison.
-Je ne voulais pas que tu sois mal... dis je.
-Je sais, je l'ai même sut avant de partir, mais tu vois je suis partis quand même. » Elle me tourna le dos et fit un pas.
« Pourquoi tu es revenu alors ? Demandais je en levant la voie pour qu'elle ne parte pas. » Elle regarda en l'air et se retourna encore en soupirant.
« Car je suis la fille la plus stupide qui ai put un jour tomber amoureuse de toi... et car tu me manquais a en mourir et car j'étais persuader qu'en me voyant a nouveau tu te dirai que je vaut le coup. Je pensais que je te manquais aussi, et que après m'avoir revu tu... Mais tu as encore fuit.
-Pourquoi tu ne m'as rien dit de tout ca... dis je en m'approchant.
-Car c'est toi qui m'a quitté, et mentis et traité comme une merde et... C'est toi qui devait t'expliquer. Moi je suis juste là a attendre. Je suis butée. Rah me regarde pas comme ca. Comme si j'étais le cinquième bisounours. » Elle repris sa marche. Bordel, je ne sais même pas quoi dire, j'avais préparé un discours pendant la nuit, je l'ai même répété ce matin, dans le van, et pendant l'enregistrement, mais maintenant je ne sais même plus quoi dire car toutes mes excuses elle les a déjà contré avant que je les dise. Elle a raison, je ne l'ai pas quitté a cause des photos, mais car j'étais pas sur de moi, et car je pensais qu'elle était pas faite pour un type comme moi et surtout car je mourais de trouille. Elle arrivait a la rue quand j'ai repris mes esprits, j'ai accéléré le pas et l'ai rejoins au feu.
« Je vais prendre le bus, me dit elle. T'en fais pas, je sais ou descendre ! » Elle me sourit et regarda le long de la rue et vit l'arrêt de bus. Je dois dire un truc, n'importe quoi. J'étais sur que tout serait réglé ce matin mais c'est presque pire qu'hier soir. Bordel JH trouve les bons mots !
« Léa !
-Hum ! » Elle me regarda dans les yeux et haussa des sourcils comme si elle avait complètement zappé le problème.
« Je... » Elle sourit du coin des lèvres et respira en haussant des épaules.
« Ca sent la fin de l'été... dit elle. » Les gens nous bousculèrent et nous dévisageaient. J'ai baissé la tête et elle regarda autour de nous avant de sourire.
« Oh un jeune couple ! Dit quelqu'un a ma droite. » Un garçons avec une casquette bleu foncé et un teeshirt avec un pieuvre nous fit un énorme sourire et Léa lui répondit tout autant. Elle le connait ?
« Aimez vous les aquariums ? Nous demanda t'il.
-J'adore les aquariums ! Dit elle presque en sautillant. » C'est la pieuvre ou la casquette qui la séduit ? J'hesite ! Car le mec a une tête d'hypocampe.
« Parfait, le nouvel aquarium de la ville ouvre ce soir ! Et voici deux invitations pour un splendide couple.
-On est pas en couple. Le coupa t'elle. » Je l'ai regardé et elle me lança un regard amusé. Ok on est pas en couple mais, on est en chemin non ? Pourquoi elle lui dit ca comme ca ? Elle aurait put rien dire... Elle le connait pas, d'ou elle étale notre non-relation devant lui ?
« Alors qu'une seule invitation. C'est un endroit très romantique vous trouverez peut être quelqu'un...
-Qui sait ? Dit elle en souriant. » Elle se fout de moi ? J'ai ris et elle me regarda un fraction de seconde. Elle remercie l'homme amphibien et regarda son invitation les yeux pleins d'étoile.
« Tu n'aimes pas les aquariums ? Me demanda t'elle.
-Pas autant que t'aimes les bouffeurs de plancton a casquette... murmurais je. » Elle me regarda, l'invitation dans les mains et le regard perplexe.
« Je sais pas, je suis allé qu'une fois dans un aquarium. Répondis je.
-Non ?
-Si, mais on a des poissons chez nous.
-Oh oui les trois trucs qui en sont rendu a bouffer les plantes en plastique pour survivre.
-Eh, c'est pas ma faute si SH les nourrit pas. » Elle ria et me regarda amusé, le regard presque tendre ce qui me fit tout drôle...
« Tu... repris je... Tu va y aller ?
-Bien sur ! Il paraît que c'est romantique ! Tu devrais prendre une invitation aussi. On ne sait jamais qu'y pourrait s'y trouver !
-Tu te fout de moi ?
-Non... me répondit elle en fronçant les sourcils. J'y serai. Si un garçons fou amoureux de moi si pointe je l'excuserai peut être pour ses pêchers. » Elle ria. « Mais il faut qu'il soit vraiment... » Elle leva le regard vers moi et arrêta de sourire pour dire : « Sur de ce qu'il fait. » Elle rangea l'invitation dans son sac et me sourit.
« Rentre, ta maman t'attend...
-Léa, je...
-Dis rien maintenant, dit elle en remettant le col de ma veste. Je veux pas d'une demi réconciliation. Réfléchis...
-J'ai réfléchis !
-Non.
-Si.
-Alors pourquoi tu as dit a ta mère que tu ne me connaissais pas ? » Elle me lâcha le col qu'elle avait remis bien dix fois et haussa les épaules.
« Je file ! Dit elle. On se croisera peut être a l'aquarium. » Elle m'embrassa la joue et partit en courant a l'arrêt de bus pour monter dans celui qui arrivait. Pourquoi avec elle tout est si compliqué ? Le bus passa devant moi et je l'ai regardé a l'intérieur, chercher une place de libre. Pourquoi elle a pris le bus, j'aurai put lui parler dans le taxi, ou devant chez elle ou... L'imbécile a toujours partir en vitesse... comment je peux dire ca, c'est toujours moi qui partait. Elle aurait dut me laisser lui expliquer mais au final elle a raison, je ne peux pas retourner vers elle juste car le coup des photos étaient manigancé. Elle a raison de ne pas me faire confiance. C'est juste stupide. Je ne lui prouve rien a juste revenant vers elle comme cela.
A quel point suis amoureux d'elle ? A quel point suis je sur de moi ? Elle ne veux pas de moi si c'est pour encore n'avoir qu'un demi petit ami. Si on reviens ensemble, je dois lui montrer a quel point je l'aime et pas juste en la serrant fortement.
J'ai regardé l'homme a casquette qui distribuait encore ces invitations a toute jolie fille aux alentours. Il veut se trouver une petite amie, il devrait déjà changer de teeshirt. Il me regarda et fronça les sourcils, je le fixait un peu trop. J'ai regardé la rue et respirer en me passant la main dans mes cheveux. Alors JH, aquarium ou pas aquarium, amphibien ou vertébré ?
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
smoothie
« Soon Married ? ...
avatar

« Soon Married ? ...
nom de l'image
» Messages : 764
» Inscrit le : 23/04/2010
» Humeur : yes, I'll go !! <3


MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Mer 6 Avr - 10:41

Ah vraiment les pdv de lée et jh sont mes préférés, niveau histoire et dialogue!

J'étais morte de rire quand j'ai lu ça:

"Il sourit alors et fit son visage de petit poney qui renifle une fleur."
et ça:
"-Non je suis le genre drôle et beau garçons !
-Gay quoi ! » J'ai ravalé mon sourire."
Revenir en haut Aller en bas
Junnie
avatar
100% Biased. Numberwan.
nom de l'image
» Messages : 2236
» Inscrit le : 01/09/2010
» Localisation : ZE:A's World.

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Mer 6 Avr - 11:26

1) OMG NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON. T__T. Mais merdouille, j'étais supra contente genre : "Quoi ? SungRin va se marier ? Yeahhh" et là... Bouh. OMG. C'est moyen, vraiment, ça le fout mal. ._. Ah mon dieu, et le truc des noces elle a dut comprendre de travers. Fin de PDV horrible, jolie chute. Je riais bien avec le manager et le mensonge d'HongKi et tout, mais là... OMG, ça le fait pas, franchement pas ! Ca craint, bon dieu bon dieu bon dieu ! En plus c'est pas de sa faute, il lui a dit à l'apporte embrouille qu'il avait pas le temps, et elle, un simple 'bravo' ça allait pas hein. eoe. Mon dieu. T__T. Pauvre Bouh, Pauvre HongKi. Quiproquo de crotte. ;o; J'ai hate de voir comment ça va tourner, ça tournera bien, right ? Argh. #@%
2) OMG, AQUARIUM. S'il y va pas... Je rale. Woah la menace trop puissante. XD. Mais rah, c'est quand même en bonne voix c't'affaire là. /SBAF/ J'aime.


Vivement la suite ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Mer 6 Avr - 11:37

Merci smoothie ^^

Ninie, mais oui que ca va s'arranger, je pimente le truc c'est tout, t'inquiète **
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Junnie
avatar
100% Biased. Numberwan.
nom de l'image
» Messages : 2236
» Inscrit le : 01/09/2010
» Localisation : ZE:A's World.

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 8 Avr - 5:41

J'ai retrouvé les pages volés de la fiction *o*
VRAI ! XD



Ici.
Revenir en haut Aller en bas
saranghea
avatar

N°1~ JongUK N.Sonic
nom de l'image
» Messages : 8039
» Inscrit le : 17/07/2009
» Localisation : In my mind
» Coup de coeur : N:Sonic...JongUk & Bong Jun // Memory in FT.Island ♥
» Humeur : HUmmm IN LOVE ♥


MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 8 Avr - 6:06

MDR moi aussi j'avais eu peur quand j'ai vu: sujet n'existe pas! 0.0 je me diser NONNNNNNNNNNNNN mais ouff tu était là après :)
Revenir en haut Aller en bas
http://saranghea63.skyrock.com
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 8 Avr - 15:31

Vous êtes choutes, mais c'est bon j'avais réglé le problème avant. Léa m'avait expliqué et j'ai fait le nécessaire avec Solène en page une :D

PDV Solène

Franchement je n'ose pas le laver, je le regarde dans mes mains depuis dix minutes mais je n'ose pas.
« Qu'est ce que tu fais ? Me demanda Léa assise a coté de moi un magasine d'immobilier a la main. » Elle tourna le regard une fraction de seconde et croisa les jambes en soupirant.
« Dans la machine Solène ! Me dit elle en pointant la machine a laver ouverte du doigt.
-Mais...
-Y a pas de mais, lavage !
-Je peux pas juste le garder encore un peu comme ça ?
-Il sent la pizza, le soju et le KFC. Je vois pas dans tout ça ce qui te rappelle MinHwan...
-Bah enfaite le KFC... » Elle me pris le teeshirt des mains et le foutu elle même dans le tambour puis ferma avec le pied, mis le jeton et retourna s'assoir. J'ai vu le teeshirt commencer a tourner et j'ai soupiré.
« On a bien voulu que tu le gardes trois semaines alors qu'il empestait tout l'immeuble tout ca car MH te manquais, mais maintenant que le couple de bouffeur de graine est de retour, lavage !
-Vous êtes sans cœur, dis je. J'aurai put le garder encore un peu...
-Sans cœur peut être mais malheureusement pas sans nez ! Et puis imagine il serait tombé dessus. » J'ai regardé le teeshirt s’imprégner d'eau en posant ma tête sur ma main. Elle a raison, il faut bien qu'il sois propre a nouveau, je le rend a MH et le récupère dans dix jours. Et puis maintenant que j'ai retrouvé mon Minani, plus besoin d'un foutu substitut... J'ai sourit et pincé mes lèvres en penchant la tête pour regarder le tissus tournoyer. Léa passa sa main devant mes yeux et j'ai relevé la tête.
« Vivante ! Dit elle. »
-Elle est de mauvaise humeur depuis tout a l'heure. Peut être a cause du temps. Il ne fait même pas chaud aujourd'hui, même pas beau non plus, et il pleut pas non plus. Le temps est dans l'entre deux, et MH est occupé alors je traine avec Léa au lavomatique du coin. J'ai soupiré et levé la tête vers la télévision ou un type déguisé en poisson ventait les mérite de la morue. Ils adorent cette pub il la passe tout le temps. Je suis devenu imbattable sur les programmes télévisuel, quand Mh m'a quitté je passai tout mon temps devant le petit écran. Je peux même siffloter les jingles.
Il me manque ! J'ai envie qu'il soit là, qu'il soit Léa enfin que Léa sois lui car si Léa commence a m'enlacer je vais trouver ça bizarre. Je veux je veux ! Je veux le voir sourire, et entendre sa voie et... rah je suis en manque. Je pourrais l’appeler, non il est occupé. Je veux pas passé pour la petite amie collante, on est de retour ensemble, je vais pas commencer a être collante... En même temps j'ai pas de nouvelles depuis ce matin, c'est pas être collante de l'appeler maintenant si ? J'ai sortit mon téléphone et l'ai chercher dans le répertoire, avant j'avais juste a appuyer directement sur ''appeler'' pour tomber sur lui. Vu que je l'appelait tout le temps il était tout le temps la dernière personne que j'avais appelé. Une fois a cause de ça, je l'ai appelé mais je suis tombé sur Lée. Je m'en suis aperçu après l'avoir appelé ''Mon ange'', je m'en suis pris pour deux semaines de blagues même pas drôles.
« Qu'est ce que tu fais ? Me demanda Léa.
-Rien, je... rien. » Elle souri et tourna la page de son magasine. Oui non je peux pas faire ca. Pour être honnête je suis un peu inquiète, pour être très honnête je suis très inquiète. Il va se passer quoi maintenant ? Hier sous la pluie j'ai cru revivre la scène du film ''N'oublie jamais'' la barque en moins. C'était a plus savoir quoi penser, je jure, j'ai même pleuré en rentrant, et depuis quand j'y pense je bug complètement, et son baiser dans le photomaton. Même si sur le coup j'ai détesté, maintenant j'en ai les genoux qui tremble. Léa passa a nouveau la main devant mon visage.
« Toujours vivante, dit elle. » J'ai secoué la tête et l'ai regardé.
« Léa !
-Hum...
-Quand est ce que tu as eu envie de... tu sais...
-T'apprendre a finir tes phrases ?
-Non, avec Jaejin ! » Elle me regarda et sourit.
« Coucher avec ?
-Chutt ! » Elle ria et regarda autour de nous en levant les épaules, oui on est seule.
« On est dans un lavomatique vide, pourquoi voudrais tu qu'il y est un français ?
-Alors !
-Franchement ?
-Oui. » Elle ferma son magazine et regarda devant elle en réfléchissant. Sa bouche fit des tours et son regard parcourait le plafond.
« Oh... elle ria, oui non avant... Non encore avant ca... Je crois... Non car avant il m'avait déjà...
-Ok, laisse tombé, dis je. Quand tu lui a dis bonjours pour la première fois enfaite ! » Elle ria et haussa les épaules en acquiesçant.
« Pourquoi ? Me demanda t'elle. Tu pense repeupler le monde de rongeur.
-Ce serait chouette ! » Elle me regarda et rouvrit son magazine du début avec un sourire amusé.
« Tu veux déménager ? Demandais je.
-Parfois j'ai envie, mais tu a lavé le teeshirt alors je pense rester... Non, juste... Ca va devenir compliqué tu penses pas ? Nous trois. On est toutes deux en couple et c'est qu'une question de minutes pour que Léa et JH arrête leur ''je t'aime moi non plus''. Alors vu que je veux un monde de chèvres et toi de rongeur et Lée c'est pire, ca va devenir compliqué. Je suis contre les plans a six. Alors j'ai pensé bosser plus et... louer un appartement.
-Vraiment ? Demandais je. Tu partirais ? Nan...
-Solène, on a vingt ans, et je suis faussement fiancé. Je veux pouvoir faire ce que je veux sans avoir besoin de condamner la porte. » J'ai fait du boudin et elle sourit.
« Tu me comprendras quand tu auras gouté. Me dit elle.
-Peut être mais... Enfin on a toujours été toutes les trois... et si tu pars enfin...
Je dis ca comme ca, pour le moment j'ai pas les sous. Vous vous bossez, moi je reprend mes études alors... » j'ai quand même fait du boudin. Nous trois plus a trois, finis les disputes pour le lait, le shampoing ou pour un trousseau de clefs. Finit le ''bonjour'' a chaque fois que je rentre, car une d'elles est toujours là. Finit les soirées ''anti mec'' a ne parler finalement que d'eux, finit les batailles pour la télécommande. Ca va me manquer, même si elle dit que ce n'est pas pour de suite, je sais au fond que ca va venir bien vite. Si ce n'est pas Léa, c'est Lée qui va vouloir prendre son envol. J'ai regardé la télévision sans vraiment y faire attention.
Elle a raison, bientôt moi aussi j'aimerai un chez moi pour pouvoir sortir le genre de phrase ''on va chez moi ?'' sans devoir vérifier où sont les deux autres avant. J'ai rangé mon téléphone même si j'aurai besoin d'un câlin.
« Ne fait pas cette tête ma Solène... me dit Léa. C'est pas demain que je vais faire mes valises. » Elle posa le magazine sur la pile d'autre a coté d'elle et soupira.
« Il me manque aussi, dit elle en regardant dehors puis sa bague. Tu veux un conseil d'une fille en couple avec un des cinqs nain depuis deux mois ?
-Je veux bien.
-Ne cherche pas le moment idéal, ils sont tous idéals du moment que vous avez une demi heure... seuls ! » Elle me tapota le dessus de la tête et regarda la télévision avant de se lever pour augmenter le son en expliquant que personne n'était là pour se plaindre puis se rassit. Un moment où on seul pour plus de trente minutes hein ? Ok je note... Trente minute... seuls... j'ai pincé mes lèvres et Léa passa a nouveau la main devant mes yeux.
« Rah t'es lourde j'ai le droit de divaguer ! » Elle me posa la main sur la bouche et me montra l'écran. Le teaser pour le Star Golden Bell de la semaine suivant commença. Ils montrèrent les invité et isl étaient tous là. Léa sourit quand apparu JJ et j'ai fait de même quand MH sourit. On devait être pitoyablement en manque. Hk dit quelque chose a propos de leur album, puis on vint sur JJ et là il dit : « Oui, je suis en couple ! » puis le teaser ce finit. Léa avait la bouche ouverte et le regard sur la TV presque blanc. Bon dieu le con, il sait pas ce qu'il a fait.
« A bah vous êtes là ! Cria Lée en entrant. Ca va ? Qui veut aller a l'aquarium ce soir ? Personne ? Parfait de toute pas intérêt qu'une de vous ne vienne. Vous saurez jamais ou j'ai dormis ! » Elle s'assit avec un énorme sourire et regarda Léa.
« Qu'est ce qu'elle a ? Elle vient d'apprendre la mort d'Elvis Presley ? Me demanda Lée.
-Mon dieu... dit Léa. Bon dieu, bon dieu... C'est pas possible !
-Si et ca depuis 1977. répondit Lée en riant mais je lui ai fait signe de se taire.
-Mon dieu, Jaejin est... en couple ! Dit Léa en nous regardant le visage déconfit.
-Nan mais franchement il lui prend quoi ? Me demanda Lée. Car là elle me fait vraiment peur.
-En couple, répéta Léa. Mon dieu...
-Quoi tu savais pas ? Demanda Lée en riant. Elle est tombé sur la tête ce matin ou quoi ?
-Il est en couple... » Léa se leva et éteignit la Télévision.
« T'as entendu comme moi ? Me demanda-t-elle.
-Oui, il l'a dit...
-Woo, a la télévision ? Demanda Lée.
-Oui, a l'instant, dans SGB. Répondis je. Tu comprend l'état ?
-Il est cinglé ! Dit Léa. Complètement cinglé. Pourquoi pas dire mon nom et mon adresse. Vous pourrez vendre des gâteaux a toutes les filles qui viendront me lapider.
-Eh calme, c'est pas Léonardo Dicaprio non plus. » Léa se rassit et tapa du pied. Lée me regarda et me fit un grimace. Bon dieu il l'a dit, j'espère que la maladie est pas contagieuse, manquerait plus que les quatre autres l'attrapent !

PDV EC

Ma sœur posa la boite a pizza sur le banc et s'assit en face de moi. Les gens autour déjeunent aussi, c'est un parc très apprécier mais a cette période de l'année ou tout le monde s'inquiète pour sa rentré il y a de moins en moins de monde. Je ne me plains pas, mais bizarrement j'ai l'impression que c'est trop vide.
« Je t'ai dis que j'ai acheté mon uniforme hier, me demanda ma sœur. Je pense raccourcir la jupe.
-Si tu veux...
-Et aussi ne pas porter de sous-vêtement dessous...
-Hum, si tu veux...
-OK, qu'est ce que t'as ? Depuis hier soir t'es comme ca, tu m'écoute au moins.
-Désolé, dis je en souriant, je meurs seulement de faim. T'as pris quoi ?
-Champignon fromage !
-HEIN ? » J'ai ouvert la boite et elle avait bien pris celle là. J'ai refermé en soupirant.
« Pourquoi sur les vingt sortes tu as pris celle là ? Demandais je. Tu fais suer !
-Ok, on prend toujours celle là, je vois pas pourquoi j'aurai changé.
-Car... » Elle me regarda les sourcils relevé et la tête penché. Car avec SH on prenait tout le temps celle là, mais je peux pas répondre ça.
« A force, je la trouve même plus bonne. Dis je. » Elle soupira et pris une part. J'ai regardé la pizza et j'ai souri. La première fois a la pizzeria j'avais mangé si vite, qu'il avait put gouter qu'a une part. La tête qu'il avait tiré quand j'avais attrapé la dernière. Arrivé chez lui il avait dut vider son frigo. Après il c'était fait a ma gloutonnerie et quand on mangeait ensemble il se faisait une pile a l'avance a coté de lui. On partageais avant de commencer a manger. Et cette fois ou on avait mangé chez moi, au lit. On mourrais de faim, une fois rassasié il avait poussé la boite au sol et on avait recommencé, au petit matin j'avais encore plus faim que pendant la nuit. Je suis bonne a ne plus jamais toucher une pizza de ma vie, si tout ça me revient en mémoire quand j'en ai une devant les yeux. Est ce que les affinités entre deux personnes peuvent être résumé par un goût commun en terme de pizza ? Car finalement ce soir là, a la pizzeria, quand il mangeait en face de moi je savais au fond que j'allais aimer ce type. Est ce une bonne chose de le quitter si en plus de pas le voir, je peux pas voir de pizza ?
« Bref, je disais, l'uniforme est chouette, enfin il sent l'argent. Tu penses que je pourrais me trouver un petit amie riche ? Me demanda ma sœur.
-Oui, sans doute...
-T'es d'un positif, tu as pas vu Song...
-Pas envie de parler de ça.
-Tu te rend compte avec qui tu ais sortit ? Me demanda ma sœur en souriant et en baissant la voie.
-Je me rend surtout compte de qui j'ai plaqué... » j'ai pris une part et manger en regardant le parc sans un mot. Ma sœur me regarda du coin de l'œil et continua a manger a son tour. D'habitude lors de ces repas a l'extérieur on parle beaucoup, aujourd'hui on a rien dit.

Je part dans deux jours, seulement deux petits jours alors je doit au moins dire ''a bientôt'' aux filles et surtout a Lée. Elle était assise sur le bar et fixait un papier foncé en souriant. Je suis entré et même le carillon de la porte ne lui fit pas lever la tête. J'ai sourit en m'approchant, c'est ce prospectus qui la fascine autant. C'était un papier glacé bleu foncé avec écrit ''aquarium invitation''. J'ai vu des affiches en ville, mais pour moi il y a trop d'eau dans ce genre d'endroit.
« Tu essaye tes nouveaux pouvoirs ? Demandais je et elle sursauta. Tu penses le faire s'enflammer. Si tu y arrives dis le moi, je t’appellerai quand je trouverai pas mon briquet.
-EunChan ! Dit elle en souriant. Qu'est ce que tu fais ici ?
-Ça sent la culpabilité a plein nez ! Pourquoi tu regardes ça ainsi ? Demandais je en lui prenant des mains.
-C'est pour le nouvel aquarium. J'y vais ce soir.
-Mouai...In-intéressant ! Tu as mangé ? Demandais je.
-Euh oui... pas toi ? Il est quinze heure.
-Si si mais j'ai soif. Viens ! Je t'invite ! Vous n'avez pas encore rouvert ?
-Non, pas encore... » Elle soupira et je lui ai tiré le bras. Elle a autant besoin d'un verre que moi.

Lée posa son verre sur la table et avala sa gorgée avant de me regardé comme si je venais d'avouer que mon père était Bill Gate.
« Tu as quitté SH ? Me demanda-t-elle.
-Bah enfaite, c'est comme un accord entre nous deux...
-Vraiment ?
-Non pas vraiment... » J'ai finis ma bière et regardé celle de Lée encore a moitié pleine. On s'est assis dans un bar de la ville, a cette heure la pas vraiment bondé. Le seul ou il passe autre chose que de la K-pop a outrance. Je voulais pas entendre SH chanter. J'ai fait signe au serveur de me remplir mon verre et Lée me fit un regard de désolation.
« Franchement, repris je. Tu es la fille la plus pragmatique que je connaisse...
-Moi ? Me demanda-t-elle en souriant.
-Oui, alors est ce que tu voyais une autre solution ? » Elle passa son doigt sur le rebord de son verre et soupira.
« On est d'accord ! Dis je.
-Mais enfin, t'es amoureuse non ?
-Oui, bien sur que je le suis, mais ça aide pas vraiment, ça empire même les choses.
-Tu lui as dit quoi ?
-Des énormes conneries pour qu'il essaye pas de me reprendre. Technique du mensonge ! Tu vois le genre ?
-Oh, oui, parfaitement. » Le serveur posa la bière mousseuse sur la table et j'ai put boire a nouveau.
« Pourquoi ne pas vous séparer quelque temps, j'ai bien tenu six mois avec l'autre là. Me dit elle.
-Ça servirais a rien, je ne voudrais plus de lui dans un an.
-Pardon ?
-C'est pas le type qu'il me faut ! Franchement je t’envie, pouvoir être amoureuse sans trop se poser de question sur la suite. J'ai été comme ça un mois et demi, maintenant... maintenant je dois faire ma vie. » Elle ronchonna et finit sa bière. Moi aussi j'aimerai que mon destin ne tienne qu'a une invitation pour l'ouverture d'un aquarium, moi aussi j'aimerai me dire que je ne peux pas avancer sans lui, mais c'est le contraire. Le strict opposé.
« Il finira par être un poids pour moi. Expliquais je. Et puis j'ai envoyé le mail. C'est trop tard.
-Je te comprend, c'est ça qui m'énerve. Me dit elle.
-C'est bête, dis je en souriant, j'étais vraiment amoureuse.
-Et lui ?
-Je préfère me dire que non. » J'ai rit et finit mon verre.
« Pourquoi ne pas profiter de tes deux derniers jours en ville avec lui ? Me demanda-t-elle.
-Non... j'ai eu la force de le quitter une fois, je pense pas le pouvoir une deuxième.
-Rah... Saloperie. Tu veux mon invitation pour l'aquarium ? Me proposa t'elle en souriant.
-Non. Vas y. J'espère qu'il y viendra.
-Il a intérêt ! Sinon je le... » Elle frappa son poing droit dans la paume de sa main en riant mais bien vite écrasa sa tête sur la table.
« Je fais quoi si il ne vient pas ? Bougonna t'elle.
-Il reste bien SH, il est célibataire ! Riais je. » Elle me frappa l'épaule avec un sourire mais un regard triste pour moi. J'ai soupiré.
« Tu retombera amoureuse. Me dit elle. » J'ai sourit en acquiesçant. Bien sur que je retomberais amoureusement mais est ce que je serai si bien avec la personne. Est ce que lui aussi aimera la même pizza que moi, les feux d'artifices, les fleurs en plastique et est ce que lui aussi me manquera autant ?

PDV HK

Elle avance vite, elle a des rollers ou quoi ?
Elle passait entre les gens avec facilité alors que moi je m'excuse toutes les cinq secondes pour qu'ils se poussent. Elle alla a un arrêt de bus et grimpa dans celui qui arrivait. J'ai courut sur le bord de la route et je suis monté dedans. Le bus était bondé, quatre personne dans l'allée me séparait d'elle. Elle était dos a moi et se faufilait encore un peu plus loin, vas y surtout vas bien tout au fond. Rah elle m'énerve ! J'ai avancé quand le chauffeur m'arrêta.
« Jeune homme, votre ticket !
-J'en ai pas vraiment...
-Bah alors achetez en un ! » J'ai regardé Bouh se retourner vers moi et soupirer en poussant les gens pour passer. J'ai cherché des pièces dans mes poches et tout posé devant le chauffeur qui fit le compte, me rendit deux pièce et me donna un ticket. Ça coute la peau des fesses un ticket, d'habitude j'ai quelqu'un avec moi alors je paye pas. Mais là woo, ils arnaquent la population, encore il y aurait des sièges de libres, mais même pas. J'ai remercié, pointé le truc dans la machine et essayé de me faufiler, mais il faut croire que quand on est une fille on y arrive plus facilement.
Bouh était presque au fond, le bus démarra et elle bascula en arrière avant de se rattraper comme elle pouvait. Elle peut pas faire attention, elle ne sait pas qu'un bus ça bouge ou quoi ? Elle m'énerve. Pourquoi elle fuit comme ça ? Elle sais fait des films et demande même pas le sous titrage. J'ai essayé d'avancer, mais pas plus de trois personnes se poussèrent. Elle était dos a moi et tournait la tête légèrement mais jamais elle ne me regarda. J'étais en sandwich entre deux hommes de trois fois ma taille et un des deux, allez savoir le quel, sentait le porridge au champignon.
Bordel Bouh, regarde moi ! Je vais t'expliquer, c'est rien alors pourquoi tu en fais tout un problème, et pourquoi t'es venu ?
Le bus ralentit et elle poussa les gens pour descendre, je me suis dépêché a en faire de même en m'excusant mille fois au passage. Je suis descendu juste avant que les portes ne se referment et le bus partit. Bouh avançait rapidement en remontant la rue, puis pris une ruelle perpendiculaire. J'ai courut derrière elle et ai posé la main sur son épaule.
« Attend ! Eh ! » Elle se retourna et poussa ma main puis repartit, j'ai marché derrière elle et lui ai tiré le bras mais elle le secoua pour que je la lâche.
« Roh c'est bon, dis je. On va pas faire ça sur dix mètre! Et pourquoi tu prend le bus pour un arrêt, tu sais le prix que ça coute ? » Elle continua a marcher droit devant elle sans dire un mot.
« Bouh ! Dis je en la rattrapant. Me fait pas la tête ! » Là elle se retourna vers moi et commença a me frapper le torse, j'ai attrapé ces petits poignets et elle continua a s’énerver jusqu'à comprendre qu'elle ne touchait plus rien. Quand elle se calma j'ai aperçu sa blouse d’hôpital sous son gilet.
« Eh t'es partit de l'hôpital ? Tu t'es encore enfuit ou quoi ? Demandais je. » Elle secoua les bras pour que je la lâche puis ferma son gilet et repris sa marche.
« Attend tu veux, pourquoi tu n'es pas a l'hôpital ? Bouh ! Pourquoi tu es venu me voir ? Bouh ! Tu n'es pas sensé te faire opérer dans pas longtemps ? Qu'est ce que tu fais dehors ? Bouh ! BOUH ! » Elle s'arrêta alors si brusquement que j'ai faillis dérapé pour pas lui foncer dedans. Elle sortit quelque chose de son sac, un bloc et un crayon et écrivit quelque chose dessus avant de se retourner vers moi et de me présenter le mot.
« C'était qui ? Lisais je. Qui ça ? SungRin ? Bah tu las connais, c'est SungRin ! Dis je en souriant. » Elle soupira puis écrivit quelque chose d'autre.
« Pourquoi tu écris ? Demandais je en riant avant qu'elle me présente la pancarte. ''Pourquoi Sungrin était dans tes bras ?''
Ah ça... Bah enfaite c'est tout simple elle... » Bouh soupira alors j'ai accéléré. « Elle venait de m'apprendre qu'elle se maris dans un semaine !... Pas avec moi, avec un Japonais et je suis pas japonais. » Elle baissa sa pancarte et sourit en secouant la tête légèrement.
« Désolé, j'aurai pas dut l'enlacer comme ça, mais c'est une bonne amie et... » Bouh s'approcha de moi alors et m’enlaça a son tour. Maintenant que je peux comparer les deux en un laps de temps restreint, je préfère le second câlin. Bouh respira la tête contre mon épaule et j'ai sourit.
« Tu es le genre de fille a se faire des films rapidement alors ? Demandais je. » Elle me lâcha fronça les sourcils et écrivit.
« Tu peux pas parler ? Demandais je mais elle ne répondit pas. ''On est toute comme ça quand on est amoureuse !''... Oh... amoureuse hein ? » Elle recommença a écrire tandis que je me remettais de sa phrase en respirant l.e.n.t.e.m.e.n.t. Amoureuse, elle est amoureuse... J'ai chaud d'un seul coup. Elle me montra la pancarte ou était écrit : ''Je peux pas parler avant l'opération.''
« Qu'est ce que tu fais là alors ?... ''je voulais te voir.'' C'est pas une raison ! » Elle soupira et repris sa marche.
« Tu devrais pas partir de l'hôpital comme ça, dis je en marchant derrière elle. Ils doivent te chercher tous, ils ont dut sonner l'alarme. » Là elle sourit et rangea son bloc. « Non, repris je. Range le pas, on a pas finit de discuter, si t'attrape un rhume, ou si un insecte entre dans ta bouche... » Elle éclata de rire et me pris la main. J'ai arrêté de parler et sourit. Elle me regarda alors dans les yeux en faisant non de la tête, j'ai comprit qu'elle voulait pas que je m'inquiète.
« Et je fais ça comment ? Viens on vas a l'hôpital ! » J'ai tiré sa main dans l'autre sens mais elle ne suivit pas.
« Viens je te dis !
-Non ! Dit elle.
-Mais parle pas ! Tu fais tout de travers. » Elle me lâcha la main et son regard changea. Il se fit triste et un peu peureux. Je l'ai regardé en fronçant les sourcils. Qu'est ce qu'elle a ?
« Ça ne va pas ? Demandais je. » Elle regarda au sol et grimaça. Je me suis approché et baissé la tête pour qu'elle la relève. Elle fit puis posa ses mains sur mes épaules.
« Tu... commença t'elle.
-Parle pas ! » Elle me baillona la bouche et repris : « Je vais parler un peu. Juste un peu. Tu seras vraiment là après ?
Après quoi ? Demandais je en souriant. » Elle me regarda droit dans les yeux et fit la moue.
« Oh, après l'opération ? Demandais je. Oui. » J'ai passé ses cheveux derrière son oreille et sourit pour la rassurer. « Si je ne suis pas là quand tu te réveilles, c'est que je suis au toilette ! Dis je en riant. » Elle me frappa en riant puis toussa.
« On rentre a l'hôpital, dis je. Regarde tu tousse.
-Non !
-Mais tais toi, on t'as dit de pas parler !
-J'ai encore une heure a perdre. Rajouta t'elle sans faire attention a ce que je disais. Allons manger quelque chose de vraiment bon.
Bouh... » Elle me sourit et se pinça les lèvres. Non on peu pas, elle devrait être a l'hôpital. Je voulais la ramener mais elle me fit son regard d'écureuil volant et pencha la tête avant de murmurer ''J'ai faim.'' J'ai soupiré. « O...K, mais après direct hôpital ! » Elle eu un immense sourire et me repris la main. On marcha vers le centre comme ça, sans rien dire, elle me regardait parfois et me faisait comprendre certaine chose en un regard ou une grimace. Je comprenais peut être tout de travers, mais je ces sourires incessant je saisissais parfaitement le sens et c'était l'essentiel.
Bien sur que je serai là demain, elle veut que j'aille ou ? Ma main ne veut plus lâcher sa main, et j'ai envie de l'embrasser, même un peu plus mais je refuse de penser a ça. Elle est malade tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Junnie
avatar
100% Biased. Numberwan.
nom de l'image
» Messages : 2236
» Inscrit le : 01/09/2010
» Localisation : ZE:A's World.

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 8 Avr - 16:10

Ah, je suis useless. ._.
J'ai adoré la mise à jour, chaque PDV est bien, j'espère que ça va pas évolué dans le sens que ça prend entre EunChan et SeungHyun. >< Et HongKi et Bouh sont vraiment trop chou, ahh. Ca va, elle l'a cru directement ! Elle aurait pu ne pas le faire ! /SBAF/. HongKi est tout mignon, ça m'étonne trop pas qu'il se plaigne du prix des tiquets de bus ! MDRRR. J'adore ! Vivement la suite ~
Revenir en haut Aller en bas
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 8 Avr - 16:31

Merci Ninie :D t'as vu j'ai posté tot ! *pan*
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Junnie
avatar
100% Biased. Numberwan.
nom de l'image
» Messages : 2236
» Inscrit le : 01/09/2010
» Localisation : ZE:A's World.

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Ven 8 Avr - 16:34

Yup, ça change ^^
Revenir en haut Aller en bas
saranghea
avatar

N°1~ JongUK N.Sonic
nom de l'image
» Messages : 8039
» Inscrit le : 17/07/2009
» Localisation : In my mind
» Coup de coeur : N:Sonic...JongUk & Bong Jun // Memory in FT.Island ♥
» Humeur : HUmmm IN LOVE ♥


MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Sam 9 Avr - 0:25

j'adore!!!!!!
Sa me fait trop de la peine pour EC, j'ai aps enviue qu'elle parte, je veux que SH lui court après! Il ne va pas encore ce retrouver seul le pauvre biquet!! XD
Enfin bon j'ai surtout hâte d'avoir le PV de lée et JH a l'aquarium je sens que sa va être très très chaud! ^^
Jaejin et léah ben c'est des petit lapin toujours a faire l'amour n'importe ou n'importe quand, la chance moi je dit! MDR
HK il est trop mignon mais je sens qu'il va vouloir toujour vouloir embrasser bouhhhh lui qui la détester, c'est trop cute leur histoire. Je sais pas pourquoi mais je sens que la pauvre aura plus de voie! snifff
et notre petit couple de rongeur, sans com enfin si solène c'est bien de l'avoir lavée ce t-shirt! Xd
Revenir en haut Aller en bas
http://saranghea63.skyrock.com
Lée
«CHOCOBALLS»& Choi Jonghun Sweet *
avatar

«CHOCOBALLS»
& Choi Jonghun Sweet *

nom de l'image
» Messages : 4547
» Inscrit le : 24/04/2010

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   Lun 11 Avr - 18:08

PDV JJ

Elle fait un peu peur. Elle est assise sur le fauteuil, jambes plié, bras croisée et le menton posé dessus. Elle regarde la machine tourner, mais a le regard vraiment vide.
Je suis passé a la pâtisserie et Solène qui sortait a ce moment là me dit que Léa était a la laverie. D'ailleurs Solène était bizarre, elle me regardait dans les yeux et avait un petit sourire. Puis quand j'ai dis ''Très bien j'y vais.'' elle me tapota l'épaule en soupirant.
Léa est bien a la laverie. Je ne sais pas si je dois lui dire maintenant, elle va me demander comment c'est passé l'émission et je pense pas être assez bon acteur pour répondre : ''Oh comme d'habitude...''
J'ai poussé la porte et quand le carillon retentis elle tourna la tête vers moi puis ses yeux s'écarquillèrent. Elle se leva d'une traite me pointa du doigt et dis :
« TOI ! » OK j'ai fais quoi ? Elle est pas au courant. Léa s'avanca vers moi le regard noir et le pas assuré. J'ai reculé vers la porte et elle soupira.
« J'ai fais quoi ? Demandais je.
-Tu as fait quoi ? Jaejin pourquoi tu as dit ça ?
-Qu'est ce que j'ai dis... Woo t'es déjà au courant ? Qui t'as dit ? SH sans doute ça l'amusait plus qu'autre chose...
-La TV, c'est la TV qui me l'a dit, tu es dans le teaser. » J'ai grimacé et elle passa sa main dans ces cheveux en regardant au sol désolé.
« Je suis désolé, dis je.
-Raconte pas de salades, si tu l'étais tu n'aurai rien dit ! Mais t'es vraiment... rah ! » Elle se retourna et alla a la machine qui avait cessé de tourner. Elle ouvrit et commença a mettre les vêtements dans son sac.
« Tu te rend compte de ce que tu as dis ? Bizarre que t'es pas été suivit. Pourquoi tu as dis ça ? Vraiment je... » Elle s’énerva sur une chaussette et s'assit au sol en la faisant tomber a coté d'elle. Elle soupira et je me suis agenouillé a coté d'elle pour ranger les vêtements a sa place.
« Tu penses que m'aider au tache ménagère va faire que je te pardonne ? Me demanda-t-elle.
-C'est possible ? Demandais je en souriant. » Elle sourit en me regardant puis soupira.
« Non, non ! Pourquoi pas dire mon nom aussi et d'ou je viens, et depuis combien de temps on est ensemble et... Qu'est ce qui t'as pris ? On était d'accord, rien dire a personne, même le manager devait pas être au courant. Mais la c'est tout la Corée, même pire quand j'étais en France je regardais cette émission. Franchement tu avais pas mangé avant ou quoi ?
-Je pensais que ça te ferai plaisir... dis je tout bas en reprenant mon rangement. » Elle me regarda et sourit. « Ça me fait plaisir. Dit elle. Si seulement tu étais... » J'ai arrêté de ranger et elle repris a son tour. Elle ne finit pas sa phrase, elle était même gêné de l'avoir dite. Je savais la fin, si seulement j'étais un type normal. Elle finit de ranger et tira un autre sac pour le vider dans la machine, fermer et appuyé sur le bouton vert. La machine commença et Léa me fuilla du regard. On avait plus rien a ranger, donc plus de raison de se taire, plus rien a faire du tout et moi je commençais a mal digérer sa phrase non finit. D'accord j'ai merdé, j'aurai dut réfléchir un peu plus longtemps, mais au moment de l’émission j'étais vraiment en rogne contre les faux semblants que l'on devait utiliser. Un sourire et une phrase bateaux du style ''Non mais j'aimerai bien.''. J'aurai put me taire, mais j'avais vraiment envie de le dire. Comme si finalement c'était si sérieux nous deux que ça ne servirai a rien de mentir.
« Tu aurais dut te taire, reprit elle. Ça va devenir compliqué, tu vas être suivit, on va parler de ça un peu partout...
-Pendant deux semaines pas plus... dis je.
-Qu'est ce que ça t'as apporté de dire ça ? Hein ? Je... rah...
-Ça t'aurais fait plaisir que je réponde ''non j'ai personne !''.
-Non, bien sur que non mais...
-T'es importante pour moi ! La coupais je.
-Je sais...
-Non ! Tu ne sais pas, tu es la fille avec qui je veux avoir des enfants, me marier, parler de la couleur des tapisseries, que je veux présenter a mes grands parents, avec qui je veux aller au restaurant pour nos un an ou ce genre de truc que je pensais jamais avoir envie de faire. Alors je ne peux plus répondre ''non j'ai personne !''. » Elle me fixait droit dans les yeux, la bouche entre ouverte et ses pupilles vibraient.
« Tu m’énerves ! Dit elle. » J'ai regardé au sol pensant qu'elle m'en voulait vraiment mais elle me pris le col du teeshirt et m'embrassa.
« Comment je peux t'en vouloir si tu dis ça ? Hein ? Me demanda t'elle. » Je l'ai embrassé et elle me serra longuement. Je pensais le problème réglé vu comment elle m'embrassait mais elle cessa et me poussa en disant :
« On a que vingt ans Jaejin.
-Et alors ?
-Tu es en plein dans ta carrière, tu te rends compte des répercutions que ça peut prendre ? Et puis...
-Et puis quoi ? Finit tes phrases !
-Et puis... Tu es Lee Jaejin !
-Je vois ! » Je me suis relevé et elle ferma les yeux. C'est donc ça le problème ! J'ai donné un coup de pied dans la machine et je me suis reculé.
« Jaejin... dit elle.
-Ou sont passé tes ''je t'aime toi pas Lee Jaejin !'' ? demandais je en montant la voie.
-Je t'aime toi ! Me dit elle en se levant. C'est juste que...
-Que quoi ? C'est trop pour toi de sortir avec un type connu ?
-Non ! Dit pas ça ! J'ai jamais dit ça ! C'est bien comme on est. Pourquoi tu as voulu tout dire ?
-Bien ? Demandais je en me calmant.
-Oui, personne ne sait, maintenant dès que l'on sera ensemble on sera zieuté, pris en photo, tu va être suivit, tout le monde va créer de faux couple pour savoir avec qui tu es... Pourquoi tu...
-Par ce que je préfère ça a faire semblant de ne pas te connaître au milieu d'une foule ! … Avec le temps les gens s'y feront.
-Combien de temps ? Me demanda t'elle.
-J'en sais rien, cinq mois... Je ne sais pas. Faut juste attendre que un 2PM embrasse un SNSD et on sera oublié !» Elle secoua la tête et passa sa main droite dans ses cheveux. Elle ne me regarde pas, je ne sais pas si c'est parce qu'elle est mal a l'aise, parce que je l’énerve ou pire.
« Sauf si bien sur cinq mois c'est trop pour toi. Dis je. Tu pensais peut être pas rester avec moi...
-La ferme ! Me criat elle. Ne dit pas un truc pareil. C'est toi qui fou tout en l'air avec ce truc.
-Ce truc ? J'ai dis que j'étais en couple pas que tu étais enceinte. Je ne vois pas pourquoi tu en fait une montagne.
-Rah tu ne comprends pas ! Me dit elle.
-Si, je comprend parfaitement. Je ne pensais pas que tu allais prendre ça bien, mais j’espérais que toi aussi tu veuilles parier un peu plus sur nous deux.
-C'est pas le problème ! Dit elle en s'approchant. Tu n'es pas n'importe qui !
-Arrête de répéter ça ! Je suis un type normal quand je suis avec toi !
-C'est pas si simple.
-Bien sur que si !» Elle fit non de la tête et s’avança en face de moi et me regarda dans les yeux. Son regard, elle me regardait comme si elle essayait de me rassurer, ou comme si avec ses yeux elle pensait me calmer. Mais son regard quand même fuyant, et sa façons de bégayer m’énervait quand même.
« Je suis une simple fille de vingt ans qui fait des études a la faculté et qui travail pour payer les jetons pour la laverie automatique. Alors comprend moi, je suis pas... Je ne peux pas... Je pense que c'est un peu trop pour moi... » Elle sourit et me pris la main. Malgré son regard qui me serrait le cœur je n'arrivais pas a me calmer.
Il y a toujours a un moment dans une dispute ou la simple phrase que vous avez au bout des lèvres fera tout basculé, foutra tout en l'air. Et même si avant de la dire vous savez ce qu'elle va provoquer, même si vous savez que vous le regretterez plus tard, vous ne pouvez vous empêcher de la dire.
« Tu te souviens de l'époque ou tu me reprochais de ne pas être assez entreprenant ? Demandais je en tirant sur ma main avec un sourire amer. Je comprend maintenant pourquoi tu m'a quitté ! »
J'ai serré des dents et j'ai fuit son visage qui se décomposait. J'ai ouvert la porte, le carillon sonna et une femme avec un panier en plastique remplis de linge en profita pour entrer. J'ai baissé la tête et j'ai avancé rapidement vers la station de métro. Je n'aurai pas dut dire ça, j'ai été beaucoup trop méchant, mais au fond j'en pensais quand même une grande partie. Elle me rend triste et elle me déçoit. C'est comme ce prendre une gifle, comme enfin prendre conscience du gouffre qu'on a devant les pieds. Moi qui pensait que le plus pénible serait d'affronter tout le reste, je n'aurai jamais pensé que finalement le plus dur allait être de la motiver. Pourquoi aurais je besoin de la motiver ? Elle m'aime, elle m'aime alors elle devrait comprendre l'importance de notre relation. Non elle devrait juste le sentir. J'aurai dut me taire, j'aurai dut laisser HK répondre, on ne serait alors pas pris la tête ainsi. Mais si ce n'est pas aujourd'hui quand est ce qu'on aura ce genre de discussion ? J'aurai aimé qu'elle lève la tête, et qu'elle soit heureuse que je me mette en danger pour elle.
Je ne veux pas croire que finalement, tout ça, nous, ce n'est pas si important. Que finalement je suis le seul a trouver de l'importance. Elle est terrorisé alors qu'au fond je suis celui qui devrait l'être de nous deux. Je lui donne, je lui donne, elle s'en réjouis mais elle, en échange elle ne donne rien. Et dire que je lui ai même offert une bague, et dire que je l'ai appelé ''ma fiancé'' devant ma mère...

PDV MH

Solène m'envoya un SMS a 15h08 et a 15h37 elle sonna a la porte. Quand j'ai ouvert la porte elle avait la tête baissé, un sac en papier dans les mains, juste devant elle et avait attaché ces cheveux en queue haute. Elle leva le regard vers moi, me regarda dans les yeux et sourit et me tendant le sac.
« Tien ! Dit elle. Tout propre je l'ai même repassé ! » J'ai pris le sac et je l'ai entrouvert. Elle y avais plié parfaitement mon teeshirt noir et gris. J'ai sourit, je voulais pas vraiment le récupérer. J'ai relevé les yeux vers elle et elle me sourit en lâchant ces mains qui retombèrent sur ces cuisses. Elle portait une jupe courte a fleur. Nouvelle sans doute car je ne lavais jamais vu, elle est vraiment courte alors je pense que je m'en serais souvenu. Solène pencha la tête et dit :
« Bonjour ! Minani... » Je suis sortit de mes pensées et j'ai arrêté de fixer ses jambes pour sourire.
« Désolé, Bonjour, dis je. Tu as fait vite.
-Léa m'a pressé pour que je te le rende.
-Je vois.
-Tu es tout seul ? Me demanda-t-elle.
-Oui, je ne sais pas ou est tout le monde. SH viens de sortir faire des courses... » Elle se pencha pour regarder a l'intérieur de l'appartement.
« Tu veux entrer ? Demandais je.
-Hum ! » Je me suis décalé et elle entra, se déchaussa puis avança dans le couloir avant de se retourner vers moi et de me faire signe avec la tête de la suivre. J'ai fermé derrière moi et je suis allé poser le sac dans le salon. Elle alla a la cuisine, pris une pomme la reposa, se tourna vers moi et sourit. Elle est bizarre, moi aussi en même temps. C'est comme si on osait pas vraiment reprendre les habitudes que l'on avait avant, c'est pas si vieux, mais ça paraît lointain. Je ne sais même plus quelles habitudes on avait. On restait souvent assis a parler, manger, jouer ou s'embrasser. Finalement on est plutôt un couple pépère, on est allé parfois au cinéma. Elle frappa ses cuisses et avança vers moi.
« Qu'est ce que tu faisais avant ? Me demanda-t-elle.
-Avant que tu n'arrives ?
-Oui.
-Pas grand choses, je jouai avec l'ipad de JH. Lui dis je en pointant l'appareil du doigt.
-Je vois...
-Tu veux essayer... » Elle fit non de la tête et s'approcha un peu plus. J'ai sourit, elle se pinça les lèvres, puis regarda autour de nous. Franchement je ne sais même pas quoi dire. Soit on reprend comme avant mais c'était pas bien folichon, surtout vers la fin, sois je lui répète encore et encore a quel point je tiens a elle et a quel point je suis désolé. Mais ça je l'ai déjà fait hier, je ne vais pas recommencer. Je ne devrais pas me poser autant de question.
« Tu ne sais pas quand ils reviennent ? Me demanda-t-elle.
-Non, tu voulais voir quelqu'un ?
-Oui, mon petit ami. » Elle pris le bas de mon teeshirt et joua avec. Elle leva les yeux vers moi et j'ai ris.
« Quoi ? Me demanda-t-elle.
-Rien, j'aime bien le mot ''petit ami''.
-Moi j'aime bien mon petit ami. » J'ai souri et elle me regarda dans les yeux. Elle m'aime bien, encore. Malgré tout ce que j'ai dis, fais, elle m'aime moi. Je suis vraiment qu'un abrutit de chanceux.
« Qu'est ce que tu veux faire alors ? Demandais je. TV ? PS3 ?
-Si on reprenais ou on en était hier ? Proposa t'elle en souriant.
-Hier ?... » Hier on a rien fait, on s'est juste embrasser sous la pluie bien dix minutes après je suis rentré, elle a fait de même. J'ai froncé les sourcils et elle m'embrassa en passant ses bras autour de mon cou. Elle semblait comme un peu mal a l'aise, comme si elle pensait a quelque chose de compliqué. Ses bras se posèrent délicatement encore comme si elle n'osait pas. Il ne faut pas que ça devienne ainsi. On s'est séparé moins d'un mois, il ne devrait pas y avoir de malaise. Je l'ai embrassé a mon tour et bien vite son expression disparut, elle sourit entre deux baisers et j'ai passé mes bras autour de sa taille. La porte d'entrée claqua, quelqu'un entra en trombe et SH dit :
« Je tombe pas super bien en dirai... ça m'apprendra a faire les courses rapidement... Reprenez, enfin continuez... je pose et je pars. J'ai rien vu ! » Il y eu un bruit de sac plastique, de pas, puis la porte se claqua. Stupidement c'est là que l'on cessa de s'embrasser. Solène sourit puis fit la moue.
«Désolé, dis je. Tu as faim ?
-Pas vraiment, on peux... » Je l'ai lâché et je suis allé voir ce que SH avait acheté. Moi je meurs de faim. Solène me suivit trente seconde après le regard un peu triste. Rah je déteste SH, toujours a rentrer a l'improviste partout, salle de bain, chambre, maison, toilette, il ne frappe jamais. A force on s'est habitué a sa façons de faire et on a arrêter de le sermonner.
J'ai vidé le sac ou ne ce trouvais que des ramens et des churros. C'est ça qu'il appelle faire les courses ? Tu m’étonnes qu'il soit rapide.
« OH des Churros ! Dit Solène en attrapant le paquet.
-Tu aimes ça ?
-Oui, enfin disons qu'a une époque j'y étais drogué. Je ne ment pas, je commençais même a tourner orange ! Ça été dur de m'arrêter. Une vrai cure.
-Tu as réussis comment ? Demandais je alors qu'elle regardait le paquet sur toutes les coutures.
-Je me suis trouvé un petit copain... dit elle. » J'ai éclaté de rire et elle l'ouvrit.
« J'ai jamais essayé les deux, dit elle. Churros et petit ami ! » Elle me pris la main et me tira jusqu'au canapé ou elle s'assit en tailleur. Je me suis assis a coté d'elle et elle plongea la main dans le sachet comme si elle allait y déterrer un trésors. Son regard triste a disparu. Elle en sortit une poignée et m'en donna cinq avant dans manger trois d'un seul coup. Elle mâcha, s'arrêta, écarquilla les yeux, finit et avala avant de sourire. Ses lèvres sont un peu recouverte de poudres orange.
« C'est bon, dit elle. Je dois pas retomber dedans. Mange avec moi ça m'en fera moins. » Elle ria et me donna d'autre bâtonnet orange alors que j'avais déjà pas mangé les premiers. Elle s'assit en tailleurs face a moi le paquet posé entre nous deux. J'ai mangé et elle aussi, on parla gâteaux apéritif, puis famille et on finit, je ne sais pas comment par parler d'autruches.
« Et je te jure elle avait une dent contre moi. Me dit elle en mangeant encore un bâtonnet. Depuis j'aime pas trop les oiseaux. » J'ai ris et elle sourit en plongeant la main dans le paquet et de grimacer.
« Y'en a presque plus, dit elle. » Elle ouvrit en grand le paquet et haussa des épaules. Elle se mordit les lèvres et quand elle cessa plus que sa lèvres inférieur était orangé. « Il n'y a plus que de la poudre... rouspéta t'elle en regardant le fond du sac.
-Oui... » J'ai secoué la tête pour regarder autre chose que la poudre en question mais pas celle du sac. Elle me regarda un peu étonné avant de sourire.
« Regarde, dit elle en me montrant ses mains. » Ses doigts sont tous orangé au bout. J'avais remarqué que ses lèvres l'étaient, que de la poudre était tombé sur ses cuisses et que j'en avait sur le jean mais les mains je n'y avais pas fait attention. Elle les bougea et dit : « I am a Lobster ! » J'ai froncé les sourcils et elle soupira. « Tu n'as jamais fais ça ? Me demanda-t-elle. Je suis un homard ! » Elle avança sa main en pliant les doigts vers moi et se mit a rire avant de me prendre la main droite. Elle dessina un smiley sur le dos et dit : « Ça écrit même ! Je comprend pourquoi j'y étais drogué, en plus d'être bon c'est drôle ! Enfin plus drôle que les autres gâteaux apéritifs. »
En faite, elle, elle est parfaitement normale, a rire pour rien, me manger du regard et sourire quand je le fait. C'est moi qui est comme mal a l'aise. Pas que je sois mal avec elle, c'est bien le contraire. Enfaite c'est un peu comme il y a un mois, avant que tout ne commence a sombrer. Je passais mon temps a m'obliger a penser a autre chose qu'a elle quand j'étais tout seul. Vous voyez, genre le soir, elle vient de me dire bonne nuit par SMS et JH éteint le lumière. J'étais donc un peu trop seul... Là c'est un peu pareil sauf que je suis pas tout seul, elle est là et sa jupe remonte vu comment elle est assise, et elle c'est détaché les cheveux, ils ont d'ailleurs un peu de poudre orange sur les pointes. Elle me regarde, elle a passé un pied sous mes jambes et sa bretelle tombe tout le temps.
Quand on était plus ensemble je n'y pensais plus, je pensais a elle, mais au faite qu'elle me manquait, un sourire d'elle aurait suffit pour me mettre dans l'état présent.
« ça va pas ? Me demanda-t-elle en remontant son autre pieds et en le posant sur ma cheville gauche.
-Si ça va. » Je vais très bien ma Solène, mais je commence a avoir des pensées bizarres. On vient juste de re-sortir ensemble, je ne devrais pas déjà penser a ça. Elle sourit légèrement et se recoiffa.
« Quoi ? Me regarde pas comme ça... J'ai un truc sur le visage ? Du churros sans doute.
-Bouge pas ! » J'ai pris son menton et elle sourit. Commençons par ça !
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/_CPLee_
Contenu sponsorisé


nom de l'image

MessageSujet: Re: Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lée Fiction: Tarte au Kimchi. [Part2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Break time ::  :: Fictions Finies-