Partagez | 
 

 Illusion is mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Artemis
avatar

Ki Seop's Lady ♥
nom de l'image
» Messages : 443
» Inscrit le : 05/06/2010
» Humeur : Happy Happy !! ^^


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Dim 10 Juil - 13:41

J'ai trop envie de voir la réaction de Jin Hee quand elle rencontrera avec Jong Hyun. Je trouve que Ha Ra a totalement raison quand elle dit : "trop mignons" :D D'ailleurs, elle a fait une entrée fracassante ;) Comment l'histoire va-t-elle évoluer avec Yong Hwa ? :O Hâte de lire les prochains chapitres !
Revenir en haut Aller en bas
Disturb
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 45
» Inscrit le : 25/06/2011
» Coup de coeur : CNBlue ♥ B1A4

MessageSujet: Re: Illusion is mine   Mar 19 Juil - 21:16

    ______________________________________

    Et voilà, je suis de retour de vacances un peu en avance et comme promis, j'ai plusieurs chapitres de près (deux en plus de celui là pour être exact) mais j'attendrais un commentaires ou plus avant de les postes^^
    J'espère que celui ci vous plaira =)
    Encore merci pour vos commentaires ♥
    Pour la musique, attendez un peu, elle met du temps à commencer^^

    ______________________________________



    Chapitre IX – Dans la logique des choses

    Pendant trente minutes, j'ai vagabondé dans les locaux, je suis allée explorée la 'salle de pause', une salle avec télé, canapé, distributeur de nourriture, bref, une salle de plus dans cet immense bâtiment, mais je dois avouer que celle là, au moins, elle est bien pratique. Je me suis donc acheté au distributeur de cette salle des petits gâteaux, ne me demandez pas comment ça s'appelle, je suis pas encore bien au point pour ce qui est nourriture, autant, mon accent s'est très bien amélioré, mais niveau vocabulaire spécifique, des fois, je rame complètement.
    Donc, au bout de plus d'une demie heure, je me décidais à rejoindre Yong Hwa à la salle. Il allait péter un câble, c'était sur. Mais il allait regretter d'avoir dit que j'étais insupportable. J'y crois pas qu'il m'ait dit ça ! Enfin quoi, c'est vrai, qu'est-ce que j'avais fait pour l'énerver ce matin ? Rien du tout. Mis à part peut-être le provoquer en lui demandant pourquoi il n'avait pas dit à Jong Hyun qu'on travaillait ensemble, mais sinon, je n'ai rien fait ! C'est lui qui m'a collé et qui est venu me chercher ! Je suis innocente.
    Je me demandais comment il était en train de passer sa colère, là, maintenant, seul dans la salle depuis une demie heure, à ruminer, à m'attendre. Héhéhé.
    Lorsque j'arrivais au quatrième étage, j'étais en total esprit positif, aucunes inquiétudes, rien du tout. Je mangeais mes petits gâteaux, l'air tout à fait décontracté. Mais lorsque j'arrivais devant la porte, je me posais tout de même la question si je devais vraiment entrer dans cette salle. Et si il décidait de se montrer violent et de m'attacher à la banquette pour être sur que je ne parte pas ? Ou pire encore, si il me jetait par la fenêtre ? J'inspirais un bon coup, me répétant qu'il l'avait cherché et j’entrouvrais la porte. Il se passa quelques secondes avant que je ne passe ma tête dans l'embouchure de la porte et que je ne jette un coup d’œil dans la pièce. Hum... Il n'était pas au piano. Inspection du reste de la pièce, oh, il est dans le coin là bas. Il dort ? HAHAHA, il dort ! Non mais regardez moi ce flemmard ! Il est dans un coin de la pièce, celui dans l'angle avec la fenêtre. Il avait une guitare entre les mains et sa tête était posée contre la fenêtre, il avait les yeux fermés et sa poitrine se soulevait doucement au rythme de sa respiration paisible. Et si je lui crayonnais sur la tronche pour me venger ? Oh, oui. C'est une trop bonne idée ! Je me faufilais à l'intérieur en mode espionne totalement discrète, ne refermant même pas la porte derrière moi pour être sur de ne faire aucun bruit, et je me dirigeais vers le piano, cherchant dans tous les coins un crayon avec lequel je pourrais lui griffonner sur le visage. Malheureusement, il n'y en avais aucun dans mon champ de vision... Ah ! Si ! Dans ses mains ! Hum hum hum, risqué, tout de même... Dois-je tenter le diable avec ma maladresse ? Oui, ça vaut le coup ! Au pire, même si il se réveille, je peux toujours lui choper le crayon rapidos et lui en foutre plein la tronche, pas grave si il se débat, ça sera juste beaucoup moins artistique...
    Je m'approchais alors de lui à pas de loup, aussi silencieusement que possible, autant dire que je faisais péter les records de discrétion. A ses pieds, je découvrais une partition qui semblait avoir été gommée et regommée, griffonnée, rayée (bah oui, c'est ça de pas toujours utiliser un crayon à papier, si on se craque, on fait un gros pâté en rayant... Rah làlà, faudrait lui apprendre la vie à ce gus...), il n'y avait pas de titre à ce qui semblait être une chanson, puisqu'il y avait à la fois paroles, notes de musiques avec spécifiés pour guitare, basse, batterie, mais bon, c'était à peine lisible parce que c'était un gros brouillon et je dois avouer que je n'ai même pas essayé de lire les paroles parce que non seulement il écrit tout petit et tout pâteux, mais en plus, c'est rayé de partout et c'est fichu n'importe comment. Bref, avec un petit sourire triomphant, je lui saisissais délicatement la main et lui extirpais le crayon. Je coinçais le bouchon entre mes dents et l'enlevais, puis, exaltante de joie, de triomphe, de fierté, j’amenais le crayon à son visage, la mine prête à sévir. La mine à quelques centimètres de sa joue, mon visage tout près du sien, je pris le temps de réfléchir à quels motifs je pouvais bien dessiner. Un cœur ? Trop puéril. Une étoile ? Non, ça, tout le monde va trouver ça cool qu'il se soit fait une étoile sur la joue, je suis sûr... Et si je lui faisais simplement des moustaches ? Inconsciemment (Oh oui, parce que croyez moi bien que je ne l'aurais pas fait consciemment), mon regard se posa sur ses lèvres et pendant une fraction de seconde, je me demandais si Sae Jin avait déjà posé ses lèvres sur les siennes.

    Yong Hwa – Tu peux lâcher ma main, s'il te plaît ?

    Avant que je n'ai le temps de comprendre quoi que ce soit, il ouvrit les yeux et je sentis sa main se dégager de la mienne. Se dégager de la mienne ? SE DEGAGER DE LA MIENNE ? Non, Jin Hee, tu n'as pas fait ça, dis moi que tu n'as pas fait ça. Non, non, non. Si, si, si. Tu as gardé sa main dans la tienne et tu as même entrelacé tes doigts aux siens. Mais qu'est-ce qu'il t'a pris, espèce de folle. Sur le coup, je me laissais choir en arrière, complètement ahurie et honteuse. Lui, ça le fit rire.

    Yong Hwa – Haha, tu verrais ta tête !

    Il se pencha vers moi et me prit le stylo des mains, et pour je ne sais quelle raison, puisqu'en plus, je n'étais plus du tout en état de réfléchir, je me retrouvais complètement allongée sur le sol et j'avais Yong Hwa à califourchon sur moi, le stylo brandit, son autre main sur mon buste, pour m'empêcher de me relever.

    Yong Hwa – Tiens, j'ai une légère impression de déjà vu.

    Un sourire (craquant) étira ses lèvres. Et voilà qu'il me crayonnait le visage. Je mis bien trente secondes à me rendre compte de ce qu'il était en train de faire, mon cerveau avait complètement arrêté de fonctionner, mais là, il repartait en trombe. Le... Le... L'enflure ! Qu'est-ce que... Comment osait-il ? Je commençais à me débattre, mais rien à faire, il avait prévu son coup avec cette poigne de fer sur mon buste qui m’empêchait complètement de bouger. Je ne sais pas ce qu'il était en train de me faire sur le visage, mais je sentais le massacre à plein nez.

    Jin Hee (en total panique et total gigotement) – YAH ! Jung Yong Hwa ! Arrête tout de suite ou tu vas me le payer cher, t'entends !

    Voilà qu'il éclatait de rire. Oh je vous jure, celui là, il va s'en prendre pour son grade une fois que je serais libre ! S'il vous plaît ! J'en ai marre qu'il me crayonne ! Aidez moi ! (En mode chouinade intérieur) Au bout d'un moment, 20 secondes de supplice, je réussis à lui choper la main, et même le crayon soit disant passant, et il fut obligé d'enlever sa main sur mon buste pour commencer à m'empêcher de lui planter le crayon dans la joue. Ma prise ayant disparue, je me redressais, nous étions donc maintenant à peu près au même niveau, il était toujours assis sur mes jambes soit disant passant, pas très glamour tout ça... C'était à son tour de se débattre pour ne pas qu'on lui crayonne dessus, mais je réussis néanmoins à lui faire une grosse marque sur toute la joue gauche et un point (ridicule) sur le nez. Mais juste après le coup de crayon sur la joue, il choppa mes deux poignets en même temps, je sais même pas comment il a fait, puis il secoua celui où il y avait la main tenant le crayon ce qui fit que j'en lâchais le crayon qui roula trois mètres plus loin.
    La bataille était donc finie, on était tous les deux redressés, le visage à moins de dix centimètres l'un de l'autre, lui toujours assis sur moi et tenant mes deux poignets tellement fermement que je commençais à sentir une légère douleur, pour sur que j'allais avoir une marque... Nous étions tous les deux essoufflés, et on se fixait sans scier, en silence, ayant pour seul bruit de fond nos deux respirations saccadées. Si on suit la logique des choses, c'est maintenant qu'il y a quelqu'un qui nous surprend, qui nous tanne de question et qui raconte à tout le monde qu'il y a quelque chose entre nous. Si on suit la logique d'un drama, c'est maintenant qu'on s'embrasse. Mon souffle devint encore plus saccadé, dans la limite de ce qu'il pouvait faire de plus et mon regard descendit encore une fois sur ses lèvres (que Sae Jin avait peut-être déjà goûté, est-ce que ça voulait dire que j'allais peut-être me retrouver à bécoter indirectement Sae Jin et donc d'avoir de sa salive dans la bouche?). Qu'est-ce que j'attendais, de toute façon ? Comme si j'avais envie qu'il m'embrasse, je vous jure. Non, si il s'avançait, je me devais de reculer. Moi et Yong Hwa, ce serait la meilleure celle là. N'importe quoi. AH MAIS QUE QUELQU'UN FASSE QUELQUE CHOSE !
    Boum, d'un coup, je fus repoussée en arrière, même que ma tête cogna sur le sol.

    Jin Hee (se massant l'arrière du crâne (deuxième fois que je me fais mal à cette endroit là, aujourd'hui!)) - Aïe !

    Yong Hwa se releva et me tourna le dos pour ramasser ses partitions. Mais deux secondes plus tard, le voilà faisant demi tour, armé d'un téléphone portable et je n'eus le temps de rien faire avant que le 'clic' sonore et typique indiquant la prise d'une photo ne retentit. Il vient pas de faire ce que je pense, là, quand même ? Il cherche une deuxième bagarre, là, ou quoi ? Je me relevais d'un bond et m'avançais vers lui, prête à lui saisir son téléphone et l'écrabouiller sur le sol, sauf que ni une, ni deux, vous ne devinerez jamais où est-ce qu'il l'a planqué. Dans son caleçon. Ce mec est dégueulasse. Je le fixais, ahurie.

    Jin Hee (tendant la main) – Passe le moi.
    Yong Hwa (un sourire triomphant sur les lèvres) – Vient le chercher.

    Non mais ! Il est immonde. IMMONDE ! Mais c'est quoi ce mec, hein ? Une horreur, ça, on avait tous comprit. Mais qu'est-ce qu'il est lunatique, je déteste ça ! Je n'imagine même pas l'état de mon visage, et encore moins la honte que je vais me choper si je croise quelqu'un en sortant d'ici, alors me dire qu'il a une photo de ça en sa possession, c'est tout simplement impossible !

    Yong Hwa (regardant l'heure sur sa montre) – Bon, il est temps de se mettre au travail.

    Il me sourit, histoire de me narguer, sûrement, et il alla s'asseoir sur la banquette devant le piano. Si il croyait que j'allais me laisser faire comme ça, lui obéir au doigt et à l’œil, il pouvait toujours rêver. Comment récupérer son téléphone ? En plus, il est marrant, mais j'aimerais bien essayer d'aller enlever tout ce que j'ai sur le visage... Lui, ça a pas l'air de le gêner, mais je suis sûr qu'il a plus été épargné que moi. Je croisais les bras sur ma poitrine et commençais à réfléchir en quatrième vitesse. Dans mon dos, la mélodie résonnait déjà, fluide et discrète. Bien décidée à ne jamais faire ce que Yong Hwa ne me demande de faire, je sortais en trombe de la pièce et me lançais à la recherche des toilettes. Où étaient-elles déjà au quatrième étage ? C'était moi qui en était en charge la semaine dernière, je ne pouvais pas oublier leur emplacement aussi facilement ! J'entendis au loin la voix de Yong Hwa qui m'appelait avec impatience et je lui répondais d'aller se faire voir, à quoi il répondit que j'étais morte (A tous les coups, il va faire diffuser la photo... Si il fait ça, je vous promet, sa vie sera un enfer).
    Une main devant le visage, je tentais tant bien que mal de me faire discrète dans les couloirs et de trouver les toilettes le plus rapidement possible. Mais au bout d'un couloir, la tête basse et ma main me cachant toujours le visage, je me cognais de plein fouet dans quelqu'un, et je vis alors rouler au sol des pellicules. Sans réfléchir, j'enlevais la main me cachant le visage et relevais la tête.

    Jin Hee (toute heureuse) – Ha Ra-ssi !

    Ah nan. C'est pas elle. Bouhou, pourquoi tant de haine ? Un jeune homme se trouvait face à moi, les yeux écarquillés. Vu sa tête, ça doit être encore pire que ce que je pensais. Il en lâcha même le carton qu'il avait encore dans ses mains.

    ? - Jin Hee-ssi ?

    Faisant volte face, je voyais Ha Ra au milieu du couloir, apparemment surprise de me voir là. Mais dès que son regard croisa le mien, son expression se figea, je vis ses yeux parcourir mon visage et elle éclata de rire. Elle se tenait les côtes, hilare. Je me jetais sur elle et la traînais avec moi dans un autre couloir, et là, délivrance, les toilettes ! Je ne sais pas pourquoi, parce que finalement, je ne la connais pas du tout, cette fille, mais j'aime sa bouille, et je sais qu'elle est de mon coté, pas comme Sae Jin. Une fois dans les toilettes, je lui collais ma main sur sa bouche pour ne plus entendre son rire moqueur et je me regardais – enfin, dans le miroir.

    Jin Hee – Oh mon dieu.

    J'avais des espèces de vagues qui me traversaient tout le front, j'avais plein de points sur le nez, un début de 'j'aime Yon...' (il manque la suite mais tout le monde a deviné ce que c'est... Je le déteste. Quel gamin.), sur la joue droite, avec pleins de traits ridicules, signes de notre combat. Et sur la joue gauche, j'avais une sorte de... Gribouillis. Comme si il s'était amusé à faire je ne sais pas combien de cercle sur ma joue sans jamais relever la mine de son crayon. Sans parler de moustaches plus ou moins bien faites au dessus des lèvres.
    C'est un désastre, un véritable désastre. Sommes nous réellement capable de faire quelque chose de constructif, Yong Hwa et moi ? A quoi ça sert de travailler ensemble alors que c'est clair que nous ne sommes pas sur la même longueur d'ondes et qu'il est impossible pour nous de nous entendre. Autant tout arrêter maintenant.

    Ha Ra – Tu en fait une tête, est-ce que ça va ?

    Ha Ra m'aidait à me débarrasser de l'encre que j'avais sur le visage, elle s'occupait de la joue droite pendant que je faisais la gauche. Elle allait dix fois plus vite que moi soit disant passant. Je soufflais, démoralisée, toutes les 5 secondes, et c'est seulement au bout de dix minutes qu'elle me posa la question. Je me tournais vers elle, un regard de chien battu sur le visage.

    Ha Ra (me fixant avec une étrange froideur) – C'est Yong Hwa qui t'a fait ça ?

    Je hochais la tête, rajoutant à mon regard une moue d'enfant triste de s'avoir fait gronder.

    Ha Ra (faisant un petit non de la tête) – Hum... Je vois, il est plus violent qu'il n'y paraît.

    Elle haussa les épaules, me donna une tape dans le dos et me regarda d'un air de dire 'bonne chance' puis elle recommença à me frotter la joue. Qu'est-ce que c'est que ce comportement ? Console moi !
    Cinq minutes plus tard, j'avais le visage tout rouge à force d'avoir frotté pour enlever l'encre soit disant passant très résistante, et je continuais d'afficher ma moue d'enfant grondé à Ha Ra, comme si j’espérais qu'elle me sauve de ce mauvais rêve. Mais elle ne cessait de me sourire, comme si de rien n'était. Cette fille, elle avait un peu l'air tête en l'air et à côté de la plaque, comme si elle avait toujours un peu la tête dans les nuages. Elle pouvait passer d'une mine très souriante à une beaucoup plus sérieuse en quelques secondes à peine, elle semblait à la fois insouciante de ce qui l'entourait mais en même temps très attentive à ce que disaient les autres.
    D'un coup, alors qu'elle était en train de faire des grimaces devant le miroir et que moi je me lamentais dans mon coin, elle sembla se réveiller et regarda autour d'elle avec inquiétude.

    Ha Ra – Aaaaaah ! Je devais aller au studio préparer pour un shoot qui a lieu cette aprem !

    Elle n'a rien dit de plus avant de sortir des toilettes en courant et en totale panique.

    Jin Hee – Ha Ra-ssi, ne me laisses pas !

    Mais trop tard, elle était déjà sortie. Quelle heure il pouvait bien être ? Je sortais mon téléphone et regardais... A peine 11h. Il fallait que j'y retourne...
    Où est-ce que j'en étais ? Je n'avais pas envie de retourner avec lui, parce que ça voulait dire l'écouter râler, le supporter, se disputer, se battre même. Je n'avais pas envie de me prendre la tête. Je voulais me détendre. Je n'étais pas venu dans ce pays pour avoir à supporter un sale type. Je voulais voir Jong Hyun. Je voulais qu'il me transmette sa bonne humeur, qu'il me remonte le moral. Le problème de Yong Hwa, c'est qu'il ne me faisait pas sourire, il ne me mettait pas de bonne humeur, il m'énervait, il se moquait de moi et on ne faisait qu'être en conflit. Si il me faisait rire, je verrais les choses sous un autre angle. J'ai besoin de rire, moi.
    Je poussais la porte à contre cœur, Yong Hwa était bien là, fidèle au poste. Lorsqu'il me vit entrer, il me jeta un regard accusateur mais se contenta de souffler. Il travaillait la mélodie du quatre mains. Je m'avançais vers lui en traînant des pieds et me laissais choir sur la banquette, il me donna un coup de coude pour que je me pousse un peu, il est vrai que je m'étais fichue n'importe comment en plein milieu. Il souffla une seconde fois, et je baissais les yeux, démoralisée. J’amenais mes mains sur les touches du piano et commençais à me caler sur lui. C'était immonde, je n'étais pas du tout dedans, totalement à la traîne. Il ne mit pas de temps à s'en rendre compte et arrêta de jouer.

    Yong Hwa (apparemment énervé) – Qu'est-ce que tu fous ? On a plus qu'une journée et demie pour la savoir parfaitement.

    Je posais mes mains sur mes genoux, cherchant mes mots. Je me tournais vers lui, me demandant si ma bouille d'enfant triste aller marcher avec lui. Apparemment non, vu le regard qu'il me lança.

    Yong Hwa – Remue toi un peu. Tu ne fais aucun effort, à cause de toi, tout va planter.
    Jin Hee – Me remuer ?

    C'était le moment. Le moment pour tout lâcher et lui sortir ses quatre vérités. Parce qu'il me cherchait encore, il m'énervait, il me déprimait. Je me levais et pointais un doigt accusateur sur lui, il parut surpris mais ne dit rien.

    Jin Hee – Ça ne sert à rien de continuer ! Tu n'as pas conscience à quel point tu es difficile à supporter ! Tu n’arrêtes pas de râler, tu n'es jamais content et moi, j'en ai ma claque, je ne peux plus continuer ! On n'aurait jamais dû commencer, on savait très bien tous les deux qu'on ne peut pas s'entendre ! J'arrête là, ok ? Je suis désolée, mais c'est impossible de travailler avec toi.

    Je faisais demi tour, je n'avais pas envie d'entendre sa réponse. C'était complètement ridicule d'avoir commencé, d'avoir essayé, d'avoir cru que ça allait fonctionner. Ça ne servait à rien de continuer, ça m'était ma santé en danger, je le sentais, il y avait quelque chose qui clochait entre lui et moi, il y avait un mur qu'aucun de nous deux ne ferait l'effort de franchir pour comprendre l'autre. Je sortais de la pièce, il n'avait rien dit, pas bouger, il n'avait pas essayé de me rattraper, tant mieux, il savait très bien que ça ne servait à rien d'essayer de me retenir. Je refermais la porte derrière moi, sans aucun regret, du moins, je l'espérais. Dans cette pièce, j'allais y laisser enfermer toutes les pensées positives que j'avais eues sur lui, elles allaient rester cachées là, elles allaient être oubliées.
Revenir en haut Aller en bas
http://munjeo-wass-syeong.forum-pro.fr/
FT Island let's go
« Addicted...
avatar

« Addicted...
nom de l'image
» Messages : 171
» Inscrit le : 28/05/2011
» Localisation : La 16e Dimension dominera le monde! MOUHAHAHAHA
» Coup de coeur : FT Island, SHINee, SuperJunior..... VICTORY KOREA
» Humeur : HAPPYYYY


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Mar 19 Juil - 21:53

toujours aussi bien! Bon il vont finir par se dérider ces deux là? La suite quand?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
avatar

Ki Seop's Lady ♥
nom de l'image
» Messages : 443
» Inscrit le : 05/06/2010
» Humeur : Happy Happy !! ^^


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Jeu 21 Juil - 21:49

Je ne savais pas que la suite a été mise en liigneuh !! :O J'ai adoré ce chapitre xD Surtout la bataille aux gribouillis *-* Ils sont trop mignons tous les deux :D Je ne sais pas comment ce quatre mains va finir par être réalisé avec tous ces soucis ! Et le moment où Jin Hee s'est faite poussée en arrière a été le plus inattendu, mais j'ai éclaté de rire en lisant ça ! Je m'attendais à un truc tout droit sorti de la 'logique des dramas' xD Hâte de lire tes autres chapiiiitres :D
Revenir en haut Aller en bas
Disturb
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 45
» Inscrit le : 25/06/2011
» Coup de coeur : CNBlue ♥ B1A4

MessageSujet: Re: Illusion is mine   Ven 22 Juil - 10:11

    ______________________________________

    Haha, merci pour vos commentaires, j'en profite pour poster le chapitre suivant du coup =)
    Alors, j'aurais une petite précision à faire par rapport à ce chapitre^^ Au début de la fic', j'avais décidé de faire Jong Hyun en mode cheveux longs comme on peut le voir dans leur clip 'I'm a loner' parce que je le préférais comme ça avant mais maintenant, je le trouve dix fois plus beau avec les cheveux courts comme dans ma sign' donc voilà, vous allez vite comprendre en lisant le petit changement ^^ Oui, c'est le retour de Jong Hyun pour de vrai, cette fois^^

    ______________________________________



    Chapitre X – Se changer les idées

    12h34. Assise sur un banc, un plat de nouilles instantanées sur les genoux, une paire de baguette dans une main, un journal dans l'autre. Il ne fallait pas que je néglige le fait que je suis quand même à la recherche d'un appartement. Mais j'avais beau trouver des petites annonces intéressantes, je ne cessais de penser à tout un tas d'autres choses en même temps. Devais-je appeler l'agence pour les prévenir que je n'allais plus travailler avec Yong Hwa et qu'ils n'aient pas à me payer, et que, donc, je retournerais à mon travail initial ? Yong Hwa allait-il réussir à trouver quelqu'un d'autre pour me remplacer ? La question sur la possible rancune de Yong Hwa ne se posait pas. Mais on pouvait cependant se demander si il n'allait pas me le faire payer. Qu'est-ce que j'allais faire ce midi ? Aller nettoyer les locaux comme si de rien n'était ? Qu'allait faire Yong Hwa en me revoyant ?
    En fait, cette situation me mettait mal à l'aise, et je réalisais seulement maintenant, alors que j'aurais dû le prévoir bien avant, que travailler ensemble était réellement quelque chose que nous aurions dû éviter. Je le savais, que ça allait être un calvaire, alors je ne sais vraiment pas pourquoi j'ai finalement accepté.
    Je laissais tomber le journal, ça ne servait à rien de chercher, je ne faisais attention à rien. J'avais pas le moral, et je détestais ça. J'étais incapable de savoir de quoi j'avais envie. Je vis quelqu'un passer devant, la silhouette me rappela une de mes connaissances et je me disais aussi que j'avais déjà vu quelqu'un porter ces vêtements aujourd'hui. Relevant les yeux, je compris que c'était Ha Ra. Elle tourna la tête vers moi et sembla surprise.

    Ha Ra – Tiens, Jin Hee-ssi.

    Apparemment, elle ne m'avait pas du tout vu avant que je ne lève la tête vers elle. Cette fille est vraiment tête en l'air. Du menton, elle pointa le banc sur lequel j'étais assise avec un air interrogatif, je lui fis un petit oui de la tête en poussant mon sac et mon journal et elle s'installa à côté de moi. Elle continua de manger son sandwich en silence, regardant droit devant elle. Nous étions devant le parterre de fleur devant le bâtiment, avec en face de nous, la fontaine, et devant les portes de l'immeuble, une ribambelle de fans assises sur le sol en train de déjeuner. Une fois qu'elle eut fini de manger, elle se tourna vers moi. Je n'avais plus touché à mes nouilles depuis bien avant son arrivée et je gardais le bol tout simplement posé sur mes genoux tout en regardant l'eau de la fontaine s'écouler.

    Ha Ra – Ça va pas ?
    Jin Hee – Si.
    Ha Ra – Tu mens vraiment mal.
    Jin Hee – Je sais.
    Ha Ra – Je confirme.

    Je ne tournais pas la tête vers elle. Je n'avais pas envie de parler de ça. Parce que ce 'ça', ça voulait dire de Yong Hwa.

    Ha Ra – Tu fais quoi cette aprem ?
    Jin Hee – Je nettoie.
    Ha Ra – Tu veux te changer les idées ?

    Je me tournais vers elle, un sourcil haussé. Je lui dis que je travaille et elle me demande si je veux me changer les idées...

    Jin Hee – Dis toujours.
    Ha Ra – Assister à un shoot photo, ça te tente ?
    Jin Hee (suspicieuse) – De qui ?
    Ha Ra – Aucune idée, ils m'ont dit le nom du groupe mais j'arrive pas à les retenir...

    Je prenais le temps de réfléchir. Je n'avais pas envie de me retrouver en face des CNBlue, autant ça me ferait plaisir de voir Jong Hyun, j'en avais même très envie, mais je voulais le voir quand il serait seul. En même temps, si Yong Hwa avait quelque chose de prévu cette après midi, il m'aurait prévenu pour que l'on modifie l'emploi du temps... Je finissais par hocher la tête et je vis l'esquisse d'un sourire étirer les lèvres de Ha Ra.

    Ha Ra – Aller, mange, tu me fais pitié à pas finir tes nouilles.

    Je la regardais d'un drôle d'air avant qu'elle ne prenne mon bol et mes baguettes et qu'elle me prépare une bouchée qu'elle me mit sous le nez.

    Ha Ra (toute souriante) – Fais 'aah'.

    Voyant que je ne réagissais pas, elle fronça les sourcils et me colla les nouilles dans la bouche, en clair, j'avais qu'à ouvrir la bouche, sinon, ça finissait sur mon T-Shirt. Et voilà que je me retrouvais à finir mon déjeuner comme une enfant, avec une fille qui se prend pour une maman et qui me dit de faire 'aah' à chaque bouchée ou qui fait l'avion qui arrive à l'aéroport. Autant dire qu'à la fin, c'était fou rire garantit quand elle s'en ai fichu sur son jean et que j'ai sauté du banc en un bond de cabri pour que ça ne finisse pas sur le mien.
    Conclusion, j'avais tout de même tout mangé (sauf les trois nouilles qui ont finies sur le jean de Ha Ra et la dizaine tombées par terre).

    Après un passage aux toilettes pour réparer les dégâts de Ha Ra, elle me conduisit au studio photo du deuxième étage, pour les coups de 14h. Elle me fit porter un carton contenant des accessoires pour que je passe devant le photographe sans qu'il ne pose de questions ni rien, pensant que je serais une accessoiriste, de plus, grâce à mon travail avec Yong Hwa, j'avais hérité d'un badge à s'accrocher autour du cou destinant à signifier que je faisais partie du personnelle (en gros, une femme de ménage, son badge, c'est son tablier et elle n'a le droit que d'aller aux endroits où elle doit travailler, avec un badge, certain endroits nous sont autorisés à n'importe quelle heure, il suffisait que je retourne mon badge pour le mettre du côté où il y avait juste le logo de l'agence et non pas mon nom, mon département bla bla bla...). Personne ne se posa de question sur ma présence, d'ailleurs.
    J'attendais tranquille dans un coin pendant que des personnes installaient un grand drap blanc sur un mur et que Ha Ra préparait l'appareil photo du photographe professionnel ici présent.

    ? - Jin Hee !

    Je me retournais, surprise que quelqu'un m'appelle aussi familièrement, surtout une voix d'homme. Non, ce serait pas mon oncle quand même ? Si il me choppe là, ça va remonter jusqu'à ma tante qui le balancera à mon père parce qu'elle ne sait rien lui cacher ! Un sourire étira mes lèvres quand je vis le jeune homme, mais il disparut bien vite quand je compris la situation. Les CNBlue. Ha Ra, je vais te tuer...
    Jong Hyun s'avança vers moi, et je mis un temps à comprendre que quelque chose avait changé chez lui.

    Jin Hee (au bord de la crise cardiaque) – Tes cheveux ! Où sont tes cheveux ? Tu les as vendus à une fan hystérique ? On te les a volé ?
    Jong Hyun (souriant) – Ça me va pas ?
    Jin Hee (toujours sur le choc) – Si, bien sûr.
    Jong Hyun (passant une main dans ses cheveux, suspicieux) – Tu préférais ton oppa avec les cheveux longs ?
    Jin Hee (un sourire malicieux aux lèvres) – Oui c'est ça.
    Jong Hyun (apparemment légèrement affolé) – Donc, tu ne m'aimes plus et tu ne vas plus m'appeler 'oppa' ?
    Jin Hee – Va te faire des rajouts et ça tiendra toujours.

    C'était dingue comment parler avec lui me rendait tout de suite de meilleure humeur. L'un me rendait joyeuse, l'autre me déprimait. Le choix sur la personne que je préférais fréquenter n'était donc pas compliqué. Un sourire étira les lèvres de Jong Hyun alors que je lui disais que ça lui allait très bien et que ça m'avait juste surprise. C'est là que je le vis arriver, en dernier, derrière Jung Shin et Min Hyuk, la tête basse, les mains dans les poches, le visage impeccable (pour sûr qu’ils ont dû mettre la dose de fond de tein pour ne pas qu’on voit la griffe que je lui ai faite) et que je sentis la vague de déprime fondre sur moi de nouveau. Ils étaient tous habillés totalement en noir, avec simplement une touche de blanc, la cravate pour Yong Hwa, des lunettes trop adorables pour Min Hyuk, le col de sa chemise pour Jong Hyun et un nœud papillon non fait pour Jung Shin. Terriblement sexy. Lorsque Yong Hwa leva les yeux et me vit, je tournais tout de suite la tête et regardais ailleurs. Et alors que Min Hyuk et Jung Shin s’arrêtaient au niveau de Jong Hyun, Yong Hwa continua sa route sans même leur adresser un regard.

    Min Hyuk – Tiens, Jin Hee-ssi ! Tu connais aussi Jong Hyun Hyung ?
    Jong Hyun – Ah oui, j'avais oublié de vous dire, les gars, c'est avec elle que j'avais rendez-vous.

    Il afficha un grand sourire en le disant. Jung Shin sembla réfléchir un moment et je vis son regard se diriger vers l'endroit où était parti Yong Hwa. Min Hyuk, quant à lui, ne cessait de gronder Jong Hyun en lui disant qu'il avait une mémoire de poisson et alors qu'il allait commencer à raconter l'épisode peu glorieux que Yong Hwa et moi avions vécus hier, chose que je me devais d'empêcher, le photographe les appela pour commencer le shoot du groupe complet. Ils commencèrent donc à y aller, mais à mi chemin, Jong Hyun se retourna.

    Jong Hyun – Tu ne me souhaites pas de faire un bon travail ?
    Jin Hee (un léger sourire aux lèvres) – Fais du bon travail ! Fighting !
    Jong Hyun (croisant les bras et tapant du pied, comme si il attendait quelque chose) - … ?
    Jin Hee (mal à l'aise) – Fighting Oppa...
    Jong Hyun (malicieux) – Quoi, j'ai pas entendu... ?
    Jin Hee – Fighting Oppa !

    Sur le coup, la plupart des personnes dans la pièce tournèrent la tête vers nous, c'est à dire le photographe, Jung Shin, Min Hyuk, la décoratrice, la maquilleuse et Yong Hwa. Pas Ha Ra, je sais pas ce qu'elle faisait mais elle avait l'air complètement ailleurs. De toutes ces têtes, la plus tordante était celle du photographe qui agissait maintenant comme si il avait perdu l'amour de sa vie. Jong Hyun affichait un sourire très satisfait et rejoignit le groupe, je vis alors au passage le regard plus que surpris que lui lança Yong Hwa.
    J'assistais alors au shoot, près de Ha Ra qui réglait la luminosité. C'était tout d'abord les photos de groupe. On avait Jung Shin tout à droite, puis Yong Hwa, Jong Hyun et enfin Min Hyuk. Les poses s’enchaînaient, et il fallait avouer que chacun des garçons usaient de leur caractère pour le rendre dans leurs poses. Jung Shin ne regardait pas l'objectif mais à l'opposé du groupe, entretenant cette aura de mystère planant autour de lui. Sur une photo sur deux, Min Hyuk embêtait Jong Hyun, tirait la langue ou faisait un grand sourire en regardant les autres membres. Jong Hyun restait de face et fixait l'objectif de ses yeux persans, un sourire en coin aux lèvres et Yong Hwa se tenait de profil, fixant le sol avec détachement.

    Ha Ra – Qui est-ce que tu regardes comme ça ?

    Je me tournais vers elle surprise, prenant seulement conscience maintenant que j'en fixais un plus que les autres. Mais je n'eus pas à lui avouer de qui c'était puisqu'elle ouvrit tout de suite la bouche pour continuer.

    Ha Ra (se penchant un peu plus sur moi) – Tu as l'air de pas mal les connaître... Comment s'appelle le deuxième sur la gauche, avec le col de chemise blanc ?

    Elle le pointa du menton et je jetais un coup d’œil rapide, histoire de bien vérifier de qui elle parlait.

    Jin Hee (un léger sourire amusé aux lèvres) – C'est Lee Jong Hyun. Chanteur secondaire et guitariste des CNBlue.
    Ha Ra (toujours penchée vers moi) – Célibataire ?
    Jin Hee (me reculant, surprise) – Aucune idée.

    Elle ne le lâchait pas des yeux. Le photographe dû même lui demander de se concentrer et je finis par bouger la lumière moi même.

    Ha Ra (d'une toute petite voix) – Il a... Vachement de charme.

    On passait maintenant aux photos individuelles et alors que le photographe demandait à Yong Hwa de rester devant le drap et aux autres d'aller attendre plus loin, Ha Ra fut appelée pour mettre la main à la patte. Elle était ici pour apprendre, et c'était le moment. Le photographe lui plaça l'appareil entre les mains et il lui indiquait les angles sous lesquels il voulait prendre Yong Hwa, ect... J'en profitais pour aller seule dans un coin et réfléchir un bon coup, parce que là, y'avait pas mal de chose qui n'allait plus chez moi.
    De un, j'avais fixé Yong Hwa pendant toute la séance photo de groupe et de deux, j'étais plutôt contente que Ha Ra en pince pour Jong Hyun parce que j'avais plus l'impression de vouloir essayer de caser mon frère qu'autre chose. C'était peut-être parce que je me sentais mal vis à vis de Yong Hwa. Je l'avais un peu abandonné comme une vulgaire chaussette... Il y avait tellement de chose qui c'était passé en deux jours, et puis aussi depuis que j'avais mis les pieds en Corée. Toutes ces choses se superposaient et j'en oubliais rapidement les événements qui avaient précédés. J'avais l'impression de ne plus être capable de réfléchir, tout se mélangeait. Je devais haïr Yong Hwa pour toutes les méchancetés qu'il m'avait dit (il avait quand même dit que j'étais insupportable!), il était chiant, froid et méchant. Il pouvait être gentil, souriant aussi. Mais réfléchit un peu Jin Hee, combien de fois as-tu vu ses bons côtés par rapport aux mauvais ?

    ? - Jin Hee-ssi ?

    Je sursautais, complètement perdue dans mes pensées, et je vis Jong Hyun devant moi, l'air surpris de me voir surprise.

    Jong Hyun – Ça va ?
    Jin Hee – Hum, oui.

    Je lui souriais et il s’apprêtait à dire quelque chose quand le photographe l'appela. C'était à son tour de passer devant l'objectif de Ha Ra. Elle avait les yeux rivés sur nous, et pendant un moment, j'eus peur qu'elle ne pense qu'il y ait quelque chose entre Jong Hyun et moi et que je me retrouve avec une deuxième Sae Jin sur les bras. Mais elle me fit un petit signe de la main et un grand sourire, puis mima quelqu'un qui faisait semblant de tomber dans les pommes. J'en conclus qu'elle succombait totalement au charme de Jong Hyun. Cependant, sache mon amie que je ne t'arrangerais pas de rendez-vous, non merci, je ne compte pas jouer encore plus les cupidons.
    Il me quitta à regret, vu sa tête, mais je lui souhaitais bonne chance et mon regard parcourra la pièce. Je trouvais enfin ce que je cherchais, en train de discuter avec Jung Shin et Min Hyuk (qui essayait soit disant de déstabiliser Jong Hyun en lui faisant des grimaces.) Il ne me regarda pas une seule fois, c'était comme si j'étais invisible pour lui. Pourquoi est-ce que ça me faisait de la peine qu'il ne s’intéresse pas à moi ?

    Jin Hee (à voix basse) – Ressaisis toi Han Jin Hee, c'est le pire des sales types que tu connaisses, tu vis ta vie et il vit la sienne.

    Je me détournais et me concentrais sur Ha Ra, qui semblait toute mal à l'aise face à Jong Hyun. Enfin, mal à l'aise à sa façon, je suppose, parce que ça ne l'empêchait pas de lui faire des grands sourires et de lui parler mais je pouvais lire sur son visage une légère timidité. Aaaah, elle était si mignonne comme ça ! Tu en avais pincé pour lui, Jin Hee, avoue. Jong Hyun t'avait attiré, tu ne peux pas le nier. Mais maintenant, pourquoi tu ne ressens rien en le voyant de loin, comme ça ? Il te fait rire, il est attentionné, gentil. Pourquoi tu ne le vois plus pareil qu'il y a quelque jours ?
    Complètement dans mes pensées, je remarquais seulement maintenant le bruit de fond musical qui résonnait discrètement dans la pièce. Tendant l'oreille, je tentais de reconnaître la chanson. Try Again, Smile Again, des CNBlue. J'adore cette chanson. Sûrement l'une de mes préférés, je l'avais même écoutée au moins 8 fois en venant en métro ce matin. Malgré moi, j'esquissais un sourire et tentais tant bien que mal de n'en louper aucune note, mais entre les discussions élancées de la décoratrice et de la maquilleuse, les instructions à répétitions du photographe, il était assez dur de bien entendre. Je faisais donc un effort surhumain pour me concentrer dessus, c'est pour cela que je ne vis pas la personne qui s'approchait.

    ? - Jin Hee...
    Jin Hee (mécontente d'être dérangée, donc, sur un ton assez agressif) – Quoi ? J'adore cette chanson, on peut pas me laisser l'écouter tranquille ?

    Je tournais la tête vers la personne qui venait de me déranger et me figeais net. Mon cœur se serra, et je le maudissais pour ce signe de faiblesse qui allait encore plus m’enfoncer dans mes incompréhensions du moment. A peine nos regards se croisèrent, je compris qu'il avait fait un effort incroyable pour venir me parler et que le ton sur lequel je lui avais parlé lui faisait regretter son geste. Je ne savais pas quoi dire, car je ne savais pas comment réagir, je n'arrivais plus à réfléchir parce que je ne savais pas non plus ce que je voulais, ni ce qu'il voulait lui. Un silence s'installa et les dernières notes de la chanson résonnèrent dans la pièce (qui était devenue étrangement silencieuse après mon petit énervement, comme si tout le monde m'avait entendu et avait voulu me laisser finir écouter la chanson tranquillement).

    Yong Hwa – J'aimerais qu'on prenne le temps de discuter, tous les deux.

    Discuter de quoi ? J'avalais ma salive difficilement, ne comprenant pas pourquoi j'étais atteinte d'un rire nerveux. Je passais une main dans mes cheveux, cherchant une réponse appliquée. Le pire, c'est que je ne voyais pas du tout quoi répondre, parce que je ne voyais tout simplement pas quoi faire et je ne savais même pas dans quel sens je voulais que notre relation recommence.

    Yong Hwa (peiné) – Tu fais toujours la tête ?

    Je relevais les yeux vers lui, qu'est-ce que c'était que cette voix ? Il avait l'air tout tristounet, trop choux. C'est parce que je l'ai lâché et que je lui manque ?

    Yong Hwa – Je n'ai trouvé personne pour te remplacer...

    Non, bien sûr, ça aurait été trop beau pour être vrai. Pourtant, il me suppliait du regard.

    Min Hyuk – Hyung ! Reviens, on fait par pair, maintenant, viens taper la pose avec moiiiii !

    Et voilà le gamin qui arrive en courant et qui prend Yong Hwa par le bras pour le traîner devant l'objectif d'une Ha Ra qui a l'air complètement débordée. Entre le fait qu'elle doit finir le shoot individuel de Jung Shin pendant que le photographe la presse parce qu'il doit enchaîner avec celui de Yong Hwa et Min Hyuk avec son appareil et qu'elle doit s'occuper seule d'aller chercher un autre appareil photo pour qu'elle prenne Jung Shin et Jong Hyun de son côté, elle ne semble plus savoir où donner de la tête. Heureusement que Jong Hyun est allé chercher l'appareil pour elle et qu'il le lui tend alors qu'elle vient juste de finir le shoot de Jung Shin et que le photographe lui arrache l'appareil des mains. Le sourire qu'elle donna en remerciement à Jong Hyun était juste à croquer et je vis Jong Hyun lui sourire tout aussi choupinement. Wouhou.
    Soudain, je sentis mon portable vibrer. Tournant le dos à toute cette agitation, je sortais mon téléphone de ma poche, me demandant bien qui pouvait m'envoyer un mail maintenant. Numéro inconnu...

    RDV à 16h30 sur la place où on s'est vu samedi.
    Jung Yong Hwa.
    PS : Je sais que tu m'as interdit d'utiliser ton numéro pour mon usage personnel et je te pris de ne pas me tuer et d'éviter que l'on se batte devant tout le monde, cette fois. Merci.


    Je me tournais et le cherchais des yeux pour le fusiller du regard, il était en train de ranger son téléphone dans sa poche discrètement pendant que le photographe avait le dos tourné. Il ne daigna pas m'accorder un regard. Grrr. Qu'est-ce que je ressens pour ce type ? Pourquoi il fait toujours tout pour m'énerver... ? Si je ne te pose pas un lapin, c'est bien pour venir t'en coller une.
Revenir en haut Aller en bas
http://munjeo-wass-syeong.forum-pro.fr/
Artemis
avatar

Ki Seop's Lady ♥
nom de l'image
» Messages : 443
» Inscrit le : 05/06/2010
» Humeur : Happy Happy !! ^^


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Ven 22 Juil - 23:58

Youhou !! Super ce chapitre :D Beaucoup de passages marrants : les rajouts de Jong Hyun, Ha Ra dans les nuages comme d'habitude et le photographe avec son air genre "j'ai perdu l'amour de ma vie" xD
Bizarrement, j'étais super contente pour le texto de Yong Hwa :O C'est qu'ils ont un rendez-vous ! ^^ Même si Jin Hee a envie de lui mettre une droite, je sens que le prochain chapitre va me plaire... La suiiite, la suiiite, la suiiiite *-*
Revenir en haut Aller en bas
Djouulie23
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 39
» Inscrit le : 20/05/2011
» Localisation : quelque part
» Coup de coeur : En ce moment les shinee !!
» Humeur : Toujour de bonne humeur!!!


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Sam 23 Juil - 20:29

Après deux long mois d'absence, j'ai eu plein de chapitre a lire bien que je reparte lundi!! en tout cas ta fic est toujour aussi bien j'adore!!!!!!!!!!! vivement la suite, même si je la liré que dans 3 semaines!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Disturb
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 45
» Inscrit le : 25/06/2011
» Coup de coeur : CNBlue ♥ B1A4

MessageSujet: Re: Illusion is mine   Jeu 28 Juil - 1:10

    ______________________________________

    Merci à vous deux pour vos commentaires ! Je suis vraiment désolée du retard, mais en fait, j'ai supprimé le chapitre sans faire exprès et il fallut que je réécrive tout T_T Bref, voilà ! J'espère qu'il vous plaira !
    Sinon, je fais un peu de pub pour la fic' que je viens de commencer, le groupe sur laquelle elle porte reste secret pour l'instant mais si jamais vous voulez faire un tour, c'est par ici =D
    Bonne lecture ! ♥

    ______________________________________



    Chapitre XI – Qui paye l'addition ?


    Ne me demandez pas pourquoi j’étais finalement venue à son stupide rendez vous, je n’en sais rien moi même. Oui, je sais, vous allez vous dire, mais qu’est-ce qu’elle est chiante, cette fille, elle ne sait jamais ce qu’elle veut mais je suis comme ça, un point c’est tout. J’étais au milieu de la place où nous nous étions vus samedi dernier, déjà trois jours, quand je pense que c’était le lieu du rendez vous entre Jong Hyun et moi, pas Yong Hwa et moi… Bref, je faisais genre hyper naturelle debout au milieu de la place, en mode nonchalance un max, mon casque les oreilles, mon journal devant moi, entourant avec mon crayon les petites annonces intéressantes. Je me suis même surprise à fredonner Try Again Smile Again à un moment… Je ne vis pas le temps passer, et c’est seulement lorsque je commençais à avoir mal aux jambes que je me décidais à sortir mon téléphone et regarder l’heure. 17h10 ! Oh, le fourbe ! Non mais j’y crois pas ! Soit il est vraiment en retard, soit il m’a posé un lapin. Non mais comment ose-t-il me faire ça ? Si il y avait bien une chose que je ne le pensais pas capable de me faire à ce moment, c’était bien de me poser un lapin…
    Au bout d’un moment, je compris que j’étais encore en train d’attendre. Rah mais qu’est-ce que tu fiches, Jin Hee ? ! Tu n’as pas à l’attendre ! Ce gars, il est irrécupérable ! Oui, d’accords, tu aimes ses bons côtés, c’est bien beau tout ça mais si tu dois te battre avec lui, le griffer, qu’il te crayonne sur la joue et qu’il planque son téléphone dans son caleçon pour que tu les vois les bons côtés, c’est pas la peine ! Je faisais demie tour et me dirigeais vers la rue qui me menait vers chez moi, réfléchissant déjà à un moyen de me venger. A croire que nous ne faisons que nous battre. Mais, arrivée au bout de la place, quelqu’un me barra la route et m’enleva mon casque de mes oreilles. Tiens tiens, Yong Hwa.

    Yong Hwa – Où tu vas ?
    Jin Hee (énervée) – De quoi où je vais ? Non mais attends, tu arrives en retard, tu ne t’excuses même pas et tu crois que tu vas t’en sortir facilement ! ? Je m’en vais ! Tu n’avais qu’à pas me laisser poireauter 40 minutes !

    Il était là, devant moi, avec encore ce sweat moche, faudrait lui apprendre la vie à celui là, il ferait mieux de le brûler ce sweat, il est naze. En plus, forcément, parce qu’il a décidé de me pourrir la vie, il a encore mis ses lunettes.

    Yong Hwa – Oh, arrête de bouder…
    Jin Hee – Haha, tu rigoles ? Je t’aurais fait la même chose, tu m’aurais fait ton caca nerveux !

    Il souffla et m’attrapa par le bras. Il commença à me traîner littéralement, oui, parce que je me débattais, comme si j’avais envie de le suivre…

    Jin Hee – Yah ! Lâche moi tout de suite, trouduc’ ! Tu veux que je te frappe ? Tu veux une griffe à l’autre joue, peut-être ? Vas-y, t’as qu’à me lâcher et je te fais ça tout de suite sans problème !

    Tout en me traînant, il se retourna et je vis un sourire en coin étirer ses lèvres. Il se fout de moi ou quoi ? Nan mais c’est quoi ce mec, je vous jure ! De quel droit il me traîne comme ça ? Rah, il me sort vraiment par les yeux des fois ! Et voilà que nous entrions dans un bar et qu’il me forçait à m’asseoir à une table. Je plantais mes yeux dans les siens, l’air féroce, mais il avait encore ses lunettes et je n’avais aucune certitude qu’il me regarde.

    Yong Hwa – Tu m’invites ?
    Jin Hee – Dans tes rêves !

    Il rigole là ? Non mais franchement ! C’est une star, il doit être plein aux as alors que moi, je travaille comme femme de ménage et il me demande de l’inviter ! On aura tout vu ! Il eut un petit sourire et sortit son téléphone, il pianota dessus une vingtaine de secondes et puis il me le mit sous les yeux. Son trophée de guerre, la photo où on me voyait avec du crayon sur la figure. Ni une ni deux, je tendais le bras pour lui attraper le téléphone, mais il fut plus rapide que moi et ramena son téléphone vers lui. Je m’affalais alors totalement sur la table et essayais encore une fois de récupérer son téléphone, mais il avait les bras tendus derrière lui et je n’avais aucune chance. La serveuse passa devant nous et nous demanda de nous calmer, je m’enfonçais alors sur ma chaise en croisant les bras, l’air boudeuse.

    Yong Hwa – Alors, tu m’invites ?

    Je grommelais et me tournais vers la vitre, sur ma droite, regardant les gens dehors. La serveuse revint deux minutes après et prit nos commandes. Ce fourbe de Yong Hwa commanda une assiette de boules de glace aux trois parfums différents, chocolat, menthe et fraise, un milk-shake au chocolat, un café et un fondant au chocolat encore. J’hallucinais. Je le regardais avec de grands yeux, il était pas gêné lui, c’est moi qui allait payer et il se faisait plaisir. Soufflant, je dis que je ne prendrais rien mais Yong Hwa fit un petit non de la tête et dit que je prendrais la même chose. J’ai le droit de le frapper maintenant ? C’est moi qui paye et il se permet de commander à ma place ? C’est que je ne suis loin de crouler sous l’or moi.

    Jin Hee – J’aime pas la menthe.
    Yong Hwa – On échangera un parfum.
    Jin Hee – J’veux pas de ta glace.

    C’était à son tour de regarder par la fenêtre.

    Jin Hee – Enlève ces lunettes.
    Yong Hwa – Pourquoi, tu les veux ?
    Jin Hee – Oui, pour les brûler.

    C’était des RayBan bleues marines, elles devaient coûter la peau des fesses. Elles lui allaient bien, là n’était pas la question, c’est plus que j’en avais marre de me faire avoir à chaque fois, je ne pouvais pas savoir à quoi il pensait, ni même si il me regardait, je détestais ça. Il se tourna vers moi et les enleva, réajustant sa capuche au passage pour qu’elle lui cache bien le visage, il fit tourner ses lunettes entre ses mains, un sourire au coin des lèvres.

    Yong Hwa – Je te les dédicace si tu veux, et si tu reviens travailler avec moi.
    Jin Hee – Tu as conscience que si tu me les donnes, je les jette sous une voiture ?
    Yong Hwa – Ça veut dire que tu acceptes ?
    Jin Hee – J’veux pas de ta dédicace.
    Yong Hwa – Tu ne veux pas grand chose.

    Zut. Grillée. Sur le coup, je me sentais quand même plus à l’aise, il avait enlevé ses lunettes. Enfin, je me sentais regardée, enfin je me sentais importante face à lui.

    Jin Hee – Je veux revenir travailler avec toi.

    Voilà pourquoi j’avais fait la tête en lui disant qu’on devait arrêter de travailler ensemble, pourquoi j’avais autant attendu avec de lui dire, pourquoi je n’avais tout simplement pas voulu lui dire au début. Oui, maintenant que j’ai commencé mes recherches pour un appartement, je me rends compte que mon travail de femme de ménage ne me suffira jamais, j’avais besoin de ces jours à jouer du piano qui me rapportait gros. Quoi ? Je mens ? Pas du tout. L’argent, c’est important dans la vie. Yong Hwa parut surpris pendant plusieurs secondes, quoi de plus normal, il ne s’était sûrement pas attendu à cette réponse. Puis, après ces quelques secondes de réflexions, je vis un sourire étirer ses lèvres et il me plaça les lunettes sur le nez.
    C’est le moment que choisit la serveuse pour venir, et je crus qu’elle allait tout fiche en l’air, elle regarda d’un drôle d’œil Yong Hwa qui avait baissé rapidement la tête, et je crus qu’elle ne l’ait reconnue. Mais au bout d’un moment, elle arrêta de le regarder, l’air ailleurs et nous servit. La table débordait. Sur le coup, je me demandais si j’allais vraiment être capable de tout manger. Yong Hwa, quant à lui, avait l’air aux anges. Je finissais tout de même par prendre ma cuillère pour m’attaquer à mes boules de glace mais avant que je n’ai pu faire quoi que ce soit, Yong Hwa m’avait pris mon assiette. Il fit passer ma boule à la menthe dans son assiette et releva le nez, un air interrogatif sur le visage.

    Yong Hwa – Chocolat ou fraise ?

    Je le regardais, incrédule. Un bon côté chez Yong Hwa, c’est ça ? Et même pas besoin de cacher quelque chose dans son caleçon pour le voir, en plus. Mais voyant que je ne répondais pas, il leva les yeux au ciel et mit sa boule chocolat dans mon assiette, mon parfum préféré. Le sien aussi d’après le site regroupant plein de détails croustillants sur les goûts des membres du groupe. Il me remit mon assiette devant moi et me lança un regard qui voulait dire ‘tu peux manger’ et il se jeta littéralement sur ses boules de glace.
    C’était très différent de la fois où j’avais déjeuné en tête à tête avec Jong Hyun. Ici, c’était silencieux, nous mangions sans parler. En réalité, nous n’avions pas pris l’habitude de parler de nos vis personnelles lorsque nous étions seuls, il y avait encore ce mur qui nous séparait…

    Yong Hwa – Tu te souviens tout à l’heure quand je t’ai dit que je n’avais trouvé personne pour te remplacer… En réalité, j’ai menti, je n’ai jamais cherché à le faire. Tu es la personne la plus douée que je connaisse, il n’y avait qu’avec toi que je pouvais travailler…

    J’étais en train de dévorer ma deuxième boule au chocolat, me rendant compte que finalement, j’avais faim, et j’avais donc ma cuillère dans le vide, remplie, ma bouche encore ouverte, et je le fixais avec de grands yeux. Oh mon dieu, qu’est-ce qu’il vient de me sortir ? Pourquoi est-ce que je me sens mal à l’aise ? Non, Jin Hee, tu ne dois pas le laisser paraître… Trop tard. Un rire nerveux émana de ma gorge, tellement nerveux qu’il ne faisait pas naturel du tout et laissait clairement paraître que je n’étais pas dans mon état normal.

    Jin Hee (toujours avec ce rire nerveux) – N’importe quoi ! Je ne suis pas douée, arrête ! Ça fait presque un an que je n’ai pas pratiqué, et en plus, je ne suis pas capable de jouer devant quelqu’un !
    Yong Hwa – Tu as réussi à jouer devant moi, tu es très à l’aise, franchement, c’est naturel chez toi ! Tu es faite pour jouer du piano !
    Jin Hee (suspicieuse) - … … … Tu as quelque chose à me demander ?
    Yong Hwa (rire nerveux identique au mien) – Pas du tout !

    GRILLE ! C’est pour ça qu’il me faisait autant de compliment, le fourbe ! Il essaye de me manipuler ! Je suis sur qu’il a quelque chose à me demander, ne cherchez pas, j’ai un sixième sans pour ce genre de chose, mon intuition féminine est surdéveloppée. Ah, j’y crois pas qu’il pense qu’il va pouvoir m’avoir comme ça, j’aurais au moins espérer de sa part qu’il m’aurait cerné…

    Jin Hee – Tu mens.
    Yong Hwa – Non.
    Jin Hee – Si.
    Yong Hwa – Je te dis que non.

    Pff. Je le sais, c’est tout. Son rire nerveux l’a trahit, comme il a dû me trahir d’ailleurs. Enfin, il a quelque chose à me demander, et il sera donc obliger de le faire à un moment où à un autre. Je ne vais pas le forcer, c’est lui que ça met dans une situation délicate, pas moi. Il regardait l’extérieur, c’est tellement plus pratique quand il n’a pas ses lunettes, oh mais j’y pense, ça veut dire que, sachant que j’ai ses lunettes, il ne devine pas du tout mes expressions ! C’est trop jouissif ! Bref, si il regardait l’extérieur comme ça, c’est qu’il était frustré que je l’ai grillé. Héhéhé.

    Yong Hwa – Je ne mentais pas quand je disais que tu étais douée.

    Un petit sourire étira mes lèvres et je me penchais légèrement en avant, essayant de capter son attention.

    Jin Hee – Komawo…

    Il se tourna vers moi et je vis ses yeux me scruter, il avait l’air toujours un peu contrarié.

    Yong Hwa – Tu peux pas enlever ces lunettes, c’est franchement chiant de ne pas voir ta tronche en entier.

    Je me redressais et prenais un air fière sur le visage, amenant ma tasse de café à mes lèvres.

    Jin Hee – Tu vas comprendre ce que j’ai enduré trois fois !
    Yong Hwa – Trois fois ?
    Jin Hee – A l’aéroport, samedi et aujourd’hui…

    Il ne se souvenait plus du passage à l’aéroport, moi pas. Il était la première personne à qui j’avais parlé ici. C’était quand même dingue, jamais je n’aurais pensé me retrouver prendre un café avec cette personne que j’avais réellement détestée sur le coup. Et maintenant ? Je le fixais au travers de mes lunettes un moment, un léger sourire aux lèvres. Il me demanda qu’est-ce qui me faisait sourire, je lui disais de se mêler de ses fesses et nous recommencions à manger en silence.
    Ce gus, il dévora tout ce qu’il avait commandé comme un glouton, je vous jure, on aurait dit qu’il avait pas mangé depuis une semaine. Nous avons fini par partager mon fondant que chocolat, piquant tous les deux dedans, au plus grand bonheur de Yong Hwa et de son ventre qui criait encore famine après tout ce qu’il avait englouti. Parfois, on se chamaillait pour telle ou telle partie plus fondante que les autres, se battant à coup de fourchette, déchiquetant mon pauvre fondant, mais l’ambiance n’en fut que plus détendue et plus agréable, tellement agréable. La serveuse dû venir nous demander de nous calmer à un moment où ça chauffait dur pour mon fondant et au moment où nous rions comme des dératés parce que j’avais failli assommer le monsieur derrière moi parce que Yong Hwa voulait me forcer à manger de la glace à la menthe... Bref, si vous voulez, je peux vous raconter ce passage dans les détails.
    En fait, à ce moment, j’étais plutôt fière de moi, j’avais réussi à manger presque tout ce que j’avais commandé, il n’y avait que mon fondant que j’avais partagé avec Yong Hwa. On venait de finir mon fondant et je reposais ma fourchette, le ventre plein. Yong Hwa attrapa sa cuillère et commença à récolter un reste de glace à la menthe fondue dans son assiette, ni une ni deux, voilà qu’il me plantait la cuillère sous le nez.

    Yong Hwa – Fais ‘aahh’.

    Qu’est-ce qu’ils ont tous à me faire ce coup là aujourd’hui ? Sur le coup, il semblait trop fière de sa blague, un grand sourire aux lèvres. Je relevais légèrement mes lunettes et plantais mon regard dans le sien, un regard moqueur et indifférent.

    Jin Hee – T’es ridicule, tu ferais mieux de te stopper là avant de t’enfoncer…

    Mais c’est qu’il avait pas dit son dernier. Il tenta de me fourrer la cuillère dans la bouche, mais je fus plus rapide et j’esquivais son attaque, sauf que par un mouvement de réflexe, je lui attrapais le poignet et déviais la trajectoire de la cuillère. Sur le coup, je ne sais pas par quel miracle j’ai réussi à ne pas me prendre de glace à la menthe… Ce qui ne fut pas le cas de l’homme derrière moi, à qui j’avais enfoncé la cuillère en plein arrière crâne. Sous la panique, je me levais en un bond, et histoire de bien en rajouter, je lui filais un coup de coude exactement à l’endroit où la cuillère avait sévi. L’homme se leva et je me figeais net, il avait pas l’air drôle ce gars là, alors que j’essayais tant bien que mal de me retenir de rire. Yong Hwa s’était allongé sur la banquette et il essayait de rire discrètement. Pourtant, j’aurais reconnu son rire étouffé à des kilomètres.

    Ahjussi – Qu’est-ce que c’est que ça ? !
    Jin Hee – Pardon, pardon, excusez moi.

    Je m’inclinais tant bien que mal sous les pouffements de rire puis je finissais par attraper une serviette et faire mon plus beau sourire au Monsieur.

    Jin Hee – Laissez moi vous enlever tout ça.

    Les rires du côtés de Yong Hwa s’intensifièrent et je vis la serveuse arriver vers notre table. Sur le coup, j’avais de plus en plus de mal à me retenir de rire, surtout que Yong Hwa ne se faisait pas prier, complètement étalé sur la banquette. L’homme attrapa la serviette en ronchonnant et se dirigea vers les toilettes. La serveuse se présenta à moi et me demanda de me calmer ou de payer et partir. C’est le moment que choisit Yong Hwa pour sortir de sous la table, les larmes aux yeux et en ricanant, la serveuse tira une de ces têtes de le voir sortir de là, d’ailleurs. Il suffit alors d’un seul regard entre Yong Hwa et moi pour que nous repartions de plus belle, face à une serveuse incapable de savoir comment réagir face à notre fou rire.

    Yong Hwa (se tenant les côtes) – On y va, on y va…

    La serveuse, impatiente maintenant, tendit l’addition, et alors, sans réfléchir, je tendais la main pour la prendre. Mais il fut plus rapide et la saisit avant moi. Je le regardais, surprise, et il leva les yeux au ciel avant de partir en compagnie de la vendeuse pour aller payer. Alors tout ce chantage pour rien ? Je souriais, un peu comme une débile, il fallait l’avouer, et je ramassais mon sac et mon journal posés sur la chaise à côté de la mienne. Je sortais et allais l’attendre dehors, j’en profitais d’ailleurs pour déplier mon journal et éplucher les petites annonces. Et c’est là que je trouvais l’appartement de mes rêves. Une agence avait construit un bâtiment pour ses fonctionnaires et il restait un studio au dernier étage qu’aucun fonctionnaire ne désirait, il était donc libre à la location, autant dire exactement dans mes prix et en plus à 10 minutes à pieds de mon boulot ! La chance me sourit ! Je sortais mon téléphone portable en toute hâte et composais le numéro en quatrième vitesse, de peur que quelqu’un ne m’ait déjà piqué cette occasion en or. Au moment où j’amenais mon téléphone à mon oreille et que la sonnerie retentissait, Yong Hwa revenait vers moi et ouvrit la bouche, sûrement pour me demander ce que je faisais. Je posais mon index sur ses lèvres pour l’empêcher de parler.

    Jin Hee – Allô ? Oui. Bonjour. J’appelle pour l’annonce… Oui, pour le studio. C’est ça. Hum… Ma profession ? Heu… Nous rencontrer ? Bien sûr ! … Quand est-ce que je suis disponible ?

    Je le fixais intensément, l’interrogeant du regard pour savoir quand est-ce que j’étais libre, parce que tout dépendait de l’emploi du temps qu’avait prévu Yong Hwa pour nos répétitions. Le truc, c’est qu’il captait rien. Ah mais oui, les lunettes…

    Jin Hee – Quand est-ce que je suis disponible… ?

    Il haussa les épaules. Aigo, qu’est-ce qu’on va faire de lui, je vous jure… Je soufflais et réfléchissais en quatrième vitesse.

    Jin Hee – Demain ? Oui. Oui, ça me va parfaitement, aucun problème ! Merci.

    Je raccrochais et rangeais mon portable dans mon sac, un grand sourire aux lèvres. Aaaah, j’étais tellement contente d’avoir trouvé un appartement ! J’enlevais mon emprise de sa bouche, ce n’était plus qu’un doigt que j’avais sur sa bouche, d’ailleurs, c’était ma main…

    Jin Hee – Tu sers à rien…
    Yong Hwa – De quoi tu m’accuses encore ?
    Jin Hee – Bah de servir à rien… Je serais en retard demain après midi, mais tu ne pourras t’en prendre qu’à toi même…

    Il haussa les épaules et commença à regarder d’un air inquiet autour de lui, remettant bien sa capuche sur sa tête. C’était l’été, et beaucoup de gens préféraient aller se balader dehors plutôt que de rester à l’intérieur. Il avait peur de se faire repérer, sûrement. Ah, c’est si dur d’être une star…

    Yong Hwa – Tu habites par où ?
    Jin Hee (montrant une rue plus loin) – Après cette rue, c’est à cinq minutes à pieds.

    Il commença à marcher et je le suivais sans me poser plus de question.

    Yong Hwa – Tu cherches un appartement ?
    Jin Hee – Oui. Je vis chez ma tante en ce moment, mais en fait, tu sais, j’habitais en France. Mes parents sont coréens mais ils ont décidé de vivre dans la campagne française. J’ai toujours rêver de vivre en Corée mais mon père n’était pas tellement partant. Alors on a fait un marché. J’avais un mois pour me trouver un boulot, un appartement, je ne devais avoir aucune dette et ne créer aucun problème. J’ai un boulot, j’ai peut-être trouvé un appart’ et il me reste encore deux semaines et demies à tenir sans avoir de dette ou de problème, autant dire que c’est dans la poche…
    Yong Hwa (souriant) – Avec toi, c’est pas sûr.
    Jin Hee – De quoi ? Répète pour voir !

    Je le poussais avec mon épaule en rigolant, mais il crut au début que j’étais vraiment sérieuse que je le prenais mal, il mit un temps à comprendre puis son rire se joignit au mien. On arrivait à un carrefour, il s’arrêta et me questionna du regard, je le guidais dans la bonne rue. Il semblait regarder avec une grande attention chaque recoin des rues dans lesquelles nous passions.

    Yong Hwa – Ce soir, il y a une émission dans laquelle nous allons passer, tu vas regarder ?

    Oui, je savais qu’il y avait une émission où les CNBlue passaient, ce soir, et oui, j’avais bien l’intention de regarder.

    Jin Hee – Ah, je savais pas… Il se peut que je regarde. Pourquoi ?
    Yong Hwa – Surprise.
    Jin Hee – Oh aller, dis !

    Pendant tout le reste du trajet, j’essayais de le tanner pour qu’il me dise en quoi je devais regarder l’émission. Le fait qu’il m’ait dit ‘surprise’ avait piqué ma curiosité. Mais jamais il n’ouvrit la bouche pour me le dire et lorsque nous arrivions chez moi, il n’avait rien dit du tout. Je m’arrêtais devant ma porte et il regarda attentivement la maison. Nous restions un moment sans rien dire, puis je lui indiquais le chemin le plus court pour rentrer au studio et je finissais par enlever ses lunettes et les lui tendre. Un sourire comme je n’en avais jamais vu sur son visage étira ses lèvres, tellement craquant, j’aurais pu fondre, il prit les lunettes et les passa dans mes cheveux, attrapant au passage une mèche de cheveux qui me chatouillait la joue qu’il passa derrière mon oreille. Je crois que je… Non rien.

    Yong Hwa – Tu regarderas… L’émission, ce soir ?

    Je me demandais si il pouvait entendre mon cœur qui tambourinait dans ma poitrine à ce moment là. Je souriais et faisais demi tour, ouvrant et refermant ensuite la porte derrière moi. Je me collais dos au mur et soufflais un grand coup, les battements de mon cœur résonnaient en moi, il n’avait jamais battu aussi vite. Le rouge me montait aux joues, un peu en retard, certes, mais tant mieux. Je me ruais à la fenêtre, et le regardais, il marchait tranquillement le long du couloir, empruntant la direction que je lui avais indiquée. Ni une ni deux, je jetais mon sac sur le sol et j’allais dans le salon allumer la télé.
Revenir en haut Aller en bas
http://munjeo-wass-syeong.forum-pro.fr/
Djouulie23
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 39
» Inscrit le : 20/05/2011
» Localisation : quelque part
» Coup de coeur : En ce moment les shinee !!
» Humeur : Toujour de bonne humeur!!!


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Jeu 28 Juil - 8:38

ahh *.* j'adore!! Qu'est ce qu'il va ce passer dans l'emission?????? Vivement la suite!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Artemis
avatar

Ki Seop's Lady ♥
nom de l'image
» Messages : 443
» Inscrit le : 05/06/2010
» Humeur : Happy Happy !! ^^


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Ven 29 Juil - 17:21

Tu vois que ton chapitre est génial !! :D J'attends avec impatience l'émission... Je veux savoir ce qui va se passer :O Leur sortie était Great ! Et puis, je trouve que pour la première fois, ils s'entendaient bien xD Bon, Yong Hwa qui fait un compliment... ça c'est étonnant !! *-* A quand la suiiiiiiiite ?? Tu me préviens ;)
Revenir en haut Aller en bas
satsky
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 25
» Inscrit le : 20/01/2011
» Localisation : chambery
» Coup de coeur : my princess et d'autres

MessageSujet: Re: Illusion is mine   Ven 29 Juil - 19:37

merci pour cette suite j'adore toujours autant L12
Revenir en haut Aller en bas
Rajae61
avatar

« Sarang-azn vip ...
nom de l'image
» Messages : 1324
» Inscrit le : 07/11/2009
» Localisation : France
» Coup de coeur : ♥Bridal Mask♥
» Humeur : Vampire Prosecutor S2^^


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Lun 1 Aoû - 12:51

trop bien ^^
hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://jin-bo-bae.skyrock.com/
FT Island let's go
« Addicted...
avatar

« Addicted...
nom de l'image
» Messages : 171
» Inscrit le : 28/05/2011
» Localisation : La 16e Dimension dominera le monde! MOUHAHAHAHA
» Coup de coeur : FT Island, SHINee, SuperJunior..... VICTORY KOREA
» Humeur : HAPPYYYY


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Mer 3 Aoû - 13:17

C'est quoi la surprise, bizarrement je sens que ça va être mignon! A quand la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Disturb
« Newbie ...
avatar

« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 45
» Inscrit le : 25/06/2011
» Coup de coeur : CNBlue ♥ B1A4

MessageSujet: Re: Illusion is mine   Mer 10 Aoû - 13:10

    ______________________________________

    Merci à vous pour vos commentaires, et voilà enfin la suite avec cette fameuse émission =D Une surprise attend Jin Hee dans ce chapitre, voir même plusieurs, mais est-ce réellement Yong Hwa qui va lui annoncer ?
    Bonne lecture =D

    ______________________________________



    Chapitre XII – Surprise ?

    Rah mais quand est-ce qu’elle commence cette émission bourdel ?! Ca fait une heure que je poireaute dans le salon à supporter Eun Jin qui me fait plein de réflexion en tout genre, qui me rabâche ses cours à l’école ect. Depuis qu’on est sortis de table, il ne me lâche pas. Je sais pas ce qu’il a ce soir mais il se déchaîne.

    Eun Jin – Comment peux-tu rester là à rien faire alors que l’on t’accueille chez nous…

    Je lui lançais un regard méprisant et me concentrais de nouveau sur la télévision.

    Eun Jin – Enfin c’est vrai… Tu pourrais être à la rue, en ce moment même, mais non, nous, on s’occupe de toi, et toi, comment tu nous remercies… ?
    Ki Chan (depuis la cuisine) – Eun Jin, laisse donc ta cousine tranquille.
    Jin Hee (regarde triomphant en direction de Eun Jin) – Bim…
    Eun Jin (dans sa barbe) – Rah les Françaises…

    Sale gosse. Mon oncle pouffa de rire alors qu’il était assis dans le canapé, un journal entre les mains. Soudain, je l’entendis poser son journal et je me retournais alors, devinant qu’il voulait me parler.

    Wan Young – Jin Hee, dis moi, quel est le nom de l’agence qui a fait construire ton studio, déjà ?

    Il avait l’air plongé dans de grandes réflexions en me demandant cela. Déjà, lorsque je lui avais dit à table, il avait marqué un temps d’arrêt. Je prenais le temps de réfléchir.

    Jin Hee – Park Agency ou un truc du genre…
    Wan Young – Ah oui, ça me revient. C’est l’agence du père de Park Sae Jin, une chanteuse qui se trouve à la FNC.

    J’ouvrais en grand la bouche, c’était à mon tour de partir en de grandes réflexions. Un léger sourire étira les lèvres de mon oncle et il se remit à se lecture. Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Sur le coup, je reste assez négative…

    Ki Chan – Jin Hee, nous avons un cadeau pour toi.

    Je me redressais, me promettant de réfléchir à ça plus tard et regardais avec de grands yeux ma tante qui arrivait avec je ne sais quoi dans un papier cadeau. Elle avait un sourire maternelle sur les lèvres alors que moi, je fixais le cadeau avec attention. Je suis une fille qui adore les cadeaux, alors que voulez vous, dès que je vois un truc emballé dans du papier cadeau, je me jette dessus. Je me levais et allais vers ma tante qui me tendait le paquet.

    Ki Chan – Ce n’est pas grand chose, mais je me suis dit que ça pourrait t’intéresser. Eun Jin m’a dit que tu aimais bien le groupe des CNBlue, n’est-ce pas ? De plus, tu n’as jamais regardé de Drama de ta vie, non ?

    Comment elle le savait ? Oui. J’ai honte. Je n’ai jamais vu de drama de ma vie, mais j’avais tellement d’autres choses à apprendre que je n’avais pas une minute pour en regarder, c’est comme la musique, je n’avais pas le temps de m’intéresser à ça puisque je me concentrais sur l’apprentissage de la langue, les traditions, l’histoire, la géographie, ce genre de chose. Mais quel était le lien entre un drama et les CNBlue ? Ma tante me fit signe d’ouvrir le paquet alors je m’exécutais, craignant un je ne sais quoi effroyable. Un coffret DVD. You’re Beautiful ? C’est quoi ça ?

    Ki Chan (amusée) – A ta tête, je devine que tu ne connais pas du tout.

    Elle pointa une des personnes présent en photo sur le coffret. OH ! Stupeur.

    Ki Chan – N’est-ce pas l’un des membres des CNBlue ?
    Eun Jin (se ramenant près de nous) – Quoi ? Tu lui as offert ça ? Mais moi je le voulais ! Pourquoi tu me l’a pas offert à moi ?

    Elle poussa le garçon un peu plus loin en souriant et revint vers moi. Je ne pouvais détacher mon regard de Yong Hwa sur la pochette. Oh mon dieu. Qu’il était canon. Pourquoi est-ce que je ne me rends compte de sa beautitude seulement une fois que je le vois en photo alors que je le côtoie tous les jours ?

    Jin Hee (relevant les yeux vers ma tante, un grand sourire aux lèvres) – Merci !
    Ki Chan – Mais de rien voyons, ce fut un plaisir de rencontrer enfin ma nièce. Il paraît que ce garçon, quel est son nom déjà… ? Là, le membre des CNBlue, il va jouer dans un nouveau drama , au côté de la chanteuse qui est aussi où tu travailles, Park Sae Jin je crois. Et d’ailleurs, pour fêter le fait que tu es trouvé un appartement, Wan Young a appelé l’agence et il t’a trouvé un nouveau travail bien mieux payé et plus intéressant que celui d’une femme de ménage, seulement pour quelque temps, mais quand même.

    Ah. Sur le coup, je restais septique. Je mis du temps à évaluer toutes les choses que venaient de m’apprendre ma tante. Heureusement, le fait que mon oncle ait soit disant appeler l’agence signifiait que mon travail s’y trouverait toujours. Mon cerveau avait mis du temps à fonctionner et j’avais eu peur pendant un moment que je n’allais plus travailler à l’agence, cette pensée me déprimait bien plus que ce que j’aurais imaginé. Mais heureusement, ce n’était pas le cas. Donc, le temps pour mon cerveau de fonctionner de nouveau, j’avais écarquillé les yeux et ma tante avait pris ce signe pour de la curiosité.

    Ki Chan – Tu vas être assistante sur le tournage !
    Jin Hee – Quoi ?

    Ouf. Premièrement je souffle, je travaille toujours pour l’agence… Deuxièmement. C’EST QUOI CE TRUC ?

    Ki Chan – Le tournage commence dans deux semaines, tu finis ton travail sur la chanson des CNBlue cette semaine, tu as une semaine de congé, tu travailles sur le tournage puis tu reviens femme de ménage ensuite. C’est pas super ? Tu vas pouvoir économiser bien plus et découvrir un univers totalement différend !

    Je passais le reste de la soirée jusqu’au début de l’émission à discuter avec mon oncle et ma tante sur ce nouveau boulot. En fait, l’agence allait financer un drama spécial de 4 épisodes avec Yong Hwa et Sae Jin en vedettes, basé autour de la musique, romance et comédie au rendez vous. Mon oncle m’y avait trouvé une place en tant qu’assistante, alors en gros, je devais faire tout ce que me disait le réalisateur, ça pouvait aller de aller lui chercher un café, préparer des crêpes à préparer les accessoires pour les acteurs. Mon oncle me signifia également qu’il se pouvait après que je ne redevienne pas femme de ménage après ce séjour si mon travail était apprécié. Mais bon, en gros, ça voulait dire un mois et demi de tournage, un moi et demi de travaille de malade. Un mois et demi de Yong Hwa ? Cool ou pas cool ? Je me tâte. Un moi et demi de Sae Jin ? Pas cool. Un mois et demi de Sae Jin et de Yong Hwa jouant les amoureux ? Pas cool du tout. J’veux pas qu’ils finissent ensemble. Pourquoi ? Parce que ça craint, c’est moi qui vous le dit. Le générique de l’émission télé retentit alors que Eun Jin augmentait déjà le son. Voyant que je commençais à faire des bons sur la chaise, mon oncle et ma tante me laissèrent aller regarder. Je me jetais sur le sol devant le poste de télévision en donnant des coups de coude à Eun Jin qui s’était mis devant et qui ne me laissait pas de place.

    Jin Hee – Bouge !
    Eun Jin – Arrête de me maltraiter comme ça !
    Jin Hee – Laisse moi de la place !

    Au moment où le groupe arrivait sur la plateau, on se stoppait net tous les deux et gardait les yeux rivés sur l’écran. Finalement, j’avais un bras passé autour des épaules de Eun Jin et il était à moitié installé sur moi. Je finis par me mettre en tailleur et il s’assit sur mes genoux.

    Jin Hee – Ah, il est trop beau !
    Eun Jin – Ne me bave pas dessus, Noona !

    Noona ? Il m’a appelé Noona ? Je rêve ou quoi ? Un grand sourire étira mes lèvres et je lui ébouriffais les cheveux alors qu’il avait viré au rouge écrevisse et qu’il essayait de s’échapper de mon emprise en criant à tout va qu’il ne m’avait pas appelé Noona. Mais je l’avais entouré de mes bras et le forçais à rester près de moi et je le blottissais contre moi comme une peluche. Le pauvre, il frôlait la crise cardiaque.
    Yong Hwa était à l’écran. Ils avaient assis les 4 garçons sur un canapé. J’en avais des frissons dans le dos. En même temps, je me demande si Eun Jin n’est pas amoureux de l’un des garçons parce que tout comme moi, il s’est tu d’un coup et il n’arrête pas de fixer l’écran avec un sourire niais. Hum hum hum… Je sens que ça va me faire marrer, ça. BREF ! L’animatrice bombardait les jeunes de questions sur le nouvel album, mais les quatre jeunes hommes essayaient d’en dire le moins possible. Je n’appris pas grand chose, parce que j’avais assez parlé avec les deux (Jong Hyun et Yong Hwa) pour savoir différentes choses sur leurs vies et le prochain album, j’en savais même sûrement plus que toutes les fans hystériques qui hurlaient dans les gradins. Au bout de quinze minutes, alors que l’heure de la pub allait bientôt sonner, et également le passage à un autre groupe, l’animatrice leur proposa d’interpréter une de leurs chansons. Les quatre garçons se levèrent, un sourire aux lèvres, pff, ils faisaient les fières mais ça me faisait rire. Les voir à la télé maintenant alors que j’avais parlé à chacun d’eux en vrai, ça me faisait bizarre.

    Eun Jin – Il faut trop que Papa me fasse entrer dans le studio !
    Jin Hee – Toi, tu es amoureux !

    Haha, depuis le moment que j’attendais qu’il me tende la perche pour que je lui sorte ça ! Sur le coup, même si je le tenais fortement contre moi, il réussit à échapper de mon emprise, il me fusilla du regard et alla s’asseoir sur le canapé, près de son père qui semblait beaucoup s’amuser de la situation.

    Jin Hee (amusée) – Tu boudes ?
    Eun Jin – Chuuuuuut !

    Je me retournais pile au moment où Yong Hwa allait parler. Sachant qu’il n’y avait aucune surprise qui n’était encore tombée et que après leur chanson, ils ne seraient plus sur le plateau, je me disais que c’était maintenant ou jamais. Mon cœur se mit à battre de plus en plus vite alors que Yong Hwa ajustait sa guitare et s’approchait du micro.

    Yong Hwa – Nous allons interpréter Try Again Smile Again…

    Au titre de la chanson, des cris de fans résonnèrent et je levais les yeux au ciel. Pourquoi elles le coupaient dans son élan ? Yong Hwa regarda derrière lui alors que Min Hyuk était près et que Jong Hyun passait la sangle de sa guitare autour du coup. Sur le coup, je me demandais si ce n’était pas ça, la surprise, simplement jouer ce morceau sachant que j’avais dit que je l’aimais particulièrement… Déçue, moi ? Pas du tout… Un sourire s’afficha sur les lèvres de Yong Hwa et il se rapprocha à nouveau du micro.

    Yong Hwa – J’aimerais d…
    Jong Hyun (parlant en même temps que lui et lui coupant la parole) – J’aimerais dédicacer cette chanson pour me faire pardonner auprès d’une personne que j’apprécie particulièrement. J’ai appris aujourd’hui qu’elle adorait cette chanson et j’aimerais lui présenter mes excuses pour le fait que je l’ai lâchement abandonnée samedi dernier.

    Yong Hwa, qui n’eut pas le temps de finir sa phrase, écarquilla les yeux et se tourna vers Jong Hyun alors que les premières notes de le musique résonnaient. Attendez deux petites secondes avant d’aller plus loin, je me dois de réfléchir ! C’est de moi que parle Jong Hyun ? Il me dédicace la chanson parce qu’il était malade samedi et qu’on a pas pu se voir ? Yong Hwa semblait totalement déstabilisé et il manqua de louper le moment où il devait commencer à chanter. Il mit un certain temps à se détendre, les plans rapprochés à la caméra sur lui montraient que quelque chose le dérangeait. Qu’est-ce qu’il voulait dire avant que Jong Hyun ne parle ?

    Eun Jin – Wouha, c’est suspect le comportement de Jong Hyun. Tu crois qu’il a une copine, papa ?

    Je restais figée et ne cessais de fixer Yong Hwa, d’un air perplexe, ne prêtant que peu d’attention à ce que disait Eun Jin.

    Wan Young – Et bien, c’est son droit. De plus, ça doit être assez compliqué pour eux.

    La chanson était finie, ils se dirigeaient vers les coulisses, Yong Hwa la tête basse, l’air un peu… Vexé ? Sur le coup, je me sentais pennée pour lui. Je me levais, l’air ailleurs, je saluais mon oncle et ma tante, ainsi que Eun Jin et me dirigeais vers ma chambre, mon coffret DVD sous le bras. Est-ce que ce qu’allait dire Yong Hwa était la surprise ?
    J’attrapais mon téléphone portable sur ma table de chevet et cherchais le numéro de Yong Hwa qui j’avais placé à ‘rabat joie un tantinet mignon’ (J’espère d’ailleurs qu’il n’aura jamais la bonne idée de venir chercher dans mon répertoire…), j’hésitais un long moment à lui envoyer un message, la page restant blanche, je ne savais d’ailleurs pas quoi lui dire… Je refermais mon téléphone et allumais mon ordinateur portable. J’ouvrais le coffret DVD et m’extasiais un moment devant toutes les photos qui étaient présentes et qui exposaient les différents acteurs. Je restais plus longtemps sur celles de Yong Hwa d’ailleurs. Je plaçais le DVD contenant les premiers épisodes dans mon ordinateur et je m’installais confortablement pour regarder. Alors que j’allais commencer à regarder le premier épisode, mon portable vibra, j’avais reçu un message.

    Jong Hyun :

    Tu as regardé notre émission de ce soir ? =)


    Je marquais un temps d’arrêt, je ne savais pas quoi lui répondre. Et alors que je réfléchissais, mon portable vibra entre mes mains.

    Rabat joie un tantinet mignon :

    Tu as regardé l’émission ?


    Zut. Si je dis oui à l’un, non à l’autre, je suis grillée, c’est sûr. Non mais d’un autre côté, pourquoi est-ce que je mentirais ? Je répondais à Jong Hyun ‘oui, et merci pour cette dédicace, mais ça ne rachète pas tes cheveux’ et à Yong Hwa, j’hésitais un long moment avant de trouver les bons mots et je me contentais d’un ‘oui’. Ce n’était peut-être ce que j’aurais dû écrire, mais je ne savais pas quoi lui dire. J’éteignais mon téléphone ensuite, comme ça, la question était réglée. Je me concentrais alors sur le drama.
    J’ai visionné quatre épisodes en une nuit. Autant vous dire que j’ai morflé, j’ai rigolé comme une dératée, et aussi, j’ai très peu dormi. Ce drama est vraiment amusant ! Yong Hwa est sublime dedans, et je me suis même surprise à repasser des scènes en boucle rien que pour le mater. Bon, sur le coup, ça m’a fait prendre conscience d’une chose. Je craque pour lui. Voilà, c’est dit, vous pouvez me jeter la pierre mais je suis tombée sous son charme (très difficile à trouver, je vous l’accorde). Sur le coup, j’ai presque honte de le dire, je suis ridicule. Non mais franchement, je l’ai détesté ce gars, je lui ai griffé la joue, je lui ai crayonné sur la face, j’ai dit que sa musique était nulle et maintenant ? J’en suis à dire qu’il me plaît… Est-ce que je lui plais ?

    De bon matin, la tête complètement dans les nuages, je marchais vers l’entrée principal du bâtiment de l’agence. Rah, est-ce que Yong Hwa allait me dire la surprise alors qu’il ne l’avait pas fait hier ? En plus, ça va être une journée de malade aujourd’hui… C’est le dernier jour de répétition, demain en début d’après midi, on enregistre, et personne ne pourra nier que nous n’avons pour l’instant rien foutu… Et puis ce midi, j’ai mon rendez vous pour mon appart’, avec cette agence qui n’est autre que celle du père de Sae Jin, je n’ai toujours pas réussi à déterminer si c’était plutôt positif ou non…

    ? – Tiens ! Jin Hee-a !

    Sae Jin… Même pas le temps de faire un pas dans le hall qu’elle me tombe dessus. Et la voilà, magnifique, même en jean et T-shirt simple, son sourire parfait aux lèvres. Elle s’amenait vers moi en faisant des bons (de joie ?), elle avait l’air toute excitée.

    Sae Jin – Dis, dis ! C’est bien de toi que Jong Hyun parlait hier soir à l’émission ?!

    Tiens, les nouvelles vont vites. Non mais attends, comment elle sait que c’est de moi qu’il parlait ? Il n’a pas dit mon nom, à ce que je sache…

    Sae Jin – C’est Min Hyuk qui m’a mit au courant de votre petit rendez-vous !

    Aigo. C’est un vrai réseau cette agence… Qu’est-ce que je pouvais bien lui dire ? Il vaudrait peut-être mieux que je me comporte bien, non ? Si je veux avoir l’appartement… Je lui souriais alors, en hochant simplement de la tête.

    Sae Jin – Tu n’as pas oublier que tu dois m’aider, hein ? Si tu veux, je peux t’aider en retour dans ta relation avec Jong Hy…
    Jin Hee (une main devant la bouche, toussant fortement) – Atchoum ! kffkkfkfkkfkkf !
    Ha Ra – Jin Hee-ssi !

    Ra Ha sortait de la cage d’escalier menant des sous sols et elle arrivait à grands pas vers nous. OMO ! Pourquoi tant de haine ? De une, cette histoire avec Jong Hyun est fausse, de deux, même si elle est fausse, je n’ai pas envie que ça parvienne aux oreilles de Ha Ra, j’ai pas envie de la perdre sur un malentendu, Sae Jin, je peux la perdre quand je veux, je m’en bat l’aile.

    Jin Hee (l’air toute heureuse) – Ah enfin te voilà, Ha Ra-ssi ! Allons y, on va être en retard !

    Je m’inclinais poliment devant Sae Jin et empoignais Ha Ra par le bras, l’emmenant vers les escaliers d’où elle venait. Heureusement, Ha Ra est vraiment quelqu’un de respectable et de compréhensive, elle n’a pas protesté une seule seconde. Une fois dans la salle des casiers, je prenais le temps de souffler.

    Ha Ra – Et bien, ça n’a pas l’air d’être ton amie, cette fille…
    Jin Hee (surprise) – Ca se voit tant que ça ?
    Ha Ra – Non, pas tellement, c’est juste que je l’ai vu tourner autour de Yong Hwa ce matin, alors je l’ai déduis. Elle parlait d’une dédicace dans l’émission d’hier faite par Jong Hyun, elle était pour toi d’ailleurs, non ?

    Elle disait ça sur un ton si détaché que j’avais presque peur qu’elle m’en veuille ou quelque chose comme ça. Sur le coup, je ne savais pas quoi dire. Je ne voulais pas d’une deuxième Sae Jin, surtout que Ha Ra était quelqu’un que j’appréciais. Elle me regarda et sourit.

    Ha Ra – Il est comment, Jong Hyun ?
    Jin Hee – Bah… Euh… Très sympa, drôle, attentionné.

    Elle fit mine de réfléchir et esquissa de nouveau un sourire. Puis, elle me signifia qu’elle avait du boulot et qu’on se verrait plus tard. Je crois que ça ne lui vient même pas à l’idée qu’il y ait quelque chose entre Jong Hyun et moi parce qu’elle a toujours su que je serais attirée par Yong Hwa. Je lui promettais de lui payer une glace ce soir et elle sembla complètement excitée à cette idée. J’allais poser mon sac dans mon casier et ma hâtais à la salle du 4ème étage, le sourire aux lèvres, ne réfléchissant plus du tout au comment réfléchir face à Yong Hwa par rapport à la ‘surprise’. Je poussais la porte déjà entrouverte de la salle et fus bien surprise de découvrir Jong Hyun debout au milieu de la pièce avec une guitare entre les mains, et pas de trace de Yong Hwa.
    Jong Hyun se retourna alors que je toussotais et il afficha un grand sourire, rangeant déjà la guitare sur son socle.

    Jong Hyun (tout sourire) – Jin Hee-a !

    Je m’avançais vers lui, un léger sourire aux lèvres.

    Jin Hee – Qu’est-ce que tu fais là ?

    Il joignit ses deux mains devant lui comme pour une prière et me servit une moue d’enfant, adorable…

    Jong Hyun – J’ai un service à te demander…

    Je hochais un sourcil. Qu’est-ce qu’il pouvait bien me demander.

    Jin Hee – Etant donné que tu t’es remarquablement fait pardonner pour samedi grâce à hier soir, je ferais l’effort de t’écouter.

    Je lui servais un sourire narquois et il leva les yeux au ciel. Je me demandais quand même où était Yong Hwa. Peut-être que vu que je tardais un peu à cause de Sae Jin, il était descendu me chercher et on s’était loupé… Je lançais un petit regard du côté du piano, histoire de voir si il y avait un signe de sa présence, la pochette contenant la mélodie était bien là, le couvercle du piano était relevé et laissait voir les touches du piano. Il avait dû être là avant que j’arrive…

    Jong Hyun – Tu me promets de ne pas faire une crise ?

    Je haussais un sourcil. Que Jong Hyun me demande ne pas m’énerver, ça ne présageait vraiment rien de bon. Je croisais les bras et faisais signe que je l’écoutais.

    Jong Hyun – Et bien, Yong Hwa a dû te dire que la semaine prochaine, on passe dans une émission et on joue une nouvelle chanson, celle que tu travailles avec lui. Normalement, le pianiste prévu devait pouvoir revenir pour l’émission mais… Finalement… Il ne pourra pas…
    Jin Hee (surprise) – Tu veux dire que tu me demandes de jouer en public devant les caméras ? Tu déconnes là… Tu sais très bien que je ne peux pas !
    Jong Hyun (dans sa barbe) – Je l’avais prévenu qu’elle ne voudrait jamais…
    Jin Hee – De quoi ? Tu avais prévenu qui ? Non, attends, ne dis rien. Yong Hwa. J’y crois pas, il t’a envoyé pour me le demander ?
    Jong Hyun – Il pensait que tu accepterais plus si c’était moi qui t’en parlais, mais je l’avais prévenu que ça ne changerait rien…
    Jin Hee (limite énervée) – Ah j’en reviens pas !

    Je faisais volte face, sur le point de piquer une crise. Je n’en revenais pas que Yong Hwa se défile comme ça et aille jusqu’à demander à Jong Hyun de le faire. Quel lâche. J’entendis la porte grincer et je tournais immédiatement la tête vers celle ci. Yong Hwa entrait dans la pièce à pas de loup. Je le fusillais du regard. Le pire, c’est que j’aurais préféré que ce soit lui qui vienne directement m’en parler.



Revenir en haut Aller en bas
http://munjeo-wass-syeong.forum-pro.fr/
Rajae61
avatar

« Sarang-azn vip ...
nom de l'image
» Messages : 1324
» Inscrit le : 07/11/2009
» Localisation : France
» Coup de coeur : ♥Bridal Mask♥
» Humeur : Vampire Prosecutor S2^^


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Mer 10 Aoû - 14:19

Trop bien *__* je kiffff
Revenir en haut Aller en bas
http://jin-bo-bae.skyrock.com/
Artemis
avatar

Ki Seop's Lady ♥
nom de l'image
» Messages : 443
» Inscrit le : 05/06/2010
» Humeur : Happy Happy !! ^^


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Mer 24 Aoû - 4:01

Je viens de lire ton chapitre :O C'est dommage que Yong Hwa n'ai pas pu s'exprimer lors de l'émission, mais j'imagine que c'était à peu près le même message qu'il voulait déclarer !! Je me demande comment va réagir Jin Hee face au comportement de Yong Hwa ! Hâte de lire la suite ;) Fais-moi signe quand tu postes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yeonnie
Kyu Jong Only Love~♥  Dong Woon's Princess
avatar

Kyu Jong Only Love~♥
Dong Woon's Princess
nom de l'image
» Messages : 5296
» Inscrit le : 23/04/2009
» Localisation : Crazy Land
» Coup de coeur : Lee Hi
» Humeur : One Shot~~


MessageSujet: Re: Illusion is mine   Mar 24 Jan - 0:13

J'adore! Mais...toujours pas de suite?!



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
B.A.P♥. « Yes sir! We are the B.A.P.Warrior's is back with No Mercy because We've Got The Power.  One Shot!Are you gonna give in? Are you gonna be caught by the surrounding traps?Only one shot!Don’t run away, turn around and face your faces
» ▬ B.A.P ;; ONE SHOT.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


nom de l'image

MessageSujet: Re: Illusion is mine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Illusion is mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Break time ::  :: Fictions Finies-