anipassion.com
Partagez | 
 

  Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la-chans0n-du-chat
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 15
» Inscrit le : 31/03/2012
» Localisation : Physiquement en France , Psychiquement en Corée.

MessageSujet: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Mer 23 Mai - 11:20

Title : Il suffit d'un coup de crayon
Raiting : NC-17
Pairing : KyuWook
Note : Je vous reviens donc avec ce tout nouveau two shot qui j'espère vous plaira ! Le pairing est original mais je le trouve interessant et j'en avais marre de voir ce fake couple de EunHae partout û.û ( Ne me lancez pas de pierre j'ai un bouclier :B . )

IL SUFFIT D'UN COUP DE CRAYON Part.I


« - Donc, Aujourd'hui, nous allons commencer le dessin académique sur modèle masculin pour les
garçons, et féminin pour vous les filles, je vous demanderais d'ailleurs d'aller en salle 360. »

Je me redresse sur mon siège, étirant mon dos jusqu'à entendre un « crak »... Du dessin académique, jamais je n'ai pratiqué cette forme d'art, je suis plus dans l'illustration habituellement.

Consciencieusement, je taille mes crayons, mes fusains, mes pastels, nettoie ma gomme mie de pain, sors de mon sac un carnet de croquis et le place face à moi, ouvert sur une page blanche.

Ce cahier est le troisième depuis le début de l'année et nous sommes en décembre, il sera commencé par un nu donc, du moins, je le souhaite … Je me demande comment sera le jeune ou le vieil homme, sa carrure, les traits de son visage, la courbe de ses yeux, celle de ses lèvres, j'espère qu'il sera « artistiquement » intéressant.

« - Tout d'abord, qu'est ce que la peinture ou le dessin académique ? Quelqu'un pour me répondre ? Demanda notre professeur en se frottant les mains »

Frétillant, je lève mon bras en l'agitant un peu .

« - Oui Kim RyeoWook, vous connaissez la définition ?
- Oui ! La peinture académique est la peinture produite sous l'influence d'une Académie des beaux-art. Elle est apparue entre 1830 et 1880, le plus souvent, en histoire de l'art notamment, l'expression peinture académique recouvre les courants qui, après le Néoclassicisme et après l'apogée du Romantisme, dominent la peinture occidentale du milieu du XIXe siècle sous l'influence des Académies d'Europe dédiées aux Beaux-Arts et en particulier de l'Académie des Beaux-Arts de Paris, alors la plus rayonnante.
- Pourrais-tu nous citer des peintres académiques ?
- Bien sûr, nous pourrions citer des peintres français tels que Alexandre Cabanel qui a réalisé par exemple Portrait d'une jeune femme assise, un travail effectué à la sanguine. Il y a aussi Jean-Léon Gérôme qui a peint La Nuit en utilisant de la peinture à l'huile et il y a au...
- Oui bon on a compris le rat de bibliothèque ! Tu m'étonnes que tu n’ais personne dans ta vie ! C'est avec les bouquins que tu dois copuler et non avec des humains !
- Je vous remercie de votre intervention pour le moins constructive monsieur Kim HeeChul. Merci d'avoir répondu RyeoWook, vous pouvez vous asseoir. »

Après m'être incliné, je retrouve la position assise, fixant mes outils de travail pour ne pas à avoir à faire aux regards moqueurs des élèves, bien qu'a présent j'y sois habitué, ce n'est jamais agréable.
Oui j'aime lire, j'aime apprendre, il est vrai que mes heures de permission je les passe dans la bibliothèque, dans le musée de la fac qui regorge d'informations plutôt qu'au bar ou dans les centres commerciaux … Mais ça apparemment, ça dérange, je ne colle pas aux critères qui font qu'une personne est « cool » « branchée », non, moi je pars du principe que je suis ici pour apprendre, construire mon futur et je ne pense pas que pour forger ce dernier il faille se rendre à toutes les soirées pour se mettre minable et vomir sur sa toile le lendemain matin comme c'est arrivé bon nombre de fois à HeeChul justement.

Quant au fait de n'avoir personne dans ma vie, pour reprendre ses mots, ça ne m’intéresse pas, je n'en ressent pas le besoin pour le moment, je suis bien seul. J'ai bien eu une aventure il y a un an avec un garçon, tout à fait platonique, rien de plus que quelques baisers et je crois que c'est ce détail qui a fait que je l'ai retrouvé dans les toilettes avec un autre.

Le professeur continue son discours, les filles se lèvent pour sortir alors qu'un garçon, simplement vêtu d'un peignoir entre. Il s'approche de notre enseignant pour lui serrer la main en souriant, tout deux échangent quelques mots.

Étant au premier rang, j'ai une bonne vue sur le visage de notre futur modèle, j'incline la tête, il sera intéressant à dessiner, ses grands yeux sombres dégagent une sorte d'aura spéciale, ils sont doux mais illuminés d'une sorte d'étincelle d'arrogance, il est sur de lui, cela va s'en dire, ses pommettes sont hautes et apparaissent comme deux petites pommes sur son visage.

Mon regard se pose sur ses lèvres pulpeuses, roses qui s'étirent en un sourire coquin, dévoilant ses dents blanches... Il ne reste plus qu'a voir son corps.
J'entends déjà certains élèves siffler et HeeChul n'échappe pas à la règle.

« - Bien, voici donc Cho KyuHyun, il sera votre modèle durant tous les cours de dessin académique qui auront lieu je le rappelle, le vendredi de 18heures à 19heures30, inutile de dire qu'il sont obligatoires. En revanche, s'il y un seul faux pas de la part de l'un d'entre vous, une seule remarque, un seul geste déplacé, je prendrais le droit de vous en exclure définitivement. Dites vous bien que c'est une chance, un véritable tremplin pour votre avenir dans l'art.
- Ouais ouais c'est ça, bon, il se fout à poil ?
- Kim HeeChul, une seule autre remarque comme celle-ci et j’exécuterais ma menace. Lança calmement le professeur avant de se reculer pour laisser Cho KyuHyun s'installer sur le canapé en velours rouge bordeaux. »

J'ouvre mon carnet et fixe le jeune homme qui, tout doucement, dos à nous, fait glisser le peignoir en coton. Sa peau est blanche, opaline, lisse... Je déglutis en me saisissant d'un crayon, me redresse sur la chaise et fixe intensément le modèle que j'attends de voir nu.

Toute la classe est en suspens, peu à peu, le corps de celui que nous devrons dessiner se dévoile, ses poils pubiens, noirs apparaissent, je m'attendais à quelque chose d'épais, la toison est en fait relativement fine, propre dans le sens où tout ne part pas dans tous les sens, comme si il les avait « brossé » avec soin … Il tire la ceinture du peignoir, celui ci s'échoue lamentablement au sol.
Le rouge monte à mes joues alors que je peine à lâcher son sexe des yeux, il est imposant, je ne m'y attendais pas … Vraiment pas...

Il s'installe sur le divan, le pourpre du tissu contrastant avec la pâleur de sa carnation … La position est lascive, sa tête repose sur l'accoudoir penchée en arrière, les lèvres entrouvertes, ses bras encadrant son visage les yeux clos, le reste de son corps est détendu, comme si il dormait …
Rapidement, je crayonne sur ma feuille, je ne veux surtout pas rater l'expression qui émane de lui, je m'applique sur ses lèvres charnues, son torse couleur de marbre, son sexe, ses bourses, je suis passionné par mon dessin, concentré, un bout de ma langue sort de ma bouche, les sourcils froncés, je veux réussir, il le faut, je veux pouvoir reproduire trait pour trait chaque détail de notre modèle, ah ! Il change de position, je tourne violemment la feuille de mon carnet, totalement hypnotisé par ce qui m'est donné de voir. Il se met à genoux, ces derniers légèrement écartés, les fesses légèrement contractées, la tête reposant sur son épaule, les bras aux dessus de celles ci. Son sexe tombe entre ses jambes, j'avale ma salive en me remettant à dessiner passant outre l'intenable mais douce chaleur qui semble avoir prit possession de moi à ce moment même.

Rapidement, je couvres quatre pages, je reviens sur chacune d'entre elles pour affiner le trait, estomper les ombres, faire apparaître la fine couche de sueur qui couvrait son épiderme au bout d'une heure et quart de pose, l'intensité de son regard lorsque ses yeux étaient mis clos, les plis du prépus de sa virilité, les veines, la rougeur de son gland, le plissé de ses bourses … Chaque détail, rien n'est épargné.

La sonnerie retentit, brans le bat de combat , tout le monde plie ses affaire et sort le plus vite possible, moi, je suis encore sur mon croquis, gommant un dernier défaut, KyuHyun se rhabille lentement en parlant avec notre instituteur. Je fait tourner ma tête les yeux clos, détendant ma nuque en soupirant, j'étire mon dos en balançant mes bras en arrière, remontant mon T-shirt incarnat, découvrant le bas de mon ventre blanc.

Je finis par me lever, remballant mes affaires, fier de mes dessins du jour. Je passe à côté de mon professeur en le saluant et du modèle qui, d'après mon impression m'a regardé partir... J'aimerais bien que ce soit vrai tiens...

Je sors du bâtiment pour me diriger vers ceux qui constituent les appartements de certains étudiants, faisant partis de ceux ayant une bourse d'étude, j'ai pu bénéficier d'un petit T1. J'entre dans mon logement, refermant la porte à clef.

J'aime mon chez moi, j'ai pu le décorer à mon goût, l'atmosphère qui y règne est chaleureuse, très cosy, la lumière n'y est pas forte, le soleil couchant emplissant la pièce d'un éclairage mordoré ravivant le beige de la moquette et le blanc crème des murs. Devant les portes fenêtres menant au petit balcon, j'ai suspendu de grands rideaux couleur bis, je soupire d'aise en posant mes affaire sur la table en bois de ma cuisine, avant de me diriger vers la salle de bain pour me détendre sous une bonne douche brûlante. J'apprécie ma salle d'eau, elle est beige, moderne, une douche italienne dans un coin, un petit muret pour isoler les toilettes … J'ai agrémenté cette pièce de tapis éponges assez chics couleur chocolat , l'éclairage principal est relativement bas créant une ambiance calme, décontractée. Il y a juste la lumière au dessus du miroir qui est plus forte.

Après m'être rincé, je pars dans ma chambre qui, par la couleur de ses murs taupe et sa moquette beige reste dans les mêmes teintes que les autres pièces mais se diffère par le rouge rouille de ma couette, de mes rideaux et l'ébène de mon armoire et mon lit. Celui-ci est relativement bas... Et je l'aime plus que tout !

Ici aussi, la lumière est basse, gratifiant la pièce d'un éclairage tamisé, coucouning. Je m'habille rapidement d'un sweat et d'un jogging puis retourne dans le salon où je m'installe à la table dans le but de revisionner mes dessins pour corriger les défauts qu'il reste, affiner certains traits et surtout, voir si le visage est ressemblant... Ce que j'espère réellement... Je met un point d'honneur à ce que chacun de mes dessins soient le plus parfait possible, même si c'est la première fois que je travaille avec un modèle … Un magnifique modèle en face de moi. L'échec est mon pire ennemi et aussi celui qui me pousse à avancer. J'ouvre donc mon carnet … Je ne suis pas satisfait … Il est plus beau que ça normalement … Ses yeux sont plus profonds … Je veux gommer mais me retiens … Sans lui en face, je ne pourrais rien faire à part empirer les défauts.

Je tourne la page … Ah ! Là c'est mieux ! Plus fouillé, plus travaillé, je préfère... Même si mon professeur me dira que le dessin académique de cours n'a pas à l'être particulièrement, je n'en ai que faire, dans le dessin, j'ai le goût des choses bien faites.

Je détaille longuement mes esquisses puis range mon matériel sur une étagère, prenant un livre sur le style académique, son histoire, ses maîtres, les différentes techniques, les tableaux célèbres et leurs analyses... Une vraie Bible.

Plongé dans ma lecture, j'en suis tiré par de violents coups frappés à la porte. Marmonnant un chapelet d'insultes, je m'extirpe de ma passionnante lecture et vais ouvrir.

« - Qu'est ce que v...
- SALUT WOOKIE ! Hurla Lee SungMin mon meilleur ami, pénétrant mon appartement en me déboitant l'épaule. »

Soupirant en massant mon membre douloureux, je referme l'entrée et le rejoins dans la salon.

« - Qu'est ce que tu veux ? T'as plus d'oeuf ? Plus d'eau chaude ? Plus de papier toilette ? Ceux-ci sont bouchés ? Demandais-je d'un ton las en m'asseyant à ses côtés sur le canapé.
- C'est fou ce que tu as l'air heureux ! Moi qui pour une fois venais en toute bonté, juste pour te voir et parler, je suis blessé. Me rétorqua-t-il avec un air de d'acteur tragique.
- Oui bah excuse moi mais à chaque fois que tu viens me voir c'est pour ces raisons donc à force … A tel point j'ai toujours une réserve !
- C'est vrai Wookie ? T'as une réserve rien que pour moi ? Demanda-t-il en roulant ses grands yeux sombre couleur jais, les illuminant d'une flamme coquine, enfantine.
- Je suis bien obligé. Répondis-je en croisant les bras d'un air désinvolte, tournant la tête en souriant.
- Que t'es mignon ! Bon, tu m'offres à boire ? Quémanda-t-il en me montrant une bouche pleine de dents … Cette … Grimace est je pense, un sourire, un peu -beaucoup- forcé certes, mais un sourire.
- AH ! TU VOIS QU'ELLE EST INTERESSEE TA VISITE ! TU TE FAIS OFFRIR L'APERO ! Réagis-je en me levant, le pointant du doigt.
- Moi ? … Nooon ce n'est pas mon genre. Insinua-t-il en levant les yeux au ciel.
- FOURBE ! TU VAS FINIR COMME LE "BACCHUS" DE PETER PAUL RUBBENS ! Criais-je faussement énervé.
- … Je suis dans le département de l'art du cinéma moi RyeoWook alors je sais même pas à quoi il ressemble ton Ba...Bacchus. C'est pas le Dieu de l'amour ça ? »

Désabusé je retombe à côté de lui.

« - Mais non face de kimchi, Bacchus, déjà c'est l'équivalent de Dionysos en grec, oui je sais ce n'est pas la culture coréenne mais c'est vachement intéressant tu sais, argumentais-je. Les fêtes qui lui sont dédiées se nomment les Bacchanales en gros, c'est le dieu des débordements, que ce soit ivresse ou sexuel, et en fait, sur le tableau eh bah il est représenté obèse bedonnant avachit sur je ne sais quoi se faisant servir … Eh bien si tu continues tu vas finir comme ça...
- Hm hm … Je vois... Finit-il par dire en regardant ses ongles .
- Je dois quand même te dire que ton inculture est insondable... Soufflais-je en le regardant. Bon, tu veux boire quoi ?
- Juste une bière, en fait je voulais te parler à la base hein ! Commença-t-il toujours dans le sofa alors que j’attrape deux bières dans mon petit réfrigérateur.
- Ah oui ? De quoi donc ? Tu t'es trouvé quelqu'un ? L'interrogeais-je en reprenant ma place à ses côtés, lui tendant sa bière. »

En buvant une longue gorgée, la tête renversée sur le dossier, les yeux clos, ses longs cils ombrant ses pommettes, sa bouche rose framboise serrée autour du goulot de la petite bouteille de verre, il me fait signe d'attendre de la main, ce que je fais en dégustant la boisson.
Après quelques seconde, il libère enfin sa bouche pour parler, les lèvres luisantes de bière. Maintenant, en l'ayant en face de moi comme ça je me dis qu'il doit être agréable à dessiner … Surtout ses lèvres si féminines par le tracé, leur courbe sensuelle mais si masculine par les mots et les rots monstrueux qu'il en sort.

« - Donc !
- Oui, que voulais-tu me dire ?
- Bah en fait, y a un nouvel élève dans ma classe, il a un an de moins que toi et je suis per-sua-dé qu'il te plairait !
- Oh non ! Commence pas avec ça SungMin ! Répliquais-je en fronçant les sourcils, fatigué.
- Mais je te jure ! Il est très très beau ! Il fait de la photo en plus du cinéma lui ! Surenchérit-il
- Et alors ? Je fais du dessin ! Rétorquais-je en me tournant alors qu'il se colle à mon dos, la tête sur mon épaule.
- Mais RyeoWook tu …
- Quoi je ? Pourquoi tu te cherches personne toi d'abord ? Arrête un peu ! Tu sais que ça ne tiens pas avec moi, je suis trop timide peut-être, pas assez sangsue ! Alors arrête tu le sais que ça m'énerve en plus ! Si je dois me trouver quelqu'un ça sera seul ! Achevais-je en me levant allant près de la fenêtre finissant ma bière. »

Ça part d'un bon sentiment ce qu'il fait mais je n'aime pas, pas qu'il se préoccupe autant de moi, je ne veux pas être un poids et j'ai l'impression de le devenir. Pour le moment, mes tableaux me suffisent et … Et puis il y a le beau modèle que je pourrais regarder maintenant … Je me demande si je pourrais proposer au professeur, en fonction des heures de ce Cho KyuHyun, d'ouvrir une autre classe non obligatoire de dessin académique … Même si je suis le seul élève, j'irais, même si c'est tard le soir j'irais aussi, je veux réussir à re-dessiner un homme comme l'a fait Léonard de Vinci ou … Ou même Ingres dans sa représentation d'Oedipe … Peut-être que je pourrais m'orienter vers autre chose que l'illustration si j'arrive à maîtriser cette forme de dessin … Même si j'en doute, au moins, ça m'ouvrira d'autres perspectives et ça parfera mon travail des corps et des expressions …

« - Mais RyeoWook, je te jure que lui …
- Mais SungMin tu... »

Il pose son doigt sur mes lèvres, après avoir affiché une moue boudeuse, je me résous à l'écouter, les bras croisés, tapant du pied.

« - Je suis sur qu'il serait même un très bon modèle de dessin en plus.
- Eh bah t'auras cas m'apporter une photo hein !? Comme ça je jugerais ! Lançais-je froidement
- Ah t'es chiant à réagir comme ça ! Oui je t'apporterais une photo ! Et je suis persuadé que la mâchoire va t'en tomber.
- Je doute vois-tu.
- C'est humain.
- Recommence pas !
- Si je veux. Bon t'as fais des dessins aujourd'hui ?
- Oui mais tu m'énerves alors non .
- T'es vraiment un môme. Fit-il en haussant un sourcil »

ㅇㅇㅇㅇㅇㅇ

Je ferme la porte, SungMin vient de repartir, il est 22heures30, je m'enferme, prend mon carnet de croquis et vais dans ma chambre où je me dévêt totalement pour être nu et me glisser dans les draps.
Je n'aime pas être emprisonné dans ses couches de tissus la nuit, j'aime être libre de tout mouvement.

J'éteins la lumière principale pour ne garder allumée que celle du chevet … Doucement, je tourne les pages jusqu'à arriver à la troisième, là où se trouve mon croquis préféré … Je le dis sans aucune modestie certes mais selon moi, tout est réussi dans ce dessin et la pose est … Véritablement, selon moi,... Erotique … En effet, pour cette esquisse, KyuHyun avait posé assis, les jambes écartés, les coudes posés sur ses genoux, ses longs doigts liés sous son nez, le regard pénétrant qu'il avait vis à vis de moi m'a … … Vis à vis de moi ?

Je baisse les yeux vers mon dessin, oui, je l'ai dessiné entrain de me fixer … Je frissonne et tourne la page, ah ! Celui-ci aussi je l'aime bien, à quatre pattes, la croupe relevé, l'avant de son corps reposant sur le sofa alors qu'il semblait lire un livre …

Peu à peu, je ressens cette même chaleur, insoutenable mais pourtant tellement douce, agréable, une torpeur dans laquelle je sombre lentement, rien qu'à la vue de mes dessins … Est-ce normal ? Je n'en sais rien, la seule chose dont j'ai conscience en ce moment c'est ma verge dressée entre mes jambes et de la buée qui obstrue ma vue …

Les mains moites, le souffle haché, je pose mon carnet au sol, et éteint l'éclairage, me place confortablement dans le lit, ferme les yeux, imaginant ce modèle en face de moi, posant pour moi, nu, dans cette chambre, au dessus de moi … Et je me laisse aller, doucement, en soupirant, ma main se saisit naturellement de mon sexe, commençant une douce masturbation, imaginant pour la première fois quelqu'un l'octroyer à ma place, imaginant ses longues phalanges parcourir ma virilité, son regard froid, intense me fixer, ses lèvres charnues effleurer mon épiderme, l'embrasser... Sa langue chaude courir sur mes tétons, les humidifier, les rendant brillant de salive alors qu'ils se tendront, pointeront face au plaisir.

Inconsciemment, je me tords dans les draps, le corps luisant de sueur, la bouche ouverte aspirant de grands bouffées d'air, le haut du crâne frottant le matelas, le dos cambré, les hanches en avant comme si elles voulaient plus de contact avec ma main, ma main accélérant le rythme, descendant parfois masser mes bourses pour remonter rapidement sur mon gland duquel perle une goute de liquide pré-éjaculatoire, le titillant du bout de l'index, parfois, mes dents mordent mes lèvres, je l'imagine m'exciter au prochain cours, me coinçant sur ce canapé pour arracher mes vêtements et m'enseigner la pose académique, je serais le modèle et lui le dessinateur, une inversion des rôles.

De ma gorge s'échappe un gémissement plaintif alors que je halète, en sueur, laissant aller mes pensée érotiques, perverses, des fantasmes dont j'ignorais l'existence.

Alors que je surélève un peu plus mes hanches, après une seconde d'hésitation, ma seconde main … Du bout des doigts vient se poser sur mon anus humide, je caresse doucement, frôlant cette si fragile partie de moi-même, tremblant de plaisir, je finis par me répandre dans le mouchoir que j'ai réussi à placer sur mon gland au dernier moment, retombant épuisé sur les draps, le souffle coupé, trempé de sueur les yeux toujours clos, les mains tombant sur le drap housse, la torpeur s'évaporant peu à peu …

Je me roule dans les draps, mon orifice se contractant encore à cause de l'orgasme, la tête pleine de questions … Comment vais-je me comporter vendredi ? Il faut que je demande au professeur des heures supplémentaires ? M'a-t-il vraiment regardé comme sur le dessin ou est-ce une déformation inconsciente ? Pourquoi, alors que ça ne m'étais jamais arrivé avant, fantasmer sur un garçon réel enfin … Non inaccessible ? En partant de dessin ? Suis-je normal ?
La tête pleine de question je m'endors.

ㅇㅇㅇㅇㅇㅇ

Deux semaines sont passées depuis ce jour là … Et durant les cours, celui que regarde KyuHyun … C'est bien moi … Je ne compte même plus les soirs où je me caresse en pensant à lui, le nombre de feuilles que je noircis de son corps, de son visage, de son sexe, de ses tétons, j'ai d'ailleurs remarqué que sur mes dessins certaines parties étaient plus travaillées que d'autres … Celles que je viens d'énoncer d'ailleurs ...



« - Mais RyeoWook je te jure qu'il est canon ! Je t'en pris ! Après ton cours là, viens boire un verre avec nous ! Se plaignait SungMin au téléphone
- Ah c'est bien parce que c'est toi hein SungMin ! Bon j'ai cours là à toute à l'heure devant mon café habituel.
- T'as cours de quoi ?
- Dessin académique. »


Dernière édition par la-chans0n-du-chat le Jeu 14 Juin - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la-chanson-du-chat.skyrock.com/
Bang Seong-Joon
« True Blue ...


« True Blue ...
nom de l'image
» Messages : 390
» Inscrit le : 22/02/2012
» Localisation : là où malheureusement je ne suis pas
» Coup de coeur : Teukie <3 Bravo with Key ~
» Humeur : moins de blabla et plus d'action --'


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Mer 23 Mai - 15:48

ouah ... j'adore ... vraiment :)
Revenir en haut Aller en bas
nemoa
« True Blue ...


« True Blue ...
nom de l'image
» Messages : 280
» Inscrit le : 01/03/2012
» Localisation : Thaïlande <3
» Coup de coeur : JJ Project ~ Bounce & Rita Ora
» Humeur : So good !!!!


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Mer 23 Mai - 16:01

J'aime... euhm que dire de plus... j'adore ^^
Revenir en haut Aller en bas
maureenvdb
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 39
» Inscrit le : 20/01/2012
» Humeur : Happy ^^


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Mer 23 Mai - 19:48

J'aime beaucoup ,le contexte est super fallait y penser ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sinae
« Modo...

« Modo...
nom de l'image
» Messages : 2125
» Inscrit le : 13/07/2011
» Localisation : sitting on a cloud ~
» Coup de coeur : Hong JongHyun
» Humeur : Exo Exo Exo EXO EXO exo exo Exo EXO all over!


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Mer 23 Mai - 20:30

U_____U"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~
"Everything I’ve dreamed of in the past seven years all came true in these three days.” - Suho
My Tumblr & My Twitter

Who Am I?

Luu & Sinae
WE ARE CHINGSTAH
and we fuck ze system

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://anathamatics.tumblr.com/
la-chans0n-du-chat
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 15
» Inscrit le : 31/03/2012
» Localisation : Physiquement en France , Psychiquement en Corée.

MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Jeu 24 Mai - 16:46

Merci à toutes pour vos commentaires :D
Sinae : ???
Revenir en haut Aller en bas
http://la-chanson-du-chat.skyrock.com/
Sinae
« Modo...

« Modo...
nom de l'image
» Messages : 2125
» Inscrit le : 13/07/2011
» Localisation : sitting on a cloud ~
» Coup de coeur : Hong JongHyun
» Humeur : Exo Exo Exo EXO EXO exo exo Exo EXO all over!


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Jeu 24 Mai - 16:53

Je trouve que tu écris trèèèèèèèèèèèèèèèèèèès bien ! Franchement. D'ailleurs s'pas pour dire mais j'ai -quasi- tout lu :) Mais il faut savoir que je suis une "anti Yaoi" donc prend le comme un compliment, en général je fuis tout ça, mais le titre m'a interpellée car je suis moi même dessinatrice à mes heures perdues et que j'ai fais 2 ans de dessin d'après nature (dessin académique comme tu dis ici), bref osf de ma vie et... donc, voilà pourquoi je suis sceptique car le niveau stylistique (syntaxe + tout le tsoin tsoin) est vraiment bien, d'ailleurs j'aimerais bien te lire encore.. si c'était un autre sujet, normal quoi, tout le monde n'appreçie pas la masturbation masculine et l'usage un peu abusive de personnages publics 8D Le prend pas personnellement, je cherchais à faire une phrase "bien" x)

TOUT CA POUR DIRE QUE, j'adore comment tu écris et si un jour il te passerais pas la tête d'écrire une fiction avec relation Homme + femme (moi Homophobe? Tout de suite les grands mots! Rho), appelle moi ;)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~
"Everything I’ve dreamed of in the past seven years all came true in these three days.” - Suho
My Tumblr & My Twitter

Who Am I?

Luu & Sinae
WE ARE CHINGSTAH
and we fuck ze system

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://anathamatics.tumblr.com/
Margot-Lili
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 28
» Inscrit le : 13/12/2011
» Localisation : Lorient
» Coup de coeur : Protect The Boss / Scent Of A Woman / Infinite / ...
» Humeur : Joyeuse :D


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Jeu 24 Mai - 21:26

Je suis tombée dessus par hasard et OUAH ! T'écris vraiment bien ! Comme dans un roman ... C'est juste génial ! Puis franchement j'ai trop hâte de savoir la suite =D Je suis sûre que c'est KyuHyun le "nouveau" dans la classe à SungMin xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
nom de l'image

MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Ven 25 Mai - 13:08

Je suis la seule à penser ça ou quoi ?
MDR
Tout d'abord, je dessine beaucoup alors le titre m'a assez attirée, ensuite j'ai commencé à lire.
Mais j'avoue que j'ai été septique dès le début.....Lorsque qu'il se deshabille pour poser (PAS DE SPOILL >:O) Ensuite, tu écris tellement bien je dois l'avouer que j'ai du continuer, j'ai vraiment adoré ta facons d'ecrire, les details, ton vocabulaire etc....

Ensuite le PASSSAGE MASTURBATION là, j'ai commencé à trouvé ça équeurant (J'sais pas si ça s'écrit comme ça) donc j'ai zappé désolé hein.............
Enuiste j'ai remarqué dans quelques commentaires, que les personnes ayant, ce passage ne leur a pas posé problemme enfaite :O MOI oui :OOOOOOO

Donc j'aurais hate de lire la suite, et j'au une idée de qui est dans la classe de Sungmin, et je pense que les trucs comme ça, ça nous arrive aussi ? XD

VOILLA, LES YAOI C'EST PAS TROP MON TRUC, MAIS COMME C'est une fic....c'est pas un probleme, mais j'avoue que les passages là, j'ai eu du mal XD
Revenir en haut Aller en bas
Sinae
« Modo...

« Modo...
nom de l'image
» Messages : 2125
» Inscrit le : 13/07/2011
» Localisation : sitting on a cloud ~
» Coup de coeur : Hong JongHyun
» Humeur : Exo Exo Exo EXO EXO exo exo Exo EXO all over!


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Ven 25 Mai - 15:16

Hime, je ne savais pas que tu pouvais me comprendre siii bien x)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~
"Everything I’ve dreamed of in the past seven years all came true in these three days.” - Suho
My Tumblr & My Twitter

Who Am I?

Luu & Sinae
WE ARE CHINGSTAH
and we fuck ze system

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://anathamatics.tumblr.com/
la-chans0n-du-chat
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 15
» Inscrit le : 31/03/2012
» Localisation : Physiquement en France , Psychiquement en Corée.

MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Ven 25 Mai - 17:41

Hime & Sinae : Ne vous embêtez pas à continuer à lire si vous n'aimez pas le yaoi ( d'ailleurs, pourquoi avez vous lu ? ) la prochaine partie comprendra un lemon au moins autant détaillé que mes descriptions ;).
Merci beaucoup en tout cas pour vos compliments pour le moins ... Touchant *-*
Mais encore, si vous n'aimez pas le yaoi ... Pourquoi avez vous lu ? .____.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-chanson-du-chat.skyrock.com/
Sinae
« Modo...

« Modo...
nom de l'image
» Messages : 2125
» Inscrit le : 13/07/2011
» Localisation : sitting on a cloud ~
» Coup de coeur : Hong JongHyun
» Humeur : Exo Exo Exo EXO EXO exo exo Exo EXO all over!


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Ven 25 Mai - 21:24

Perso, parce que le titre et le contexte m'a plu, après, je ne pensais pas que ce serait ce genre d'Yaoi, il y en a où c'est juste un gars qui tombe amoureux d'un autre et ça s'arrête là, je ne m'attendais pas à ce que tu ailles dans les détails. Ne le prend pas mal :) quand on n'est pas curieux, on reste con! M'a-t-on appris :)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~
"Everything I’ve dreamed of in the past seven years all came true in these three days.” - Suho
My Tumblr & My Twitter

Who Am I?

Luu & Sinae
WE ARE CHINGSTAH
and we fuck ze system

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://anathamatics.tumblr.com/
Invité

Invité
nom de l'image

MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Sam 26 Mai - 8:24

Sinae a écrit:
Perso, parce que le titre et le contexte m'a plu, après, je ne pensais pas que ce serait ce genre d'Yaoi, il y en a où c'est juste un gars qui tombe amoureux d'un autre et ça s'arrête là, je ne m'attendais pas à ce que tu ailles dans les détails. Ne le prend pas mal :) quand on n'est pas curieux, on reste con! M'a-t-on appris :)

Exactement pareil enfaite :O
Revenir en haut Aller en bas
SandraH♥
Nichkhun's Wife


Nichkhun's Wife
nom de l'image
» Messages : 2469
» Inscrit le : 13/02/2011
» Localisation : avec Nichkhun H .
» Humeur : Noël Time .


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Sam 26 Mai - 10:39

J'ai vu Sinae commenter donc je suis venu voir heyhey :)
Donc pour Hime, pourquoi pas de spoiler ? parce que YAOI est écrit dans le titre donc c'est "à t'es risques et périls" .

Je doit dire que le Yaoi c'est pas du tout mon délire non plus, surtout quand c'est méga détaillé et qui plus est c'est écrit par une fille de 17 ans c'est assez, comment dire étonnant ? sinon j'avais déjà lu une autre fic à toi (le début) j'avais aussi remarqué une aisance avec l'écriture, mais le Yaoi c'pas mon truc donc j'ai zappé :) .

Par contre quand je vois des jeunes filles de 13-14 ans sur kiffer le Yaoi j'peux pas m’empêcher d'rester bouche bée.


Nichkhun is Mine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sinae
« Modo...

« Modo...
nom de l'image
» Messages : 2125
» Inscrit le : 13/07/2011
» Localisation : sitting on a cloud ~
» Coup de coeur : Hong JongHyun
» Humeur : Exo Exo Exo EXO EXO exo exo Exo EXO all over!


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Sam 26 Mai - 11:15

SandraH♥ a écrit:
J'ai vu Sinae commenter donc je suis venu voir heyhey :)
Je suis devenue ta référence ? :O ? <3

SandraH♥ a écrit:
Par contre quand je vois des jeunes filles de 13-14 ans sur kiffer le Yaoi j'peux pas m’empêcher d'rester bouche bée.
Spoiler:
 

Voilà j'ai finie mon petit coup de gueule mais ceci est un OST OS, Fiction (je mélange les majuscules scuz")DONC, je me casse pour éviter d'entrer dans les débats (et ne répondez pas à mon post sinon ça va être pire :O)

Sinon vraiment j'adore comment tu écris, et c'est sincère ( et je n'essaye pas de me rattraper non non du tout !)
J'ai envie de dire "CONTINUE" mais voilà, je suis un peu bloquée :) anyway j'espère que tu écriras une jolie histoire dans le futur que tout le monde sera "able" de lire :)

Tchuss <3


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~
"Everything I’ve dreamed of in the past seven years all came true in these three days.” - Suho
My Tumblr & My Twitter

Who Am I?

Luu & Sinae
WE ARE CHINGSTAH
and we fuck ze system

Spoiler:
 


Dernière édition par Sinae le Sam 26 Mai - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://anathamatics.tumblr.com/
SandraH♥
Nichkhun's Wife


Nichkhun's Wife
nom de l'image
» Messages : 2469
» Inscrit le : 13/02/2011
» Localisation : avec Nichkhun H .
» Humeur : Noël Time .


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Sam 26 Mai - 11:30

Sinae :
Citation :
En plus, les Yaoi ça tâche un peu l'image U.U" un peu beaucoup..
Baa..ouep..un peu ! même si il y a du fan service de leur part ça doit pas leur faire spécialement plaisir des fanfic homosexuel à leur sujet , surtout que les fans s'imaginent autant de chose , ça va assez loin ^^' (et la vie privé dans tout ça nanmaisoh!) .

Puis pour revenir sur le sujet du
Citation :
Par contre quand je vois des jeunes filles de 13-14 ans sur kiffer le Yaoi j'peux pas m’empêcher d'rester bouche bée.
, en effet j'me dit "Où va le monde" à cette âge la, kiffer autant de détail sur les ébats sexuelles c'est chaud XD.

Bon comme dit Sinae, débat fini, prenez pas mal ce que je viens de dire, c'est juste un avis perso' sinon bonne continuation à toi "la-chans0n-du-chat" , beaucoup aiment t'es fics.


Nichkhun is Mine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
maureenvdb
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 39
» Inscrit le : 20/01/2012
» Humeur : Happy ^^


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Dim 27 Mai - 16:22

Moi en tout cas j'aime bien, j'ai déjà lu ton autre fanfic et je l'aime beaucoup aussi. Je te l'ai déjà dis et je te le redis tu ecris vraiment bien alors continue :) Moi aussi quand ma meilleure amie m'a fait decouvrir le yaoi je trouvais ça etonnant pour pas dire plus mais j'ai fini par aimer et je suis une fan en quelque sorte (pas autant que ma meilleure amie ^^) le yaoi tu aimes ou tu aimes pas ...
J'avoue que le yaoi n'est pas vraiment pour les 11-12 ans :) Moi j'ai 18 ans donc pas de problèmes ;) J'ai hate de lire la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
la-chans0n-du-chat
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 15
» Inscrit le : 31/03/2012
» Localisation : Physiquement en France , Psychiquement en Corée.

MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Jeu 14 Juin - 9:42

Part II !


IL SUFFIT D'UN COUP DE CRAYON PartII


Deux semaines sont passées depuis ce jour là … Et durant les cours, celui que regarde KyuHyun … C'est bien moi … Je ne compte même plus les soirs où je me caresse en pensant à lui, le nombre de feuilles que je noircis de son corps, de son visage, de son sexe, de ses tétons, j'ai d'ailleurs remarqués que sur mes dessins certaines parties étaient plus travaillées que d'autres … Celles que je viens d'énoncer d'ailleurs ...



« - Mais RyeoWook je te jure qu'il est canon ! Je t'en pris ! Après ton cours là, viens boire un verre avec nous ! Se plaignait SungMin au téléphone

- Ah c'est bien parce que c'est toi hein SungMin ! Bon j'ai cours là à toute à l'heure devant le café habituel.

- T'as cours de quoi ?

- Dessin académique. »

J'entre donc dans la salle de cours, m'assoie à la place qui m'est destinée, bien en face du sofa en velours rouge, quelques instants, je gigote, sortant les affaires qui me serviront à reproduire encore une fois ce visage somptueux, ce corps magnifique … Soupirant, je croise mes bras sur le bois du plan de travail et pose la tête dessus, appréciant ce silence précédent l'arrivée chaotique de mes camarades … Tout est calme, le seul bruit perceptible étant celui des personnes se trouvant au dehors, le souffle du vent contre les vitres, dans les couloirs du bâtiment.

Soudain, la sonnerie stridente retentit, je me redresse sur les coudes, le menton reposant sur mes doigts croisés, fixant la porte de la salle. Les élèves entrent dans un brouhaha indescriptible, parlant de tout et de n'importe quoi. Notre professeur les suit puis KyuHyun arrive, m'adressant comme chaque vendredi un regard accompagné d'un sourire en coin et d'une légère inclination. Signe de politesse que je lui rend, les joues rouges vermeil avant de détourner les yeux sur ma feuille.

« - Bien ! Commençons sans plus attendre, je relèverais vos carnets de croquis à la fin du cours. Déclara mon professeur »

Extérieurement, je souris et hoche la tête. Intérieurement, je panique. Mon carnet ? Mais mes dessins sont beaucoup trop détaillés, on voit bien que je … Que je le désire ça... Se sens. Les traits de son visage, de son sexe sont beaucoup trop fins, on voit l'attention que j'ai porté à la réalisation de ces deux endroits de son corps.

Je feuillète mon carnet, le cœur battant, cherchant une consolation dans certaines esquisses que j'aurais pu louper mais non … Celles ci ont fini dans la corbeille à papier … C'est bien la première fois que mon obsession de perfection se retourne contre moi … Je souffle et ferme nerveusement le cahier alors que notre instituteur distribue des feuilles format A3.

« - M...Monsieur c'est pour ...Quoi ces feuilles ? Demandais-je tout paniqué. »

Il me regarde, un sourcil haussé.

« - Eh bien pour dessiner Kim RyeoWook, j’évaluerais cette composition en plus du carnet, je pourrais constater l'évolution de votre technique depuis que nous avons commencé. Répondit-il manifestement étonné de ma question »

Je panique en acquiesçant, vérifiant l'état des feuilles de mon carnet le visage pourpre.

ㅇㅇㅇㅇㅇ

Déjà une heure et quart que je dessine KyuHyun sur ma feuille, il y a plusieurs esquisses de plusieurs positions, comme d'habitude... J'essaie tant bien que mal de ne pas mettre en valeur certains endroits de son anatomie, j'essaie de faire un tout particulièrement soigné, léché, chiadé … Et je dois avouer que c'est quelque chose de bien difficile. J'aurais envie de repasser sur son visage, sur son sexe pour les rendre presque « vivants », palpable.

Je soupire en contemplant mon « œuvre », le professeur a donné l’ordre d’arrêter de dessiner, il commence à relever les carnets, KyuHyun à ses côtés, vêtu d’un simple peignoir blanc, serrant la main de chaque élève et regardant la reproduction de lui-même sur le papier.

Parfois, il sourit, parfois, il grimace … Mais mon Dieu ! Il passe pour chacun de mes camarades ? Ca veut dire qu’il va être ici pour moi aussi, près de mon corps, il va feuilleter mon carnet à moi aussi, regarder mon dessin avec attention … Je voudrais mourir, mourir pour ne pas avoir à faire à une moquerie.

Après que son travail ait été relevé, chacun de mes camarade quitte la salle, nous ne sommes plus qu’une dizaine.

Ils se rapprochent, je panique intérieurement, feuilletant une nouvelle fois mon cahier de croquis, transpirant, les main moites, le cœur battant, il est trop tard, je ne peux plus rien corriger.

Ils sont rendu à mon voisin de gauche, mes joues chauffent alors que, tachant de conserver un visage stoïque, neutre, je fixe mon dessin, le talon martelant le sol nerveusement, courbé en avant, les mains sur les cuisses agrippant mon jean.

« - Voici donc Kim RyeoWook. Surement un des mes élèves les plus doué ! Dit mon professeur à présent à côté de moi.

Les joues rouges, timidement, je relève la tête pour le regarder lui et l’objet de mes désirs. Je déglutit, jamais auparavant nous n’avons été si proche tout les deux … Lui qui semble m’observer depuis le début des cours d’académisme est maintenant à quelques centimètres de moi, me regardant avec attention.

Je baisse les yeux sans bouger d’un poil alors qu’il se saisit de mon cahier pour le feuilleter. Mon instituteur lui, prend ma feuille. Je ne veux même pas relever la tête pour voir leur réaction, je préfère d’ailleurs abaisser celle-ci encore plus, j’imagine ma carnation avoir pris la teinte rouge alizarine, j’ai chaud, horriblement chaud. Je les entends murmurer derrière moi, j’entends les feuilles qui se tournent, c’est trop, je me lève et part en courant, les larmes menaçant de couler sur mes joues.

Je cours dans les couloirs, dans le parc, dans les escaliers. Je me stoppe une fois devant mon appartement, j’ouvre la porte et m’engouffre dedans, la fermant ensuite violement avant de me laisser glisser contre, essoufflé, rouge.

Je reste quelques instants sans bouger, la tête renversée en arrière, le haut de mon crâne contre le bois, les lèvres entrouvertes cherchant à happer le plus d’air possible, un peu comme le tableau de K. Flavitski La princesse Tarakanova agonisant dans l’horrible forteresse de Sait-Pétersbourg qu’est ce que je l’aime cette peinture d’ailleurs, le clair obscur est absolument magnifique et l’expression du visage de cette jeune femme tout à fait splendide.

Les minutes défilent et je ne bouge pas … Soudain, mon portable vibre dans la poche de mon jean, je m’en saisi, grommelant.

To : SungMin.
From : Me
Bah alors t’es où? Tu t’es perdu en route ? Tu t’es fais dépuceler dans un coin sombre ? Tu dors ? T’es mors ? Rien a foutre, MAGNE TOI !


Pourquoi est-ce qu’il me … AAAH ! Mais oui, ah c’est vrai que j’ai rendez vous avec lui et son mystérieux pote…

Je soupire et vais me rincer rapidement, me changer au profit d’un ensemble blanc. Un slim Blanc, un débardeur quelque peu lâche tout aussi blanc, agrémenté de quelques clous métalliques. Le tout surmonté d’une veste de costume couleur neige, d’un chapeau opalin et de baskets relativement chic blanche … Je vais briller cette nuit… Tant pis.

Je me recoiffe, me maquille un tout petit peu, prend mes clefs, mon portable et quitte mon bel intérieur, partant au pas de course rejoindre SungMin qui doit m’attendre devant le café accompagné de l’inconnu, je cherche déjà les répliques que je pourrais lui sortir « J’ai besoin d’être seul » ; « Je traverse une période difficile » ; « Je ne veux m’engager dans rien » ; « J’ai des morpions » …

J’arrive au bout d’un quart d’heure de marche, SungMin me fait de grands signes … Oui bon c’est bon arrête je t’ai vu espèce d’abruti !

« - Putain RyeoWook ! Une heure de retard ! T’es le champion là ! Me lança-t-il
- Roh c’est bon ! T’es pas à l’article de la mort hein ! Rétorquais-je en soufflant, les mains dans les poches. Et puis il est où ton mystérieux mec là ?!
- C’est de moi que l’on parle ? Je suis ici. Dit une voix suave appartenant à une silhouette sortant du café. »

Je lève la tête désabusé, pour pouvoir enfin voir ce si « somptueux » visage comme dirait mon ami … Un long frisson s’enroule autour de ma colonne vertébrale alors que je sens mes jambes trembler, mes genoux s’entrechoquer légèrement. Des papillons volent dans mon ventre et mes joues deviennent aussi flamboyantes qu’un champ de coquelicots.

J’ouvre la bouche pour parler, essayer de garder une certaine contenance mais aucun son ne daigne en sortir, juste un souffle court.

Là, devant, juste devant moi, vêtu d’un jean brut slim et d’une marinière en tissus fin un col rond lâche découvrant ses clavicules saillantes sur le blanc de sa peau, je lève les yeux pour voir, revoir son visage si doux, si expressif, si érotique à mes yeux.

Ses lèvres s’étirent en un très beau sourire en coin alors qu’il me regarde comme je l’ai fais vis-à-vis de lui il y a quelques secondes.

« - … Oh, mais nous nous connaissons déjà SungMin ! Lança-t-il alors que je me tétanise
- Hein ? Mais comment ça ? Fit SungMin, dépité. Il t’as déjà rembarré c’est ça ? Raah Wookie t’es pas possible ! Regarde comme il est beau KyuHyun, magnifique même ! Regarde son visage, ses lèvres … »

Oui SungMin, oui, je l’ai déjà vu tout ça, tout ce que tu me dis, j’ai même vu bien plus… Oui je le connais, et non je ne l’ai jamais rembarré.

Il éclate d’un rire soufflé partant du fond de sa gorge, faisant taire mon ami entrain de me secouer comme un prunier.

« - Bah qu’est ce qu’il y a ? Demanda-t-il
- Nous nous connaissons juste de vu. Souffla-t-il en plongeant son regard sombre, intense dans le mien, souriant toujours légèrement … Mais que quelqu’un l’arrête ! Je vais finir par me liquéfier … »

ㅇㅇㅇㅇㅇ

Après avoir bu une bière pour que KyuHyun et moi fassions « plus ample connaissance » comme dit SungMin, ce dernier a décidé de nous emmener en boîte malgré mon catégorique « non » … Me voici donc accoudé au bar, sirotant un verre de vodka … En temps normal, je ne bois aucun alcool fort … Mais cette soirée précisément ne peut être considérée comme un temps « normal », je compte donc sur les multiples degrés d’alcool se trouvant dans la boisson pour me détendre.

« - RyeoWook ! Viens danser ! Me lance SungMin
- Oui c’est vrai ça, viens ! Surenchérit KyuHyun avec un sourire particulièrement excitant. »

Je ne prends même pas la peine de leur répondre …Je me torture l’esprit, qu’a-t-il pensé de mes dessins ? Que se sont-il dis avec mon professeur ? S’est-il moqué ? A-t-il aimé ? Comment a-t-il réagi à la vue de travail particulièrement soigné de certaines parties de lui ? Pourquoi m’a-t-il sourit comme ça toute à l’heure ? Sa main sur la poche arrière de mon jean quand nous nous rendions à la discothèque était-elle volontaire ? Comment devrais-je réagir ? Tant de questions qui favorisent la descente de mon verre et la commande d’un nouveau cocktail fortement alcoolisé.

J’observe KyuHyun sur la piste, il ne danse pas vraiment, il semble plutôt en grande conversation avec mon meilleur ami. Il tourne la tête pour me regarder, je descend mon Americano cul-sec, regrettant immédiatement ce geste, ma vision se troublant instantanément, le son des basses bourdonnant horriblement dans mes oreilles… Néanmoins, mués par un désir insatisfait, je me lève et m’approche du duo.

« - RyeoWook ? Fit SungMin, manifestement surpris de me voir ici.
- Laisse nous. Ordonna presque KyuHyun en me collant à lui, ses mains enserrant mes hanches »

Quand je bois, c’est un nouveau moi, plus dévergondé, moins timide, beaucoup plus joueur.

Nous commençons à danser face à face, l’un contre l’autre, je ne cesse de le regarder et il ne cesse de faire de même.

Nous bougeons sensuellement, frottant nos bassins, nos torses au rythme du son raisonnant dans la pièce. J’entrouvre les lèvres presque haletant, le souffle court, en fermant les yeux pour apprécier le moment, humer cette odeur ambrée qui lui est propre, son visage plonge soudainement dans mon cou, le dévorant de baisers, je m’accroche à lui en gémissant plaintivement, continuant à danser, comme si nous n’étions que tout les deux sur la pistes.

Légèrement penché en arrière, la tête penchée, l’image que je renvoie doit s’apparenter à la statue de Bernini La transverbération de Sainte Thérèse. Mes doigts se glissent dans ses cheveux, le maintenant contre moi alors que je me met dos à lui, bougeant sensuellement mes reins contre son bassin, ses mains caressent mes aines sous le T-Shirt immaculé .

Jamais Ô grand jamais je n’ai été comme ça auparavant, même avec mes petits amis j’étais toujours calme, timide, pas expansif pour deux sous … Merci l’alcool.

Je sens qu’il me tire, qu’il nous écarte de la foule, je reste contre lui, mes lèvres quémandant les siennes sans qu’il ne me les donnes pour autant. J’ai tellement rêvé de l’embrasser, quand il posait, qu’il glissait sensuellement son index sur ces deux lamelles de chairs roses, je me pâmais sur le siège.

« - SungMin ON y va. Déclara-t-il en me tirant au dehors après avoir eu l’accord de mon ami »

Nous partons, nous nous éloignons, regagnons rapidement l’enceinte de l’université, ses lèvres dévorant mon cou, mes clavicules, sa langue embêtant mon lobe.

Je pousses de petits feulements, me laissant guider, je n’ai aucune idée de l’endroit ou il m’emmène … Peut-être va-t-il me tuer ? Je n’en ai que faire.

KyuHyun nous fait entrer dans un bâtiment, il me retourne et me porte face à lui, ses mains agrippant mes fesses, j’enlace fermement sa taille de mes jambes, cambrant les reins, creusant le dos, mes doigts perdus dans ses cheveux, les joues roses de (pré)plaisir.

Nous montons tant bien que mal des escaliers. Je n’ai toujours pas pu l’embrasser et pourtant, j’en meurs d’envie… Il va finir par me tuer de frustration et d’envie… Ce soir, je vais pouvoir vivre un fantasme … Tous à la fois même.

Je pousse un nouveau gémissement en sentant mon dos plaqué contre une paroi. Pour la première fois depuis que nous avons quitté la boite, j’entrouvre les paupières et tente de reconnaître l’endroit dans lequel nous nous trouvons. Je sais déjà que je suis appuyé sur une porte, KyuHyun entre mes jambes cherche ses clefs. Je caresse ses cheveux, sa tête est appuyée contre le haut de mon torse, ses joues sont chaudes, il halète d’envie, son sexe que je sens dur contre mon jean, contre moi semble éteindre la partie encore connectée de mon cerveau, celle qui cherchait à savoir où nous étions et je rebascule dans un état proche de l’extase alors qu’il ouvre enfin le battant de bois pour le refermer immédiatement tel l’homme dans le Verrou, le célèbre tableau de Fragonard.

Quelques secondes plus tard, je m’échoue sur quelque chose de moelleux, de doux, mon corps se tortille, se cambre … Du velours. J’ouvre les yeux, rouge. Du velours rouge … Un canapé, un canapé en velours rouge … Je me redresse, il me regarde en souriant, les yeux brillant.

Ma tête se tourne … La salle de dessin académique… Mon regard se pose sur lui, il s’approche à genoux au dessus de moi, enlevant nerveusement sa jolie marinière.

« - RyeoWook susurra-t-il en se penchant pour dévorer mon cou une nouvelle fois, le léchant passionnément, le suçant par endroits.
- Hm q…Quoi aah gémis-je
- Tu es vierge ?
- On s’en fout . Répondis-je instantanément, l’alcool aidant.
- Mais Rye…
- On s’en fout je t’ai dis ! Embrasse moi KyuHyun, je t’en supplie, embrasse moi ! Fis-je d’une voix plaintive, les yeux mis clos, les lèvres entrouvertes humides d’envies. »

Il me sourit, et commence à se pencher tout doucement, mon rythme cardiaque s’accélère considérablement, augmentant la chaleur émanant de mon corps, je transpire tant l’envie est grande, happant le plus d’air possible. L’écart entre nos bouches diminue, peu à peu, plus que quelques millimètres, son souffle vient caresser le mien, se lier avec alors que ses deux croissants de chairs tendre finissent par enfin se presser contre mes lèvres.

C’est terriblement agréable, cette bouche tant désirée contre la miennes, ces lèvres luisantes de salives au fur et à mesure que notre baiser prend en fougue, cette langue qui câlinent passionnément la mienne. Nos deux muscles buccaux s’enlacent, se chamaillent, chacune de nos papilles sont en fusion les unes avec les autres.

KyuHyun retire rapidement mon haut, je l’attire contre moi, appuyant sur ses reins pour que nos torses entrent en contact, une de ses mains caresse ma joue alors que l’autre déboucle ma ceinture . Je gémis dans l’échange, rompant le baiser, le menton maculé de salive, je balance ma tête en arrière pendant qu’il descend fiévreusement ma braguette, appuyant sur la bosse formée par mon érection coincée dans le tissus blanc de mon boxer.

Ses lèvres viennent suçoter le lobe de mon oreille pour qu’il me susurre :

« - Avoue que tu y as pensé, dis moi que tu me veux, je veux te l’entendre dire RyeoWook
- Aaah K…Kyunaah je … Te veux oui hn »

Et dire qu’il est censé être plus jeune que moi …

Je me tends, me cambre et pousse un petit cri alors qu’il passe ses doigts sous l’élastique de mon sous-vêtement, caressant les poils pubiens ornant mon bas ventre, précédent mon sexe tendu. Impatient, mes hanches se soulève, l’intimant à me masturber comme dans mes rêves. Mes propres mains tirent sur son jean, que je finis par faire glisser en accordéon sur ses mollets.

Avec envie et sans aucune pudeur, je passe ma petite main dans son boxer noir, laissant mes doigts glisser dans la toison sombre qui me donne toujours tant de fil à retordre niveau dessin, je laisse mes phalanges s’enrouler autour de sa verge chaude, dure, tendue, dressée grâce à moi et surtout, pour moi.

Nous nous masturbons mutuellement, gémissant contre les lèvres de l’autre, dans son cou. Parfois, les sourcils froncés par le désir et le plaisir, il pose son nez sur mon plexus solaire, murmurant mon prénom, et c’est là que mentalement je me récite du Baudelaire « Ô volupté divine, hymne profond, délicieux ».

Instinctivement, j’ouvre mes cuisses, sentant mon intimité humidifiée par l’envie, un petit miaulement, un léger coup de griffe sur son épaule et, sans même avoir eu besoin d’employer le langage « humain », il descend deux doigts vers cet orifice que j’ai tant caressé en pensant à lui.

« - Tu me dis si ça aah fais mal ok…Ok ? »

Je me contente de hocher la tête, les yeux embués par le désir fixant son visage rougis, ses yeux que je devine briller, allumés d’un réchaud frétillant, à moitiés cachés par ses cheveux sombres collés par mèches sur son front ou perle la sueur.

Nous sommes dans le même état, pantelant, il me pénètre de son majeur et de son annulaire, je me tend à peine et remercie encore une fois l’alcool présent dans mon sang, grâce à lui, cet acte que je devine douloureux ne le sera que très peu.

J’ai tant fantasmé sur ce moment que je suis entrain de vivre, accroché, cramponné à celui que je veux depuis la fois où je l’ai vu, depuis l’instant où je l’ai dessiné. J’ai lâché son sexe pour griffer son dos, ondulant sensuellement sur ses doigts, creusant mon ventre en cambrant mon dos. Mes doigts s’agrippent à ses fesses les massent, je le veux, oh oui, je le veux.

Mes gémissements se sont métamorphosés en cris plaintifs depuis l’instant où il a touché une certaine partie en moi, une petite tache m’envoyant toucher le septième ciel.

« - P…Prends moi KyuHyun aaah ! Réussis-je à dire entre deux cris »

Il se redresse, à genou entre mes jambes, enlevant définitivement son pantalon encore sur ses cheville, le déplie et se saisit d’un préservatif glissé dans une de ses poches. Je me sens soulagé, heureusement que lui y a pensé, ça m’était passé bien au dessus de la tête.

Je positionne le bout de latex lubrifié avec soin sur sa verge tendue avant de me recoucher, le dos cambré, l’attirant contre moi, le regard plongé dans la noirceur du sien.

Une de ses mains écarte mes fesses pour qu’il puisse positionner son gland contre l’orifice humide qui n’attend que lui. Je gigote, me serrant contre son torse, gémissant, glapissant son prénom, hoquetant.

Il me pénètre, se glisse en moi, écartes ces chaires intimes jusqu’alors inviolées, vierges de toutes intrusions, mes ongles griffent ses bras, les douleurs qui découle de cette pénétration est divine, je creuse mes reins, amenant mon sexe à toucher son bas ventre.

Il me prend, là ou, quelque minutes auparavant il posait devant une classe entière, devant moi qui n’aurais jamais imaginé me retrouver dans cette position si jouissive quelques heures plus tard.

Après lui avoir donné mon accord, gémissant, me serrant contre lui, il entame de longs et profonds vas et viens en moi, butant contre cet endroit précis.

Nous crions notre plaisir au fil des minutes, nos corps glissent l’un contre l’autre, trempé de sueur, bouillants en pleine fusion, il accélère, je gémis, tremble, le griffe. Il m’embrasse me marque de plusieurs suçons, pilonnant mon intérieur avec délice.

Je sens que bientôt, nous allons jouir, que bientôt un plaisir momentanément infini, surpassant tout jusqu'à présent va prendre part de mon être.

« - Kyunaaah ! Mon Dieu
- Rye…Wookie aah ! »

Derniers mots, derniers mouvements, je me répands entre nous, illuminant nos torses d’une pluie de perles nacrées, contractant spasmodiquement mes muscles intimes autour de son sexe, les yeux révulsés, les ongles plantés dans ses reins déchirant une dernière fois sa peau opaline.

En un râle rauque, il jouit en moi, tremblant, la chaleur de son sperme retenu par le préservatif me tire un dernier gémissement avant qu’il ne se retire, exténué, retombant sur mon torse, les yeux clos, le souffle court, trempé de sueur, ses cheveux noirs brillant chatouillant mes clavicules alors que je tente moi aussi de reprendre mon souffle.

ㅇㅇㅇㅇㅇ

Après de longues minutes, avant que nous ne nous endormions là, je le secoue.

« - K..Kyunah il… Faut partir
- Mais j’habite loin … Se plaignit-il sans ouvrir les yeux
- Alors viens chez moi. »

Il relève la tête, surpris, puis acquiesce.

Nous voilà parti, traversant le parc tant bien que mal, nos corps littéralement vidés, nous finissons par arriver à la maison. Sans même nous laver, nous nous jetons dans le lit, il me serre contre lui et me chuchote, à moitié endormi.

« - Tu sais RyeoWook, tes dessins, je les ais adorés. »
Revenir en haut Aller en bas
http://la-chanson-du-chat.skyrock.com/
Margot-Lili
« Newbie ...


« Newbie ...
nom de l'image
» Messages : 28
» Inscrit le : 13/12/2011
» Localisation : Lorient
» Coup de coeur : Protect The Boss / Scent Of A Woman / Infinite / ...
» Humeur : Joyeuse :D


MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Jeu 14 Juin - 15:10

J'adooore ! T'écris super bien (y) ! J'aime beaucoup la petite phrase de fin xD Et pauvre RyeoWook quand ils ont regardé ses dessins, il a eu raison de partir !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


nom de l'image

MessageSujet: Re: Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]   Aujourd'hui à 20:25

Revenir en haut Aller en bas
 

Il suffit d'un coup de crayon Part 2/3. [ NC-17 / SUPERJUNIOR / KYUWOOK / YAOI ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Break time ::  :: Fictions Finies-